semaine 9 "Bobi la mouche"

Publié le par isa

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Durant cette période, l’intérêt va être porté sur la mémoire, s’inscrivant dans la dominante d’activité :DECOUVRIR LE MONDE.

Le livre de la semaine décrit de manière humoristique la chaîne alimentaire, à partir du désir qu’ont bien des enfants :  « J’aimerais être libre et manger ce que je veux quand je veux », s’ensuit un cycle de nourriture qui ramène le petit enfant à son point de départ manger sa viande pour avoir le dessert.

Cet appui littéraire va permettre de proposer un travail autour du goût et de la confection d’un gâteau mais aussi permettre d’introduire la notion du travail de la mémoire dans la nécessaire compréhension du monde qui les entoure.

 

 

 

OBJECTIFS :

 

Découvrir le monde : découverte des propriétés de la matière : liquide –solide, découvrir le vivant ( la nutrition et le goût) réalisation d’un gâteau. 

 

Devenir élève : écouter, aider,coopérer lors de la fabrication culinaire.

 

Agir et s’exprimer avec son corps : Jeu collectif « les petits indiens » fiche 7

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer : mouvement artistique de référence «  Cobra » artiste : Appel faire une peinture figurative.

 

S’approprier le langage :  discussion autour d’un mot nouveau « la mémoire », entraînement à se rappeler le nom des animaux du livre (de MEMOIRE).

 

Découvrir l’écrit :  reconnaissance de sa carte de présence avec son prénom en capitale d’imprimerie, exercice de tri : retrouver le même (discrimination visuelle- différents niveaux de difficulté).

 

.

 

 

 

COMMENTAIRES :

 

La notion de mémoire est ,bien entendu, difficile pour des élèves de 3 ans. Cependant, il semble intéressant de les amener à comprendre qu’ils possèdent un outil et qu’ils vont s’entraîner à s’en servir. Dans un premier temps, l’explication peut être imagée :des petits tiroirs qui permettent de garder ce qu’on a appris, vu, entendu ….. A travers une explication qui peut sembler abstraite et incompréhensible, les élèves vont progressivement accéder à l’idée qu’il est important d’être attentifs, de savoir observer, de chercher à comprendre. Tout comme il peut sembler idéaliste de présenter des œuvres d’art à des tout-petits, parler de mémoire avec eux relève de la même ambition ; les penser suffisamment capables de comprendre va les aider à croire en eux, à développer leur confiance et leur estime d’eux, c’est une volonté primordiale en pédagogie de la réussite de mon point de vue.

 

 

LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

     

    Jeudi : Dalma a apporté le livre de la semaine « Bobi la mouche », il explique que c’est sa maman qui lui a acheté car quelquefois il ne veut pas manger ce qu’elle a préparé. L’enseignant lit le livre et parle avec les élèves du désir de manger, de leurs préférences. Aiment-ils plus la viande ou les gâteaux ? L’enseignant montre qu’il a apporté tout ce qu’il faut pour faire un gâteau. Il propose que les élèves se divisent en deux groupes, chaque groupe ira faire un gâteau dans un lieu différent avec l’enseignant ou l’ATSEM et ils devront raconter demain comment ils ont réalisé leur gâteau. Il s’agira de deux recettes différentes.

 

 

     Vendredi: Les deux groupes « pâtissiers » doivent maintenant se rappeler de la confection du gâteau de la veille. L’enseignant leur demande comment était le gâteau avant d’être cuit : il coulait ( liquide), et ensuite il ne coulait plus ( solide). Dégustation collective en proposant aux élèves de sentir le gâteau en fermant les yeux avant de le manger puis de manger en silence en goûtant.

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage/ Découvrir le monde

«  Nous faisons un gâteau»

 

 Objectifs : découvrir la matière et changement d’état ( liquide ./solide), travail de mémorisation d’un nouveau vocabulaire.

Compétence visée :  comprendre une consigne, mémoriser des mots nouveaux.

Matériel :  ingrédients culinaires.

Consigne : « Nous allons faire un gâteau. Chacun notre tour, il faudra rajouter un ingrédient  , il faut essayer de se rappeler tout ce que nous faisons et tout ce que nous mettons pour faire ce gâteau »

 

 

Les deux groupes sont dans deux lieux différents et ont deux recettes différentes.

Le groupe de l’enseignant va avoir une stratégie de mémorisation, il demande à chacun de se souvenir du nom de l’ingrédient qu’il a ajouté ou du geste qu’il a fait et leur demande de lui rappeler en fin de séance de cuisine.

Le groupe de l’ATSEM ne va pas avoir de stratégie, elle ne va pas leur faire rappeler en fin de séance , elle les informe juste qu’ils doivent se rappeler pour demain.

 

Lors de la description , le lendemain, l’enseignant observera les résultats mémorisés de chaque groupe et ne manquera pas de leur faire remarquer les différences ( s’il y en a) en insistant sur le travail de mémorisation fait lors de la séance par son groupe.

 

 

 

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

 

    Jeudi : Lecture du livre de la semaine. L’enseignant demande aux élèves de se rappeler tous les animaux vus dans le livre. Il leur explique qu’en cherchant ainsi les animaux, ils utilisent leur mémoire ( sorte d’endroit où chacun met , range ce qu’il voit ….), il leur dit que durant tous les jours , ils vont souvent utiliser leur mémoire, elle leur permet d’apprendre.

 

     Vendredi:  Lecture collective du cahier de liaison et explication du petit jeu à faire  à la maison avec leurs parents sur les noms des animaux du livre.

 

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 Découvrir l’écrit /Découvrir le monde

«  Je retrouve le même animal»

 

 Objectif : discrimination visuelle, approche de la lecture.

Compétence visée : être capable de retrouver le même. 

Support  :feuille photocopiée + petites images découpées .

Matériel :  pot de colle par élève.

Consigne : « Tu retrouves le même animal que tu colles à côté de son image ».

 

Deux niveaux de difficulté peuvent être proposés, voir fiche à télécharger en fin de préparation.

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins»

 

Objectif : plastique : réaliser une peinture lisible, inspiration mouvement « Cobra » , artiste de référence : Karel Appel

Compétence visée :  faire du figuratif. Notion : signifiant iconique

Support  :  grande feuille blanche

Matériel :gouache rouge , jaune , orange et bleue.

Consigne : «   Tu peins quelque chose qu’on peut reconnaître et que tu penses savoir faire »

 

La première étape va montrer leur incapacité à passer de l’image au symbole, l’enseignant ni l’ATSEm ne doivent juger si leur peinture est lisible ou non, la semaine prochaine ,ce sont les élèves qui vont devoir évaluer si ce qu’ils ont fait peut être reconnu. Il faudra ensuite que le groupe s’accorde sur deux voire trois possibilités de représentation. A suivre la semaine prochaine. Les oeuvres de Karel Appel seront présentées la semaine prochaine aussi.

 

N°3 S’approprier le langage

«  Je fais un jeu de mémoire»

 

Objectifs : développement de la mémorisation de mots.

Compétence visée :  comprendre et acquérir un vocabulaire nouveau.

Matériel : jeu avec images d’animaux dont les noms doivent être connus à 3 ans ( poule, vache,mouton,chat, chien, cheval,poisson,cochon)

Consigne : « Je montre une image et il faut me dire le nom de l’animal que vous voyez»

Au début, l’enseignant présent à cet atelier n’introduit pas la notion de compétition, les élèves mémorisent dans un premier temps , puis il annonce que celui qui répond le premier gagne l’image.

N°4 Découvrir le monde

«  Je fabrique un gâteau  en pâte à modeler»

 

 Objectif : situation d’autonomie.

Compétence visée :  explorer la matière.

Matériel :  pâte à modeler et couteaux en plastique.

Consigne : « Tu fabriques un gâteau que tu coupes pour donner une part à chacun de tes copains »

 

 

 

 

LES FICHES:

Fiche de discrimination visuelle (niveau 1 et niveau 2). pdf

 

Commenter cet article

marie 10/01/2012 14:45


Bonjour. Puisque je déplorais le fait qu'il y ait peu de commentaires et d'échanges postés sur le travail autour de la mémoire, à moi d'en apporter des supplémentaires! J'ai donc
décidé de vous dire après chaque semaine, chaque livre, comment ça s'est passé. Qu'en a t-il été de BOBI LA MOUCHE? ce 1er album m'effrayait; il me paraissait dense, confus. C'est donc contre
toute attente que mes 26 élèves (4PS+22MS) se sont montrés très intéressés! J'avoue que pour la 1ère fois, j'ai paraphrasé le texte car j'avais peur que mes élèves ne comprennent pas tout... Je
sais que c'est mauvais car l'écrit est quelque chose de permanent, mais clairement j'avais peur de faire un "bide"!! Du coup j'ai bien théâtralisé la lecture, et les élèves ont été intéressés et
amusés par cet enfant qui ne veut pas manger et cette valse d'animaux. Quant au travail sur la mémorisation des noms d'animaux, je l'ai trouvé intéressant car c'est un exercice pratique
qui permet concrètement aux enfants de faire l'expérience de leur mémoire. Ils ont vite fait de se rendre compte de ce qye veut dire "se rappeler", "la mémoire", et si leur mémoire est
bonne ou pas. Nous nous sommes bien entraînés. Cependant je suis souvent déçue du manque de retour de la part des familles. Quant à l'expérience des gâteaux et de raconter les gestes et
ingrédients nécessaires à leur confection, cela a été laborieux car mes élèves manquent cruellement de vocabulaire. Ce serait en fait à reconduire, pour obtenir de vrais résultats. Voilà! A la
semaine prochaine!


 

isa 10/01/2012 15:41



merci Marie, ton récit est bien détaillé et tu montres que nos propres représentations sont souvent tronquées. Il faut te dire que lorsqu'on commence un travail de ce type , dans un
domaine aussi complexe et aussi vaste que la mémoire, les élèves vont petit à petit comprendre de mieux en mieux ce que tu attends d'eux, les enjeux de cet apprentissage et la nécessité des
entraînements. De la même manière, la sollicitation des familles ne peut fonctionner dés la première demande, il faut créer des habitudes, lorsqu'un enfant montre ce qu'il a apporté ou fait chez
lui, cela provoque le désir chez les autres et progressivement ils agissent de manière à ce que leur famille s'investisse aussi. Malheureusement , certaines familles ont un tel blocage vis à vis
de l'école qu'il faut beaucoup de patience et ne surtout pas montrer sa déception, tu ne ferais que renforcer le blocage, il faut accepter cet état de fait.


enfin concernant la confection du gâteau, à  nouveau tu te heurtes à ce que tu es censée travailler , c'est à dire la mémoire, sauf qu'en vivant le plaisir de la cuisine, tu leur
donnes une bonne raison de s'efforcer de se rappeler et les progrés vont venir, sois patiente.






Marie 30/08/2010 12:06



Tu penses donc que ce n'est pas grave d'avoir un groupe plutôt important pour faire de la cuisine. Il n'y a pas de perte d'attention ?


Merci



isa 30/08/2010 12:43



il faut une bonne organisation et que les élèves participent chacun leur tour ,sinon c'est la pagaille.



Stéphanie 02/11/2008 17:19

Désolée pour mon premier commentaire, c'est Mozilla qui a un problème, je suis arrivée à télécharger avec Internet Explorer. Merci pour tout ce travail. Stéphanie

isa 02/11/2008 17:25


Ok , je comprends mieux.


Marion 02/11/2008 10:10

Me revoilà !
Bonjour ! et encore merci ...
Tu parles d'une fresque collective (je vais devenir incollable sur Isa...enfin ...sur le site...)constituée d'arbres recherchés dans les livres et photocopiés , j'ai du mal à me la représenter (juste découpés , assemblés ? rajout ou pas d'autres éléments? )... alors je vais encore t'embêter : tu n'as pas une photo qui traîne ? ... Merci !

isa 02/11/2008 10:42


la fresque dont tu parles n'a pas été photographiée ( à mon grand regret comme pas mal des réalisations plastiques faites au cours de ma carrière, je mesure maintenant le manque et les
reproches que je me fais, mais c'est ainsi, j'avais l'idée de réalisations éphémères et pas non plus le culte du souvenir).Cependant, je peux t'expliquer: les élèves cherchent dans les livres (
recherche documentaire), ils choisissent un arbre, tu les photocopies, puis à un autre moment, les élèves découpent (comme ils savent, c'est vrai que moi je l'ai fait à une période plus tardive et
ils maîtrisaient mieux la paire de ciseaux), tu peux les faire découper grosso modo largement autour de l'arbre, puis ils vont coller leur arbre découpé sur une grande feuille plus longue que large
(si tu as) et ils disposent à leur convenance ( juste vérifier que l'arbre ne soit pas collé à l'envers), c'est le hasard de leur disposition qui va faire que c'est esthétique, quand c'est trop
bien rangé ( comme les adultes savent le faire) cela perd de la beauté. Le contraste blanc-gris ( des photocopies) se suffit à lui même, mais tu peux imaginer rajouter des couleurs autour du
collage, mais moi personnellement je ne l'ai pas fait, tu peux demander à tes élèves ce qu'ils souhaitent ajouter si tu as le temps et l'envie. Il faut choisir une taille qui fasse qu'ils doivent
un peu superposer leurs collages, c'est la densité d'une forêt après tout.
bravo pour le commentaire sans fautes !!!!!


Marion 01/11/2008 18:29

"déteins"... au secours (je me relis rarement ...) Pas bien !

isa 01/11/2008 23:01


si la preuve


Marion 01/11/2008 10:34

"proposes" ... décidément ...

isa 01/11/2008 23:01


bien vu


Marion 01/11/2008 10:31

Merci Isa !
Autre chose , comme tu "déteinds" sur nous ... je cherche , je cherche ... alors j'ai touvé aussi (hormis ceux que tu propose : Matisse , Picasso , Monet , Van Gogh ) Klimt , Mondrian , "Antoine Serra" tu connais ? J'ai trouvé un arbre dans les tons orangés ... Je ne sais dans quel mouvement le "classer" ... il parle lui-même de "peintre prolétarien"!? tu en penses quoi , ça fait peut-être un peu idiot de vouloir l'étiquetter absoluement ... Lui - même écrit ceci :
"Vous ne verrez sur ces toiles ni fruit , ni fleur , ni femme . La vision que je vous propose est totalement libre , sans la moindre contrainte . Ce sont vos regards qui vont donner vie à toutes ces toiles . Puissiez-vous en elles trouver cette joie et le bonheur que j'ai toujours recherché et que je continue à poursuivre dans l'acte de peindre ." ... Merci comme d'hab de ta contribution , nous allons faire une expo avec les enfants à Noël , je t'enverrai des photos ... Bisous .

isa 01/11/2008 23:01


marion, je suis contente que tu sois curieuse de l'art et de ses artistes, cela apporte beaucoup de richesse personnelle. Je ne connaissais pas Antoine Serra, je suis allée voir, tu me
connais .... Ses oeuvres font penser aux impressionnistes mais son discours fait penser au mouvement dada qui était  trés politisé, Duchamp disait aussi que c'était le spectateur qui créait
l'oeuvre d'art d'où sa célèbre "Fontaine" qui n'est autre qu'un urinoir retourné. Ce même Duchamp a traversé plusieurs mouvements artistiques. L'importance de connaître le mouvement est de
comprendre la démarche puisque c'est elle qui nous inspire avec nos élèves, cependant il n'y pas de contrainte absolue, on peut choisir une oeuvre pour son intérêt visuel , un point c'est tout, je
préfèrerai toujours une approche culturelle minimaliste à pas d'approche du tout !!!!!Je suis preneuse pour l'expo de Décembre.Je saurai te le rappeler.


Marion 31/10/2008 23:15

"étudié"...

isa 01/11/2008 09:50


accepté, même en retard


Marion 31/10/2008 23:13

Bonsoir Isa !
Je me lance dans un projet sur l'arbre après les vacances , j'ai donc forcément étudier de près ce que tu as fait l'année dernière ... Je ne trouve nulle part (c'estla première fois d'ailleurs que ça "coince" pour moi) Le petit veau qui rêvait de voir passer un train ... les photos colorisées m'intéressaient ... Connais-tu un autre livre qui utilise ce procédé ? Merci !

isa 01/11/2008 09:49


marion, la collection Histoire de voir par Joelle Dollé comprend aussi " le manchot qui n'allait jamais dans l'eau" et j'ai vu qu'il était disponible. Elle utilise le même principe
photographique , images colorisées. Voilà !!! à bientôt


mareva 29/10/2008 18:15

encore moi,
excuses, en fouillant sur ton blog, j'ai trouvé les réponses à ma question j'ai trouvé les oeuvres sur google images, merci encore
Mareva

isa 29/10/2008 18:17


je viens de répondre, c'est bien


mareva 29/10/2008 17:55

bonjour Isa,
je voudrais savoir où je pourrais me proccurer les oeuvres d'artistes que tu utilises en arts
merci

isa 29/10/2008 18:17


sur Google images, tu tapes le nom de l'artiste.