cahier de liaison "Ici c'est chez moi"

Publié le par isa

semaine du 02/02/2009

fiche 1
fiche 2 


Commenter cet article

guilaine 04/02/2009 14:39

bonjour Isa,
sans mettre en cause tes préparations et de toute façon tu soulignais déjà la difficulté de l'exercice, je m'interrroge sur la complexité des carrés pour des petits qui ont vu le rond pendant un trimestre. N'est-il pas préférable de passer par la ligne simple de haut en bas? Je demande ça parce que pour beaucoup d'entre mes élèves, le carré semble compliqué car il demande plusieurs mouvements et une décomposition du geste qui est difficile puisque jusqu'à maintenant ils faisaient des ronds. Le geste pour le rond est fluide et sans coupure. Voilà, je m'interroge. Mais peut-être peux-tu me donner des indications à ce sujet? Merci beaucoup
Guilaine

isa 04/02/2009 14:59


Apprendre c'est aller vers des terrains inconnus et s'y risquer, chacun avancera à son rythme et c'est tout l'art de la pédagogie. Ce n'est pas parce que je sais marcher que je ne vais pas
apprendre à nager, ce qui est plus complexe pourtant. Le dessin du carré sera travaillé encore et encore, surtout si on accompagne cet apprentissage du langage nécessaire, c'est à dire de la
décomposition traduite en mots ( un trait couché en haut, un trait couché en bas, je ferme , je ferme ou une autre formulation , il faut que cela soit explicite) les élèves savent à cette période
de l'année faire des traits horizontaux et verticaux, ils accèdent à l'organisation d'une figure à l'aide de traits ( qu'ils savent faire). Effectivement si pour certains, c'est trop
difficile alors il faut continuer le graphisme du trait, cependant progressivement ils vont en avoir besoin dans leurs représentations ( Maîtresse, comment on dessine une maison ?) et ils auront LA
raison qui fera qu'ils sauront dessiner un carré !  A l'enseignant d'adapter ses situations, de reprendre des élèves en individuel, de les encourager à grandir ...


Marion 04/02/2009 13:43

Allo Isa ,bonjour ! Un problème se présente ! ... les POUX ... enfin j'avoue que ce n'était pas un problème pour moi jusqu'à présent , je mettais sur la porte un petit mot bateau du style "Attention , les poux sont là ..." mais cette semaine ... horreur ! j'en ai attrapés ... un cauchemar entre les lessives et le taitement de mes propres enfants ... sans compter que ma "superbe tignasse" ressemble désormais à un balais de sorcière ... bref , en difficulté avec une famille très récalcitrante et plutôt sur la défensive à ce sujet (et Dieu sait que j'ai été diplomate!) ... Ils ont fini par raser leur enfant mais le pauvre il y a quand même des lentes sur le peu de millimètres qu'il lui reste ... Ce sur quoi le papa m'a répondu qu'ils n'avaient pas les moyens de le traiter ... Je veux bien moi , mais que faire alors ? les autres parents ne sont pas contents et moi je crains d'en attraper à nouveau : ce ne sont pas des conditions de travail normales , je t'avoue que je n'ose plus m'approcher de certains !!! Si tu as des idées ... Merci ! Marion .

D'autres comptines peut-être déjà très connues ... (que mes petits adorent!)

J'ai un petit chat
A A A A A
Il est enrhumé
E E E E E
Je l'ai mis au lit
I I I I I
On n'a jamais vu
U U U U U
Un chat si têtu
A E I O U .


Je cache mes yeux
Je montre mes yeux
Je mets mes mains en l'air

Je cache mes yeux
Je montre mes yeux
Je mets mes mains derrière le dos
Sans dire un mot
Chhhhhut!
(en faisant les gestes)

isa 04/02/2009 14:33


Marion, je suis contente de te lire même avec des poux.
Voilà un sujet trés sensible, quand tu fais une réunion de parents et que personne ne parle, il suffit que tu prononces le mot POUx pour que toutes les personnes aient quelque chose à dire.
Ceci dit, je comprends ton désarroi , car je l'ai moi-même connu. J'avoue que ce n'est pas agréable et je sais de quoi je parle car sur mes 4 enfants personnels, j'avais 2 "têtes à poux". De même,
j'ai aussi connu la joie de me découvrir porteuse de poux alors qu'à l'époque , j'avais deux centimètres de cheveux sur la tête. Tout ça pour dire que c'est trés compliqué.
Personnellement, je suis CONTRE l'éviction scolaire. L'élève n'est en rien responsable de ce qui lui arrive. Alors que faire ? Il n'y a pas de recette miracle, encore une fois , il faut procéder
avec tact et respect. En cas de poux, il faut informer toutes les familles, expliquer qu'il n'y a qu'une seule façon de s'en débarasser: l'inspection quotidienne du cuir chevelu de son enfant avec
peigne fin et ongles pour retirer les lentes accrochées, il faut TOUTES les retirer et ce jusqu'au jour où on n'en voit plus, par expèrience avec mes filles (aux cheveux longs), il faut compter une
semaine d'inspection quotidienne. Une petite astuce pour attraper les poux plus facilement, dés qu'on en trouve un, utiliser un petit morceau de scotch ,c'est garanti. Comment faire avec les
familles qui semblent ne pas être coopératrices ? Les rencontrer, les déculpabiliser, leur demander leurs difficultés à combattre ce parasite, leur rappeler que ce parasite est porteur de
maladies.Dans notre école, nous avions acheté un peigne à poux électronique et nous le proposions aux familles ( après désinfection bien sûr !!!), ce n'est pas la panacée mais le fait de dire:"
NOus souhaitons vous aider et nous ne vous jugeons pas " était bienfaiteur. En résumé, il faut expliquer, donner des astuces, et ne pas regarder de travers ceux qui sont touchés, ils sont
certainement trés malheureux de ce qui leur arrive et trés mal ( car la démangeaison est horrible !!!!). Pour moi, la seule solution est manuelle. Merci pour les comptines, je vais les mettre dans
ma rubrique pour qu'elles soient plus accessibles, tout le monde ne lit pas les commentaires, et c'est bien dommage car vous êtes si variés dans vos demandes!!!!!