semaine 32 " Portraits"

Publié le par isa

 



 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

C’est un livre d’une grande brillance où l’art est développé dans la diversité des techniques. Pour mieux connaître cet auteur , vous pouvez vous rendre sur son site :

 

www.beatricealemagna.com

 

Le choix de ce livre est une façon de relier notre domaine d’activité dominant (le langage, l'écrit) et notre fil conducteur de l’année qui est l’art. Les élèves découvrent qu’un livre peut être un recueil de dessins ne racontant pas une histoire, donc sans texte (ou presque) et où l’imagination , la contemplation, sont sollicitées.

L’inspiration provoquée par les dessins de Béatrice Alemagna doit être saisie par l’enseignant pour aborder la technique du portrait.

Les seuls mots lisibles sont les prénoms de la famille et des amis de Béatrice Alemagna, le parallèle est facile à établir en proposant la réalisation d’un livre à la manière de l’auteur, c’est-à-dire une galerie des portraits des élèves « signés » réunis dans un ouvrage collectif. Ce mini projet est programmé sur trois semaines pour la réalisation du livre et servira d’appui pour le cadeau de la fête des mamans qui sera un petit auto-portrait de l’élève mis en valeur dans un cadre ou sous-verre.

 

OBJECTIFS :

 

S’approprier le langage :   séances de récit ,  dessins sous la dictée ,répéter les prénoms du livre sur le modèle de l’enseignant en articulant et en prononçant correctement puis en scandant les syllabes.

Découvrir l’écrit : séances de récit  pour contribuer à l’écriture d’un texte, observation des prénoms dans le livre de la semaine , chaque élève choisit une lettre de son prénom à reproduire gestuellement : son « geste » pour la semaine.

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :  peinture de triangles à partir de l’œuvre de Balla, mouvement artistique : le futurisme.


Agir et s’exprimer avec son corps
 : fiche 24 « cycle jeux d’opposition : les meubles et les déménageurs».

 

Devenir élève : comprendre ce qu’est l’école : ce qui est attendu d’eux ( reformulation systématique de la consigne dans chaque atelier) ,répondre aux questions posées, apprendre à poser des questions, savoir différer la satisfaction de ses intérêts particuliers ( attendre son tour pour emmener Dalma).

 

Découvrir le monde : approche des nombres : activité de comptage ( un rituel de comptage est mis en place chaque matin, un élève désigné compte les élèves présents avec l’aide du groupe et de l’adulte), se repérer dans le temps : concepts de temps algorithme en réalisant des colliers avec une alternance de formes.

 

COMMENTAIRES :

 


L’approche de l’écriture tient compte de la capacité de chacun à reproduire une forme d’après un modèle, l’enseignant va adapter l’exercice en fonction de chaque élève. Dans un même groupe de travail, il pourra y avoir des élèves qui savent écrire plusieurs lettres de leur prénom, d’autres une seule, d’autres n’en seront qu’à l’entraînement au graphisme. Il n’est pas question d’envisager un travail uniforme qui ne correspondrait qu’à une partie des élèves. Il s’agit de pédagogie différenciée qui requiert la présence de l’adulte pour accompagner le bon geste et éviter les mauvaises habitudes. Le résultat final peut paraître conforme au modèle et pourtant le cheminement aura été totalement absurde.

Les essais et erreurs sont valorisés dans le sens où cet apprentissage nécessite entraînement et effort.

 


LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

Chaque matin, un élève en regroupement est tiré au sort grâce à la petite comptine « am stram gram pic et pic et colégram bourre et bourre et ratatam am stram gram », celui –ci compte alors les élèves présents avec l’aide de l’enseignant et du groupe.

 

     Lundi  : sixième récit.

 

     Mardi : septième récit.

   

    Jeudi : huitième récit.

          

    Vendredi: neuvième récit.

 

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  Je fais un dessin sous la dictée»

 

Objectif : aborder le dessin dans sa fonction de langage.

Compétence visée :  comprendre les consignes ordinaires, représenter un objet, un personnage .

Support  : feuilleA4 avec récit du jour.

Matériel :pots de feutres

Consigne : «  Je vous raconte une histoire et vous la dessinez, vous allez apprendre à dessiner de plus en plus de choses et de personnes , bientôt vous ferez des dessins qui racontent ce que vous voyez ou imaginez »

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

     Lundi  :  L’enseignant montre le livre de la semaine, et propose de le « regarder » ensemble, il dit qu’il ne lit pas ce qui est écrit afin que les élèves tentent de deviner eux-mêmes ces fameux mots. Après avoir feuilleté le livre, si aucun élève n’a fait le rapprochement entre les mots écrits et des prénoms, l’enseignant explique qu’il s’agit de prénoms. Qui sont –ils ? Les élèves sont invités à chercher le sens de ce livre. L’enseignant explique que le dessin de la tête d’une personne s’appelle « le portrait » . Il propose de récapituler avec eux ce qu’il faut pour faire un portrait, il note et dessine façon légende de carte.

 

 

     Mardi : L’enseignant propose d’observer les prénoms et de remarquer les lettres connues. Puis il annonce aux élèves qu’il serait intéressant de faire un livre à la manière de Béatrice Alemagna en regroupant les portraits qu’ils auraient faits d’eux-mêmes et pourquoi pas en écrivant leur prénom ou une lettre de leur prénom ou en collant les lettres de leur prénom.Il propose que les élèves choisissent une lettre de leur prénom et fasse le geste de son écriture, ce geste sera refait à chaque début de regroupement, il peut servir de retour au calme à d’autres moments aussi.

 

     Jeudi :  Gestes des élèves.L’enseignant propose que les élèves répétent les prénoms après lui en articulant bien. Il demande à des élèves seuls de répéter aussi.

 

     Vendredi: Gestes des élèves.Lecture collective du cahier de liaison. Pour la dernière lecture, l’enseignant propose que les élèves répètent les prénoms après lui en scandant les syllabes comme il le fait ( exemple : paola = pa-o-la).Observation collective des portraits dessinés, la semaine prochaine , il s'agira de SE dessiner.

    

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  Je m’entraîne à écrire des lettres de mon prénom»

 

Objectifs : approche de l’écriture de son prénom.

Compétence visée :  approcher le principe sonore du code de l’écrit, reproduire d’après modèle en majuscules d’imprimerie.

Support  : feuille .

Matériel :cartes des prénoms + crayon à papier.

Consigne : « Tu choisis la lettre de ton prénom que tu penses pouvoir écrire, en t’entraînant ,tu recommences avec une autre lettre, je suis là pour t’aider »

 

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer/ Découvrir l’écrit

« Je peins des triangles »

 

Objectif : travailler la diversification graphique pour aider à l’acheminement à l’écriture, mouvement artistique : futurisme, artiste choisi : Balla.

Compétence visée :  reproduire une forme géométrique : le triangle

Support : grande  feuille blanche.

Matériel : gouaches en pots+ pinceaux.

 Consigne :  « Tu essaies de tracer des triangles comme nous l’avons fait ensemble et comme Balla en a peints, cela t’aidera à tracer de nouvelles formes pour apprendre ensuite à écrire ».


Les élèves reprennent les peintures faites la semaine dernière et recommencent à tracer des triangles pour les  compléter.

 

 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer

 «  Je m’entraîne à dessiner un portrait»

 

Objectifs : apprentissage de la réalisation d’un portrait.

Compétence visée :  représenter une personne.

Support : feuille A4

Matériel :feutres + feuille d’auto-évaluation.

Consigne : « Tu essaies de dessiner un portrait en t’aidant de la fiche de réalisation »

 

L’enseignant fait lire collectivement la fiche de réalisation avant que les élèves ne commencent leur dessin.

La difficulté principale de ce dessin est de prévoir un rond suffisamment grand dans la feuille, les élèves ayant tendance à faire de petits ronds, l’enseignant peut leur donner deux points repères ( un en haut de la feuille et un plus bas) en leur indiquant que leur rond doit passer par les deux points.

 

N°4 Découvrir le monde

«  Je fais un collier en changeant à chaque fois de forme de perle»

 

 Objectif : structuration du temps.

Compétence visée :  faire un algorithme.

. Matériel :  grosses perles de deux formes différentes + fil.

Consigne : « Tu fais ton collier en changeant de forme à chaque fois, tu ne peux pas mettre deux perles de la même forme l’une à côté de l’autre ».

 

 

Un élève reformule la consigne. 

 

Fiche :

Fiche réalisation d’un portrait.


Commenter cet article

maud 16/04/2011 23:25



ça oui je sais bien repasser (depuis l'âge de 12 ans) je suis même très maniaque même si je me suis quelque peu calmée, je repasse quasiment tout.


Comme dirait une personne que j'adore vraiment (ma belle maman) le tout c'est de ne pas se laisser déborder et de se bloquer un créneau toutes les semaines et de s'y
tenir (bon plus facile à dire qu'à faire, n'est-ce-pas?!).


Avec la puce (c'est drôle comme on est vite débordé) j'ai du mal à concilier sa tonne de vêtements , nos vêtements et le linge de maison par semaine avec
tout le reste alors parfois quand je croulais trop sous le linge, j'en "donnais" une partie (les petits machins de ma fille, et nos t-shirts) à une blanchisserie. Mais comme dit plus haut je suis
maniaque donc ce n'est pas à mon goût alors je m'y tiens 1 à 2h par semaine le samedi pendant la sieste, ou le dimanche si samedi râté.


je n'aime pas m'y mettre mais cela me vide la tête...



Silvia 16/04/2011 22:48



En fait je n'en ai pas ! (de chemises, les vacances j'en ai bien !)


Tu sembles avoir trouvé une solution avec ta petite voix , dis lui de ne pas être trop sévère quand même ! et puis surtout.... Bonnes vacances Isa.


 


 



Silvia 16/04/2011 22:00



Ben moi je ne repasse presque rien : juste le lin et certains pantalons et tee-shirts d'été. Donc ça doit faire ....8 ou 9 mois de l'année sans repassage.


Je ne suis pas sûre que ce soit une solution universelle mais elle me convient bien!


Ah et puis aussi.... je suis en vacances !!! Chouette!



isa 16/04/2011 22:16



et les chemises ?


je pourrais tenter mais il y a des vêtements qui n'auraient pas fiére allure et mon mari doit faire un peu le mannequin avec son travail.


personnellement, j'ai déjà fait un tri, mais ce n'est pas suffisant pour dire je ne repasse plus, mais c'est tout de même beaucoup moins que lorsque nous étions 6 à la maison.


et moi aussi je suis en vacances.....profite bien Silvia, les prochaines ce seront les grandes !



maud 16/04/2011 19:50



payer un de ses enfant s'il en reste encore à la maison pour le faire à sa place, c'est ce que faisait ma maman... 



isa 16/04/2011 20:06



donc tu sais bien repasser , toi !


chez moi,ma dernière révise alors je n'ai pas l'audace de lui demander une telle corvée même rémunérée.... mais je vois que ta maman était une maline. Pour le moment, j'attends l'instant
propice mais il ne se présente pas depuis plusieurs jours, ça commence à m'inquiéter, les jours passent et la corbeille déborde. Je vais devoir faire appel à ma petite voix, celle qui me
culpabilise et me fait des reproches, elle est trés sévère parfois



ségolène 16/04/2011 18:04



merci beaucoup , je vais y jeter un coupe d'oeil tout de suite!!! Bon courage pour le repassage!!!



isa 16/04/2011 19:03



toujours pas fait !!!!!!



ségolène 16/04/2011 10:45



bonjour Isa,


à peine en vacances que je me plonge avec délectation sur la prochaine période, j'avais déjà essayé de trouver le livre de Béatrice Alemagna mais sans résultat, et là je me sens un peu perdue, la
démarche proposée est super intérressante et je dois dire que grâce à toi je m'éclate en arts visuels!!! Vois tu un autre livre susceptible de le remplacer? Merci


 



isa 16/04/2011 10:59



oui elle a fait un autre livre qui s'appelle "C'est quoi un enfant ?" qui présente aussi des portraits, il peut tout à fait convenir.



sophie 06/04/2010 21:40



En fait je n'enseigne que depuis 3 ans, j'en suis donc encore au stade de la découverte et tout m'émerveille !! Désolée pour cette trouvaille qui ne l'est qu'à mes yeux !



isa 06/04/2010 22:45



mais tu as raison, c'est trés intéressant, je m'arrêtais juste sur le choix de mettre des pubs pour accompagner un travail d'enfants, celles-ci me dérangent, le contenu est quant à lui
toujours aussi riche.



sophie 06/04/2010 18:43



Bonsoir Isa, j'ai enfin trouvé ce fameux livre à la bibliothèque départementale ! Comme quoi il ne faut jamais désespérer ! J'avais néanmoins commencé des recherches pour éventuellement remplacer
ce livre et je suis tombée sur un très beau site présentant des techniques de peinture pour faire des portraits avec des références dan l'art bien intéressantes, je conseille la visite du site
juste pour le plaisir des yeux et la reconnaissance pour celui qui a pris la peine de le mettre en ligne !


http://www.multimania.com/recreanet/recre2000/portraits/histoire_de_l'art.htm


J'en profite pour te remercier et te souhaiter de très bonnes vacances.



isa 06/04/2010 19:13



Oui Sophie, c'est un site qui existe depuis trés longtemps, un des premiers qui d'ailleurs avait été primé me semble-t-il, je regrette seulement maintenant qu'il comporte autant de pubs,
je trouve que cela dénature la beauté du travail présenté.


Sophie, je ne suis pas encore en vacances ! Je pars le 19 Avril et reviens le 30 Avril. Je voulais juste expliquer pourquoi je n'allais pas donner mes préparations comme
d'habitude.



sophie 31/03/2010 15:55



j'ai du mal à trouver ce livre en bibliothèque...aurais-tu une autre référence tout aussi originale ?Merci d'avance !


 



isa 31/03/2010 16:58



pour l'instant , je ne vois pas. Je vais chercher.



tortelyne 20/09/2009 09:49

encore moi!!!
ce livre est-il adapté aux moyens ???
merci Isa!
bises

isa 20/09/2009 11:16


complètement, c'est un livre à exploiter à tous les âges, j'ai une amie qui a un atelier de peinture pour adolescents et elle a utilisé ce livre avec eux, il faut sélectionner les portraits
en fonction de l'intérêt graphique voulu.


violaine 06/05/2009 16:45

Oups, j'ai vu que j'avais fait plein de fautes. Pardon.
Et merci pour votre réponse rapide.

violaine 06/05/2009 13:47

Bonjour Isa,
Voilà, j'ai été inspecté hier matin et cela s'est très très bien passé. Alors je tiens à vous remercier encore une fois. Car même si je ne suis pas vos ateliers, je sais à la lecture de votre blog que je suis dans le droit chemin. Et cela m'apporte beaucoup dans ma vie d'enseignante. Vous faites un travail vraiment formidable.
Sinon, j'ai une petite question au sujet de la visite de la mascotte chez les élèves. J'ai mis ce projet en place dans ma classe. Je voulais mettre les récits des visites dans le cahier de liaison, mais je suis confrontée à une interrogation. J'ai un élève qui ne parle que par mot-phrase (pain, pomme, brosser dents, dodo). N'est-ce pas embarassant pour les parents d'écrire son récit à coté des autres récits finalement bien construits syntaxiquement ? Comment peuvent-ils le prendrent ?
Merci d'avance pour votre réponse. Violaine

isa 06/05/2009 14:43


Félicitations Violaine, je suis contente pour vous, et vous faites partie de mes plus anciennes lectrices ....
Concernant le récit de votre petit élève qui ne construit pas encore de phrases, vous vous trouvez dans la situation de l'album langage à savoir écrire juste un peu au dessus de son niveau pour
l'aider à reprendre cette formulation afin de la faire sienne. C'est pourquoi vous faites la phrase après lui, quand il vous dit :"Dodo", vous lui dites "Dalma il a dormi" et vous l'écrivez
ensuite. Cependant pour les élèves qui ne parlent pas du tout ou trés trés peu, je demande aux parents de faire un petit texte au cas où tout ce que l'enfant prononcerait soit incompréhensible et
je précise sur le cahier de liaison que c'est le texte écrit par les parents. Concernant les parents et leurs réactions, ils savent ( il faut leur avoir expliquer, je le précise dans un de mes
articles) que ce projet a pour but la construction du langage et ils connaissent aussi les difficultés de leur enfant, ils acceptent cet état de fait dans la mesure où ils ont conscience que cela
doit l'aider. J'ai toujours eu beaucoup de témoignages dans ce sens, des parents me signalant de gros progrés suite à l'aventure Dalma, comme si ce moment pouvait être un déclic. Les différences
existent, elles sont partout, quand vous accrochez des peintures et des dessins au mur, vous les montrez aussi, à partir du moment où votre attitude est bienfaisante, personne ne se sent
blessé.