préparation d'une inspection

Publié le par isa

 

Pour aider ceux qui vont être inspectés, et suite à une série de commentaires sur le sujet, je vous soumets un plan de travail.

D’emblée, je crois bon de dire ,même si vous êtes nombreux à le savoir, que nous ne travaillons pas en vue d’une inspection, nous devrions pouvoir voir arriver l’inspecteur n’importe quel jour et à n’importe quelle heure.

Nous avons la possibilité de le savoir à l’avance donc autant mettre tous les atouts de notre côté.

Préparer son inspection , c’est préparer deux séances d’apprentissage en moyenne mais aussi un entretien.

 

Les séances doivent s’inscrire dans une continuité.

 

Chaque séance fait l’objet d’une fiche descriptive sur laquelle il est mieux de retrouver :

  1. le domaine d’activité et l’objectif principal.
  2. l’objectif spécifique.
  3. la ou les compétences visées.
  4. le dispositif pédagogique : en groupe, en individuel, en collectif , éventuellement un schéma pour l'EPS…..
  5. le matériel nécessaire.
  6. le déroulement qui fixera la durée de chaque phase s’il y en a plusieurs, la consigne, l’enchaînement des différents moments, le positionnement de l’enseignant, du groupe ainsi que les critères de réussite.

 

Cette démarche de préparation a l’avantage de permettre de bien réfléchir au pourquoi et au comment de façon à ce que l’enseignant maîtrise complètement ses objectifs.

 

L’entretien qui suit demande aussi une préparation, ce que je conseille est de l’ordre de l’anticipation.

 

Ayant préparé vos séances, vous devez les imaginer et les vivre mentalement. Puis sur une feuille, vous écrivez ce que vous avez à dire sur celles-ci, d’abord vous décrivez de nouveau vos objectifs en les développant, pourquoi vous proposez cette séance à vos élèves ( historique de votre séance), vous décrivez votre démarche pédagogique, vos références éventuellement .Puis vous analysez celle-ci en imaginant l’avoir déjà vécue, en anticipant sur ce que vos élèves vont faire (d’après vous).

L’analyse doit porter sur deux aspects, un regard du point de vue des élèves, et un autre du point de vue de l’enseignant, elle reprend : l’objectif ( est-il atteint ?), le dispositif ( qu’a –t-il permis , est-il efficace), les savoir-faire et leur efficacité, les attitudes et les motivations, l’évaluation ( est –elle présente, sous quelle forme, qu’apporte –t-elle).

Pour conclure, il faut absolument envisager des prolongements possibles.

 

Enfin pour finir de préparer cet entretien, vous devez imaginer toutes les questions que l’inspecteur est susceptible de vous poser, demandez de l’aide à vos collègues en leur soumettant vos projets de séances et entraînez vous à y répondre.

 

Une fois cette préparation achevée, vous verrez que vous aurez hâte d’être au fameux jour tellement vous vous sentirez prêt. La veille de votre inspection, imaginez que vous allez vivre une merveilleuse journée , que tout va aller comme vous le souhaitez, que vos élèves vont être les meilleurs élèves du monde et croyez moi , ça marche !!!!!!!!


Suite à la série de commentaires sur l'inspection, j'ai interpellé un inspecteur en espèrant être entendue, je l'ai été pour mon plus grand plaisir (comme quoi, il faut toujours croire à ses désirs):
Yasmine, fidèle lectrice, a demandé à son mari de nous livrer sa vision de la préparation d'une inspection qui vient enrichir ma  précédente proposition. Merci beaucoup à tous les deux de cet éclairage et je souhaite que cela puisse  aider un grand nombre d'enseignants face à cette rencontre institutionnalisée.


Bonjour Isa, je vous transmets la réponse de mon mari sur le sujet.Bonne réception.

"Excellente initiative que ce document de préparation à l’inspection. Je ne me souviens pas d’avoir vu cela à l’IUFM ! Pas plus des syndicats d’ailleurs !
Evidemment cela se prépare. Et chaque détail a un niveau d’importance.

Je me permets de compléter :
Une inspection est un moment de communication. Oral écrit et …autre.
Je vous conseille donc de lire quelques éléments de base sur la communication.
C’est quoi communiquer ?
Et …….posez vous quelques questions :
Connaissez vous l’objectif de l’inspection ? Quel est le vôtre ? Vraiment ?
Que voulez vous lui dire ? Lâchez vous donc sur une feuille de papier.
Faites en part à un (des) amis (pas des collègues de la même école) et réfléchissons :
Qu’est ce qui fait votre valeur ?
Votre capacité à gérer votre classe ?
Vos connaissances en outils didactiques ?
Votre pédagogie ?
Votre capacité à analyser votre pratique, à mettre en place et à lire des indicateurs de réussite, à améliorer votre pratique, à travailler en partenariat, à travailler avec vos collègues, etc…
Votre capacité à vous remettre en questions ?
Votre relationnel avec les parents, la mairie, l’inspection académique, le collège ?
Votre identité ? quelle est-elle ? votre différence, en faites vous profitez ? Qui ?
Et votre faiblesse ? ….Et puisque vous avez été honnête avec vous même, que c’est identifié ! Elle va devenir votre force : le plus dur est fait.

Et du côté inspecteur(rice) :
Et parce que c’est un moment de communication ! Il y a l’autre : l’inspecteur(rice)
Qui est-il ? Un ancien instituteur professeur ? de quelle discipline ? A t il écrit quelque chose etc…qu’en disent les collègues ? (à ce sujet soyez critique ! ils ne vous diront pas tout !)
Quels sont les résultats qui lui sont demandés ? Savez vous par exemple qu’il doit faire 80 inspections par an ? Que le dossier le plus chaud ce ne sont pas les inspections mais, par exemple, la carte scolaire et qu’il a besoin de vous pour connaître (en autre) le contexte municipal local. Justement que pouvez vous lui apporter ?
Quelles sont les questions qu’il va vous poser ? Ecrivez les sur une feuille et répondez sur cette même feuille !
C’est un entretien, vous n’êtes pas victime, vous n’êtes même pas suspecté, et même s’ il y a une dissymétrie relationnelle (la hiérarchie) faites valoir votre point de vue, défendez le ! Faites référence aux textes. Ils sont là pour cela et pour être interprétés. Et si votre pédagogie est particulière c’est parce que le contexte est particulier, que vous l’avez analysé et que vous adaptez… etc…

Important : son rapport : comment doit-il être construit ? que doit-il y mettre ?
Nous sommes tous soumis à des textes, des contraintes parfois sévères et notre travail est animé principalement et simplement par la réussite éducative de tous les élèves. (concept à connaître).
D’une façon générale, nous manquons tous cruellement de capacité au recul sur notre pratique. Alors pour remédier :
Trouvez vous un coach, un accompagnateur ! (ou un blog mais je pense qu’à terme, le lien physique va manquer un peu). Et puis n’hésitez pas (vous) à poser des questions métaphysiques !
Pourquoi êtes vous enseignant (e) ?
Et…
Mais au fait, c’est quoi un(e) enseignant(e) ? Et pourquoi c’est le plus beau métier du monde ?
Et pourquoi est-il si féminisé ? Et pourquoi est-ce difficile ? Pourquoi ce besoin de reconnaissance ? et…

Suite au prochain épisode …en attendant vos éventuelles questions.

si vous le voulez bien !


TRIBUNE LIBRE

Vous pouvez adresser vos réactions en cliquant sur ajouter un commentaire en bas de cet article




Le mot « inspecteur » tire son origine du latin inspector, « personne qui observe, scrute et examine ». Le sens a évolué depuis en « personne chargée de veiller, surveiller, contrôler ».

 

L’inspection

À mon sens, trois enjeux majeurs caractérisent l’inspection.

1.    Garantir le droit des enfants.

Ce premier enjeu correspond pleinement à la définition étymologique donnée ci-dessus. En effet, une dimension incontournable de l’inspection (et de l’inspecteur en tant qu’agent de l’État) est de contrôler la mise en œuvre effective et le respect de la Loi française qui stipule que tout enfant vivant sur le territoire de la République a le droit d’être éduqué et instruit.

Lorsque la famille fait le choix de déléguer cette fonction à l’école (ce qui n’est pas une obligation, chaque famille pouvant décider du comment elle s’y prend, l’école n’étant nullement « obligatoire »), celle-ci se doit de dispenser éducation et instruction selon les prescriptions nationales définies par les programmes d’enseignement. Si par exemple, un ou plusieurs domaines d’enseignement ne sont pas mis en œuvre par un maître, l’institution ne répond pas à son devoir et, par conséquence, le droit de l’enfant n’est pas respecté.

Ce contrôle de conformité de l’action des maîtres ambitionne donc, avant toute autre chose, de garantir le droit des enfants. Cet aspect, trop rarement rappelé, est fondamental.

Il est à noter que la mission de contrôle des inspecteurs ne se limite pas aux seules écoles publiques puisqu’elle concerne également les élèves scolarisés en écoles privées, confessionnelles ou non, ainsi que les enfants éduqués et instruits par leurs parents eux-mêmes.  

2.    Contribuer à la transformation des pratiques des maîtres pour améliorer l’apprentissage des élèves

Compte tenu du fait que le droit des enfants est presque toujours globalement respecté, ce deuxième enjeu se révèle comme majeur. Il vise, par l’optimisation des pratiques professionnelles des maîtres, à améliorer les performances du système public d’éducation c’est-à-dire, in fine, accroître l’apprentissage des élèves.

L’inspection participe, ici, d’un processus d’évaluation formative.

La dimension évaluative permet de situer, en instantané, le niveau de pertinence de la pratique professionnelle du maître et de définir les éléments qui caractérisent cette pratique (ce qui va bien, ce qui va moins bien, trop de ceci, pas assez de cela…).

Les constats réalisés constituent le point de départ et d’appui de la dimension formative. Elle vise, à partir d’un état des lieux si possible partagé, à définir les évolutions et transformations pouvant conduire à une plus grande efficacité de l’enseignement dispensé.

Ces deux actes d’une même pièce, valent aussi bien pour l’action individuelle des maîtres dans leur classe que pour l’action collective qui se doit d’être la leur au sein des équipes d’école et de cycle. C’est la raison pour laquelle bon nombre d’inspecteurs inspectent l’ensemble des maîtres d’une même école (ou d’un même cycle) et font ensuite une double restitution (entretien et rapport individuel d’inspection pour le maître dans sa classe ; réunion d’équipe, synthèse orale et écrite des constats collectifs et propositions).

Les pistes de transformation les plus courantes touchent majoritairement au champ conceptuel (didactique des disciplines,  préparation de classe, démarches…) et à la nécessité d’enseigner mieux et/ou davantage certaines disciplines ou domaines disciplinaires. La conduite de classe en tant que telle est généralement bien maîtrisée même si parfois certains aspects liés au temps réel de mise en activité des élèves, à la différenciation… gagneraient à être améliorés.

Pour l’inspecteur, au-delà de l’immédiateté de l’inspection, s’ajoute une autre dimension tout à fait essentielle pour le pilotage d’une circonscription et, par extrapolation, du système éducatif dans son ensemble. En effet, à partir de l’analyse de l’ensemble des inspections réalisées dans la circonscription, il est possible d’avoir une photographie très précise des réussites et des manques les plus évidents. C’est à partir de ce constat et d’un ensemble d’autres indicateurs (résultats scolaires, caractéristiques socioprofessionnelles…) que peut alors se bâtir un projet d’actions de circonscription visant à développer ou améliorer collectivement ce qui a besoin de l’être. C’est à cela que sert la formation continue et les temps de formation en circonscription appelés « animations pédagogiques ».

3.    Gérer les carrières des enseignants

Ce troisième enjeu de l’inspection vise, via les notes (proposées par les inspecteurs de circonscription et arrêtées par les inspecteurs d’académie après harmonisation départementale), à gérer la carrière des enseignants tant sur le plan des promotions indiciaires (la promotion dans les échelons et donc, la rétribution) que sur celui de l’accès à une fonction souhaitée ou à un poste désiré. L’insensibilité dans ces domaines est plutôt rare. 

 

Déroulement d’une inspection

Je consacre en moyenne 2h à 2h30 à chaque inspection (temps en classe). Jamais moins, parfois plus, voire bien plus. Chaque maître est prévenu du jour et de l’heure de ma venue. Le plus généralement, dans le cadre des inspections d’équipe qui est la règle, le directeur et moi-même organisons ensemble l’ordre des inspections en fonction des souhaits de chacun. Cela ne change rien à la pertinence de mon travail et cela facilite souvent les choses pour les maîtres qui appréhendent émotionnellement l’inspection. C’est la raison pour laquelle, sauf contrainte incontournable, je m’efforce de respecter le plus strictement possible les rendez-vous pris.

La première heure et demie constitue la phase de prise d’informations. Cette phase « d’observation » pour faire le lien avec l’étymologie, est celle durant laquelle je passe en revue les différents éléments qui me permettent d’apprécier/évaluer les pratiques du maître de manière longitudinale. C’est là que je me forge une première opinion sur la pratique professionnelle du maître.

J’ai organisé cette phase en plusieurs observations successives et systématiques modulées en fonction du maître (ancienneté, durée de présence dans la classe…) sachant que chacun est préalablement informé de ce que je vais regarder (document recensant les points d’observation transmis à tous en début d’année). Pour l’essentiel :

-         Les acquis des élèves (compétences définies en savoirs, savoir-faire, savoir être) ; leurs supports de travail  (les différents cahiers, classeurs, fichiers, chemises… organisation, tenue, correction…)

-         Le travail de préparation du maître : existence, régularité, pertinence, organisation…  mais aussi… emploi du temps, liens entre programmes nationaux, projet d’école, programmations de cycle, programmations annuelles, séquences (dites aussi modules ou unités d’enseignement-apprentissage), séances journalières…

-         La conduite de classe : les deux ou trois séances auxquelles j’assiste permettent d’observer la manière de communiquer et d’être en relation du maître, la manière de conduire les enseignements (modes de groupement, temps effectif d’activité des élèves, place de la recherche personnelle, de l’écrit…).

-         La différenciation : adaptation de la difficulté de ce qui est proposé en fonction des acquis existants de chacun, prise en charge des élèves en difficulté, prise en compte des élèves ayant besoin de travailler plus et plus vite que les autres… ;

-         L’évaluation : intégrée ou non au processus d’enseignement, appropriation/participation des élèves  leur évaluation, modalités d’information des familles…

-         La salle de classe : organisation (tables, coins…), matériels et équipements, rangement, affichages obligatoires (emploi du temps…), affichages didactiques, affichages visuels…

Je classe et hiérarchise l’ensemble des observations prélevées autour de cinq axes forts que j’appelle « principes » :

-         Principe éthique : respect des élèves, non discrimination, respect du « postulat d’éducabilité », respect des programmes, enseignement de toutes les disciplines…

-         Principe d’engagement : le maître est-il ou non véritablement investi, se forme-t-il, met-il en œuvre des projets, participe-t-il activement au travail d’équipe …

-         Principe technique : maîtrise et mise en œuvre des grands concepts éducatifs (constructivisme, zone proximale de développement, conflit cognitif…), connaissances didactiques disciplinaires, stratégies d’enseignement (situations problèmes…)…

-         Principe pédagogique (relation, communication) : manière d’être de l’enseignant, qualité et clarté de l’expression, registre de langue, écoute et pris en compte de ce qui est formulé, juste distance relationnelle, non verbal… préparation de classe, régularité, pertinence, clarté des objectifs d’apprentissage poursuivis en lien avec les compétences travaillées…

-         Principe pratique : conduite effective de classe, respect et/ou amendement de ce qui a été prévu, capacité à rebondir, placement et déplacement, attention/sollicitation des élèves, aide, conseil, encouragements, gestion du temps… apprentissages et acquis effectivement réalisés par les élèves…

Au cours de l’entretien qui suit (1/2h à 1h), cette classification/hiérarchisation me permet d’orienter la réflexion sur ce qui me parait essentiel et possible (zone proximale de développement, pour les intimes). Afin d’optimiser le message, je ne retiens jamais plus de deux ou trois objectifs prioritaires de transformation. Nous sommes ici au cœur de l’évaluation formative.

Si, à ma sortie, le maître sait situer sa pratique, se sent conforté dans ce qui va bien et sait comment orienter son travail pour l‘approfondir et l’optimiser, ma visite aura servi à quelque chose. J’ai, sinon, loupé mon coup et manqué… de professionnalisme.

Au terme de plusieurs centaines d’inspections, je peux dire aujourd’hui que la quasi-totalité des maîtres exerce leur métier avec sérieux et compétence. De ce fait, si l’on parvient à établir le contact, il est généralement facile d’avancer et de faire avancer, les maîtres étant très preneurs de conseils et de propositions. Il est également important pour eux de se sentir reconnus et confortés dans leur savoir faire professionnel et leur engagement.

Ce n’est qu’à l’issue du temps d’observation et du temps d’entretien qu’une appréciation finale étayée peut être portée, l’entretien apportant parfois des correctifs à ce qui a été vu ou pas vu.

Au global et pour mémoire, une inspection individuelle représente donc en moyenne, finalisation du rapport compris, de 2h30 à 3h d’un travail soutenu et très attentif…

 

Préparer « son » inspection…

De mes propos ci-dessus découlent quelques éléments parfois difficiles à mettre en œuvre mais faciles à appréhender…

Pour « réussir » une inspection, il faut :

-         Respecter les élèves qui nous sont confiés et les programmes en vigueur ;

-         Travailler régulièrement au jour le jour, individuellement et collectivement, se former… ;

-         Maîtriser les savoirs théoriques et techniques du métier, savoir concevoir son travail et celui des élèves, savoir justifier ses choix ;

-         Être performant du point de vue de la communication, justement positionné du point de vue de la relation ;

-         Conduire efficacement les activités de la classe dans le respect des connaissances théoriques sur l’apprentissage…

 

Dis autrement, c’est le travail dans sa globalité qui est apprécié et pas seulement celui observé dans l’instant de la visite. Une séance bien conçue et bien menée est évidemment un plus, mais une séance ratée, n’occulte heureusement pas ce qui est fait de positif par ailleurs. Le travail de préparation, dans son ensemble, est important (quelques fiches faites dans les jours qui précèdent l’inspection ne masquent jamais un travail irrégulier ou incomplet), les traces écrites des élèves sont essentielles (volume, qualité et organisation des écrits, tenue des cahiers, régularité et pertinence des corrections, justesse des appréciations, dates…), les acquis des élèves sont quant à eux, déterminants...

Tout travail régulier et sérieux ayant permis des apprentissages solides débouche à coup sûr sur une inspection « réussie »… une version moderne en quelque sorte du « Laboureur » cher à un certain La Fontaine…

 

Peut-on se passer des inspections et/ou des inspecteurs ?

Oui, ou plutôt, oui, à un détail près…

Tout système organisé crée sa propre modalité de régulation afin de gérer et optimiser son fonctionnement (homéostasie). Lorsque les inspecteurs ne jouent pas ce rôle, d’autres le jouent à leur place.

Le second degré français partage cette responsabilité entre chefs d’établissements et inspecteurs pédagogiques (je rappelle à ce propos que seuls, les inspecteurs du premier degré cumulent responsabilité administrative et responsabilité pédagogique, ce qui me parait être une grande chance).

Plusieurs systèmes éducatifs européens confient cette tâche au seul « Head master » responsable à la fois de recruter, évaluer et, éventuellement… licencier.

Dans les grandes entreprises, les évaluations sont généralement réalisées à partir d’un protocole commun (idem notre référentiel des profs) avec, à la clé, fixation d’objectifs de performance. Annuelles, elles sont le plus souvent réalisées par les chefs de service ou d’équipe directs. 

Je ne peux conclure ce paragraphe sans spécifier que les inspecteurs chargés de circonscription sont eux-mêmes inspectés par les inspecteurs généraux. Ces derniers qui sont directement rattachés au ministère, transmettent ensuite leur rapport au directeur de l’encadrement (ministère) et au recteur de l’académie d’exercice. L’arroseur est aussi arrosé…

 

 

Pour conclure…

Si le travail de l’inspecteur ne se résume pas aux inspections, ces dernières tiennent, à plus d’un titre, une place déterminante dans sa fonction et son travail quotidien. L’inspection reste actuellement l’une des modalités importantes de régulation et de formation de notre système éducatif. À ce double titre et si pratiquée dans cet esprit, elle me parait fort utile.

Au-delà de cet aspect, être inspecté, regardé, évalué… n’est jamais chose facile. Suivant les personnes, la dimension émotionnelle peut-être forte y compris chez des enseignants très investis et ayant fait leurs preuves. L’exposition au regard de l’autre, au « jugement » qui peut-être le sien, nous renvoie toujours à la dimension affective et émotionnelle qui est la notre.

Pour finir, partageons une pensée pour les enfants/élèves qui sont… « inspectés » tous les jours !

 

Didier TABARAUD – LE FER

Inspecteur de l’éducation nationale

 

 

RECITS D'INSPECTION 

Commenter cet article

maxon pierre 20/07/2016 18:35

Les chose nouvelles enseignees dans l' education

titi 06/12/2015 21:52

Bonsoir à tous,
Je me posais la question et je ne sais pas si le sujet a déjà été évoqué...
Que pensez-vous de mettre un fond sonore (style musique classique) pendant le temps d'ateliers des enfants (ateliers classiques avec un groupe avec le PE, un avec l'atsem, un en autonomie...etc) ?
Je dois me faire inspecter cette année et je me demande comment l'inspecteur peut prendre ça. On le fait régulièrement dans la classe et ça fonctionne très bien mais je ne sais pas comment l'inspecteur voit ça...? et si besoin, comment le justifier avec les bon termes pour ne pas me mettre en défaut...?
Merci pour vos réponses...peut-être certains parmi vous ont déjà été dans la même situation...?

isa 07/12/2015 12:10

Titi, j'ai fait un article pour publier ta demande qui me semble très intéressante. Voici le lien http://www.ecolepetitesection.com/2015/12/question-sur-la-musique-en-fond-en-sonore-par-titi.html

barbara 10/04/2014 19:41


Un petit mot pour te dire que ce matin j'ai été inspectée et que je n'ai jamais entendu autant d'éloges sur mon travail. On m'incite vivement à proposer
mon volontariat pour être Maitre d'Accueil Temporaire. Evidemment, je te le dois. Ma manière d'enseigner ne serait pas la même si nos chemins ne s'étaient pas croisés. Un simple Merci sonne un
peu fade pour exprimer ma reconnaissance, mais je ne trouve pas d'autre mot plus adéquat. Ta générosité et ton humanité sont de véritables cadeaux dans mon parcours d'enseignante. Ce message est
à transférer sur ton blog bien sur, dont j'ai fait amplement la promotion ainsi que de ton livre. Tu es partie pour conquérir la Bretagne et c'est formidable !!

isa 11/04/2014 10:28



voilà Barbara ton message sur le blog et je suis ravie pour toi. Décidément cette année est une trés bonne année. J'espère que tu vas accepter d'être MAT, je n'ai aucun doute sur tes
qualités que je connaissais déjà puisque nous avons eu la chance de travailler ensemble avant ton départ en Bretagne...



marie 06/04/2014 18:49


Et bien voilà Isa, petit message pour te dire que dans le "grand Norrrrrrd" on te fait de la pub ! Et oui, sur le site de notre circonscription (Cambrai Sud), notre inspectrice fait l'éloge de
ton livre et de ton blog. Je suis vraiment heureuse de te suivre sur ton blog. Tu as changé ma façon de voir le métier. Merci, merci et encore MERCI !

isa 06/04/2014 18:55



oh chouette, je fais un article, merci Marie


mon article est à lire ICI, encore merci Marie.



hélène 30/03/2014 12:20


Bonjour Isa, je tenais à t'informer que mon inspection s'est très bien passée, que l'on a beaucoup échangé avec
l'Inspectrice qui était impressionnée par les mines d'idées dans mon travail. Je n'ai pas du tout hésité à préciser que tout ce travail était nourri par ton site dont j'ai donné l'adresse et dont
j'ai loué les mérites ! Tous ces bons retours que l'on peut avoir chacun de la part des parents ou de l'inspecteur, font chaud au cœur ! Ton site , on l'a déjà dit, devrait être d'utilité
publique ! Je suis une fidèle parmi tant d'autres et je te remercie pour ton aide et ton écoute !Merci aussi à tous les membres addicts de la famille "ecole petite section" !

Emilie44 18/03/2014 17:30


Quelle super semaine alors Katia!!!


 

Katia 18/03/2014 17:13


yeahhh j'ai eu les félicitations de l'inspecteur....


Après mon mari et mes enfants c'est à vous que je le dis...c'est fou.


Pas de piscine pour moi samedi ya salon du livre ...mais je vais nager dans le bohneur à l'idée de rencontrer Isa....

isa 18/03/2014 17:50



oh super, décidément ça marche pour vous .... On fait le grand chelem aujourd'hui, je suis super contente et heureuse pour vous. Bravo à toi Katia , à ton travail. Je suis évidemment
impatiente de te rencontrer, ça me fait vraiment plaisir !



Emilie44 18/03/2014 14:05


Et bien, c'est vraiment super si ton inspection a été un bon moment d'échanges avec ton IEN!

Sophie (pas si) sage 18/03/2014 12:08


Merci pour vos encouragements, ça c'est SUPER bien passé ! 


Mon atsem s'occupait d'un atelier découpage/collage où les Ps (par 2) devaient découper des bandelettes en suivant une ligne puis ils devaient coller en alignant les
carrés découpés en laissant un espace entre (geste d'écriture de D. Dumont). C'était les enfants qui allaient chercher (et ranger) le matériel nécessaire à l'activité.


Moi je tournais dans la classe pendant que les enfants choisissaient leur activité en autonomie (plateau de travail, matériel Montessori, ...) et j'aidais ceux qui
avaient besoin ou pas.


Il a donc apprécié mon implication dans la classe, l'individualisation des apprentissages, le fait que je connaisse les capacités ou les difficultés de chaque
enfant, l'autonomie des enfants. Enfin bref que du positif !!!


Je lui ai même annoncé que j'aurais aimé avoir un triple niveau. Il serait enchanté que je puisse mener cette expérimentation sur 3 ans pour pouvoir suivre un Ps en
MS puis GS. Il comprend que ça peut être difficile à mettre en place au sein d'une équipe et qu'il ne peut pas imposer mon projet même s'il est très favorable à son application. Il en a dit un
mot à ma directrice (qui me dit d'ailleurs non depuis plusieurs années) et là, elle ne m'a répondu par la négation mais que c'était à réfléchir, donc une grande avancée pour moi !!!!

isa 18/03/2014 12:39



ah super, je suis vraiment contente pour toi. Eh bien finalement, tu auras été épargnée par les longues journées et nuits d'attente, comme quoi ! Bravo et profite bien de ce moment de reconnaissance, c'est important dans ce travail. Et continue de nous
apporter tes idées et ta manière de faire car le partage des pratiques c'est nourrissant .



katia 17/03/2014 20:23


que c'est bon de te lire ...merci encore pour ces encouragements et merci pour ta présence et l'existence de ce site


à samedi..

katia 17/03/2014 19:36


Salut chères collègues et très chère Isa...


ça y est l'escargotière est bien propre , mon aquarium aussi..mes découpage aussi...


Je fais une séance de "math" .;Je suis la progression de vers les maths de chez Acces Edition.


La séance s'appelle les courses..Ils ont un panier (une barquette) avec au fond une étiquette (constellation doigt ou points..) eyt doivent constitune collection...


Voilà ensuite je sors l'album langage (que je fais d'habitude au retour de sieste..)


Mon cahier journal n'est pas tres soigné...et incomplet ..Je grifonne je raye ..bref tant pis.


Je vtravaille à Paris et je serai là samedi 22 pour te voir et te remercier car tu (ce site) m'aides beaucoup.


Je vous raconterai 


Katia


 

isa 17/03/2014 20:00



tu es prête Katia et un cahier journal qui montre de la vie, c'est beau et c'est bien, ne t'inquiète pas et sois confiante en ce que tu fais. Vivement Samedi !



Guinie 17/03/2014 19:13


Allez les filles ! Allez les filles ! Allez !!! Le blog n'envoie que des ondes positives.

Emilie44 17/03/2014 18:03


Aller Sophie et Katia, ça ne peut QUE bien se passer!!

Sophie (pas si) sage 17/03/2014 17:05


Merci beaucoup Isa.


Cette après-midi, j'ai rangé ma classe, affiché toutes les productions réalisées depuis la rentrée sur l'Afrique, avancé un peu dans mes livrets (car je suis très en
retard), préparé le matériel nécessaire pour demain matin (quelques feuilles à couper) et là ça va mieux au niveau du stress. 


C'est clair que j'aurais un peu le tract demain comme si je devais faire une représentation théatrale mais je suis confiante car de toute façon ma classe tourne, mes
élèves sont bien autonomes et curieux.


Sur le moment j'avais besoin d'évacuer ma tension devant toutes les tâches matérielles à effectuer ... 

isa 17/03/2014 17:37



oui, déposer ton surplus d'adrénaline, tu as bien fait, on imagine toujours pire que ce qu'on vit réellement. Bon courage à toi.



Sophie (pas si) sage 17/03/2014 11:52


Ma directrice vient de m'annoncer ce matin que M. l'inspecteur vient me voir demain matin (alors que ma dernière inspection remonte à 9 ans !!!).


D'habitude, je suis assez confiante et très sûre de moi. Mais là, j'avoue que je sens le stress monté !!!!!  


Ahhhhhhhh ... c'est juste mon cri pour évacuer toute cette tension ...

isa 17/03/2014 12:47



ça va aller Sophie, toi aussi tu es pleine de qualités et compétences, c'est un peu brutal mais au moins tu ne vas pas mouliner cette pensée pendant 15 jours, le stress monte et bien
qu'il monte, il fait aussi partie de l'inspection, il a droit de prendre sa petite place  ( attention pas toute la place non plus). Donc demain , je vais penser à toi et à Katia.



katia 15/03/2014 00:12


 Bonsoir Isa


mon inspection est pour mardi merci pour les conseils mais j ai du retard dans mon cahier journal 

isa 15/03/2014 09:07



oh Katia, il va falloir aussi penser à toi ce Mardi , tu sais que cette année les inspections des lecteurs sont bonnes voire trés bonnes, je te souhaite de poursuivre la liste.



yobrego 03/02/2014 12:10


FLAVIE  Pour le cahier de réussite ou de progrès tu as un site excellent le site Maternelle 88 - Evaluer,
aider - L'évaluation


tu as enormement d'images déjà créées pour le cahier de progrés


 


Les habitudes d'évaluation sont en train de muter dans ttes les académies YES!!!!

isa 03/02/2014 18:09



belle banque d'images !



mariez 02/02/2014 18:39


Bonsoir Isa,


Juste un petit message pour te remercier pour l'aide précieuse que tu nous apportes à nous, jeunes mamans qui apprécions énormément les pistes de travail que tu proposes ! Si je poste ce message
dans la rubrique "inspection", c'est que mon inspection s'est très bien passée et que mon inspectrice a beaucoup aimé le travail fait en classe et les pistes pédagogiques suivies notamment dans
le domaine PSIC. Je lui ai indiqué que je suivais de près ton blog et lui ai présenté ton livre. Et bien, elle a décidé d'en faire la pub sur le site de la circonscription ! Grâce à toi et aux
collègues qui participent au blog, j'ai découvert une nouvelle façon d'appréhender la petite section et j'adore ! Un immense merci ! Marie

isa 02/02/2014 19:04



merci Marie , c'est gentil de venir m'informer de cette bonne inspection,ça me fait bien plaisir de voir que mon aide est efficace ainsi que celles des collègues dans la mutualisation. Je
suis touchée d'avoir un écho favorable dans votre circonscription et j'en remercie ton inspectrice. Savoure bien ce bon moment, c'est un excellent stimulant pour la suite et sois fière de toi car
la classe c'est toi qui la mène et c'est ce qui est le plus important et le plus difficile aussi. bravo !



Flavie 17/11/2013 13:54


Bonjour Isa,


Mercredi j'ai été inspecté et je venais te dire : MERCI ! Mon inspection s'est très bien déroulée et c'est en partie grâce à toi. C'est la même qui m'avait vu il y a 5 ans. Elle m'a dit qu'elle
avait gardé un bon souvenir de mon inspection il y a 5 ans en tant que débutante et que c'est avec beaucoup de plaisir qu'elle a vu à quel point ma pratique avait évolué. Elle m'en a
félicité !


Elle apprécie le fait de travailler un domaine par période, elle trouve ça très intelligent, et elle a bien vu que les autres domaine sont travaillés aussi.


Elle m'a par contre reproché une chose pendant les ateliers : je sus trop avec mon groupe, être avec un groupe ne doit pas m'empêcher d'aller voir les groupes autonomes, pour relancer
l'activité, les encourager ... Elle m'a dit qu'en novembre, avec une majorité de TPS, ce n'est pas grave si je ne suis pas 100% du temps avec mon groupe pendant les ateliers.


Elle m'a donné des pistes pour m'occuper de mon p'tit élève avec des soucis de langage et de comportement.


Sinon concernant les "évaluations" j'ai décidé de ne pas en faire cette année, elle n'est pas contre. Enfin évidemment j'évalue les élèves, mais à ma façon, je ne donne pas de traces écrites
(fiches) aux parents. Je pensais que des rdv tri partite suffiraient pour faire le point avec les parents. Du coup elle m'a conseillé de coller dans le cahier de vie des petites images quand il y
a une réussite, style cahier de réussite. Un élève a réussi à faire un puzzle 6 pièces, hop je colle une image dans le cahier de vie "Je sais faire un puzzle 6 pièces", en ce moment on
travaille beaucoup sur le rond en graphisme. Quand ce sera bien accquis, hop une p'tite image avec un rond dessiné par l'élève "je sais tracer un rond"... je trouve l'idée pas mal. Après elle
demande du temps, car ça veut dire que c'est à faire au fur et à mesure, en fonction des élèves. Par exemple un élève qui met son manteau tout seul depuis le début de l'année, pas la peine
d'en rendre compte aux parents, mais un petit qui n'y arrivait et trois mois après y arrive, alors là ça vaut le coup de mettre une image correspodante dans le cahier de vie.


Je trouve l'idée très bonne, je pense me lancer dans cette année. On est en novembre, il n'est pas trop tard. Elle me dit que vu comment je fonctionne avec le cahier de vie, ça a tout à fait sa
place dedans.


Je vais m'occuper cet apres midi du coup de chercher quelles évaluations je veux voir apparaître ici dans le cahier de vie et chercher des jolies images correspondantes !


Enfin voilà vraiment une inspection qui fait un bien fou, alors encore merci à toi ISA. Je n'arrive plus à participer sur le blog, j'ai l'impression d'avoir lâché le navire depuis trop
longtemps. Je passe pourtant plusieurs fois par semaine pour le plaisir et  je m'inspire de certaines de vos idées encore, mais j'ai aussi maintenant mon rythme de travail. Et je m'y
retrouve parfaitement.


 


MERCI MERCI MERCI !


 

isa 17/11/2013 18:06



merci Flavie, trés heureuse pour toi et je te remercie de nous faire partager ta joie. Je vois bien que tu as pris de la distance mais ce qui est important c'est que tu sois épanouie dans
ton travail et d'après ce que je lis , c'est le cas, donc l'aide du blog ne te semble plus aussi nécessaire, c'est ça ton évolution. Je m'interroge également sur les évaluations que je proposais
à chaque période, durant cette période, nous n'avons pas suffisamment travaillé les notions que je proposais habituellement et pour moi une évaluation c'est vraiment une mesure des acquisitions,
il faut donc savoir s'adapter selon nos choix pédagogiques. C'est toujours une perpétuelle recherche, et je constate que tu t'interroge également. Si tu veux partager tes réflexions , n'hésite
pas !



sonia 30/11/2012 21:00


Bonjour à tous,


J'ai eu ma deuxième inspection il y a quelques jours. Cela s'est bien passé. Si je viens faire part de "cet évenement" sur ce site, c'est parce qu'il m' a beaucoup aidé dans ma pratique. En fait,
je ne prends presque aucune activité, j'ai quand même découvert des albums et emprunté quelques astuces et poésies, par exemple, mais c'est au niveau "théorique" que ce site m'a
aidé à trouvé ma personnalité d'enseignante, mon fonctionnement de classe, mon postitionnement par rapport à l'ATSEM, des mots plus doux et en même temps plus efficaces avec les enfants, les
parents...etc. J'ai mûri et un grand merci à tous pour vos articles et commentaires qui me "nourissent"

isa 01/12/2012 12:19



merci Sonia de venir donner un retour d'inspection et ta manière de profiter du blog, c'est agréable de lire ton commentaire.



flomimi 21/11/2012 12:28


demain c moi


j'ai lu et relu ts les conseils je connais mes séances avant, aprés pdt, le pourquoi du parc e que ,mes la boule au ventre est tjrs là mes séances de mardi etaient ratées ce qui ne me rassure pas
du tt  j vu et revu ,je vais bient^to tt fermé et prendre l'air j une séance de gym sur le lancer qui vient de vous (avec les animaux de la foret placé haut)je respirerai mieux demain enfin
j espère

isa 21/11/2012 12:40



oui Flomimi et souvent le ratage avant c'est bon signe, souffle souffle !



Laëtitia 21/11/2012 11:33


Merci pour le lien sur ce débat, cela m'a fait un bien fou!


Ton site et tes réponses m'aident énormément au quotidien pour faire ce qui me plait: aider les enfants à grandir!


Merci!


 

isa 21/11/2012 11:36



je viens de t'écrire pour te proposer que nous relancions un débat sur la question, c'est,je pense intéressant d'y réfléchir ensemble encore une fois , d'autres personnes ont peut-être ce
genre d'interrogation et d'autres arguments. Qu'en penses-tu ?



Laëtitia 21/11/2012 10:13


Bonjour Isabelle,


je viens de relire les anciens commentaires dans cette rubrique, et j'essaie de visualiser cette boule dans le ventre et de la lancer au loin (mais elle revient mmm)


Je me pose de drôles de questions pour cette inspection étant donné des reflexions , qui jugent mes choix. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais des personnes me mettent le doute. En
gros, cela leur pose un problème "de faire du  tout-fait" selon leur expression.


Et moi, du coup, je me demande si je dois dire à l'inspecteur d'où me vient toute cette inspiration...


Je ne veux pas m'attribuer le mérite de ce travail, donc je dis très facilement comment je prépare, grâce à toi, mais vu les retours que j'ai... Mon intention est de le dire, mais on m'a mis en
garde, que va penser l'inspecteur que ce soit du tout fait... 


Personnellement, je leur réponds que je fais le travail nécessaire pour s'imprégner, visualiser les activités et séances et forcément s'adapter...


On me dit que c'est beaucoup trop ambitieux, que les enfants ne jouent pas assez (au coin jeu j'entends), moi je vois des enfants qui n'ont pas envie d'aller jouer au coin jeu car ils sont bien
là où ils sont.


Par contre, je dois dire que c'est vrai, qu'on galope partout, je n'ai pas pu mettre la motricité à 9 h et l'alternance des ateliers donne l'impression d'une matinée où on ne peut pas prendre le
temps, j'y réfléchis pour améliorer ça, malheureusement, je dois faire avec des paramètres que je ne maitrise pas.


Bon en fait je dis beaucoup plus que ce pourquoi j'écrivais au départ. Est-ce que tu aurais un regard extérieur sur mon attitude à avoir avec l'inspecteur?


Merci en tout de l'attention et d'être là pour nous!

isa 21/11/2012 10:48



tout d'abord Laëtitia, ce débat a déjà eu lieu sur le blog ICI, je pense que les réactions t'aideront à faire ton choix. D'autre part, j'ai toujours affirmé et réaffirme que tout est à prendre selon ce qu'on y ressent, si tu penses
que ça va trop vite ( et je peux le comprendre puisque c'est mon propre rythme qui n'est peut-être pas le tien), il est préférable que tu adaptes en retirant, en changeant, en ajustant... c'est
ainsi que je vois les choses. Ensuite, j'aimerais comprendre en quoi l'inspiration est négative, en quoi le fait d'être ambitieux pour ses élèves est néfaste, en quoi le plaisir de travailler ,
d'agir ensemble pour les élèves est déconseillé, en quoi ce que je propose ne laisse pas les élèves jouer ( surtout cette année axée sur les coins jeux), en quoi ton travail n'est pas ton travail
(suis-je dans ta classe ?). Mais nous retrouvons le même débat , celui de devoir faire pour soi et non pour les autres, celui de ne pas "piquer" les idées, celui de recommencer tout à zéro quand
on débute même si des bonnes pratiques nous plaisent, bref un vieux débat avec lequel j'ai quelques arguments depuis qu'il se pose à moi. Je termine avec la citation de Dali:" Ceux qui ne veulent
imiter personne ne créent jamais rien"



cyrille 19/05/2010 11:40



Merci Marie -Claire,


j'en déduis que tu es aussi en Cha.Mar.


Peut être aurons-nous l'occasion de nous croiser lors d'animations pédagogiques et de parler du blog d'Isa qui nous inspire tant !



anne-Sophie 16/05/2010 17:43



Bonjour Isabelle


j'espère que tes vacances se sont bien passées.


j'ai été inspectée aujourd'hui. Je tenais à te faire un petit compte rendu


Cela s'est très bien passé. L'inspectrice a trouvé les projets ambitieux et bien adaptés à la petite section


Elle a particulièrement apprécié le cahier de langage. J'ai aussi un cahier en découverte du monde a retenu son attention.


 


De même que les bilans qui sont transmis aux parents.


 


Dans la classe j'ai fait un imagier collectif. Elle m'a conseillée de faire également à partir de cela des cartes à inclure dans l'outil
catégo/phono


 


Je suis soulagée et contente qu'elle est reconnu le travail.


 


Voilà je tenais à te remercier de m'avoir permis d'être ambitieuse!



isa 16/05/2010 20:44



Ravie pour toi Anne-Sophie et félicitations.



marie claire 03/05/2010 13:01



Bienvenue en Charente- Maritime ,Cyrille et bon courage car c'est vrai qu'il ya peu de postes en maternelle.



Marionnette 02/05/2010 22:09



J'ai un peu "décroché" alors que tu n'étais pas là , aussi , égoïstement , je suis super contente de te retrouver !!! J'ai découvert THOMAS GORDON durant les vacances , ton assoc s'en est-elle
inspirée ???



isa 02/05/2010 22:29

Contente aussi de revenir parmi vous , j'étais effectivement AILLEURS. Gordon n'est pas l'inspirateur de notre association ,c'est principalement Dolto. Cependant , je connais trés bien pour m'être entraînée à l'écoute active avec ma troisième qui parlait trés peu à l'adolescence , quand on veut la pratiquer comme il faut , c'est trés difficile au début et puis comme tout apprentissage ça rentre et ça donne de bons résultats. Mais le dialogue généralement donne de bons résultats et toute la patience du monde !!!!!

dupin 02/05/2010 12:03



coucou


je voulais seulement signaler ma présence et ma fidelité sur le site d'isa que je suis depuis la rentrée,mes collègues sont épatées par mon travail et le site est sur la page d'accueil de
l'école!je n'avais pas encore trouvé l'icone pour répondre mais j'ai pris plein de photos que je pourrai peut-être envoyer maintenant si je comprends comment ça marche!je suis inspectée jeudi
sans grande appréhension si ce n'est que je n'ai pas encore le premier album de Christian Voltz!


en tout cas les idées d'isa collent super bien avec ma personnalité et la manière dont je souhaite transmettre la liberté dans l'apprentissage à mes petits élèves,ils en sont heureux et moi
aussi!je n'aurai pas osé seule avoir autant d'exigences et d'ambition!


merci donc!



isa 02/05/2010 17:33



Me revoilà, j'ai fini mes longues vacances et je suis heureuse de vous retrouver. Bien entendu, comme je le fais à chaque fois, pour ceux et celles qui me contactent pour m'envoyer des
documents, je les joins via ma messagerie, donc je le fais dés que j'ai répondu à tous mes commentaires ( un gros petit travail), je les ai lus au fur et à mesure, mais j'avais décidé de répondre
uniquement en cas de gros souci.


Bonne inspection Jeudi et merci de tout ton enthousiasme pour le blog.



cyrille 29/04/2010 07:22



Après les péripéties d'avant les vacances avec "viendra ? viendra pas ? 


et bien voici  "viendra mais sans prévenir", d'après elle un souci de courrier probablement...


J'ai donc eu la "surprise" de voir l'inspectrice dans ma classe mardi matin.


 


La première émotion passée ( il parait que j'ai changé de couleur ), je lui ai  préparée tous les documents demandés  et j'ai travaillé comme d'habitude. Je suis les préparations
2008/2009, donc cette dernière période commençait avec pleins de nouveautés ( comptage des présents, dessin collectifs le matin etc..) et l'album "JEAN-LOUP"


 


Les enfants ont très vite oublié qu'elle était dans la pièce.


 


Bref, voici le résumé de l'entretien qui a suivi :


Elle était satisfaite d'avoir vu des élèves au travail. Ravie car les exigences tout au long de l'année étaient cohérentes et ambitieuses.


Elle a trouvé que les élèves avaient un bon niveau de langage. Elle a bcp apprécié tous les outils mis en place.


 


 Elle m'a dit qu'elle me mettrait la note maximum à mon niveau d'échelon ( 8).


Elle a été impressionnée de la masse de travail de préparation et de réflexion.


Elle m'a proposée de réfléchir pour recevoir des stagiaires, passer le CAFIPEFM ou cheminer autrement ( peut être dans la recherche) pour les années à
venir.


Et pour conclure elle m'a conseillée de "moins" travailler. C'est à dire d'apprendre à prendre de la hauteur et d'être moins à fond tout le temps.


Alors MERCI !!!


Parce qu'une grande partie de ces compliments , je te les dois. Que la réflexion que tu fais en amont pour les préparations, me fait gagner un temps fou et me
permet de réfléchir sur d'autres points.


Merci pour ton écoute, ton soutien, pour tout...


 


L'an prochain je suis mutée dans le département limitrophe ( Charente Maritime) pour me rapprocher de chez moi. Peu de postes sont vacants et l'idée de quitter
mes Petits est déjà un déchirement. J'ai peu de chance de trouver le même niveau mais je continuerai quoi qu'il arrvie à m'inspirer de ta façon de travailler pour mes élèves.


 





 


Cyrille



isa 02/05/2010 18:21



Inutile de te répéter combien je suis d'accord avec ton inspectrice pour que tu choisisses , un jour ( quand tu te sentiras prête), à ton tour, de transmettre.Merci Cyrille de nous faire
partager ta réussite qui donne aussi aux autres le sentiment de pouvoir.



cyrille 25/03/2010 19:49


Merci Isa, tu as toujours les mots justes pour réconforter et apaiser...


cyrille 22/03/2010 19:30


Bonjour Isa,

J'ai reçu mon avis d'inspection ce matin : elle aura lieu lundi prochain alors une question ( qui n'en est pas vraiment une !!) :
Pourquoi cette boule au ventre, cette remise en question d'un coup de tout ce que je fais dans la classe, d'une sensation infantilisante face à mon futur entretien face à ma supérieure alors
que je suis quelqu'un de solide ( enfin je crois), qui travaille depuis 13 ans, qui s'investit à 200% dans sa classe, sa direction...et qui a l'impression que tout va se jouer en moins de 2h00
?
Je vais quotidiennement sur le site et je vais encore et encore m'abreuver des conseils et remarques de ton blog pour me "fortifier".
Merci de m'avoir lu. Ecrire m'a un peu soulagé.


isa 22/03/2010 20:09


cette boule au ventre, tu la visualises, tu la prends , tu la jettes le plus loin possible et ça fait du bien.
Je faisais ainsi avec mes petits élèves quand ils étaient énervés, agités ,en colère. Ils s'apaisaient presqu'immédiatement , avec eux, on faisait les gestes.
que dire ?
que tu es normalement constituée, que tu as une réaction saine  de défense face à une menace imaginée. C'est aussi une façon de se procurer de la joie quand la peur a été surmontée, si tu ne
ressentais rien, à la fin de ton inspection ,tu n'aurais pas ce soulagement proportionnel à l'appréhension ressentie. On joue à se faire peur pour se nourrir de cette émotion et ressentir le
plaisir qui suit.
Tout ne se joue pas , Cyrille, quoiqu'il se passe ,tu auras toujours ton travail, le cours de la  vie continuera, tu seras toujours Cyrille avec ses qualités et ses défauts, c'est une étape de
ta vie seulement. Tes petits élèves vont t'aider, tu n'es pas seule.
j'ai confiance en toi et je t'accompagne.
exprime toi ta confiance.


mareva 06/02/2010 01:36


bonjour isa,

ci joint un questionnaire bilan préparatoire à l'inspection dans ma circonscription.
étant donné que je vais me faire inspecter d'ici peu, voilà le genre de questions que l'on nous pose:
comment gérons-nous les traces écrites: présenter un échantillon des documents utilisés à titre individuel et à titre collectif.
comment prenons-nous en compte l'hétérogénéité des acquisitions des élèves (outils, dispositifs, organisation)
quels sont les dispositifs d'aide aux élèves en difficulté que nous mettons en place (organisation, efficacité)
comment évaluons nous nos élèves, inventaire des procédures d'évaluation
voilà,
d'une école à une autre, les questions sont différentes.


isa 06/02/2010 09:50

Cela semble intéressant de s interroger à l'avance sur tous ces paramètres de conduite de classe. Le ressens tu ainsi ? Sinon ça va, le vent est-il calmé?

MELINA 12/01/2010 06:11


Bonjour Isa, tout d'abord merci pour toutes tes activités partagées ! je consulte ton site tous les jours et je trouve ta démarche très intéressante . tes articles sur l'inspection m'ont bien aidée
pour préparer la mienne qui s'est bien passée (cela faisait 13 ans que je ne l'avais été et c'était la seconde fois seulement en 20 ANS de carrière  !!!). J'ai reçu mon rapport qui me
paraît très positif mais oh surprise lorsque j'ai découvert ma note qui n'a été augmentée que de 0,5 point ... alors que j'attendais au moins 1 point et même plus ... pour "rattraper" ce retard
d'inspection qui ne m'incombe pas après tout ! mais non ; que puis-je faire ? écrire à l'inspectrice ? est-ce elle qui propose la note ?
J'ai beau essayé de relativiser ; quelque part je me sens dévalorisée et dépitée de consacrer autant de temps, d'énergie et de passion pour un résultat si peu apprécié au niveau hiérarchique...MEME
SI JE SAIS BIEN AU FOND DE MOI QUE JE NE TRAVAILLE PAS POUR CELA ! Que me conseilles-tu ? merci !


isa 12/01/2010 08:36


Je comprends ta grande déception et je la partage pour une bonne raison, c'est que j'ai vécu la même chose. Enseigner à la campagne et vivre 4 grossesses ( je n'ai pourtant pris que mes congés
maternité) ont été des facteurs freinants. Et j'ai eu moi aussi une inspection qui s'est soldée par un seul point au bout de 7 années sans inspection, c'est un peu mieux que pour toi mais j'ai eu
moi aussi un grand sentiment d'injustice et j'ai eu envie de baisser les bras. J'ai vite compris qu' il en allait de mon intérêt pour mon travail et que mes petits élèves n'y étaient pour rien. Sur
le coup, je n'ai rien fait que penser que cette administration n'était pas reconnaissante, et j'ai incriminé l'inspecteur qui n'avait pas de grandes compétences en maternelle ( c'était mon point de
vue). Par la suite, l'  inspecteur a été étonné de voir ma note et malgré un rapport à faire ( ils font un rapport s' ils mettent une note supérieure au barême) il m'a remis 4 points, le
suivant 3. Du coup, j'ai largement rattrapé mon retard.A l'époque , je n'ai pas bougé, je n'ai rien dit, j'ai ravalé ma déception, maintenant, je me dis que j'aurais dû demander un entretien avec
cet inspecteur pour comprendre et lui rappeler mon retard accumulé d'années sans inspection ce qui pouvait me pénaliser, ce qui est faux d'ailleurs car l'avancement est moyen pour tout le monde, je
n'ai pas eu de retard dans mes passages d'échelon. Mais si tu as besoin de parler et de comprendre, tu peux demander un entretien avec ton inspectrice, c'est effectivement elle qui décide de ta
note. Je pense qu'il va te falloir un peu de temps pour digérer cette nouvelle, mais notre travail se mesure à ce qu'on vit au quotidien, aux progrés de nos élèves, aux relations avec les familles,
aux échanges avec nos collègues, et à notre plaisir ressenti. Ne te dévalorise pas Mélina, et agis. 


Nanie 11/02/2009 16:20

Bonjour Isa,
merci, merci et encore MERCI pour tout ce que tu nous donnes et l'aide implicite que m'a apporté ton blog pour grandir et me perfectionner dans ce métier formidable. J'ai été inspectée ce matin (pour la 1ère fois) et j'ai reçu les félicitations de Mr l'inspecteur pour mon travail... Je sais que sans toi et ce blog, je n'aurais (peut-être) pas si bien réussi!
Alors encore merci et surtout continue de nous inspirer et de nous aider comme tu le fais. Les gens qui donnent se font rares aujourd'hui. Toi, tu nous donnes et tu nous aides à voler de nos propres ailes. J'espère que ce petit mot t'apportera toute l'énergie positive que je t'envoie. @+
Nanie

isa 11/02/2009 17:59



ce petit mot me fait vraiment plaisir car je vois combien tu es heureuse de ton travail avec tes élèves et je me dis que forcément eux aussi sont heureux, du coup, c'est plus facile
d'avoir le goût d'apprendre dans ce contexte de bonne énergie! FELICITATIONS Nanie pour cette inspection réussie, tu y es pour beaucoup , crois moi !  Ne serais-tu pas une super nanie ? (
facile , d'accord, mais cela me fait rire, mes petites blagues ) Merci en tout cas de me tenir informée des retombées de mon blog ; et je prends toute l'énergie positive qu'on me donne !



Nathalie 05/11/2008 17:29

Tout d'abord Isa je voudrais te remercier pour ton blog. Cela m'a bien aidé pour cette première période dans la mesure où je n'avais jamais eu de petits ( même si j'enseigne depuis quelques années). J'ai 2 classes une de PS/MS et l'autre de MS/GS. Je vais être inspectée la semaine prochaine pour la 2ème fois et je m'interrogeais sur la préparation de l'accueil , sachant que mon Atsem n'est pas dispo à ce moment là..
Merci
Nathalie

isa 05/11/2008 18:43


Logiquement Nathalie, tu dois faire comme tu fais d'habitude, qu'est-ce qui t'inquiète ?


Audélie 05/11/2008 16:13

J'ai du mal à imaginer la peur que peuvent ressentir ces collègues qui attentent l'inspection. Pour ma part, dans ma circonscription, l'inspectrice envoie un courrier au retour des vacances pour annoncer qu'elle passera durant la période qui s'ouvre et puis plus rien jusqu'à l'heure H. EFfectivement, quand on ouvre la lettre, on ressent un petit coup mais après les jours passent et on n'y pense plus. Le jour J, on est plutôt soulagé de la voir enfin apparaître. L'inspection n'est pas un moment redouté, d'autant que cette inspectrice sait mettre en confiance, valoriser notre travail et nous glisser ses idées sous forme de conseils plutôt que de reproches. A lire vos témoignages, je me rends compte que j'ai de la chance et que je n'aimerai pas être à votre place.
Pensez aux sourires de vos élèves et que les inspecteurs ne restent pas aussi longtemps que nous à la même place! Bon courage à toutes celles qui sont dans l'attente...

isa 05/11/2008 18:41


et bien voilà un témoignage qui devrait rassurer et c'est bien que tu nous en fasses part, je me doute bien qu'il y a dans des académies des inspecteurs (trices) comme nous aimerions tous
avoir, c'est évident  et j'en ai connus.