séance 5 " faibles parleurs" soutien langage grande section

Publié le par isa


FICHE SOUTIEN LANGAGE GROUPE 1

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

Oeuvres d'art 

 

OBJECTIFS :

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

 

COMPETENCES :

·        Respecter sa parole donnée ( engagement ).

·        Prendre sa place dans les échanges collectifs.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Exprimer des réactions, des goûts , des choix dans l’échange avec les autres.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 9 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement inhibé et peu participatif lors des regroupements.

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Reproductions d'oeuvres d'art ( exemples d'images)

 

DUREE :

45 mn

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 15 mn

L’enseignant demande de nouveau aux élèves de pointer leurs  progrès et les améliorations qu’ils observent. Il propose que chacun prenne un engagement qu’il va tenter de respecter durant la séance ainsi qu’au cours des regroupements dans sa classe. L’enseignant écrit sur un grand papier devant les élèves et lit l’engagement de chacun, si un élève n’ose pas ou semble perdu, le groupe est sollicité pour l’aider. Au final, il faut que chacun ait un engagement avec lequel il est d’accord. L’enseignant leur dit qu’il s’agit d’un contrat.

 

Phase 2 : 20 mn

L’enseignant propose que ,pour cette séance , ils travaillent à nouveau à partir d’images. Celles-ci sont des reproductions d’œuvres d’art, l’enseignant les présente les unes après les autres. Elles sont rangées de la plus figurative à la plus abstraite. Les élèves sont invités à réagir d’abord en exprimant spontanément ce qu’ils ressentent . Puis l’enseignant leur demande de décrire ce qu’ils voient, ce qu’ils comprennent. Il favorise les échanges. Au terme de la « lecture » des œuvres , chaque élève doit faire un choix et désigner l’œuvre qu’il préfère.

 

Phase 3 : 5 mn

L’enseignant  demande aux élèves s’ils se souviennent de la séance précédente, ils rappellent ensemble la séance.

 

Phase 4 : 3 mn

« La minute mime » : L’enseignant propose qu’ils imaginent être un bruit , ils doivent reproduire ce bruit durant 1 mn, l’enseignant dit qu’il est le chef d’orchestre et qu’il fait varier l’intensité des bruits en montant ses mains pour plus de bruit et en baissant ses mains pour moins de bruit, chacun doit suivre les gestes et participer au concert.

 

Phase 5 : 2 mn

L’enseignant propose un retour au calme en se donnant la main tous ensemble et en écoutant une musique douce, chacun peut fermer les yeux ou non.

 

Phase 6 :

Avant le départ de chacun, les élèves font le point sur leur engagement et évaluent leur réussite.

Le groupe se sépare et un élève est tiré au sort pour être l’« hôte », il doit nommer chacun de ses camarades pour leur dire au revoir comme le faisait l’enseignant.

 

COMMENTAIRES :

 

Lors de cette séance, l’enseignant présente une nouvelle étape dans le travail de remédiation, il suggère que chacun réfléchisse à un engagement en rapport avec la difficulté pointée à la précédente séance. Par cette formulation d’ engagement, l’élève reconnaît, accepte sa difficulté , l’enseignant parle d’un contrat et montre que le fait de l’écrire va aider l’élève dans sa progression. Il est important aussi de leur signifier qu’il leur faudra ,peut-être, du temps, que la volonté est importante mais qu’elle ne suffit pas toujours et qu’il pense qu’ils y parviendront.

 

De nouveau , l’enseignant travaille à partir d’images et de leur signification. Cependant, il fait aussi appel au ressenti des élèves qui , dans cet exercice de langage, sont amenés à oser évoquer leurs goûts. Les élèves en retrait ont ,pour certains, un grand manque de confiance en eux, une estime d’eux-mêmes faible et ne s’autorisent pas à donner leur opinion ni surtout à faire des choix. Cette étape est nécessaire et l’enseignant a un rôle d’incitateur, de nouveau, le climat de confiance établi au fur et à mesure des séances doit permettre cette expression.

D’autre part, l’exercice de l’observation des œuvres d’art fait appel à leur imagination, à la compréhension du monde qui les entoure ainsi qu’aux messages non verbaux.

Enfin la progressivité de l’abstraction conduit les élèves dans un imaginaire de plus en plus intuitif.

 

La partie « mime » propose une situation d’inventivité guidée par l’enseignant dont le but est programmé puisqu’il y aura un échange de rôle ( comme pour le rituel du départ : un élève à la place de l’enseignant) lors de la prochaine séance.

 

 

CRITERES DE REUSSITE :

Tenir son engagement au cours de cette séance.

 

Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article