séance 2 "groupes réunis" soutien langage grande section

Publié le par isa




FICHE SOUTIEN LANGAGE GRANDE SECTION

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

le micro partagé 

 

OBJECTIF :

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

COMPETENCES GRANDS PARLEURS:

·        Participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole.

·        Ne couper la parole à celui qui s’exprime.

·        Comprendre et appliquer les règles de la communauté scolaire.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Rester attentif de plus en plus longtemps.

·        Remercier une personne qui apporte une aide

 

COMPETENCES FAIBLES PARLEURS:

·        Prendre sa place dans les échanges collectifs.

·        Répondre aux questions posées.

·        Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

·        Remercier une personne qui apporte une aide

 

DISPOSITIF :

Groupe de 18 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement irrespectueux des autres et des règles de conversation lors des regroupements  ou pour leur comportement inhibé et peu participatif lors des regroupements.

 

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Reproductions d’art ( en prévoir plusieurs 2 ou 3 : exemples de reproductions)

DUREE :

35 mn ou selon la capacité du groupe.

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 8 mn

L’enseignant demande aux binômes de se remettre ensemble, il vérifie que chacun se rappelle bien de son « parrain ».Il explique qu’aujourd’hui , ils vont se confronter à une situation difficile car les règles de conversation vont être contraignantes : pour parler  le binôme aura un seul micro pour deux et lorsqu’un enfant aura parlé , le second récupérera le micro et ainsi de suite, ce qui signifie que le  grand parleur du binôme devra attendre que le faible parleur ait pris la parole pour récupérer le micro. En conclusion, cela implique qu’un encouragement mutuel sera nécessaire. L’enseignant demande à un élève de reformuler les contraintes.

Ensuite est procédé un tirage au sort pour savoir qui dans le binôme va commencer à posséder le micro.

 

 

Phase 2 : 17 mn

L’enseignant présente une œuvre d’art au groupe, il demande une observation sans parole durant 1 mn. Puis il propose une discussion dont le déroulement s’organisera autour d’une description de l’œuvre, puis une interprétation et enfin une expression de l’émotion ressentie ou du goût en tentant une argumentation. Selon les réactions des élèves, une ou plusieurs œuvres seront ainsi présentées. Durant toute la discussion, la règle du micro est appliquée.

 

Phase 3 : 3 mn

L’enseignant récupère les micros et demande aux élèves ce qu’ils ont pensé de cette contrainte. Ont –ils pu aider leur camarade dans la prise de parole ? Ont –ils trouvé cela difficile ? Ont-ils appris quelquechose ?

 

Phase 4 : 2 mn

Tout le groupe participe à  la «  minute improvisation » : choisir une couleur et l’exprimer corporellement.

Puis tout le groupe participe à la « minute de silence » .

 

Phase 5 : 5 mn

Pour la fin de la séance, l’enseignant demande aux grands parleurs de réfléchir à un conseil qu’ils pourraient donner à leurs copains pour qu’ils prennent la parole.

 

L’enseignant remercie le groupe et invite chaque binôme à se remercier mutuellement pour l’aide réciproque.

 

COMMENTAIRES :

 

Cette séance est particulièrement difficile, car la contrainte du micro va accentuer les deux oppositions de comportement : d’un côté ,un élève qui voudrait parler à la place de l’autre et d’un autre côté , un élève qui se sent obligé de parler pour libérer la parole de son partenaire.

L’enseignant va être sollicité dans l’application de la règle et va devoir se montrer le garant de celle-ci en ayant une posture exigeante et intransigeante. C’est pourquoi il est important de demander ensuite les ressentis de chacun face à cette situation, afin qu’ils analysent leur comportement, qu’ils soient dans une mise à distance, une attitude réflexive. De cette démarche découle le moment de phase 5 où les élèves cherchent un conseil à donner. Ce type de travail va s’accentuer au fil des prochaines séances afin que les élèves parlent de leurs apprentissages, de leurs réussites, de leurs échecs , qu’une décentration leur permette de bien distinguer la tâche de l’objectif ( « Je dois commenter des œuvres d’art, mais j’apprends d’abord à participer à un échange en respectant les règles de conversation).

Pour cette séance, ce sont les grands parleurs qui sont sollicités pour penser un conseil, c’est volontaire, cela permet aux faibles parleurs d’y réfléchir car la demande d’empathie à travers cette interrogation se manifeste aussi pour eux, de manière indirecte. Bien entendu, leur tour viendra à la prochaine séance.

 

 

 

CRITERE DE REUSSITE :

·        Echanger le micro de manière régulière.

Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article