séance 6 "grands parleurs" soutien langage grande section

Publié le par isa


FICHE SOUTIEN LANGAGE GROUPE 2

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

débat Interdit/Permis 

 

OBJECTIF :

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

COMPETENCES :

·        Participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole.

·        Ne couper la parole à celui qui s’exprime.

·        Comprendre et appliquer les règles de la communauté scolaire.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Rester attentif de plus en plus longtemps.

·        Comprendre ce qui est attendu d’eux, ce qu’on apprend à l’école.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 9 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement irrespectueux des autres et des règles de conversation lors des regroupements.

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Feuille pour tableau de réussite + gommettes.

 

DUREE :

45 mn ou selon la capacité du groupe.

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 15mn

L’enseignant demande aux élèves s’ ils pensent avoir respecté les règles de conversation dans leur classe à partir des réflexions faites autour de leur engagement à la séance précédente.

Il interroge ensuite les élèves sur ce qu’il faudrait mettre en place pour vérifier de façon sûre leur capacité de contrôle lors des regroupements. Il laisse les élèves réfléchir ; pour les aider , il resitue la situation ( « lors de notre discussion, comment savoir si vous respectez les règles de conversation , comment savoir combien de fois vous n’y arrivez pas ? »).La proposition de donner un capital de gommettes ( 5 pour commencer) à chaque élève et de perdre une gommette à chaque fois que dans la discussion , l’ élève ne respecte pas les règles établies collectivement , est faite.

 

Ensuite, l’enseignant tire au sort celui qui va répéter les règles de conversation établies ensemble.

 

 

Phase 2 : 20 mn ( selon les réactions du groupe)

L’enseignant annonce que la conversation débat va se dérouler au coin regroupement et que les élèves n’auront plus la possibilité de dessiner tout en participant à la discussion . Il leur explique qu’il veut les mettre à l’épreuve pour qu’ils mesurent leurs progrès mais aussi ce qu’il leur reste encore à faire pour réussir à tenir durant une discussion sans support visuel en respectant les règles communes.

L’enseignant propose un débat sur INTERDIT/PERMIS. Il lance la discussion et chacun intervient pour répondre , raconter , donner son point de vue, le défendre. L’enseignant raye les gommettes au fur et à mesure que les élèves transgressent les règles, le tableau de réussite est visible de tous.

 

Phase 3 : 2 mn

« La minute silence », il s’agit maintenant d’un retour au calme avant l’observation du tableau de réussite.

 

Phase 4 : 8 mn

Avant le départ de chacun, le groupe fait le point autour du tableau de réussite et note les évolutions de chacun ou les difficultés. Le groupe se fédère autour des conseils que chacun peut donner à l’autre sur sa façon de se contrôler.

 

Le groupe se sépare et un élève est tiré au sort pour être l’« hôte », il doit nommer chacun de ses camarades pour lui dire au revoir.

 

COMMENTAIRES :

 

Lors de cette séance, les élèves sont associés à la recherche de moyens pour les aider. L’enseignant valorise la réussite et insiste sur l’accompagnement positif d’un dispositif régulateur. Il est important de leur laisser le temps de trouver une solution et d’ailleurs celle que je propose peut  ,bien entendu, être remplacée par ce que les élèves vont suggérer.

 

Cette séance met les élèves dans la situation la plus difficile pour eux. Il est évident que cela peut s’avérer compliqué. De plus, le tableau de réussite va ,dans un premier temps, les gêner. Ils vont observer les gommettes perdues, et peuvent se désintéresser du débat par crainte de perdre des gommettes. Le travail de l’enseignant et toute sa responsabilité de pédagogue va être de savoir observer ces comportements et de trouver les réponses qui relanceront la participation. Il peut même décider d’arrêter le débat un moment pour préciser aux élèves ses intentions et ses observations, c'est-à-dire : « Vous êtes là pour apprendre à participer à une conversation tout en acceptant et respectant les règles communes, ici, nous nous entraînons à cela, il est normal que vous n’y parveniez pas les premières fois, mais vous allez progresser , c’est certain. Cependant , pour s’entraîner , il faut participer à ce que se dit, vous ne pouvez choisir de vous taire, ce n’est pas ce que j’attends, vous avez des choses à dire et c’est important pour vous d’apprendre à les dire tout en respectant ce que les autres ont aussi à dire ».

Là encore , les premiers temps, l’enseignant pourra décider d’abréger le débat s’il constate de trop grandes difficultés ,il est inutile de vouloir aller au bout des questions préparées si le groupe se disperse. Je le dis particulièrement à l’intention des jeunes collègues qui ont souvent ce défaut des débutants «  j’ai préparé donc je dois finir » sans mesurer que les élèves ne sont plus attentifs et que l’agitation ou le désintérêt font qu’ il n’y a plus d’intérêt pédagogique dont les élèves seraient les bénéficiaires.

L’observation du tableau de réussite doit être fait en priorité pour valoriser , l’enseignant peut demander aux élèves ce qu’ils pensent de leur performance, pensent-ils pouvoir arriver à mieux ? L’enseignant doit se montrer juste et ne retirer une gommette que face à une situation manifeste d’infraction de la règle, il ne s’agit pas de punir à cause d’une exaspération personnelle de l’enseignant. Nous sommes dans une séance de remédiation , les élèves doivent comprendre des exigences concrètes et non pas subjectives.

L’échange sur les manières de se contrôler est hautement intéressant, les élèves montrent par cet exercice leur capacité à trouver des ressources , à les formuler et à les partager.

 

 

 

CRITERE DE REUSSITE :

Garder au moins 3 gommettes sur les 5 attribuées tout en ayant participé à la conversation.

 

 

Débat sur le sujet suivant : INTERDIT/PERMIS

 

  1. L’enseignant demande ce que signifie INTERDIT puis PERMIS
  2. Il relance le débat avec des questions du type :

 

  • Comment cela se fait qu’on interdise ?
  • Comment cela se fait-il que les enfants aiment bien faire ce qui est interdit ?
  • A l’école, qui interdit ?
  • Que se passe –t-il quand on fait quelque chose qui est interdit ?
  • Y-a-t-il des choses interdites aux papas et aux mamans ?
  • Qui les punit ?
  • A la maison, y-a-t-il aussi des interdictions ?
  • Et si c’était vous qui interdisiez, comment cela se passerait –il ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez faire à l’école et qui est interdit ?
  • Qu’est-ce qui est permis à l’école ?
  • Aimeriez vous que tout soit permis ?
  • Que se passerait-il ?

 

 

 

Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article