semaine 12 "Mon frère"

Publié le par isa

 

 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Voici un de mes auteurs préférés, il va d’ailleurs être au centre d’un travail durant une période de l’année. Ses livres sont quelquefois déconcertants, les élèves les adorent. J’ai copié l’introduction d’un article écrit sur lui et qui le résume bien  : « Grande figure de la littérature de jeunesse britannique, Anthony Browne est un véritable maître dans l'art de créer des albums qui marquent l'imaginaire. Convaincu que les enfants sont capables d'appréhender des idées complexes et qu'ils sont dotés d'une conscience visuelle bien plus affirmée que celle des adultes, il leur offre des albums qui font appel à leur intelligence, tout en laissant la part belle à la simplicité, à l’émotion et au plaisir de la lecture. »

 

Partant de l’idée que Mon frère sait faire pleins de choses, les élèves vont être amenés à chercher ce qu’ils savent faire avec leur corps. Une nouvelle fois, ils vont devoir se rappeler de ses différentes parties mais ils les soumettront à leur savoir-faire. La mémoire sera celle du corps : la mémoire procédurale.

 

 

OBJECTIFS :

 

Découvrir le monde : découvrir le vivant ( les possibilités des différentes parties du  corps : défi du manteau à mettre seul ). La mémoire du savoir-faire. Evaluation du tri grand-petit.

 

Devenir élève : partager des jeux, coopérer dans le défi du manteau.

 

Agir et s’exprimer avec son corps :Jeu collectif « Le loup dans la bergerie » fiche 8 ( course) .

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer : mouvement artistique de référence «  Les nouveaux réalistes » artiste : Arman . sculpter un bonhomme en assemblant des matériaux.

 

S’approprier le langage :   jeu des consignes qui permet l’évaluation « comprendre une consigne simple » , travail sur l’utilisation du pronom« Je » pour parler de soi.

Découvrir l’écrit :  reconnaissance de sa carte de présence avec son prénom en capitale d’imprimerie, utilisation de l’album langage.

 

.

 

 

 

COMMENTAIRES :

 

 

Cette semaine, les savoir-faire sont à l’honneur, l’enseignant aura à cœur d’aider ses élèves dans l’acquisition de l’autonomie. C’est pourquoi il y aura plusieurs défis : le premier sera que tous les élèves sachent mettre leur manteau seuls à la fin de la semaine ( un vrai savoir-faire), le second sera d’évaluer les compétences de chacun face à la compréhension d’ une consigne simple ( exigence du programme – progression). Afin que les élèves soient acteurs, les défis doivent être ludiques et que chacun ait sa chance, c’est pourquoi le jeu des consignes sera verbal puis ensuite visuel pour permettre aux deux types d’élèves ( visuels ou auditifs) d’être privilégiés à un moment.

 

LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

 

     Lundi  : L’enseignant interroge Dalma sur le contenu de sa valise qu’il devait mémoriser chez lui,il réussit, le groupe l’applaudit. L’enseignant demande s’il y a des volontaires, ceux –ci viennent répéter le contenu de leur valise. Puis l’enseignant propose que ceux qui ont gagné au jeu du "loup dans la bergerie" expliquent comment ils ont fait pour ne pas se faire attraper.

 

     Mardi : Dalma dit qu’il veut encore faire un jeu comme les semaines précédentes. L’enseignant explique qu’ils parlent de ce qu’ils savent faire donc il propose un jeu à consignes : l’enseignant donne une consigne verbale et les élèves doivent immédiatement la faire, celui qui ne  fait pas ou est trop lent a perdu, il devient spectateur. Les consignes peuvent être : mettez vous debout, levez un bras, tournez le dos, baissez la tête ……… L’enseignant note les éliminés au fur et à mesure sur un papier.

 

     Jeudi : Pour ce jour, l’enseignant a apporté des images qui reprennent les actions proposées lors du jeu, il ne dit plus, il montre les images et les élèves doivent répondre aux consignes aussi rapidement sinon ils sont éliminés. De nouveau , l’enseignant note les perdants.

 

 

     Vendredi: Pour le dernier jour, l’enseignant va mélanger les deux types de consignes verbales ou visuelles et les élèves devront à nouveau jouer en tentant de ne pas être éliminés. Enfin l’enseignant va proposer à ceux qui ont été éliminés rapidement les jours précédents de rejouer en petit groupe devant les autres qui restent à leur tour spectateurs.

 

     

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage, j’utilise le pronom « je »  pour parler de moi."

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation.

Compétence visée :  utilisation du pronom Je.

Support  : album langage

Matériel :photo où l’ élève agit seul ( faire des photos dans les coins jeux au préalable)

Consigne : « je te propose de mettre ta photo dans ton album et que tu me parles de ce que tu faisais , j’écris ce que tu me dis  »

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins»

 

Objectifs : situation d’autonomie

Compétence visée :  être autonome dans l’utilisation du coin peinture

Support  : feuille blanche

Matériel :pots de gouaches.

Consigne : « fais ta peinture sans demander de l’aide»

 

.

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  Lecture du livre de la semaine. L’enseignant demande aux élèves de dire tout ce que le frère sait faire,d'abord sans images ( mémoire) puis en regardant les dessins. Et  vous ? Pour aider les élèves à chercher, l’enseignant leur propose de partir de leur corps, citer les parties du corps et dire ce qu’on fait avec. Si dans les propositions des élèves , il y a mettre son manteau, l’enseignant propose de vérifier. Chacun va le chercher , y compris l’enseignant et une grande séance de manteau commence, ceux qui ont fini doivent aider les autres.

 

 

     Mardi : Lecture du livre de la semaine, lecture de la liste des choses que les élèves savent faire avec les différentes parties de leur corps puis séance manteau pour tout le monde, mais cette fois, il faut gagner et être le premier habillé, inutile de fermer son vêtement, c’est un savoir –faire nouveau et plus complexe. L’enseignant participe aussi au défi, celui qui a fini doit dire top ! L’enseignant a ( peut-être) gagné, si c’est le cas, il doit avoir un handicap, c’est aux élèves de trouver, par exemple quelque chose qu’il fait avant de mettre son manteau. Nouveau défi.

 

    Jeudi : Lecture du livre de la semaine et lecture de la liste des choses que tous les élèves savent faire, cette liste peut être enrichie dans la journée, quand les élèves y pensent :  « Tiens maîtresse, on sait ranger nos feuilles de dessin …… tu vas l’écrire ». Puis défi de la semaine , la séance de manteau ,les meilleurs ont un handicap comme l’enseignant Mardi, ils doivent aller chercher leur manteau sur une chaise. Il faut continuer à aider ceux qui n’y parviennent pas.

 

     Vendredi:  Lecture collective du cahier de liaison , explication qu’il vont faire le défi chez eux avec leur parent qui devront noter dans le cahier s’ils parviennent à mettre leur manteau seul , l’enseignant explique aux élèves qu’ils ont  besoin de leur mémoire pour faire toutes ces choses qu’ils ont apprises. Lecture du livre.

 

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer/Découvrir le monde

«  Je me dessine»

 

Objectifs : poursuite du travail sur le dessin du bonhomme en vue d’une évaluation.

Compétence visée :  utiliser le dessin comme moyen de représentation, nommer les différentes parties du corps.

Support  : feuille A4

Matériel :pot de feutres par élève.

Consigne : « tu te dessines dans le jeu du loup dans la bergerie, tu dessines toutes les parties de ton corps»

 

L’enseignant est présent à cet atelier et incite les élèves à parler autour de leur représentation, il fait remarquer les manques en traduisant par les fonctions ( « es-tu sûr de pouvoir manger ? »)

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je sculpte»

 

Objectif : création : atteindre la nouveauté en inventant et en imaginant, inspiration mouvement « Nouveaux réalistes » , artiste de référence : Arman

Compétence visée :  explorer les matériaux et leur assemblage, notion : accumulation.

Support  :  -

Matériel :papiers blancs différents formats, colle et agrafeuse.

Consigne : « Tu dois trouver comment faire un bonhomme avec uniquement du papier sans le dessiner, commence par faire la tête »

 

Tous les bonhommes ainsi réalisés sont accrochés tous ensemble le long d'un fil qui va du plafond au sol et réalise ainsi une ACCUMULATION digne d'ARMAN.

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins»

 

Objectifs : situation d’autonomie

Compétence visée :  être autonome dans l’utilisation du coin peinture

Support  : feuille blanche

Matériel :pots de gouaches.

Consigne : « fais ta peinture sans demander de l’aide»

 

N°4 Découvrir le monde

«  Je classe grand -petit»

 

 Objectif : évaluation sur la compétence ci-dessous

Compétence visée :  classer des objets selon leur taille, savoir dire grand –petit. Matériel :  feuille photocopiée et gommettes de deux tailles.

Consigne : « Tu classes les gommettes, il faut mettre les petites ensemble et les grandes ensemble»

 

Aucune aide, il s’agit d’une évaluation.

 

 

 

LES FICHES:

Fiche d’évaluation du classement grand petit pdf

 

Commenter cet article

marie 13/02/2012 15:03


Bonjour. Dernier commentaire de ma part au sujet du travail sur la mémoire, n'ayant pas travaillé sur les deux derniers albums proposés (1, 2, 3 cochons et quand papa était un vrai bébé). Pendant
la semaine consacrée à "Mon frère", nous avons réalisé le défi du manteau à enfiler et à boutonner (majorité de MS dans ma classe). Cela a bien stimulé les enfants, leur a permis de prendre
conscience de ce qu'ils savent faire ou doivent apprendre. J'ai aussi pratiqué avec les enfants le jeu des consignes visuelles/auditives, surtout dans l'intérêt pour moi-même de cibler les élèves
plus ou moins auditifs, plus ou moins visuels, mais j'avoue avoir eu du mal... je suis déçue car tu m'avais dis Isa que c'était l'un des intérêts de ce travail sur la mémoire, que de pouvoir
mieux connaître ses élèves sur ce plan. J'aurais peut-être dû mieux préparer mon observation, me donner des outils ; J'ai juste observé les enfants, sans prendre de note; le fait de cocher la
réponse, par exemple, m'aurait permis de mémoriser le profil de chaque enfant, de manière à pouvoir réutiliser cette information plus tard. Je ferai mieux la prochaine fois!!  Mais le
gros travail de la semaine a surtout été notre exposition intitulée "Quand j'étais petit". Les enfants ont assemblé leurs travaux (deux panneaux par enfant : l'un avec la photo aujourd'hui,
l'autre avec la photo avant; et sous chaque photo une forme identique pour valider qu'il s'agit bien de la même petite fille ou du même petit garçon). Je suis contente car les parents ont bien
fréquenté l'exposition; Je crois que les photos de ses propres enfants attire... les parents avaient été moins nombreux à aller voir l'exposition de l'an passé qui elle ne comportait
que des dessins et pas de photos. Et ils sont restés plus longtemps en moyenne. Et coup de chance, la panne de chauffage de l'école élémentaire a attiré les frères et soeurs ce jour-là! Le fait
d'avoir annoncé l'expo avec jours et horaires dans la cahier de liaison à l'avance a dû fonctionner aussi. Mes élèves ont présenté l'expo aux PS et GS. Voilà, la prochaine période sera consacrée
à la musique, nous nous retrouverons peut-être là-bas ! Bonnes vacances ou bonne fin de période.

isa 13/02/2012 15:38



Merci Marie d'avoir tenu ce cahier de bord ici. Concernant le repèrage auditifs ou visuels, il faut dire que les enfants seraient plus auditifs alors qu'en général tout âge confondu, les
visuels seraient plus nombreux. En conclusion, il est toujours bon d'exercer l'oeil et l'oreille en même temps, ne pas privilégier l'un au détriment de l'autre et ce travail sur
la mémoire apporte cet éclairage: penser dans sa préparation aux deux aspects. Quant à toi Marie, tu n'as pas fait suffisamment travailler ta mémoire qui s'avère être + visuelle puisque tu
regrettes de n'avoir pas pris de notes . Bravo pour ton exposition !



Elodie 21/11/2010 16:41



Merci, je m'étais dit que c'était une quantité correcte pour une évaluation.



Elodie 21/11/2010 15:46



Pour l'évaluation grand-petit, combien de gommettes en tout donner aux élèves à ton avis Isa ?


Merci d'avance !



isa 21/11/2010 16:38



c'est selon le niveau de ta classe, personnellement j'en donnais 10.



guilaine 26/11/2008 21:20

Bonsoir, je m'interrogeais sur le matériel à utiliser pour mettre en place ton activité de regroupement où les enfants doivent effectuer une consigne visuelle. J'ai à l'école un petit modèle en bois qui sert en peinture, je ne sais pas comment cela s'appelle mais on peut lui donner plein de position. Après si on veut jouer sur des consignes concernant le visage, il faut des images.

isa 27/11/2008 08:36


je parlais d'images, ou de photos.


Sylvette 21/11/2008 17:57

belle idée , la manière d'accumuler les bonshommes; J'ai une petite question technique. Comment tendre un fil du sol au plafond...tu as une briques au sol et un crochet au plafond ?

isa 21/11/2008 18:54


J'avais dans ma classe un plafond dont les dalles se soulevaient donc je coinçais un fil avec un noeud et au sol , je scotchais avec du gros scotch transparent.