semaine 29 " Jean-Loup"

Publié le par isa

 

 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Ce livre est tendre et captivant : un petit loup sauve sa petite amie des griffes d’un grand loup. L’amitié, la solidarité et la témérité y sont encouragés.

 

Au fil des semaines, ce livre va devenir le livre de référence parce que c’est Dalma la marionnette qui l’apporte dans la classe en le présentant comme son livre préféré. En conséquence, lors de son périple chez les élèves, il faudra l’emporter et lui lire ; de sorte que tous les élèves vont finir par le connaître par cœur sachant que régulièrement l’enseignant le racontera.

 

Cette démarche de mémorisation d’un livre s’inscrit dans une volonté de prise de conscience de la permanence du texte écrit, les élèves vont progressivement faire la différence entre un livre qu’on raconte et un livre qu’on lit, le fait aussi que celui-ci sera lu par différents lecteurs donnant  la même lecture ancrera de manière certaine cette permanence. Néanmoins, au final, bien qu’ayant mémorisé le texte, les élèves seront confrontés à la réalité de la lecture c'est-à-dire au fait qu’apprendre à lire demande beaucoup d’autres apprentissages que le simple fait de répéter un écrit. On peut espérer qu’ils s’approchent de la représentation de l’acte de lire.

 

OBJECTIFS :

 

S’approprier le langage :   parler de l’absence de Dalma ( langage d’évocation ) émettre des hypothèses, comprendre les consignes ordinaires ( dessin sous la dictée) et les expliquer( atelier coin jeu ), se saisir d’un nouvel outil linguistique ( syntaxique) en utilisant le « parce que » dans une phrase sur le modèle fait par l’adulte lors de l’atelier langage ( « J’aime ce livre parce que ….)

Découvrir l’écrit : s’acheminer vers l’écriture : faire semblant d’écrire en peinture, jeu de la reconnaissance du prénom des copains ( loto), écriture collective d’une lettre aux parents de Dalma.

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :  écriture inventée ou reproduite par l’élève à faire en grand pour une œuvre collective.
 

Agir et s’exprimer avec son corps : fiche 22«  jeux d’opposition : tir à la corde».

 

Devenir élève : coopérer dans l’atelier coin jeu ( les élèves répondent ensemble à une consigne donnée par l’enseignant), comprendre ce qu’est l’école : ce qui est attendu d’eux ( reformulation systématique de la consigne dans chaque atelier).

 

Découvrir le monde : approche des nombres : activité de comptage ( un rituel de comptage est mis en place chaque matin, un élève désigné compte les élèves présents avec l’aide du groupe et de l’adulte)

 

COMMENTAIRES :

 

Pour cette période de nombreuses activités vont être ritualisées, les apprentissages se construisent dans la durée et il est important que les élèves comprennent ce qu’on attend d’eux,ainsi que le dispositif, qu’ils s’y exercent et qu’ils connaissent le résultat de leur(s) action(s), c’est pourquoi la ritualisation les aide à se construire des repères.


D’abord, chaque matin, un élève désigné par le sort sera chargé de compter les élèves présents, l’enseignant notera sur le jour du calendrier ou bien sur une bande numérique le chiffre correspondant.


Suite au travail sur le dessin à la période précédente ( dessins à la manière d’Anthony Browne), une séance de dessin sous la dictée aura lieu chaque matin. Il s’agit d’amener les élèves à élargir leur possibilité d’expression et de représentation du monde qui les entoure en leur proposant une petite histoire à dessiner. A travers cet exercice, ils vont prendre conscience de leur possibilité de dessin mais ils vont aussi apprendre à être attentifs, à comprendre des consignes, à enchaîner des consignes et ces capacités attentionnelles sont déterminantes pour tous les apprentissages.


Voici les explications que j’ai données l’année dernière :

 

Dessin sous la dictée :

Le déroulement est le suivant : tous les élèves sont assis aux tables, ils ont des pots de feutres, une feuille blanche sur laquelle un texte est écrit dans un petit encart, c’est l’histoire que l’enseignant va leur lire et qu’ils vont devoir dessiner au fur et à mesure de la lecture, l’enseignant prend son temps pour qu’ils puissent réfléchir à la façon dont ils vont dessiner tel ou tel objet , personnage, animal. Les élèves s’entraident en comparant leur manière de faire et l’enrichissement des dessins augmente de jour en jour. Les élèves raffolent de cet exercice, l’enseignant doit veiller à encourager ceux qui « coincent ». Au fur et à mesure des jours, l’enseignant peut demander aux élèves de trouver un nouvel élément à l’histoire, ils participent à l’invention, à la création d’une histoire.

Voici quatre histoires possibles pour chaque jour de cette semaine, votre imagination peut en créer bien d’autres :

 

·     C’est l’histoire d’un rond jaune qui rencontrait un carré rouge.Ils décidaient de jouer ensemble avec une balle noire. Il fallait faire très attention car il y avait une fenêtre, chacun lançait la balle avec précaution.

 

·     C’est l’histoire d’un arbre qui a beaucoup de feuilles, une petite souris arrive et veut se cacher dans l’arbre, elle trouve un petit trou.

 

·     C’est l’histoire d’un petit enfant qui marche sur des cailloux, il regarde le soleil dans le ciel, il doit mettre sa paire de lunettes.

            

·     C’est l’histoire d’une maison qui a une porte et deux fenêtres, personne n’y habite, des petites fleurs poussent devant, et de l’herbe pousse derrière la maison.

 

 

 


LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

Chaque matin, un élève en regroupement est tiré au sort grâce à la petite comptine « am stram gram pic et pic et colégram bourre et bourre et ratatam am stram gram », celui –ci compte alors les élèves présents avec l’aide de l’enseignant et du groupe.

 

     Lundi  : De retour en classe, Dalma montre aux élèves qu’au retour des vacances , il leur a apporté son livre préféré «  Jean-Loup ». L’enseignant lui demande pourquoi c’est son livre préféré et Dalma répond : «  Je l’aime parce qu’il fait peur ». L’enseignant reprend la phrase de Dalma et propose qu’un élève explique pourquoi il a choisi un livre d’Anthony Browne pour le bilan langage en répondant à la manière de Dalma : «  Je l’aime ou je l’ai choisi parce que … » , il propose qu’il y ait d’autres élèves qui essaient . L’enseignant demande à Dalma s’il sait le lire, Dalma répond OUI, l’enseignant lui propose de vérifier, il lui montre le titre et Dalma dit « Jean-Loup », puis il ouvre le livre et lui montre le premier mot, Dalma ne sait pas, mais il dit qu’il connaît l’histoire. L’enseignant lui dit que pour lire, il faut avoir appris à lire. L’enseignant lit le livre.

 

 

 

 

     Mardi : Au retour d’EPS, Dalma n’est  pas là. L’enseignant propose aux élèves d’imaginer ce qui lui arrive, où il se trouve, ce qu’il fait en ce moment. Puis il demande si les élèves savent où Dalma habite, a-t-il une maison, a-t-il un papa et une maman ? Il leur propose d’imaginer qu’ils emmènent Dalma chez eux, que feraient –ils avec lui ? Et si on lui proposait de venir chez chacun des élèves.

   

    Jeudi : Dalma est enfin revenu , l’enseignant laisse les élèves réagir à ce retour, il propose que ceux qui ont quelque chose à demander à Dalma le fassent, celui-ci explique son absence. Si aucun élève ne suggère la proposition de l’emmener chez eux, l’enseignant le fait.Dalma est enthousiaste mais il faut qu’il demande la permission à ses parents. Comment faire pour qu’ils acceptent ? Et si on leur écrivait un petit mot pour leur expliquer qu’on veut prendre Dalma chez nous chacun son tour . Le groupe avec l’aide de l’enseignant et aussi de Dalma écrivent une lettre aux parents.

     

 

     Vendredi: Dalma revient avec la réponse de ses parents, ils sont d’accord. L’enseignant dit qu’il faut prévenir les parents et qu’il faut organiser sa venue. Que devront faire les élèves lorsqu’ils auront Dalma chez eux ? Le groupe écrit un contrat d’accueil avec les tâches principales. Celles-ci doivent aider les élèves à construire un récit unique, l’enseignant guide le groupe notamment concernant l’utilisation d’un carnet de voyage dont il présente la fonction. Ce contrat d’accueil est collé dans les cahiers de liaison.

     

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  Je fais un dessin sous la dictée»

 

Objectif : aborder le dessin dans sa fonction de langage.

Compétence visée :  comprendre les consignes ordinaires, représenter un objet, un personnage .

Support  : feuilleA4 avec récit du jour.

Matériel :pots de feutres

Consigne : «  Je vous raconte une histoire et vous la dessinez, vous allez apprendre à dessiner de plus en plus de choses et de personnes , bientôt vous ferez des dessins qui racontent ce que vous voyez ou imaginez »

 Un élève est désigné pour reformuler la consigne.

 

 

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  Lecture du livre de la semaine, l’enseignant s’en tient au texte et montre les images pendant sa lecture.

 

 

     Mardi : Lecture du livre de la semaine, l’enseignant s’en tient au texte , lit la page puis montre l’image et ainsi de suite.

 

     Jeudi : Lecture du livre de la semaine, l’enseignant s’en tient au texte qu’il lit sans montrer les images.

 

 

     Vendredi: L’enseignant raconte le livre sans le texte et sans les images. Il demande aux élèves s’il a lu le livre, il veut leur montrer la différence entre raconter et lire.

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 S’approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage, j’explique comme l’a fait Dalma»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, approche de la complexification des phrases.

Compétence visée :  se saisir d’un nouvel outil linguistique syntaxique en répétant un modèle de phrase «  j’aime ce livre parce que … »

Support  : album langage

Matériel :livres d’anthony browne en petites photocopies à coller dans l’album langage.

Consigne : « Tu répètes comme  Dalma a dit: « J’aime ce livre parce que » en choisissant le livre que tu m’as déjà raconté et en m’expliquant pourquoi tu l’aimes, j’écris ce que tu me dis, en faisant cela tu vas apprendre à dire des phrases plus longues et tu sauras les redire tout seul »

 

L’élève répète ce qu’il a compris de la consigne

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer/ Découvrir l’écrit

« Je peins comme si je savais écrire »

 

Objectif : s’acheminer vers les gestes de l’écriture, faire une œuvre collective.

Compétence visée :  imiter des gestes amples et exprimer sa façon d'écrire.
Support : grande  feuille collective

Matériel : gouaches en pots+ pinceaux fins .

 Consigne :  « Tu fais comme si tu savais écrire, nous allons voir si vous savez ce que veut dire écrire».

Un élève du groupe est désigné pour reformuler la consigne.

 

A la fin de la séance, le groupe observe avec l'aide de l'adulte le résultat et celui-ci désigne ce qu'il reconnaît ( lettres ou prénoms s'il y en a) sinon il leur dit qu'il ne peut pas lire leur façon d'écrire.

 

 

N°3 Découvrir l’écrit

 «  Je reconnais les prénoms des copains de la classe»

 

Objectifs : découverte du principe alphabétique.

Compétence visée :  reconnaître d’autres prénoms que le sien.

 

Support : jeu de loto avec les photos et les prénoms + petites cartes avec uniquement les prénoms.

Matériel :une carte par enfant.

 

Consigne : « Solène montre un prénom, vous le regardez et vous cherchez si vous l’avez sur votre carte, si vous l’avez, vous le prenez et vous le posez à sa place, Solène vérifiera avec son tableau, vous apprenez à reconnaître d’autres prénoms que le vôtre, c’est comme ça qu’on commence à apprendre à lire»

 

Un élève du groupe est désigné pour reformuler la consigne.

L’élève du groupe désigné pour la vérification doit être d’abord un élève performant puis ensuite les rôles peuvent être redistribués une fois que le jeu est compris. Celui qui vérifie a devant lui toutes les photos des élèves avec leur prénom, les joueurs ont une petite carte avec 4 élèves ( photos + prénoms) et le vérificateur tire des cartes où n’apparaît que le prénom.

 

N°4 Découvrir le monde/ S’approprier le langage

«  J’écoute la consigne et je fais ce qu’on me demande dans le coin jeu»

 

 Objectif : travail sur la compréhension des consignes et la coopération.

Compétence visée :  redire sur le modèle de l’enseignant, comprendre des consignes simples.

. Matériel :  coin chambre

Consigne : « Tu vas dire à tes copains du groupe que vous devez habiller les poupées pour les emmener en courses en les portant dans vos bras».

 

 

L’enseignant prend à part un élève du groupe à qui il donne la consigne.

L’ élève doit reformuler la consigne.Puis il va la transmettre aux élèves de son groupe, celui-ci s’éxécute et s’entraide si nécessaire.

L’enseignant aura pris soin de prendre une photo des poupées avant le début de la consigne et après la fin de la consigne dans le but de travailler ces concepts liés au temps la semaine prochaine.

 


Commenter cet article