séance 2 "grands parleurs" soutien langage grande section

Publié le par isa


FICHE 2 SOUTIEN LANGAGE "grands parleurs

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

"Jeu du portrait" 

 

OBJECTIF :

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

COMPETENCES :

·        Participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole.

·        Ne couper la parole à celui qui s’exprime.

·        Comprendre progressivement les règles de la communauté scolaire.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Rester attentif de plus en plus longtemps.

·        Relater un évènement inconnu des autres.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 9 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement irrespectueux des autres et des règles de conversation lors des regroupements.

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Images de personnages différents + tableau regroupant toutes les images de personnages.

 

DUREE :

45 mn ou selon la capacité du groupe.

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 10mn

L’enseignant demande aux élèves de se placer en tenant compte de ce qui a été décidé la séance précédente, chacun doit choisir sa place, s’entendre avec les autres pour organiser le groupe afin d’avoir une écoute active de chacun. Ensuite, l’enseignant tire au sort celui qui va répéter les règles de conversation établies ensemble.

 

Phase 2 : 10 mn

L’enseignant propose que ceux qui ont envie de dire quelque chose , n’importe quoi , ce qu’ils ont vraiment besoin de dire le fassent chacun leur tour en venant sur la chaise centrale.

 

Phase 3 : 3 mn

« La minute silence », l’enseignant réexplique aux élèves comment utiliser l’horloge pour se repérer dans le temps grâce à la gommette et à la trotteuse, puis il dit qu’ils vont devoir rester silencieux durant une minute, il s’agit d’apprendre à se contrôler et à comprendre qu’ils sont capables de le faire. Celui qui fait du bruit pendant ce délai a perdu le défi.

 

 

Phase 4 : 15 à 20 mn

L’enseignant explique qu’il vont jouer au jeu des portraits. Un élève tiré au sort vient prendre une image qu’il ne montre à personne, il doit décrire le personnage qu’il voit. Les autres élèves ont devant eux un tableau qui récapitule tous les personnages des images. Selon la description faite, les élèves qui pensent avoir reconnu le portrait lèvent le doigt et attendent que l’enseignant leur donne la parole pour faire leur proposition, s’ils ne respectent pas ce déroulement , ils n’obtiennent pas la parole ou leur réponse n’est pas prise en considération. Ils ont droit à deux erreurs , au-delà ils deviennent spectateurs. Celui qui trouve gagne un point , à la fin du jeu, celui qui a le plus de points a gagné.

 

Phase 5 : 2mn

Le groupe se sépare et l’enseignant prend soin de dire au revoir à chacun en le nommant.

 

COMMENTAIRES :

 

Durant cette séance, l’enseignant observe chacun des élèves et note mentalement les comportements, les difficultés, les améliorations, il consigne ceux-ci après la séance. Il est primordial d’avoir une photographie de chaque séance pour évaluer la portée de ce soutien.

 

Cette séance débute par le rituel des règles de conversation, il est important de remémorer ce qui a été établi ensemble et  ce qu’ils se doivent de respecter.

 

Ensuite le moment de parole libre donne à chacun l’occasion de dire, certains sont accaparés par un événement personnel et éprouvent le besoin de s’en décharger pour  réussir ensuite à  se contenir, ils savent ainsi qu’ils ont un lieu de parole possible, le travail de l’enseignant va être de leur apprendre à différer cette expression ou à trouver les moyens de s’en défaire.

 

La minute silence sert à leur apprendre le contrôle d’eux mêmes et à mesurer leur capacité à le faire.

 

Une nouvelle fois , l’enseignant leur propose un jeu comme séance de langage. Pour plusieurs raisons, d’abord ce sont des élèves qui ont besoin du ludique pour s’investir scolairement, la notion de compétition les stimule. De plus, qui dit jeu dit règles et ces élèves ont encore plus besoin de celles-ci, elles les contiennent et les sécurisent. Ils n’ont pas encore la capacité d’auto-contrôle et une organisation structurée et contraignante les rassure.

Ce jeu leur demande à la fois attention en continu puisque tous les détails donnés par l’élève ayant l’image comptent et attention à la règle puisqu’ils doivent respecter un déroulement de jeu exigeant.

Ce type d’élèves sont souvent repérés comme manquant d’attention et de contrôle. Cette activité les entraîne sur ces deux plans.

Bien entendu, cette exigence ne va pas aller sans erreur, l’élève qui enfreint les règles sciemment de manière provocante doit se trouver confronter à la réponse d’un adulte protecteur et garant de la loi, la sanction doit être clairement énoncée. C’est ,en général, l’exclusion temporaire du groupe, l’élève est éloigné géographiquement du groupe ( assis plus loin).

La sanction poursuit une triple fin :

  • Politique : réhabilitation de la loi.
  • Ethique : responsabilisation d’un sujet en devenir.
  • Psychologique : signifier une limite.

  

La séance se termine de nouveau par un rituel rappelant les règles de civilité.

 

CRITERES DE REUSSITE :

Réussir une minute de silence.

 

 

 

Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article