réponse à Hélène sur l'aménagement de sa classe

Publié le par isa

HELENE :"je reprends la question des coins jeux, j'ai vu la classe dans laquelle je serai l'an prochain (plus triste, tu meurs !) c'est une classe élémentaire car c'est une école de 16 classes avec tous les niveaux de la PS au Cm2. La classe fait 48m² et il y aura à la rentrée 26 élèves (19PS et 7MS en "difficultés scolaires" et 3 adultes l'Atsem, une AVSI et moi. J'ai fait le tour "des coins jeux" il n'y en a qu'un qui fait fonction à la fois de cuisine et de chambre : 2 poupées, 1 seul lit 1 petite table, 2 chaises et 1 dinette. Le coin regroupement est minuscule avec un tableau noir 3 volets. Pas d'eau à disposition,la classe est à l'étage et les toilettes (seul point d'eau de l'école) au rez de chaussée. Toute la classe, exceptés ces deux coins, est occupée par les tables d'enfants, les meubles de rangements et les bureaux (ATSEM et enseignante). Les classes sont attenantes (j'en ai une à droite et l'autre à gauche) donc il faut laisser libre un couloir d'évacuation entre les deux portes "issues de secours". Alors je ne sais vraiment pas comment organiser des coins jeux en manquant à la fois de place et de matériel. Si quelqu'un a des idées je suis preneuse. "



:L’installation matérielle est un des critères qui favorisent l’attention et la bonne activité des élèves.

Des lieux mal adaptés, encombrés, en désordre sont source d’agitation voire d’agressivité.

J’ai longtemps fait « tourner » les meubles de ma classe afin de trouver le meilleur agencement.

Il faut « penser » sa classe, elle doit être fonctionnelle et accueillante.

Le premier test est personnel, cette classe me plaît-elle ? Est-ce que je m’y sens bien ? Est-ce que j’aimerais que mes propres enfants y soient ( cette question peut surprendre, néanmoins quelquefois il faut voir avec les yeux d’une mère ou d’un père, cela aide à mieux considérer les familles à recevoir) ?

Ensuite , il est nécessaire de concevoir sa classe de manière professionnelle.

Quelles sont mes priorités en matière d’enseignement ? Comment avoir des lieux qui répondent à ma vision de la pédagogie ?

 

En vous lisant Hélène , j’ai décelé des points particuliers qui vous préoccupent :

  • L’exiguïté de la classe et du coin regroupement.
  • Le manque de coin-jeux avec du matériel suffisant.
  • Le manque d’ eau à disposition.

 

Sans connaître les lieux, il me semble que vous pouvez peut-être diminuer le nombre de bureaux ( un seul bureau servirait à l’atsem et à vous-même), la disposition des tables modifie quelquefois l’espace ( le nombre de tables conservées doit correspondre au nombre d’élèves, les tables supplémentaires sont à enlever), le coin regroupement peut être agrandi, éventuellement modulable ( mettre des bancs autour d’une table de travail et pousser ceux-ci quand le regroupement est terminé). Il est important que ce coin regroupement soit pensé de manière à préserver l’attention des élèves, donc éviter des jouets à proximité qu’ils auraient envie de manipuler, éventuellement se servir des meubles de rangement pour le délimiter et le confiner pour créer un lieu intime, réunir les livres de la classe dans ce coin à l’aide de caisses, il s’agit d’un endroit calme où les élèves vont aller pour des activités de concentration.

 

L’aménagement de nouveaux coins jeux peut être fait à partir de récupération et de fabrication sommaire avec l’aide éventuelle de son propre entourage ( lorsque je suis arrivée dans ma dernière école maternelle, j’étais nommée sur une création de classe, la commune était pauvre et aucun budget n’avait été alloué pour l’équipement, j’ai récupéré des tables de bric et de broc, des jouets que mes collègues m’ont gracieusement donnés et le reste était à inventer. J’ai utilisé les dons de bricolage de mon mari, il m’a fait des petits meubles de cuisine, des lits de poupées, un présentoir à livres : un petit train en aggloméré peint par mes soins avec des tasseaux pour poser les livres et des élastiques pour les maintenir. Pour faire une grande table de travail, j’ai assemblé 6 petites tables avec du fil de fer et j’ai posé une jolie nappe cirée. Pour les jouets, j’ai récupéré à droite et à gauche dans la famille , chez moi, chez les amies …)

 

Enfin concernant le manque d’eau, c’est extrêmement ennuyeux, mais des jerricans à robinet avec des bassines en dessous peuvent peut-être faire l’affaire.

 

Pour finir, décorer sa classe est pour moi une priorité et une grande preuve de respect. Des affiches , des reproductions d’œuvres d’art, des fleurs, des ballons ( éventuellement pour le premier jour) vont l’égayer et la rendre accueillante pour que chacun soit heureux d’y être.

 

Je ne doute pas Hélène que vous allez remédier à la tristesse de cette classe et que vous trouverez l’énergie pour la transformer.

 

 

 


Publié dans organisation

Commenter cet article

Flavie 24/02/2011 19:00



Je voulais écrire / beaucoup PLUS cahotique /



Flavie 24/02/2011 18:59



Dans ma classe les coins-jeux sont aménagés de tel sorte que les enfants restent au coin en question. Il y a le coin poupée et le coin dinette, le coin
biblitohèque avec un tapis, un matelas et des coussins, le coin légo/voitures, avec un grand tapis,  le coin ferme, posé à même le seul, et le coin puzzle avec une table qui n'est réservé
qu'aux puzzles (on ne s'y installe pas pour les ateliers, sauf si l'atelier en question est puzzle).


Je pense que cette organisation engendre moins de bazar. Car je pense que si les enfants devaient transporter leur jeu (puzzle, construction, voiture ...)
sur les tables ce serait beaucoup cahotique, et du coup ça ne laisserait plus beaucoup de place aux très nombreux enfants qui dessinent, colorient, collent, découpent ... sur les tables
d'ateliers.


 


PS : j'ai la chance d'avoir une GRANDE classe qui s'adapte tout à fait à ce type d'organisation.



Stéphanie 24/02/2011 01:01



apres mes interrogations sur mon fonctionnement en ateliers, me revoici côté aménagement de classe car je pense, en prenant du recul, que le désordre qui s'installe dans ma classe quand chacun a
terminé son atelier est dû en partie à mon organisation des coins jeux.....j'ai bien lu l'article où tu décris ta classe mais quelques questions se posent encore...... dans le coin où sont
entreposés les légos, ..., les enfants jouent ils à même le sol, sur une table dans le coin en question, sur les tables au centre de la classe (c'est mon cas actuellement)? autrement
dit, chaque coin est il aménégé de tel sorte que rien n'en sorte? dans ma classe, tous les jeux, légos, puzzles... sont dans de grands casiers mais pour y jouer, les enfants s'installent sur
une table (les mêmes que celles où on travaille), peut être est ce là le point de départ du petit bazar qui s'installe quand les ateliers sont terminés...



isa 24/02/2011 21:50



et bien , normalement, les coins jeux ne sont pas déménagés, par contre , il arrivait qu'un atelier soit de faire une brouette en légo et dans ce cas, la boîte de légo se trouvait sur la
table pour le groupe concerné par l'activité, en dehors de cela, les élèves jouaient avec les légos sur un tapis dans le coin bricolage.



sophie 23/08/2009 17:00

Bien, que d'idées ! Je vais donc opter pour une solution mixte pour mes 1er ateliers, à savoir j'imposerai 2 ateliers de 6 avec la carte de présence à 2 tables supervisées avec l'astem et j'en laisserai 2 autres de 6 autonomes avec mon système bloquant d'étiquettes couleurs à accrocher sur le pot de table (dont coins jeux) + 1 groupe de langage de 4 avec moi (j'ai testé l'an dernier et je trouve que c'est suffisant après il y en a toujours qui ne s'expriment pas...j'espère que cela fonctionnera, 5 ateliers c'est peut-être beaucoup mais bon, je peux je pense me le permettre car la classe est spatieuse..qui vivra verra !

sophie 23/08/2009 14:06

Je recherche un ou des modes de fonctionnement pour grouper mes élèves (14 tps et 14 ps) lors des ateliers : l’an dernier j’avais constitué mes groupes sans connaître les enfants, et du coup je me suis vite aperçue que cela n’allait pas : trop d’enfants « bavards » ensemble…bref je recherche des idées ; je pensais cette année me donner une semaine pour observer les enfants et constituer ainsi des groupes en connaissance de cause, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée d’avoir des groupes fixes car finalement, l’absentéisme est relativement important, du coup certains groupes sont minuscules par rapport à d’autres ; de même les groupes de langage peuvent être différents des autres… du coup je me demande même si cela vaut le coup d’en prévoir !

isa 23/08/2009 16:13


ilfaut que tu lises ça http://soutien.over-blog.fr/article-13764075.html et ça http://soutien.over-blog.fr/article-18680878.html et encore ça http://soutien.over-blog.fr/article-27158527.html, n'oublie pas non plus leurs commentaires, tu vas pouvoir te faire une idée et choisir en
connaissance de cause.


martine LUCAS 22/08/2009 20:45

Pour clémence qui veut un coin-eau. J'ai utlisé une tabledécoupée sur mesure pour accueillir 1 ou 2 cuvettes Et maintenant j'ai une "coquille " de jardin posée sur une petite table basse. On pourrait reparler du coin eau .. j'ai aimé proposer cet atelier dans l'esprit "Main à la pâte" selon Charpac pour commencer l'éveil scientifique ...je suis ravie de retrouver ce blog qui m'a enchantée l'année dernière . Martine, une de plus au groupe des stressées du 15 aout ...

isa 22/08/2009 21:12


Bon retour parmi nous Martine et merci pour tes idées, je suis de tout coeur avec toi dans ces moments poignants .....


sandrine 20/08/2009 18:10

Ma classe me désespère ! Je me sens solidaire d'hélène. Ma classe est petite, peu lumineuse et un peu froide. Je n'ai pas de point d'eau et mon ATSEM refuse les bassines ! Pour aller se laver les mains, aller aux toilettes, en motricité il faut traverser la classe de ma collègue ou sortir ! Mais ton article était juste : à nous de donner vie à cette classe. J'ai fait les puces et le secours populaire (pour les jeux), affiché quelques posters de l'ecole des Loisirs, acheté quelques morceaux de lino coloré, jeté toutes les vieilleries et voilà ! Pour le point d'eau ton idée de jerrican me plaît.

isa 20/08/2009 18:13



Contente de te retrouver, je vois que mes deux derniers articles sont vraiment pour toi ( l'aménagement et les états d'âme), il faut que tu penses que cette classe est la tienne, il faut
te l'approprier comme une nouvelle maison et penser à ce que tu aimerais TOI, avec ton atsem sois diplomate, quand j'ai débuté j'en avais une qui régentait tout, personne n'osait s'y frotter,
elle ne voulait pas que les enfants fassent de la peinture, inutile de te dire que lorsque j'ai annoncé que je mettrai une piscine dans la classe, elle m'a regardée de travers, mais je lui ai dit
que je m'en occuperais moi-même, et finalement , elle n'en revenait pas , les enfants étaient respectueux des régles et elle a voulu s'en occuper aussi. Tu as déjà trouvé des idées, c'est bon
signe.


 



Hélène Allemand 18/08/2009 16:00

merci beaucoup pour tous ces conseils,. l'idée pour le point d'eau est formidable, j'avais déjà pensé aux bassines mais l'installation de jerricans à robinet permettra une plus grande autonomie et une plus grande hygiène. J'ai déjà commencé la collecte de jouets auprès de mes amis et la fabrication de quelques jeux style lotos jeux de plateaux que j'ai trouvé chez maternellecolor (http://maternellecolor.free.fr) pour les meubles en bois j'espère trouver un bricoleur parmi les parents.Quand à l'aménagement final j'attendrai l'ouverture de l'école dans une dizaine de jours.
Merci encore j'étais vraiment découragée en voyant cette classe et vous avez su me donner des solutions possibles.

isa 18/08/2009 16:25


bon courage Hélène !


Clémence 18/08/2009 10:32

Je pensais à ta façon d'exploiter l'eau dont tu as déjà fait mention dans ton blog

isa 18/08/2009 10:48


Tu voudrais avoir un coin eau dans ta classe ?
Du temps où j'ai dû aménager ma classe vide, j'avais fait un coin eau avec une petite piscine gonflable posée sur une table ronde. Je mettais des serpillères tout autour et les élèves avait des
tabliers en toile cirée que j'avais confectionnés ( des rectangles de toiles cirées avec un trou pour la tête et des élastiques sur le côté pour qu'ils ne tournent pas), la règle était qu'il
fallait remonter ses manches ( obligatoire), mettre son tablier (tout seul), et jouer à l'eau sans en jeter partout sinon l'exclusion était prononcée et l'élève devait laisser sa place , il y avait
4 places autour de cette piscine. Pour que mon atsem accepte cet atelier sans réserve, je m'étais engagée à m'en occuper de A à Z, et finalement lorsqu'elle vit que ça tournait vraiment bien, elle
s'y mit et me demanda de la laisser faire. L'eau est un élément calmant, aucun enfant ne résiste à son pouvoir apaisant, c'est pour moi indispensable dans une classe de petits ( mais je comprends
que certaines personnes y soient réticentes et je ne juge pas). Bien entendu, la piscine n'est pas toujours ouverte, il y a des moments dans la journée, les élèves le comprennent trés
bien.


Clémence 18/08/2009 10:24

Euh.. faut que je trouve mais comment exploiter ce coin sans qu'ils en mettent de partout et en autonomie?

isa 18/08/2009 10:25


Que veux -tu exactement ? Peux-tu me décrire ce que tu imagines sans tenir compte des aspects matériels ?


Clémence 17/08/2009 23:47

Moi j'ai un robinet dans le coin cuisine mais il est trop grand pour les petits puisque pour adulte. Quand je suis arrivée, c'était comme ça!
As-tu une idée de comment l'exploiter?

isa 18/08/2009 09:16


Peux-tu mettre une marche pour faciliter l'accés si j'ai bien compris ce que tu me demandais ?