citation Dolto à propos des relations entre enfants

Publié le par isa


"Si un enfant se plaint qu'un tel est avantagé, ne cherchez pas à nier le fait. La justice n'est pas de ce monde. Quoique vous fassiez, ils ne se sentiront jamais traités avec équité, car l'équité pour eux serait d'être traités selon leurs désirs et leurs appétits et non pas d'après les mêmes poids et mesures".

extrait de "Les mots de Françoise Dolto pour les enfants et leurs parents" éditions Gallimard Jeunesse Giboulées


Publié dans les parents

Commenter cet article

marie hingray 09/09/2009 14:22

effectivement je pense comme toi...d'où l'intérêt d'échanger ses idées, ses pratiques car je ne m'étais pas posée la question du poids de l'image négative.Je pense néanmoins qu'il serait intéressant de garder l'idée des photos dans un atelier de langage où l'on met en place les règles...par la suite je vais réfléchir à la forme donner aux règles collectives...je voulais changer de support..Merci

marie hingray 09/09/2009 14:21

effectivement je pense comme toi...d'où l'intérêt d'échanger ses idées, ses pratiques car je ne m'étais pas posée la question du poids de l'image négative.Je pense néanmoins qu'il serait intéressant de garder l'idée des photos dans un atelier de langage où l'on met en place les règles...par la suite je vais réfléchir à la forme donner aux règles collectives...je voulais changer de support..Merci

isa 09/09/2009 14:37


 Je verrais cela ainsi : tu peux tout à fait partir de photos et non pas de dessins afin de rendre plus réalistes les règles, mais le choix se porterait sur des enfants autres que ceux
de la classe afin qu'il n'y ait pas de fixation sur certains élèves. Tu as raison quand tu dis: échanger ses idées, car je ne prétends pas détenir la vérité universelle , je te donne mon point de
vue, je n'ai d'ailleurs aucune certitude sur ce que j'imagine qu'il se passerait dans la tête des enfants, mais dans le doute, je m'abstiens de le faire. bonne recherche Marie.


marie hingray 09/09/2009 08:56

D'où l'importance de passer par l'image et notamment la photo d'eux-même dans des situations "interdites" et d'autres "autorisées" afin de leur rappeler qu'ils sont ou non susceptibles de dépasser les limites. même si le sentiment d'injustice subsiste, le contact visuel permet une meilleure acceptation de la frustration, de l'interdiction (c'est très concret pour eux car ils sont les acteurs sur ces photos).Je suis entrain de travailler les règles de la classe et pour commencer, je prends les enfants dans des situations diverses acceptables ou non. Puis, en petits groupes de langage nous décrirons les actes des enfants, puis nous définirons le possible ou non.Je ferai de ce tri un imagier des règles en apposant à côté de l'action possible, celle "interdite".
bonne journée

isa 09/09/2009 09:19


Cela m'interroge Marie, j'ai besoin de réfléchir à ce que tu as conçu, je crains qu'en figeant les choses par la photo, tu n'aides pas l'enfant désigné dans la mesure où il aura toujours
sous les yeux une action d'infraction le concernant, c'est quelquefois lourd à porter, d'autant plus qu'il n'aura pas eu l'occasion de "réparer" donc de faire "disparaître" son mauvais
comportement, les images des règles de vie sont souvent dessinées pour aider à une mise à distance nécessaire dans la construction d'un moi équilibré, de même l'utilisation de la marionnette est
aussi faite en ce sens, pouvoir ressentir, critiquer, admirer par le biais d'un objet médiateur . Il s'agit là d'un jugement collectif sur un comportement individuel et pour des petits, c'est
difficile à vivre, même si l'enseignant l'aurait de toute façon repris au moment de son action, mais ce n'est pas pareil, c'est dans la logique des rôles. Est-ce que tu vois ce que je veux dire
?


Sandrine 08/09/2009 21:12

Bonjour Isa,

Je profite de ce message pour te dire toute mon admiration pour ce travail formidable que tu mets en ligne. Ton site est une mine pour moi qui suis enseignante en Petite Section. Il est d'une telle richesse que je passerai des heures en début de soirée devant mon écran sans jamais m'en lasser. Heureusement, mes 4 puces me rappellent ma casquette de maman pour me sortir de mes pensées, réflexions et remises en questions que vos commentaires à vous toutes suscitent. En lisant cette citation de Dolto,c'est mon vécu de maman qui a fait surface car c'est souvent un problème récurrent dans les relations de mes filles : ce sentiment d'injustice. Encore bravo et surtout chapeau bas pour toute cette énergie.

isa 09/09/2009 08:47


bonjour Sandrine, je suis sensible à ton commentaire et je t'en remercie. Tu es toi aussi maman de 4 enfants ( comme moi), c'est un défi au temps, il faut une organisation digne de ce nom
,cela devient par la suite un atout majeur. J'ai choisi de mettre ces citations à la fois pour les enseignants que vous êtes mais surtout pour les parents ( mon blog s'adresse aussi à eux),
Françoise Dolto avait l'art de dire ses convictions et conclusions de façon compréhensible et directe, elle n'hésitait pas à donner des phrases "toutes faites" à répéter aux enfants plutôt que
de longs discours sur leur développement psychique, elle savait parler aux gens, j'ai une grande admiration pour elle ,même si je garde un oeil critique et que certaines de ses réflexions me
laissent perplexe, mais c'est tout l'intérêt d'une vie que de confronter notre pensée à celles des autres.