séance 5 groupes réunis soutien langage GS

Publié le par isa



FICHE SOUTIEN LANGAGE GRANDE SECTION

 

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DEVENIR ELEVE

"Lecture d'un conte" 

 

OBJECTIF :

Remédiation langage.

Travail  en groupe de soutien sur « échanger , s’exprimer » et « comprendre », sur « vivre ensemble ».

 

COMPETENCES VISEES :

·        Prendre plaisir à parler.

·        Prendre la parole.

·        Ecouter l’autre.

·        S’exprimer librement.

·        Exprimer son point de vue.

·        Partager la parole.

·        Etre de plus en plus attentif.

 

DISPOSITIF :

Groupe de 18 élèves de grande section repérés en difficulté par leur enseignant pour leur comportement irrespectueux des autres et des règles de conversation lors des regroupements  ou pour leur comportement inhibé et peu participatif lors des regroupements.

 

Travail en collectif dans le coin bibliothèque de la classe de petite section.

 

MATERIEL :

Texte sans images :  par exemple un conte traditionnel peu connu par les élèves.

DUREE :

35 mn ou selon la capacité du groupe.

 

DEROULEMENT :

Phase 1 : 10 mn

L’enseignant annonce qu’à partir de cette séance le parrainage cesse afin d’entrer maintenant dans une situation se rapprochant le plus de la réalité de leur classe. Il leur demande néanmoins de garder en tête les efforts qu’ils ont faits notamment par rapport à leur copain-parrain réciproque. Il explique de nouveau le but de cette activité, il demande le rappel des règles de conversation et la nécessité que tous participent à la discussion. L’enseignant fixe le but final de cette remédiation : organiser une discussion en dehors de la participation active de l’adulte donc en groupe autonome avec un président de séance désigné parmi les élèves.

L’enseignant passe ensuite à l’observation des fiches de tâche à faire dans sa classe ( voir préparation précédente). Lorsque l’élève a réussi car il a  une gommette sur sa fiche, l’enseignant lui donne la carte de félicitation et le groupe l’applaudit.

 

 

Phase 2 : 17 mn

L’enseignant informe les élèves qu’il va lire un conte sans présenter d’images. Il signale aux élèves qu’ils vont devoir être attentifs, car il leur faudra imaginer une fin. La lecture commence, l’enseignant théatralise son récit en modulant sa voix. Il s’arrête à un moment stratégique de l’histoire et demande aux élèves de poursuivre en inventant la fin. Il note la suite du récit proposée par les élèves. Puis, lorsque celui-ci est fini, il reprend sa lecture.

 

 

Phase 3 : 8 mn

Pour la fin de la séance, l’enseignant propose que les élèves repartent avec leur fiche de réussite sur laquelle sera écrit le défi que chacun se lance. Il s’agira de nouveau de gagner des gommettes dans sa classe ( deux pour commencer réparties sur deux regroupements différents). Chacun choisit son défi ( rester bien assis, ne pas couper la parole, lever le doigt pour demander la parole, oser lever le doigt, oser prendre la parole, oser prendre la parole plusieurs fois ……).En cas de difficulté de choix, le groupe vient en aide à l’élève. L’enseignant note puis raccompagne les élèves dans leur classe pour donner les explications à l’enseignante de grande section.

 

COMMENTAIRES :

 

Progressivement , le groupe de remédiation en langage retrouve les conditions de classe autour du regroupement. Certains rituels ( improvisation- silence) ont disparu, et surtout les binômes se sont autonomisés. Les élèves doivent réaliser qu’ils progressent au point de se confronter seuls à leur défi personnel. Il est important que l’enseignant explique cela et qu’il continue de fixer un but à atteindre, ainsi le projet d’une séance en autonomie leur donne un cap à atteindre.

 

La valorisation des réussites des défis est importante, il faut à travers ce petit scénario ( remise de la carte de félicitations, applaudissements) que l’élève tire des satisfactions de ses efforts, la motivation est portée par le groupe.

La phase de lecture sans images est un exercice de concentration et d’attention difficile, l’enseignant ayant prévenu les élèves de leur tâche à venir, ils comprennent ce qui est attendu d’eux et vont se montrer curieux. Néanmoins, selon les réactions des élèves, l’enseignant adapte sa préparation, il s’agit d’un groupe d’aide et il n’est pas question de mettre en échec ces participants, c’est pourquoi, lorsque ceux –ci montrent des signes de fatigue, d’agitation, il est inutile de vouloir  aller au bout de sa préparation, il faut savoir abréger pour mieux repartir les prochaines séances.

 

La théatralisation de la lecture aide à la concentration, elle guide dans la compréhension, l’enseignant a un outil essentiel pour capter l’attention, il doit l’utiliser sans complexe, son petit public en a besoin.

Concernant l’écriture d’une fin de récit, celle –ci doit être menée avec vivacité, le groupe propose , l’enseignant écrit en reformulant l’oral, l’objectif n’étant pas la construction d’un récit, il n’est pas question de faire durer cette étape.

 

La phase 3 ,contrairement à la séance précédente, ne permet pas à chacun de choisir s’il est ou non volontaire pour relever un défi. L’enseignant indique par cette exigence qu’il faut que chacun avance avec le groupe et que si, par moments, il y a eu des protections nécessaires à la construction de la confiance en soi, il y a aussi des étapes à accepter pour envisager un changement positif pour soi-même. Il lui reste tout de même la possibilité de choisir son défi , d’ailleurs ,il faut le remarquer, les élèves sont souvent très lucides dans leur choix.

  

Le raccompagnement dans la classe avec entrevue avec l’enseignante référente montre aux élèves la détermination commune des adultes à les aider, de plus, ils entendent clairement reformulés les défis et les conditions d’attribution des gommettes. La passation faite est un élan donné à l’élève pour qu’il ajuste son comportement à toutes les situations et non pas uniquement lors de la séance de remédiation.

 

CRITERES DE REUSSITE :

·        Le groupe a été coopératif lors de la phase 2.

·        Chaque élève a su se donner un défi en rapport avec ses difficultés.


Publié dans soutien langage GS

Commenter cet article