semaine 10 "Qu'est-ce que j'ai dans la tête ?"

Publié le par isa

 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Voici donc ce grand mystère, qu’avons-nous dans la tête ? Il est important de travailler sur les représentations des élèves et leur permettre de dire ce qu’ils imaginent.

Cet enfant ,qui a entendu sa mère lui dire : « Qu’est-ce que tu as dans la tête ? » sous le coup de la colère, prend l’expression au pied de la lettre et cherche.

Cette semaine, la mémoire sollicite l’attention visuelle et la structuration de l’espace. Il s’agit de leur apprendre un jeu de mémory qu’ils pourront ensuite partager avec leur famille.

 

 

 

OBJECTIFS :

 

Découvrir le monde : structuration de l’espace en situant des objets les uns par rapport aux autres, découverte du vivant : localisation de la mémoire ( cerveau). 

 

Devenir élève : coopérer dans un jeu collectif.

 

Agir et s’exprimer avec son corps : fiche 7 "les petits indiens"

Percevoir, sentir, imaginer, créer : mouvement artistique de référence «  Cobra » artiste : Appel faire une peinture figurative.

 

S’approprier le langage :  discussion autour des représentations de ce qu’on peut avoir dans la tête et sur comment faire du figuratif en peinture ( prendre sa place dans les échanges collectifs), acquisition d’un nouveau vocabulaire : le cerveau.

Découvrir l’écrit :  reconnaissance de sa carte de présence avec son prénom en capitale d’imprimerie, exercice de tri : retrouver le même (discrimination visuelle- différents niveaux de difficulté).

 

.

 

 

 

COMMENTAIRES :

 

 

Le jeu de mémory est un jeu qui se joue avec des petites images qui vont par paires, que l’on mélange, que l’on retourne en veillant à les ranger en colonnes. Chaque joueur retourne deux cartes , il doit tenter de retrouver les paires d’images, lorsqu’il y parvient , il gagne les images et rejoue, lorsqu’il perd, c’est le joueur suivant qui cherche à son tour, le gagnant est celui qui a gagné le plus de cartes , afin de les aider à visualiser le gagnant , ils peuvent faire un petit tas avec leurs cartes et comparer lequel est le plus haut . Ce jeu demande une progression dans le nombre d’images, il vaut mieux commencer avec 6 cartes ( 3 paires ) et augmenter progressivement. Certains élèves sont plus auditifs que visuels, il faut les aider en leur donnant une stratégie de jeu , c'est-à-dire en nommant les objets au fur et à mesure qu’on cache  les cartes. Ce jeu demande attention et concentration , il aide ainsi les élèves repérés en difficulté lors du travail sur la compréhension de texte « L’école de Léon ». Il est bon de signifier aux élèves que leur mémoire travaille beaucoup lors de ce jeu.

 

LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

 

     Lundi  : L’enseignant demande à Dalma s’il connaît bien les mots des animaux du livre de la semaine dernière. Il répond que oui et il montre que sa maman lui a fait des petites cartes pour s’entraîner à dire les mots. L’enseignant  demande que certains élèves ( volontaires) disent les noms des animaux puis il propose de faire un petit jeu, il leur demande d’être très attentifs , il retourne les cartes et leur demande de se rappeler où se trouve l’animal qu’il va nommer. Ils font le jeu plusieurs fois. Ensuite , l’enseignant annonce qu’ils vont apprendre à jouer à ce jeu avec des images de mémory.

 

     Jeudi : L’enseignant apporte de nouvelles images pour compliquer le jeu, il demande à Dalma de jouer en montrant la carte que l’enseignant nomme, un élève désigné par l’enseignant doit valider la réponse de Dalma puis retourner la carte. Ils recommencent plusieurs fois, à chaque fois, c’est Dalma qui répond à l’enseignant et c’est un élève qui évalue sa réponse ( identifier les erreurs).

 

 

     Vendredi: L’enseignant présente le jeu que les élèves vont avoir dans une petite pochette dans le cahier de liaison  dans leur cahier de liaison et il propose qu’ils essaient tous ensemble, il faut commencer par nommer les cartes pour se mettre d’accord sur le vocabulaire. Il s’agit d’images d’objets connus.

 

      Fiche du jeu à télécharger pdf.

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation, travail en petit groupe.

Compétence visée :  rappeler en se faisant comprendre un évènement vécu collectivement.

Support  : album langage

Matériel :photos  prise lors de la réalisation du gâteau.

Consigne : « tu choisis la photo que tu veux mettre dans ton album langage puis j’écris ce que tu me dis  »

 

N°2 Découvrir l’écrit

«  Je fais du graphisme»

 

Objectifs : entraînement en vue de l’évaluation du graphisme du rond.

Compétence visée :  reproduire un motif graphique : rond.

Support  : feuille photocopiée avec quelques ronds

Matériel :pot de feutres par élève.

Consigne : « tu traces des ronds comme tu vois sur ta feuille  »

 

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  Avant la lecture du livre , l’enseignant propose aux élèves de regarder les peintures et de dire ce qu’ils reconnaissent puisque telle était la consigne de la semaine dernière, le constat montre une difficulté à représenter, il faut se mettre d’accord sur leurs capacités, que pensent-ils savoir peindre ? ( la plupart du temps, ils disent rond , bonhomme) , le groupe s’accorde pour se donner un choix de représentations figuratives. Lecture du livre de la semaine, lors de celle-ci, l’enseignant s’arrête et demande ce qu’ils pensent effectivement : qu’ont-ils dans la tête ? Il note leurs propositions, il sollicite le plus d’élèves possible, il ne donne pas son avis, il reste neutre. Puis il poursuit la lecture. Lorsqu’il a fini, il leur demande ce qu’ils ont compris, ce qu’ils en pensent et puis c’est tout.

 

 

 

    Jeudi : L’enseignant leur demande de rappeler ce qu’ils ont compris du livre Lundi, Qu’est –ce que l’enfant a vraiment dans sa tête ?  Il propose de leur montrer un livre documentaire  qui montre un schéma du contenu de la tête, il leur dit que cela est le cerveau, qui leur sert pour réfléchir, pour se rappeler , pour parler , pour avoir des idées comme le petit enfant dans le livre. Lecture du livre de la semaine.

 

     Vendredi:  Lecture collective du cahier de liaison puis lecture du livre.

 

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 Découvrir l’écrit /Découvrir le monde

«  Je retrouve le même animal»

 

 Objectif : discrimination visuelle, approche de la lecture.

Compétence visée : être capable de retrouver le même. 

Support  :feuille photocopiée + petites images découpées .

Matériel :  pot de colle par élève.

Consigne : « Tu retrouves le même animal que tu colles à côté de son image ».

 

Deux niveaux de difficulté peuvent être proposés, voir fiche à télécharger en fin de préparation.

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins»

 

Objectif : plastique : réaliser une peinture lisible, inspiration mouvement « Cobra » , artiste de référence : Karel Appel

Compétence visée :  faire du figuratif. Notion : signifiant iconique

Support  :  grande feuille blanche

Matériel :gouache rouge , jaune , orange et bleue.

Consigne : «   Tu peins des ronds ou des bonhommes »

 

Présentation des œuvres de Karel Appel qui sont accrochés au dessus du tableau de peinture.

 

N°3 Découvrir le monde

«  Je fais un jeu de mémoire : le mémory»

 

Objectifs : développement de la mémorisation visuelle d’images et structuration de l’espace.

Compétence visée :  être capable de rester attentif, situer les objets les uns par rapport aux autres.

Matériel : jeu de petites cartes à retourner par paires.

Consigne : « nous regardons toutes les images , nous les nommons tous ensemble puis nous les cachons, il faut retrouver les deux cartes qui vont ensemble pour les gagner, vous jouez chacun votre tour, celui qui a gagné est celui qui a retrouvé le plus de cartes»

 

N°4 Découvrir le monde/ Devenir élève

«  Je joue à l’eau»

 

 Objectif : faire faire ensemble, découverte de la matière en agissant sur les matériaux usuels ( l’eau) pour repérer leurs caractéristiques.

Compétence visée :  jouer son rôle dans une activité en adoptant un comportement individuel qui tienne compte des apports et des contraintes de la vie collective..

Matériel :  piscine ou bac à eau

Consigne : « Vous jouez à l’eau en essayant de ne pas en mettre par terre »

 

 

 

LES FICHES:

Fiche de discrimination visuelle (niveau 1 et niveau 2). pdf

 

 

Commenter cet article

marie 17/01/2012 14:50


Bonjour. J'ai l'impression que mon commentaire va tomber comme un cheveu sur la soupe dans la rubrique "derniers commentaires" mais je souhaite tenir ma promesse, c'est à dire rapporter mon
travail et celui de mes élèves autour de la mémoire! N'ayant pas pu me procurer le livre "qu'est-ce que j'ai dans la tête?", j'ai cherché un livre qui permettrait de faire "travailler sa tête",
de prendre conscience qu'il se passe des choses "là-dedans"... J'ai donc trouvé "Ferme les yeux", de Victoria Perez Escriva. Deux frères sont en désaccord car ils ne perçoivent pas les choses
pareil. On comprend à la fin que l'un des deux est privé du sens de la vue, et décrit les choses comme il les ressent, respire, touche, imagine... Nous avons donc fait l'expérience avec mes
éllèves de fermer les yeux et de dire ce qui se passait dans notre tête. Seules quelques réponses ont montré que dans sa tête, on peut imaginer; la question était visiblement difficile mais je
suis contente d'avoir lancé cette piste de réflexion chez mes élèves! Je leur ai quand-même apporté de l'eau au moulin en ajoutant que dans sa tête on réfléchit, on trouve des idées... Je leur ai
montré également l'image du cerveau; cela les a intéressés; j'ai aimé leur apprendre cela, car c'était audacieux et que ça a trouvé un écho en eux; j'aime l'idée, la sensation
d'"élever" mes élèves, qui par ailleurs sont très réceptifs depuis la rentrée de janvier. Je sens qu'ils ont mûri! A force de leur lire des histoire parfois complexes, parfois surprenantes,
je sens qu'ils finissent par s'ouvrir à ces lectures toujours nouvelles. Pour continuer, parallèlement à ce travail sur l'album, nous avons appris à jouer au mémory. Et contrairement à la semaine
dernière, le cahier de liaison a eu plus de succès. Des parents interrogés m'ont expliqué qu'eux-mêmes ne connaissaient pas et que leur enfant leur avait appris ce nouveau jeu. Quelle
satisfaction! Merci Isa car tout ça est grace à toi! Bon mardi à tous, et à mardi prochain! Marie


 


 

isa 17/01/2012 17:50



non non Marie, ton commentaire ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe , bien que la soupe soit de rigueur en ce moment, mais rassure toi, on parle de tout et ce que tu nous dis est
fort intéressant, et tout ce que tu proposes à tes élèves leur donne le goût de la curiosité, c'est ce que tout éducateur devrait avoir "dans la tête" pour ses élèves: donner le goût
d'apprendre.


Quant aux familles, tu vois, il faut de la patience et de l'attention, ne pas se bloquer parce que la première ou la deuxième fois , ils ne répondent pas. Prendre le temps, y compris avec
eux et croire qu'ils finiront par venir et y prendront du plaisir. A Mardi, Marie !



Elodie 07/11/2010 22:46



Ok, bien vu, je vais voir ce que je vais proposer (pourquoi pas les ingrédients des deux recettes que nous avons suivies la semaine dernière ?!)


Merci ! Et à bientôt car j'espère trouver un moment pour partager mon travail avec les collègues ...



isa 07/11/2010 23:25



Oui cela me semble tout à fait adapté.



Elodie 07/11/2010 21:56



Bonsoir Isa,


Je me demandais comment tu avais choisi les mots pour le mémory ? Peux-tu me les confirmer : pomme, biberon, bouteille (ou eau ?), oeuf, beurre, gâteau, pain, chocolat.


Merci !



isa 07/11/2010 22:28



honnêtement, je ne me souviens plus ( c'est pas bien pour un travail sur la mémoire), ce sont des mots concernant la nourriture, un des domaines les plus incitatifs avec des
petits.



Marion 30/10/2009 09:36


Bonjour Anne ! Je l'ai acheté l'année dernière , je veux bien te l'envoyer pour te le prêter le temps que tu travailles dessus ... c'est un petit livre qui peut facilement circuler , vois avec Isa
pour mon maïl ou pour transmission de tes coordonnées ... Marion .


isa 30/10/2009 13:31


je le fais, OK.


Anne 30/10/2009 08:09


Re bonjour

Je viens encore de fouiller le net .... rien pour ces 2 livres qui ne sont plus édités.
Pensez-vous possible que quelqu'un qui les possède fasse des scans et les mette à disposition sans se mettre hors la loi puisqu'ils ne sont pls édités? Je dis peut-être une grosse bêtise .....
j'imagine bien les travailler en diaporama.
Anne


Anne 30/10/2009 07:49


Bonjour
Pour qu'est-ce que j'ai dans la tête, Twenga propose un lien, mais en fait,il n'y a plus de possibilité d'obtenir le livre. Donc par quoi le remplacer?
Merci encore.
Anne


sophie 18/10/2009 20:38


Ah merci, non ne t'inquiète pas, je devais être distraite !
Merci!


sophie 18/10/2009 17:44


Je n'arrive pas à trouver la fiche cahier de liaison de Bobi la mouche ! Merci Isa !


isa 18/10/2009 19:38


il faut aller dans le sommaire en haut, cliquer sur les préparations découvrir le monde (2008-2009) et faire défiler les articles pour arriver au cahier de liaison. il va vraiment falloir
que je les mette ailleurs.


cyrille 15/10/2009 22:23


Merci pour tes recherches. Je vais de ce pas voir tout ça.
J'espère que ta tête n'est plus vide...pense à te reposer et face à toutes nos demandes pressantes, n'hésite pas de temps en temps à nous laisser nous débrouiller !!!!
Non,non, c'est une BLAGUE, ne nous abandonne PAS !!
Merci encore
cyrille


isa 16/10/2009 17:41


non c'était pour rire ma tête n'est pas vide, c 'était une allusion au livre, et je ne vous laisse pas, j'ai moi aussi besoin de vous !


cyrille 14/10/2009 18:23


Bonjour,

Après recherches, les albums "Qu'est-ce que j'ai dans la tête ?" et " Quand mon papa était un vrai bébé" sont épuisés.
Peux-tu m'indiquer des titres qui pourraient les remplacer.
Merci pour ton aide précieuse.
Cyrille


isa 14/10/2009 20:58


je te réponds dés que possible, je vais chercher, je crois que j'ai déjà fait des propositions mais ce soir , ma tête est vide , voilà ce que j'ai dans ma tête !!!!!!! Non je rigole, c'est
promis , je cherche.

voilà Cyrille, va voir là pour remplacer "quand mon papa était un vrai bébé" http://materalbum.free.fr/vieillesse/liste.htm et pour
"qu'est-ce que j'ai dans la tête" , je l'ai trouvé d'occasion sur le site twenga.


Marion 10/11/2008 07:27

Bonjour Isa ! Pour la peinture "faire du figuratif" , c'est forcément comme en langage , j'ai un peu tout et rien : il y en a un qui m'a entièrement recouvert la feuille de rouge (remarque , il a su me dire "c'est la mer" je lui ai répondu "ah,oui? au coucher du soleil alors ...") et un autre qui me fait 2 ronds pour un bonhomme laissant un grand vide de blanc ... que dire à ce dernier ? tu "remplis" la feuille comme Appel mais le risque n'est-il pas que le bonhomme disparaisse , comme je ne suis pas derrière ? ... Merci !

isa 10/11/2008 10:13



la démarche est qu'il y ait communication, est-ce que les autres peuvent "comprendre" ce que j'ai peint et "lire" ma peinture, ce n'est pas à la maîtresse de dire, c'est pourquoi cette
semaine ,je propose un regroupement où les peintures sont "lues" et où le groupe dit : " Voilà ce qu'on sait faire, on se met d'accord pour peindre "ça" pour être sûrs de se comprendre", bien sûr
qu'en peinture tout peut s'interpréter, mais par moments,il est bon aussi d'avancer vers la représentation commune, un langage commun, si en regardant Karel Appel , ils sont capables de dire :"Je
vois une tête de bonhomme", c'est qu'ils ont déjà des codes de représentation, à eux de les faire leurs ( drôle de phrase !!!!!!!!), celui qui a peint un bonhomme puis le recouvre prend le risque
de ne pas être compris, à un moment, l'adulte peut l'aider en lui disant "attention, tu effaces ce que tu as peint et qui pouvait être compris des autres", celui qui fait deux ronds et dit c'est
un bonhomme, il est bon d'interroger les autres et de dire qu'en pensez vous ?, éventuellement aller demander dans une autre classe, il comprend ainsi que le bonhomme se reconnait à d'autres
détails qu'il ne faut pas omettre, du coup il progresse dans la représentation. Bonne petite semaine Marion!