semaine 37 " Papa"

Publié le par isa

 

 

LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

Ce livre de Philippe Corentin fait le parallèle entre une famille monstre et une famille humaine qui se trouvent toutes les deux confrontées à la peur du monstre. Et du coup, on s’interroge sur qui sont les monstres, selon l’angle de vue, l’enfant devient le monstre et le monstre l’enfant. Quoiqu’il en soit, les deux petits effrayés appellent simultanément leur papa à la rescousse, le grand danger impose cette présence masculine si sécurisante qu’on soit monstre ou homme. Le père est bien celui qui protège du monde tout en permettant à l’enfant de s’y ouvrir. Et la conclusion du livre est la phrase que bien des papas ont prononcé pour leurs enfants le soir dans leur lit :  « Bon ! Ca suffit ! C’est la nuit et la nuit on dort. Et voilà ! Et c’est tout … et voilà ! »

Enfin je ne résiste pas à l’envie de vous glisser un petit commentaire de Philippe Corentin sur ses livres : « J’essaie de faire rire les enfants, c’est tout. Ca les enquiquine le pathos « gnangnan cucul » que le soir on leur lit au lit pour les endormir (plus tard, à la seule vue d’un livre ils somnoleront). C’est le contraire qu’il faut faire : il faut les réveiller avec des histoires qui les font rire. Les enfants adorent les chatouilles, alors chatouillons-les dès le matin avec des livres guili-guili. Moi je fais des livres guili-guili. »

Vive les livres guili-guili !! 

 

 OBJECTIFS :

 

S’approprier le langage :   séances de récit, discussion et préparation de la fête des papas, discussions sur le livre de la semaine.  

Découvrir l’écrit : séances de récit, écriture du mot PAPA,

savoir comment est composée une couverture de livre.

 

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :  réalisation d’une œuvre d’art inspirée de l’artiste sculpteur GIACOMETTI : sculpture d’un bonhomme ( couvrir la forme sculptée de papier collé), EVALUATION dessin du bonhomme.

Agir et s’exprimer avec son corps : fiche 27 « cycle jeux d’opposition : bilan ».

 

Devenir élève : comprendre ce qu’est l’école : ce qui est attendu d’eux ( reformulation systématique de la consigne dans chaque atelier) ,répondre aux questions posées, apprendre à poser des questions, savoir différer la satisfaction de ses intérêts particuliers ( attendre son tour pour emmener Dalma), être de plus en plus attentif.

 

Découvrir le monde : approche des nombres : activité de comptage , approche des quantités en décorant son gâteau avec un nombre défini de bonbons et selon leurs couleurs , se repérer dans le temps : EVALUATION images séquentielles (3).
 

COMMENTAIRES :

 

Le livre de cette semaine servira de support à l’évaluation de la compréhension de texte la semaine prochaine, il est donc important de s’attacher à la pleine compréhension en explicitant notamment tous les anaphores du type «Au lit, on lit ou bien qu’est-ce qu’il a  le petit bonhomme ?» ou bien «  il a trop mangé de tarte aux pommes » dont le traitement est un des procédés essentiels à la compréhension des textes.


A partir de cette semaine, les élèves commencent à s’entraîner  à faire des puzzles pour une évaluation la semaine prochaine. Comme cette préparation n’apparaît pas dans les ateliers, je vous explique comment et quand a lieu cet entraînement.

D’abord, j’ai intitulé celle-ci : concours de puzzles.


Il s’agit de mettre au défi plusieurs élèves en même temps ( 2, 3 , 4 , 5 ou …. cela dépend du nombre de puzzles de même quantité de pièces en possession dans la classe).
Les élèves sont installés à la même table, ils ont un puzzle de même difficulté ( au départ), ceux-ci sont défaits , les pièces autour  du cadre, au signal de l’enseignant , chacun va tenter de faire son puzzle le plus rapidement possible, celui qui a fini le premier est vainqueur et gagne un puzzle plus difficile. Le concours se poursuit, aussi longtemps que l’enseignant le veut.

L’intérêt de cette activité est que les élèves apprennent des stratégies ( comment bien ranger mes pièces pour avoir le moins à chercher, comment commencer mon puzzle pour être le plus efficace ….) , ils sont stimulés par l’enjeu , ils recommencent plusieurs fois le même puzzle et comprennent l’importance de certains détails, ils apprennent la persévérance.
Le principe de donner un puzzle plus difficile aux gagnants donne une chance à tout le monde de réussir à un moment ou à un autre, ils ont envie de s’entraîner tout seuls et vont spontanément prendre des puzzles à d’autres moments.
En conclusion, ils ADORENT et font de sérieux progrès qui sont autant de victoires sur eux-mêmes.

Sur quels temps proposer ces concours ? A l’accueil, lors d’un moment d’attente ( sortie, retour de la sieste …) y compris au moment juste avant la récréation quand certains sont prêts et que d’autres s’habillent , on peut faire un petit coup de concours de puzzles vite fait, les élèves qui y ont goûté les réclament.
Vous aurez , c’est sûr , ceux qui n’aiment pas perdre , qui ont peur d’échouer, il faut les encourager, leur proposer de faire le puzzle avec  un copain ( et oui cela aussi est possible : faire un puzzle à plusieurs), bref, je n’ai pas connu d’enfants qui résistaient à la joie du concours de puzzles.

 

LES REGROUPEMENTS :

Regroupement 1 9h30-9h45 :

 

Rituel de comptage

     Lundi : Discussion sur la décision de la fabrication du cadeau décidé Vendredi dernier, il s’agit de réaliser un gâteau pour son papa ( qui est sûrement gourmand) ensuite vingt-quatrième récit.

 

     Mardi : vingt -cinquième récit.

  

     Jeudi: vingt-sixième récit.

 

      Vendredi:  vingt-septième récit.

 

 

ATELIERS avant la récréation

N°1 S’approprier le langage/Découvrir le monde (lundi)

«  Nous préparons la pâte pour le gâteau-cadeau pour les papas ».

 

Objectifs : fabriquer un gâteau sablé individuel pour chaque papa, manipulation de la matière , faire ensemble.

Compétence visée :  suivre une recette.

Support  : fiche de recette

Matériel :ingrédients pour la pâte :1 verre de sucre, 2 ½ verres de farine, 1 œuf, 150g de beurre, 1 pincée de sel ( pour 12 sablés de 8 cm de diamètre) + un saladier.

Consigne : « Nous allons faire la pâte nécessaire à nos sablés, nous regardons notre fiche recette et nous disons ce que nous devons mettre dans notre saladier puis nous mélangeons».

 

La classe est divisée en deux groupes voire trois avec un adulte par groupe, la lecture de la recette se fait simultanément dans chaque groupe.

N°2 S’approprier le langage/Découvrir le monde (mardi/jeudi)

«  Je fais et décore le sablé pour mon papa ».

 

Objectifs : fabriquer un gâteau sablé individuel pour chaque papa, approche des quantités.

Compétence visée :  réunion de quantités simples en utilisant les nombres connus+ modelage de la matière.

Support  :1 feuille de papier sulfurisée par enfant avec son prénom.

Matériel :un morceau de pâte faite la veille + bonbons « smarties » de différentes couleurs.

Consigne : « Tu étales ton morceau de pâte pour faire un sablé rond puis tu le décores : il faut que tu choisisses deux couleurs de bonbons, exemple : tu mets 3 bonbons bleus et 2 bonbons jaunes, nous vérifierons ensemble ensuite».

 

Les gâteaux sont ensuite apportés dans le four  et cuits puis conservés dans une boîte métallique.

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer (vendredi)

«  J’emballe le gâteau de Papa ».

 

Objectifs : fabriquer un gâteau sablé individuel pour chaque papa, emballage et décoration

Support  : petit sachet sur lequel les élèves ont écrit le mot PAPA

Matériel :petites gommettes de différentes couleurs.

Consigne : « Tu glisses ton sablé dans ton sachet , tu le fermes en collant des gommettes ».

 

La décoration du sachet est laissée à l’inspiration des élèves ( ou/et de l’enseignant) avant d’y glisser le sablé.

 

   

 

Regroupement 2 10h30-10h45 :

 

      Lundi : Lecture du livre de la semaine. L’enseignant s’arrête sur la première phrase : « Au lit, on lit ». Le groupe explique ce qu’il a compris et l’enseignant différencie pour ceux qui n’auraient pas compris le mot lit et le verbe lire et qui est ce ON, puis il demande qu’un enfant reformule. En fin de lecture, l’enseignant demande pourquoi les héros appellent leur papa et non leur maman, une discussion suit.

 

 

      Mardi : Lecture du livre de la semaine .L’enseignant propose de revenir sur ce que disent les papas de l’histoire pour rassurer leurs enfants. Et vous , que vous disent-ils ?

 

      Jeudi : Lecture du livre de la semaine. L’enseignant s’arrête sur les épisodes avec les mamans, ils demandent aux élèves de répéter ce qu’elles disent, quelles sont les différences ?

 

     Vendredi: Observation de la couverture du livre , l’enseignant demande aux élèves de décrire, de nommer les éléments de la couverture ( titre, illustration, auteur, éditions) explications. Lecture collective du cahier de liaison.

 

ATELIERS après la récréation et la sieste

 

 

N°1 S’approprier le langage / Découvrir l’écrit

 «  J’essaie d’écrire PAPA »

 

Objectifs : approche de l’écriture.

Compétence visée : écriture d’un mot autre que son prénom en majuscules d’imprimerie.

Support : petit sachet en papier pour emballer le sablé ( fait avec du papier calque par exemple) + feuille A4 pour s’entraîner.

Matériel :feutres+ modèle d’écriture pour chaque enfant  .

Consigne : « Tu t’entraînes plusieurs fois  à écrire Papa, ou une lettre de Papa sur une feuille, quand tu penses être prêt , tu l’écris sur le sachet ».

 

Comme pour l’écriture du prénom, l’enseignant s’adapte à tous les élèves et donne à chacun les consignes en fonction de ce qu’il est capable de faire, celui qui ne peut pas encore écrire se voit proposer un collage de lettres.

 

 

 

N°2 Découvrir le monde

«  Je range des images dans l’ordre de l’histoire »

 

Objectif : structuration du temps, évaluation des images séquentielles.

Compétence visée :  approche des images séquentielles (3)

Matériel :  feuille photocopiée + images à ranger.

Consigne : « Tu regardes les images  , elles racontent un morceau de l’histoire d’Olivia , tu les ranges dans l’ordre, si tu n’es pas sûr , tu peux regarder le livre que je laisse à côté mais tu fais tout seul sans mon aide »

 

 

Le choix d’un livre déjà travaillé antérieurement est qu’il est bien mémorisé, de plus , les élèves ont l’outil de vérification avec eux, ils doivent apprendre à se corriger, à aller chercher l’information( comme l’utilisation  du cahier des prénoms la semaine dernière) mais ils font en responsabilité sans l’aide de l’adulte.

 

 

 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer/Découvrir le monde

«  Je dessine un bonhomme»

 

Objectifs : évaluation du dessin du bonhomme.

Compétence visée :  utiliser le dessin comme moyen de représentation, nommer les différentes parties du corps.

Support  : feuille A4

Matériel :pot de feutres par élève.

Consigne : « Tu dessines un bonhomme maintenant que tu appris à faire un visage, tu penses à tout ce que tu peux dessiner. Tu le colories ensuite »

 

Aucune aide , il s’agit d’une évaluation.

 

N°4 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je fais une sculpture comme Giacometti »

 

Objectif : réalisation d’une œuvre d’art pour conclure notre travail artistique de l’année,sculpture d’un bonhomme, inspiration mouvement « Surréalisme» , artiste de référence : Giacometti. Compétence visée :  réaliser une composition en volume selon un désir exprimé.

Support  :  -

Matériel :bandelettes de papier + assiette de colle à papier peint.

Consigne : « Tu recouvres ton bonhomme de papier, attention tu dois faire ressortir les bras et les jambes.»

 

Pour commencer les élèves ont besoin d’être guidés puis ils comprennent assez vite et le travail peut être fait en toute autonomie.

 

 

 

 

Fiches :
Fiche recette pâte à sablé.

Fiche évaluation dessin du bonhomme.

Fiche évaluation images séquentielles (3).


Commenter cet article

Antoine 09/06/2010 15:49



Bonjour,


J'ai lu votre réalisation de la pate pour sablé pour la fête des pères. Je me demandais comment j'allais faire pour la cuisson: Comment écrire le prénom de mes élèves sur le papier sulfurisé sans
que celui-ci ne s'efface ?


merci



isa 09/06/2010 16:37



tout simplement au crayon à papier  cela ne s'efface pas, bien sûr il ne faut pas attendre que le papier noircisse, mais ce serait mauvais signe ! Je l'ai aussi fait sur du papier
aluminium avec un stylo bille, ça marche aussi.