séance 6 " faibles parleurs" soutien langage grande section

Publié le par isa


FICHE SOUTIEN LANGAGE GROUPE 1

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

les émotions 

 

OBJECTIFS :

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

 

COMPETENCES :

·        Respecter sa parole donnée ( engagement ).

·        Prendre sa place dans les échanges collectifs.

·        Répondre aux questions posées.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Exprimer des émotions.

·        Comprendre une histoire racontée par le maître, la raconter comme une succession logique et chronologique de scènes associées à des images.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 9 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement inhibé et peu participatif lors des regroupements.

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Livre étudié récemment dans la classe de Grande Section. Images ou photos d’expression d'émotions ( peur, tristesse, joie, satisfaction) exemples à télécharger.

 

DUREE :

45 mn

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 15 mn

L’enseignant demande aux élèves s’ ils pensent avoir mieux participé dans leur classe à partir des réflexions faites autour de leur engagement à la séance précédente.

Il interroge ensuite les élèves sur ce qu’il faudrait mettre en place pour vérifier de façon sûre leur plus grande participation à l’oral. Il laisse les élèves réfléchir ; pour les aider , il resitue la situation ( « si vous voulez savoir qui a parlé durant la discussion autour de votre livre, comment faire ? »).La proposition de noter les prénoms des élèves sur une grande feuille et de donner une gommette à chaque participation est faite.

 

Phase 2 : 15 mn

L’enseignant propose de raconter collectivement le livre que les élèves connaissent pour l’avoir étudié dans leur classe. L’enseignant joue le rôle du candide afin d’inciter les élèves à être les plus explicites possible. Il distribue la parole ainsi que les gommettes. Le tableau de participation est visible de tous.

 

Phase 3 : 10 mn

L’enseignant  propose maintenant aux élèves d’apprendre à se présenter au téléphone. Ils vont donc simuler individuellement une conversation téléphonique dont l’enjeu est de parler à un inconnu en se présentant. Le groupe décide de ce qui doit être dit ( je m’appelle ……….., j’ai …..ans, j’habite ………….., je suis dans la classe de ………..).

Avant de commencer, l’élève désigné doit observer des images de visages exprimant des émotions ( la peur, la joie, …..), il doit désigner comment il se sent. Puis, il joue sa petite scène téléphonique. Et à la fin de celle-ci, il montre le visage qui désigne son émotion finale.

Aucun commentaire n’est fait sur l’expression des émotions.

Cet exercice demandant un certain temps, un demi-groupe passe, le second fera l’exercice à la prochaine séance. Un tirage au sort ou bien le volontariat peut permettre de désigner les élèves.

 

Phase 4 : 3 mn

« La minute mime » : L’enseignant propose qu’ils choisissent entre deux émotions ( joie ou tristesse) et qu’ils l’expriment à leur manière durant une minute.

 

Phase 5 : 2 mn

L’enseignant propose un retour au calme en se donnant la main tous ensemble et en écoutant une musique douce, chacun peut fermer les yeux ou non.

 

Phase 6 :

Avant le départ de chacun, l’enseignant les remercie pour leur participation et valorise leurs progrès.

Le groupe se sépare et un élève est tiré au sort pour être l’« hôte », il doit nommer chacun de ses camarades pour leur dire au revoir comme le faisait l’enseignant.

 

COMMENTAIRES :

 

Lors de cette séance, les élèves sont associés à la recherche de moyens pour les aider. Ils sont responsabilisés ce qui est essentiel dans ce type de comportement timide. L’enseignant valorise la réussite et insiste sur l’accompagnement positif d’un dispositif incitateur. Il est important de leur laisser le temps de trouver une solution et d’ailleurs celle que je propose peut  ,bien entendu, être remplacée par ce que les élèves vont suggérer.

 

Progressivement le groupe est de plus en plus en confiance. Il est temps de glisser doucement vers un déplacement de l’amélioration dans le petit groupe de soutien vers le groupe classe.

En prenant appui sur un livre de leur classe, ils retrouvent des repères, ils ont un objet connu qui va leur permettre le réinvestissement.

Par ailleurs, le travail sur la compréhension fait appel à leur attention en classe ce qui peut contribuer à induire un autre comportement , plus actif dans la classe de référence.

 

Le jeu du téléphone aborde virtuellement une difficulté majeure de la personne inhibée : avoir un interlocuteur inconnu. Avec le soutien du groupe, chacun joue cette situation si déstabilisante. Il s’entraîne, il apprend à préparer ce qu’il veut dire. Il ressent et exprime ses émotions sans jugement de la part du groupe ce qui est aussi un défi. Il peut prendre conscience du plaisir d’avoir surmonté sa peur.

 

 

 

 

CRITERES DE REUSSITE :

Obtenir une gommette.

 

Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article