semaine 2 PAS

Publié le par isa

PERIODE 1

DOMINANTE DEVENIR ELEVE

SEMAINE 2

07/09 AU 11/09/09

 

LE LIVRE :

Le même livre est repris car les deux jours de rentrée n’auront pas permis un travail suffisant. Afin d’indiquer aux élèves qu’ils peuvent le prendre et le lire pour eux, l’enseignant va les inciter à répéter le texte, notamment ce qui est le plus simple : pas chaussure, pas poussette, pas dodo, pas mamie ….. En fin de semaine, en prenant appui sur les élèves qui maîtrisent déjà bien le langage, l’enseignant pourra les inviter à reformuler en langage correct les refus du petit Noam du livre et faire un parallèle avec la volonté de venir à l’école ou non, ainsi que la perspective qu’ils disent ensuite :  « Encore ».

 

LES OBJECTIFS ET COMPETENCES DE LA SEMAINE :

Dominant :

SE RENCONTRER, découverte de l’activité peinture.

 

Par domaines d’activité :

DEVENIR ELEVE : découvrir l’école, le groupe, les adultes, la marionnette.

 

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DECOUVRIR L’ECRIT : répéter après l’adulte, s’asseoir en regroupement, manipuler les livres, désigner des parties de son corps ( nez, mains).

 

AGIR ET S’EXPRIMER AVEC SON CORPS : accepter de s’engager dans l’activité « Ballons de baudruche , comptines et notion :autour » fiche 2  

DECOUVRIR LE MONDE :  découvrir le vivant :le nez et  l’odorat ; structuration de l’espace : autour.

 

PERCEVOIR, SENTIR ,IMAGINER, CREER : peindre son foulard en utilisant le procédé de peinture de Christopher Wool ( expressionnisme abstrait ).

 

DEROULEMENT :

 

Cette semaine , les élèves vont aller à la découverte de l’activité peinture, c’est en général celle qu’ils préfèrent sauf pour ceux qui ont une véritable appréhension pour ce moyen d’expression ( voir conseils et commentaires ci-dessous).

Dalma va jouer les novices en peinture et va inciter l’enseignant à expliquer ( la mise de la blouse, l’utilisation du pinceau et du pot, le nettoyage des mains). La présentation des œuvres de Wool servira d’appui à la deuxième étape de la réalisation du doudou d’école ( graphisme- trace).

La matinée se déroulera dans deux directions, le regroupement 1 s’attachera au « faire » ( actions de peindre et explications) et le regroupement 2 aura pour objectif le « dire » autour du livre.

Les ateliers proposés pour chaque moment (avant la récréation et après la récréation ou après la sieste) sont au nombre de deux. Bien entendu, il faut prévoir d’autres activités dites en autonomie. Les élèves (suite à chaque  regroupement) se dirigent soit librement soit grâce aux cartes de présence ( si vous avez eu le temps de les préparer) dans les ateliers, ils ont la possibilité d’en changer  si des places se libèrent. A la fin de la semaine, ils doivent avoir fait les 4 ateliers désignés dans la préparation.

 

REGROUPEMENT 1 de 9h30 à 9h45:

 

LUNDI : Dalma a apporté son tablier de peinture, il veut faire de la peinture .L’enseignant lui demande s’il a mis sa blouse tout seul car à l’école , les enfants apprennent à le faire. Dalma ne sait pas. L’enseignant le rassure et lui dit qu’il va apprendre.

L’enseignant apporte le matériel ( pot + pinceau), il donne le pinceau à Dalma et une feuille est accrochée au tableau, Dalma peint des sortes de gribouillages. L’enseignant dit qu’il fait comme le peintre Wool, il montre des reproductions et explique que les élèves vont encore peindre le doudou pour que ce soit bien leur doudou, celui qu’ils ont fait comme ils le voulaient .

 

MARDI : Dalma a de la peinture plein les mains, il a essayé de peindre comme les élèves et il s’est sali. Il est embêté. L’enseignant dit qu’il va se laver les mains. Il demande aux élèves de montrer leurs mains et de faire semblant de les laver pour montrer à Dalma. Il propose qu’ils apprennent une petite comptine pour mieux se rappeler comment faire.

 

 

JEUDI : L’enseignant demande à Dalma s’il peut répéter tout ce qu’il faut faire pour faire de la peinture, et comment se laver les mains. Celui-ci dit des bêtises, l’enseignant aidé des élèves le reprend.

 

VENDREDI :Dalma demande comment les élèves vont faire pour avoir un doudou qui sent bon leur maman maintenant qu’ils vont l’emmener chez eux. L’enseignant leur demande comment on sent, avec quoi ? Puis il leur explique comment les mamans vont pouvoir faire.

 

ATELIERS avant la récréation:

 

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins mon doudou foulard»

 

Objectif : technique : explorer une technique en utilisant la notion de trace « expressionnisme abstrait » artiste présenté : Wool.

Compétence visée :  adapter son geste aux contraintes matérielles : instrument et support.

Support  : morceau de tissu voile ( 15 * 15 cm) déjà peint et fixé pour éviter qu’il ne bouge trop pendant le traçage.

Matériel : bâton ( voir photo : il s'agit d'un petit bâton avec une éponge au bout mais vous pouvez prendre tout autre chose) + différents coloris de peinture sur tissu mis dans des petits couvercles ( type petit pot de bébé).

Consigne : « Tu choisis une autre  couleur que celle que tu as déjà mise, et tu peins avec ton petit bâton comme tu as vu faire Dalma ou sur les peintures de Mr Wool»

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je décore le dessin de ma famille»

 

Objectif : améliorer sa décoration, manipuler, repérer les zones à remplir, faire un choix.

Compétence visée :  adapter son geste aux contraintes matérielles.

Matériel : gommettes de tailles différentes .

Consigne : « Tu choisis les gommettes et tu décores ENCORE autour du dessin de Papa ou Maman, surtout pas sur leur dessin»

 

 

REGROUPEMENT 2 de 10h30 à 10h45:

 

LUNDI : L’enseignant explique aux élèves qu’ils vont pouvoir ranger leur petit doudou quand il sera fini dans leur cahier d’école, il en montre un. Il explique à quoi ce cahier sert. Puis il annonce qu’il va falloir le décorer en marquant son empreinte de main. Cela montre que ce cahier est bien à eux.

Lecture du livre PAS. Durant la lecture, l’enseignant demande par anticipation aux élèves ce que le petit Noam ne veut pas.

 

MARDI : Lecture du livre PAS. L’enseignant annonce qu’il aimerait que les élèves répètent avec lui pour pouvoir le lire seuls s’ils en ont envie.Il procède ainsi, il lit une première fois puis fait répéter les élèves avec lui.

 

 

JEUDI : Lecture du livre PAS. De nouveau , les élèves répètent le texte avec l’enseignant. Puis il demande à ceux qui parlent bien comment le petit Noam pourrait dire autrement .

 

VENDREDI :Lecture du livre PAS ,une première fois, en répétant après l’enseignant puis une seconde fois en changeant le texte de manière améliorée. Après les cahiers de liaison sont présentés aux élèves.

 

ATELIERS après la récréation et après la sieste: 

 

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins la couverture de mon cahier de liaison»

 

Objectif : technique : explorer un procédé utilisant la notion d’empreinte de la main.

Compétence visée :  adapter son geste aux contraintes matérielles : instrument et support.

Support  : feuille permettant de recouvrir le cahier posée à plat sur une table.

Matériel : gouaches de différentes couleurs mises en barquette ( un petit fond).

Consigne : « Tu choisis une couleur pour ta main et une autre couleur pour ton autre main, tu poses tes mains dans les barquettes puis tu marques tes empreintes sur ta feuille, tu peux recommencer » .


Inutile de préciser qu’un adulte est absolument indispensable, il apprend ensuite aux élèves comment se laver les mains en récitant la petite comptine.

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins»

 

Objectif : technique : explorer des gestes non raisonnés à travers l’espace feuille .

Compétence visée :  adapter son geste aux contraintes matérielles : espace feuille.

Support  : feuille blanche.

Matériel :gouaches + pinceaux.

Consigne : « Tu peins comme tu veux»

 

 

 

 

 

COMMENTAIRES / CONSEILS :

 

 

Effectivement , comme je le signale plus haut, certains élèves ( peu nombreux mais cela arrive) sont très réticents à utiliser et faire de la peinture. Pour certains, la peur de se salir agit, d’autres ont un dégoût pour ce type de matière, d’autres encore ne connaissent pas et sont surpris voire apeurés,enfin d’autres refusent de mettre la blouse. Dans tous les cas, l’attitude de l’enseignant est la bienveillance, il accepte ces refus, il sollicite , rassure, et propose même son aide. Si malgré toutes les sollicitations , l’élève reste dans son comportement hostile, l’enseignant lui propose d’observer les autres enfants et lui dit qu’il apprend aussi en regardant ,dés qu’il se sentira prêt , il demandera à le faire. Cette posture débouche généralement vers un déblocage assez rapide. Ce qu’il faut tout de même dire ,c’est que chaque jour, l’élève doit être sollicité, l’enseignant ne doit pas juger inutile de le faire précisément parce qu’il essuie des refus.

 

 

La deuxième étape de peinture sur le doudou instaure le pouvoir de la trace avant l’intention. L’élève doit connaître l’enchantement de la voir apparaître sous son geste et c’est ce seul plaisir qui s’impose à lui. Il est important de ne pas guider, de ne pas imposer, de ne pas juger. La trace est celle de l’élève, il la considère comme sa propre créature, elle est sienne. Le regard de l’adulte ne peut briser cet élan. Pour autant, afin de l’aider à la développer, la stimulation par l’activité doit être proposée, devenir une pratique suivie. L’élève a à sa disposition les outils qui lui permettront des productions artistiques spontanées.

 

 

LIENS DU BLOG POUR RETROUVER DES IDEES :

 

Le cahier de liaison.

Les cartes de présence.
L'emploi du temps. 

La gestion des ateliers

 


Publié dans devenir élève 2009

Commenter cet article

Sylve 03/09/2009 12:19

Bonjour Isa et merci pour la richesse et la générosité de ce blog. Je grapille des idées et les fais miennes avec mon niveau de classe (9 PS et 18 Ms). J'ai eu le cas d'une petite fille en PS qui a refusé de faire de la peinture jusqu'au mois de mai, au grand désespoir de ses parents. J'ai réussi à la faire "craquer"lors d'un grand collectif sur le thème des fleurs et du printemps. Nous réalisions un immense tableau composé de taches de couleurs. Le collectif était posé sur le sol et les enfants au lever de la sieste venaient peindre. L'atmosphère était calme. La demoiselle tournait autour du collectif, alors pour la tenter... j'ai déposé un pot de peinture rose en disant à haute voix qu'il y avait une grande place pour peindre si quelqu'un voulait venir nous aider. Je sais, le rose est un peu cliché, mais elle n'avait jamais fait de peinture, ni à l'école, ni à la maison. Elle s'y est mise en demandant à ne pas mettre de tablier et j'ai vu son sourire et le plaisir qu'elle y a pris. Nous avons montré à sa maman à la sortie ce qu'elle avait réalisé et l'appréhension ne s'est plus jamais manifestée. Je crois qu'il faut laisser le temps à ceux qui refusent, même si à un moment on pense que pour cet enfant, le déclic ne se fera pas.

isa 03/09/2009 14:20


merci pour ce témoignage qui vient appuyer mes propos.


Silvia 31/08/2009 12:10

Merci, c'est très clair, comme d'habitude...
Juste une petite coquille (je crois) : la deuxième série d'ateliers c'est "après la récréation" et non "avant" non?
A bientôt
Silvia

isa 31/08/2009 12:37


oh merci Silvia, j'ai pourtant tout relu ce matin et j'ai corrigé plusieurs fautes, comme quoi !!!!


Sev 31/08/2009 11:19

bonjour Isa,
merci pour cette semaine 2; quelle est la comptine pour le lavage des mains ?
Quant à la semaine 1, j'ai appelé tous les parents pour une rentrée échelonnée et ils sont tous d'accords ! je vais pouvoir accueillir tout le monde dans la sérénité et prendre le temps pour chacun. Vivement jeudi !

isa 31/08/2009 12:36


Bonjour Sev,
La comptine est en ligne demain. Je suis contente pour toi de cette bonne organisation.