séance 4 groupes réunis soutien langage grande section

Publié le par isa



FICHE SOUTIEN LANGAGE GRANDE SECTION

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

album sans texte 

 

OBJECTIF :

Remédiation langage.

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

COMPETENCES VISEES :

·        Prendre plaisir à parler.

·        Prendre la parole.

·        Ecouter l’autre.

·        S’exprimer librement.

·        Exprimer son point de vue.

·        Partager la parole.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 18 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement irrespectueux des autres et des règles de conversation lors des regroupements  ou pour leur comportement inhibé et peu participatif lors des regroupements.

 

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Album sans texte :  par exemple Œil pour œil ou Ici c’est chez moi.

DUREE :

35 mn ou selon la capacité du groupe.

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 10 mn

L’enseignant demande aux binômes de se remettre ensemble, il vérifie que chacun se rappelle bien de son « parrain ».Un bilan oral est fait de leur participation aux regroupements dans leur classe respective.

Ensuite le groupe revient sur le déroulement de la séance précédente durant laquelle ils n’ont eu aucune contrainte en matière de règles de conversation. Chacun exprime ce qu’il a ressenti. Ils sont amenés par l’enseignant à comparer cette séance très libre avec celle qui fut très contraignante ( avec les micros). Le groupe dresse un bilan, éventuellement l’enseignant peut écrire les remarques des élèves. Puis il leur propose de définir ensemble ce qui est de l’ordre des règles et aussi comment et pourquoi le faire. La suite de la séance va les mettre à l’épreuve de leurs propres « résolutions ».

 

 

Phase 2 : 15 mn

L’enseignant propose qu’ils imaginent ensemble un texte pour l’album qu’il va leur proposer. Il feuillette une première fois le livre sans que personne ne dise rien. Puis la seconde fois, va permettre à chacun d’exprimer une idée, une suggestion, une hypothèse. L’enseignant les guide dans la formulation des phrases. La troisième fois, l’enseignant raconte le récit construit ensemble.

 

Phase 3 : 2 mn

Tout le groupe participe à  la «  minute improvisation » : choisir un véhicule et l’exprimer corporellement.

 

Phase 4 : 8 mn

Pour la fin de la séance, l’enseignant demande s’il y aurait des volontaires pour se lancer un défi personnel dans leur classe. Il s’agirait de se donner une tâche en rapport avec un comportement durant un regroupement dans leur classe ; exemple : je parie que je suis capable de prendre la parole au moins une fois lors d’un regroupement en classe, OU je parie que je reste bien assis durant au moins un regroupement dans ma classe. Les élèves volontaires vont emporter une petite fiche qui rappelle leur tâche, celle-ci sera confiée à l’enseignant qui attestera en collant une gommette de la réussite du défi.

L’enseignant termine la séance en demandant que les binômes se donnent respectivement un conseil, puis se remercient.

 

COMMENTAIRES :

 

Cette séance va se dérouler plus calmement que la précédente. De plus, sachant qu’on respecte mieux les règles qu’on s’est soi-même imposées, les élèves vont avoir à cœur de se montrer respectueux.

Les règles sont établies par les élèves , néanmoins l’enseignant peut les aider à observer ce qu’ils auraient pu oublier. De même , c’est à lui que revient l’autorité et c’est lui qui annonce les sanctions possibles en cas de manquement aux règles.

Concernant le travail sur l’album, il est fait pour mettre de plus en plus les élèves dans la situation qu’ils connaissent dans leur classe afin qu’ils construisent des attitudes en rapport avec leur vécu scolaire. C’est effectivement une situation classique de classe que de les faire travailler sur un album, et c’est précisément leur difficulté. L’aspect ludique des précédentes séances s’estompe au profit d’une attention et d’une participation plus « scolaire ».

Enfin la phase de conclusion doit amener les élèves à souhaiter se confronter à leurs propres capacités à progresser puisqu’ils ont verbalisé dans la phase 1 pourquoi ils pensaient qu’il fallait des règles , dans quel but .

Par expérience , je peux dire que le groupe répond bien à cette demande et qu’ils ont le souhait de faire des paris sur leur possible performance. Il faut dans un premier temps donner des tâches simples en rapport avec ce qu’ils peuvent réellement faire.

Il est important de s’entendre avec la maîtresse concernée pour bien expliquer ce qui est demandé d’observer : par exemple, un seul regroupement sera pris en compte pour que l’élève réussisse son défi.Ce qui veut dire que  la maîtresse ne pourra pas retirer la gommette si l’élève se montre indiscipliné ou mutique dans d’autres regroupements. C’est un travail sur la durée et sur la confiance, il faut parier sur la réussite des élèves tout en leur donnant le temps nécessaire au changement.

 

CRITERES DE REUSSITE :

·        Au moins la moitié du groupe accepte de participer au défi dans leurs classes.

·        Chaque binôme s’est donné mutuellement un conseil.

à suivre la petite fiche "tâche défi" à télécharger


Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article