semaine 27 "Billy se bile"

Publié le par isa

 

 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

Le livre d’Anthony Browne est simple dans le texte et dans les images. Il nous donne l’impression de redescendre sur terre, d’être plus en phase avec la réalité quotidienne et de moins verser dans le surréalisme et les personnages mi-hommes, mi-singes même si les peurs du garçon sont étrangement symbolisées ( les chapeaux volants, les chaussures qui rampent… autant de clins d’œil tout de même au surréalisme). Ce livre, néanmoins, s’adresse à une peur ô combien fréquente chez les enfants qui est celle de l’endormissement. Je le trouve particulièrement bienfaiteur, à la fois parce qu’il décrit l’irrationnel de la peur en représentant des situations où les objets n’ont plus leur sens commun et deviennent terrifiants ( de simples chaussures …) tels que les enfants peuvent par moment se les imaginer , mais aussi et surtout parce qu’il tient le discours que tout adulte pourrait tenir à l’enfant terrorisé, notamment à la page de la grand-mère en peignoir ( «  Mais non, mon amour, tu n’es pas ridicule. Quand j’avais ton âge, moi aussi, je m’inquiétais comme ça. J’ai exactement ce qu’il te faut »). La grand-mère banalise la peur, montre qu’elle n’est pas effrayée par la peur de son petit-fils en l’inscrivant dans une lignée de normalité ( "moi aussi") et lui permet ainsi d’y accéder et de se séparer de sa peur. De plus ,elle lui propose un moyen passager de se distancier ("les poupées tracas")et dont elle assure l’efficacité ( "j’ai exactement ce qu’il te faut").

 

OBJECTIFS :

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :  dessin d’une poupée tracas à la manière d’Anthony Browne , peinture des graphismes sur l’arrière de son ti-shirt pour finir son déguisement, peindre les vitres de la classe pour la fête du Carnaval.

 

Agir et s’exprimer avec son corps : fiche 20«  Entraînement au rouler 2: activité gymnique ».

 

Devenir élève : évoquer la peur de s’endormir  , s’engager dans un projet : participer au carnaval avec son déguisement terminé.

 

Découvrir le monde : approche des nombres : dire la suite numérique.

 

S’approprier le langage :   album langage : travail sur le temps (futur aller) à partir de photos individuelles ou collectives , travail autour du livre : lundi percevoir les sentiments du petit garçon en ne regardant que la première et la dernière page et imaginer les raisons; mardi sentir dans l’observation d’une page s’il y a une référence artistique comme dans le livre précédent ( tout change : van gogh, magritte);jeudi créer une poupée tracas collectivement ;  vendredi imaginer le déroulement du carnaval. Evaluation de la compréhension :répondre à quelques questions très simples sur le texte écouté.

Découvrir l’écrit : graphismes du pull de Marcel.

 

COMMENTAIRES :

 

la semaine se termine par la concrétisation du projet : le carnaval.

Les élèves apprennent à se projeter, à s’investir et à aller au bout d’un objectif dans cette démarche de pédagogie du projet. Ils parlent de leurs actions et se confrontent à l’exercice de la pensée avec les autres, ils prennent conscience d’un but à atteindre et construisent le sens de leur activité scolaire, si petits soient –ils , l’habitude d’une attitude de réflexion doit être recherchée. De même , ils comprennent qu’ils sont uniques et différents à travers le résultat de leur action : les déguisements ne peuvent être identiques et chacun doit pouvoir reconnaître son œuvre. C’est pour eux une étape dans l’acceptation de l’altérité.

Ces moments particuliers où tous les repères tombent ( un jour de carnaval) doivent être préparés, pensés, presque vécus intérieurement afin d’aider chaque élève à affronter ce type d’expérience nouvelle. Ainsi les ateliers langage proposés depuis la semaine dernière sur l’utilisation du futur aller ( je vais ….) ont cette fonction, et je propose que le jour même, le matin même, les élèves décrivent comme ils l’imaginent ce fameux carnaval, l’enseignant rectifiant à la suite les fausses idées ou suppositions erronées.

 

 


LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

 

     Lundi  : De retour en classe, Dalma tient le classeur répertoire des chants, comptines et jeux de doigts de la classe, il veut faire le jeu du hasard, il ouvre le classeur et les élèves doivent chanter ou dire selon la page ouverte. Ensuite , il désigne un élève pour qu’il vienne chanter ou dire la même chanson ou comptine devant les autres. L’enseignant propose qu’il fasse ce petit jeu tous les jours de façon à ce que tous les élèves y participent. Il faut tenir un tableau de participation.

     Après cette introduction chantante, l’enseignant fait avec les élèves un petit bilan sur la préparation du carnaval, que vont-ils faire pour cette dernière semaine : poursuivre les graphismes du pull de Marcel pour terminer .Il propose qu’ils décorent aussi les fenêtres pour faire « fête »  en reprenant ce qu’ils ont appris à faire :  séparer son espace en zones et des graphismes divers.

 

  

     Mardi : Le retour en classe après l’EPS se déroule comme Lundi, les enfants chantent puis c’est au tour d’un des élèves (désigné par Dalma). Ensuite , il rappelle  qu’ils doivent continuer à apprendre à dessiner comme Anthony Browne, et qu’il a choisi de dessiner une poupée tracas pour faire comme lui dans son livre.  Donc ,Dalma demande aux élèves qu’ils lui expliquent comment réussir ce dessin. Guidés par ces derniers ou par l’enseignant si ceux-ci n’y parviennent pas, la marionnette fait son dessin.

   

    Jeudi : Chant comme Mardi. Cette fois, c’est un élève qui vient dessiner la poupée tracas guidé par le groupe et Dalma.

     

 

     Vendredi: Chant puis un élève dessine une poupée tracas tout en expliquant comment il fait.

 

     

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage, j’emploie le temps «  Futur Aller »

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation.

Compétence visée :  utilisation du temps « le futur aller ».

Support  : album langage

Matériel :photos prises lors des ateliers préparant le déguisement du carnaval

Consigne : « En regardant la photo que tu as choisie, dis moi ce que tu vas faire le jour du carnaval  »

 

Faire évoquer ce que l’élève imagine du carnaval , de son déroulement en l’incitant à utiliser le temps requis.

SAUF Jeudi et Vendredi évaluation de la compréhension.

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je dessine une poupée tracas comme Anthony Browne »

 

 Objectif : utilisation du dessin comme moyen de représentation.

Compétence visée :  expérimenter les divers procédés du dessin.

. Matériel :  feuille A4

Consigne : « Tu dessines une poupée tracas comme l’a fait Anthony Browne».

 

SAUF Lundi préparation de la peinture sur les fenêtres en traçant les zones ( comme sur le travail avec Lewitt) , c'est-à-dire des traits qui vont quadriller la fenêtre afin d’avoir des carrés dans lesquels les élèves vont peindre des graphismes.

 

 

 

 

 

N°3 S’approprier le langage

«  Je réponds à quelques questions simples sur le livre»

 

Objectifs : évaluation de  la compréhension d’un texte .

Compétence visée :  comprendre une histoire courte en répondant à des questions simples sur le texte écouté.

Support  : feuille photocopiée

Matériel :-

Consigne : « Je vais te poser des questions sur le livre que nous avons lu»

 

Aucune aide , il s’agit d’une évaluation.

Les élèves dessinent les poupées tracas, l’enseignant appelle les élèves les uns après les autres pour une évaluation individuelle. D’autres moments peuvent être choisis pour mener cette évaluation ( accueil, sortie du midi, retour de sieste….), cependant il serait bien de le faire sur deux jours uniquement afin que les élèves se trouvent dans les mêmes conditions( temps de lecture du livre)

Fiche à télécharger ci-dessous

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  L’enseignant ouvre le livre de la semaine, et s’arrête à la première illustration ( Billy se faisait facilement de la bile).Il ne lit pas mais demande aux élèves de percevoir les sentiments du petit garçon, qu’exprime-t-il ? Ils peuvent le décrire, décrire son attitude, un enfant peut reproduire celle –ci ( ils savent maintenant mimer grâce au travail de la période précédente).Les temps de silence, de réflexion sont encouragés ( « On ne dit plus rien et on observe pour comprendre ce petit garçon , puis on en parle »). Ensuite, l’enseignant leur propose l’avant dernière page ( Depuis Billy ne se fait plus du tout de bile) sans montrer la page suivante afin de ne pas distraire l’observation demandée. L’enseignant propose le même exercice qu’à la première page. Les élèves , après avoir décrit les émotions possibles, doivent imaginer ce qui s’est passé entre les deux pages. La lecture met fin à l’énigme et explique l'expression " Se faire de la bile".

 

 

 

     Mardi : Lecture du livre de la semaine,après avoir cité collectivement les choses qui inquiétent Billy dans le livre , l’enseignant propose aux élèves d’observer la page ( Mais Billy s’inquiétait quand même ……). Ils décrivent ce qu’ils voient et vont devoir sentir si un élément de l’illustration fait référence à un peintre ; bien entendu , jamais l’enseignant ne leur dit : «  vous devez sentir si Anthony Browne s’est à nouveau inspiré d’un peintre », il les laisse observer en espérant cette réaction qui permettrait un réinvestissement de ce qui a été fait la semaine dernière et qui signifierait que ce rapport à l’art ( utilisation de tableau pour illustrer ses propres dessins) a été compris par certains élèves ou peut être tous. Si tel n’est pas le cas, l’enseignant leur propose la reproduction du tableau de Friedrich qu’ils pourront reconnaître dans l’illustration de Browne.

 

     Jeudi : Lecture du livre de la semaine, puis l’enseignant demande aux élèves d’expliquer collectivement ce qu’il faut pour créer une poupée tracas. Il évoque avec eux la peur de s’endormir et leur propose de programmer la réalisation d’une poupée tracas personnelle la semaine prochaine.

    

 

 

     Vendredi: Lecture collective du cahier de liaison. Puis lecture du livre, ensuite l’enseignant demande aux élèves d’imaginer le déroulement du carnaval qui a lieu cet après -midi.

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins sur les fenêtres»

 

Objectifs : décoration de la classe pour le carnaval, réinvestissement de ce qui a été appris en graphisme.

Compétence visée :   reproduire des formes

Support : fenêtres de la classe délimitées en zones de graphisme.

Matériel : gouaches utilisées pour le ti-shirt auxquelles est ajouté du blanc d’Espagne pour faciliter le nettoyage ultérieur.

 Consigne : « Tu peins dans une zone les graphismes que tu as appris à faire en changeant de couleur »

 

Logiquement les élèves peuvent être en autonomie dans la mesure où ils savent parfaitement faire ce qu’on leur demande.

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je dessine un bonhomme»

 

Objectif :évaluation du dessin du bonhomme.

Compétence visée :  utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation.

Support :  feuille photocopiée

Matériel : feutres + crayon de couleur

 Consigne :  « Tu dessines un bonhomme comme tu as appris et comme tu sais maintenant le faire , tu le colories ensuite .»

 

Aucune aide , il s’agit d’une évaluation.

 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer

 «  Je peins mon ti-shirt»

 

Objectifs : réalisation du déguisement de carnaval en s’inspirant du pull de Marcel.

Compétence visée :  expérimenter un procédé de dessin : reproduire des formes à partir d’un modèle.

 

Support  : ti-shirt adulte blanc teinté vert avec support carton sous le tissu pour éviter que la peinture tâche l’autre côté du ti-shirt.

Matériel :gouaches rouges, vertes, bleues+ bouchons + différents pinceaux.

 

Consigne : « Tu peins les graphismes afin de finir ton déguisement»

 

Le modèle décidé ensemble est affiché au coin regroupement.

N°4 Découvrir le monde

«  Je m’entraîne à dire la suite numérique»

 

Objectifs : préparation à l’évaluation pour la suite numérique.

Compétence visée :   mémoriser la suite des nombres.

Support  : -

Matériel : -

 Consigne : « Nous nous entraînons à dire les nombres en répétant les petites comptines ».

 

L’enseignant propose au petit groupe d’élèves de répéter les comptines numériques choisies :

1,2,3,4,5,6,7,8,9

moi je compte jusqu’à 9

avant de pondre mon œuf ….( la suite dans l’article comptines pour Pâques)

et
un petit cochon pendu au plafond

pour cette comptine ,l’enseignant demande à un élève de choisir le nombre de tirs de la queue.

 

Durant cet atelier, il ne s’agit pas de comptage, il s’agit de mémorisation d’outils pour ensuite entrer dans le dénombrement. L’enseignant note les performances de chacun et s’attarde à aider ceux les plus en difficulté, éventuellement à l’aide de gestes, de mouvements ( basculement du corps qui rythme la comptine numérique), il y a des moments collectifs puis individuels.( On dit ensemble puis un de vous le dit seul).

 

 

 

 

LES FICHES:

 

Fiche évaluation compréhension .

 

Fiche évaluation bonhomme.

 

 

Commenter cet article