ateliers autonomes chez Nathalie R: tribune libre

Publié le par isa

tu écris

Je te transmets le fruit de mon travail après deux ans de réflexion : un vrai accouchement (je bats l’éléphant !) , largement aidé par le travail de Marion, Séverine, Muriel, Isabelle.F, et d’autres encore. Les photos ne sont pas toutes de moi, j’ai pioché sur le net pour m’éviter de tout prendre en photographier dans ma classe.

 

Encore merci à vous toutes pour vos partages. Voilà deux jours que je travaille ma mise en page, donc si mon travail peut faire gagner du temps aux autres. Le document est en PDF, mais je peux également le transmettre sous Publisher si cela est mieux.

 

+ FICHIER ATELIERS AUTONOMES pdf

 

Nathalie R

 

 

Publié dans tribune 2014

Commenter cet article

Nathalie 11/09/2013 21:56


Personnellement, je ne connais pas grand chose du fonctionnement Montessorien, mais ce qui m'a plu, c'est rendre les enfants plus autonomes, plus libres, tout en ayant un regard sur leurs
tatonnements.


J'ai présenté 4 ateliers autonomes par jeudi dernier, en parlant le moins possible (je faisait des mimiques pour théatraliser et capter l'attention de certains enfants). Vendredi, les 4 mêmes
ateliers ont été réalisé par des enfants devant les autres, et il me semblait inconcevable de ne pas verbaliser collectivement. Je me retrouve dans le message d'Aurélie, les objectifs langagiers
me semblent avoir une place privilégié a ce moment là. (je prends le boulon, je cherche son écrou, je regarde sa couluer, sa taille, sa forme, je visse, je dévisse...)


Si je ne fonctionnait pas ainsi, j'aurai l'impression d'être une éducatrice et non une enseignante. mais c'est mon avis, et je répète je ne suis pas sensibilisée aux pratiques Montessorienne,
j'essaye simplement de modifier certaines pratiques dans ma classe et j'avoue que ce n'est pas évident de se remettre en question. mais heureusement le blog est là pour apporter soutien et
réflexion.

isa 11/09/2013 22:16



mais oui, tu procédes par étapes, parce que ta personnalité ne peut faire un saut aussi grand que ce qui est proposé dans l'absolu de cette pédagogie. Et je trouve que c'est important de
se retrouver soi-même, c'est à dire de ne pas abandonner tous ses repères, ce serait déstructurant. Tu progresses néanmoins puisque tu conçois que l'autonomie est un objectif et que la toute
puissance de l'enseignant peut laisser la place à l'expression de chacun, au rythme de chacun. Je suis favorable à la technique des petits pas et l'évolution des pratiques a plus à gagner avec
elle qu'avec une révolution pédagogique trop déstabilisante. C'est exactement ce que je défends sur ce blog, les idées sont à s'approprier et quand on voit certaines personnes dirent  " je
me suis lancée dans le voyage de la marionnette et le livre au bout de 4 ans que je te suis" et bien ça me fait plaisir. Je n'ai rien forcé, chacun est venu et a pris quand il a senti que c'était
le moment.



sev 11/09/2013 21:21


que c'est intéressant de vous lire...quel remue méninges dans ma tête depuis cette formation ! je prends, je jette, non ça, je ne peux pas le faire, et ça, c'est génial ! et puis ça, je ne le
sens pas...ah, ça ! oui, peut-être mais pas tout de suite ! 

isa 11/09/2013 22:05



c'est ça l'innovation pédagogique pour moi, on cherche, on recherche, on imagine, on s'informe. En tout cas, on sent bien que cette pédagogie nous intéresse sinon on zapperait
...



aurélie 11/09/2013 20:06


Oh Isa, tu sais décidément poser les bonnes questions

isa 11/09/2013 20:54



J'essaie de formuler nos interrogations, parfois il n'y a pas de réponse, parfois il y en a plusieurs, ça s'appelle philosopher ......



Muriel 11/09/2013 16:19


100% d'accord avec toi Aurélie!

aurélie 11/09/2013 15:28


euh je parlais du document de Nathalie ! oups

aurélie 11/09/2013 15:26


Si si je crois que je comprends ce que tu veux dire ;-) Je pense donc que même si la pédagogie Montessori me plaît, je n'adhère pas à tous ces principes.
Par exemple, quand j'ai vu le document de SEV, je me suis dit, ah tiens, enfin quelqu'un qui pense aux objectifs langagiers soujacents et puis je lis les commentaires et là je comprends que ben
ça ne colle plus avec ce que péconise sa méthode. Or, pour moi, le langage est un axe majeur au développement du jeune enfant et je n'ai pas envie de passer à côté lors des ateliers libres.
C'est aussi à nous, enseignantes, de leur apporter du vocabulaire qu'ils ne possèdent pas et n'entendent pas hors milieu scolaire. Tout comme, je m'interroge sur l'attitude semi passive du maître
lors de ces moments là. Certes, on observe ... mais à quelles fins si on ne peut pas intervenir et que seule la répétition et la coopération entre pairs font foi ? (ou alors je n'ai
décidément rien compris). Enfin, si ces ateliers sont menés en même temps qu'un atelier dirigé par le maître et l'atelier surveillé (c'est mon cas), quand est ce que j'observe ? J'en viens
donc à penser que ce qui me plaît dans la démarche c'est le fait que d'un, les ateliers sont au libre choix des élèves, deux, qu'ils ne travaillent pas tous la même notion, trois
que chacun progresse à son rythme et quatre que l'on propose enfin une véritable progression à l'année de ces temps d'autonomie. Faudrait vraiment que je planche le sujet et que je
lise qq bouquins ...

Muriel 11/09/2013 14:50


Ah ah.... oui, Aurélie!


C'est que, bien sur, nous avons adapté les dispositifs Montessori à notre sauce pour que ça fonctionne dans nos classes.... donc forcément nous nous sommes
éloignés (par ignorance parfois, par souhait d'autres fois) des méthodes habituelles de cette pédagogie, méthodes qui ont été réfléchies selon un certain parti-pris et certaines recherches
théoriques (les périodes sensibles, le vécu corporel, l'évolution interne de chaque enfant, etc....).


Ces écarts sont bien sur normaux et incontournables, et peuvent tout à fait être justifiés! Cependant, il m'est apparu, grâce à aux commentaires de Murielle
Lefebvre, qu'il était important de comprendre pourquoi certaines méthodes ou façon de faire étaient utilisées en pédagogie Montessori. Car bien sur elles se justifient au regard des recherches.
Histoire de ne pas " jeter Bébé avec l'eau du bain", comme on dit....


Et je pense que par méconnaissance, je suis passée, dans mon étude présentée sur ce site,  à côté de certains principes fondamentaux de cette
pédagogie.


Cela n'empêche que je crains le côté dogmatique et rigoureux de la pédagogie Montessori, cela ne convient pas trop à mon caractère!!!! Peut-être aussi parce que je n'en mesure pas l'importance....????


Je ne sais pas si je suis claire, là.....


 

isa 11/09/2013 15:30



la question est " est-ce dommageable de présenter les ateliers sans répondre à ce processus de développement de l'enfant ?" 


autre question: " ne faut-il pas faire confiance à chacun et chacune pour avoir la curiosité d'aller vers cette pédagogie si l'intérêt est supérieur et découvrir qu'il y a des principes
qu'il ou elle a omis, ce à quoi il ou elle modifiera en connaissance mais aussi en conviction ?"


dernière question: " l'innovation pédagogique est -elle un cycle qui se nourrit des mêmes idées sans y déroger ou bien est-ce un mécanisme de création qui digère et transforme
?" 


y a de quoi faire !!!!



aurélie 11/09/2013 14:23


Le passage : "critique qu'elle m'a adressée de notre travail (le document mis en ligne sur ce site) m'a remis devant
certaines réalités. Je suis en pleine réflection du coup! Par exemple les échanges langagiers qui me paraissaient si intéressants n'ont pas
lieu en pédagogie Montessori... car le cheminement de chaque enfant
doit lui être propre et interne." m'interpelle et me laisse perplexe. J'espère te relire prochainement pour
nous en dire davantage ...

Muriel 11/09/2013 11:58


Bonne idée!


En préambule je pourrais mettre le résumé des retours de questionnaires promis.


Ainsi que de quelques pistes évoquées lors de notre bilan AGEEM.


Il y a beaucoup de façons de faire, c'est très intéressant... chaque système se défend selon les partis-pris des enseignants. Ce qui compte c'est de savoir
pourquoi on fait les choses d'une façon plutôt qu'une autre.


Des échanges sur ce site permettront à chacun d'approfondir sa réflexion: j'achète!

isa 11/09/2013 13:31



vendu !



Muriel 10/09/2013 21:13


Je suis tout à fait d'accord!


D'ailleurs Murielle Lefebvre me dit bien qu'il n'y a pas 2 école Montessori identiques, il y a des variantes énormes... parfois même un peu hallucinantes!
Certaines s'éloignent des principes foncdateurs de cette pédagogie.


Ceci dit, nous ne revendiquons pas d'etre des Montessoriennes!!!! Ouf !


Mais je pense qu'il convient à chacun d'entre-nous de bien se questionner
et se positionner par rapport au matériel mis en place. Il faut pouvoir le justifier face aux IEN (ce n'est pas "juste que de la manipulation", comme l'a dit une IEN à ma soeur
lors de son inspection...!!!) A nous de sensibiliser nos supérieurs à nos partis-pris, à notre politique éducative et pédagogique, à notre foi en l'Ecole Maternelle avec les valeurs que nous
jugeons primordiales....

isa 10/09/2013 21:36



En voyant qu'une école publique dans une zep ( Gennevilliers) a mis en place cette pédagogie depuis 2 ans comme un laboratoire pour les chercheurs, je me dis que l'idée avance qu'il y a
des modèles inspirants qui sont en cours de reconnaissance. J'espère que les ien sont formés à l'esprit d'innovation et qu'ils peuvent voir combien l'investissement des élèves pour ces
dispositifs est intéressant , comment le goût d'apprendre y trouve tout son sens. Mais si tu le souhaites, Muriel, nous pourrions ouvrir un débat autour de ces ateliers maintenant qu'ils ont été
mis en place dans de plus nombreuses classes afin de clarifier , de mettre en commun sa manière de faire, de rappeler certains invariants de l'esprit Montessori. 



Muriel 09/09/2013 22:25


Merci beaucoup, ça fait très plaisir de voir comment nos graines ont poussé dans vos classes!!!


Je vais lire ces documents avec attention.


Je suis actuellement en contact avec Murielle Lefebvre, qui a écrit le livre "la pédagogie Montessori illustrée". Ses connaissances poussées de cette
pédagogie et la critique qu'elle m'a adressée de notre travail (le document mis en ligne sur ce site) m'a remis devant certaines rélaités. Je suis en pleine réflection du coup!


Par exemple les échanges langagiers qui me paraissaiet si intéressants n'ont pas lieu en pédagogie Montessori... car le
cheminement de chaque enfant
doit lui être propre et interne. Le fait de griller les étapes par la présentation par d'autres élèves doit donc faire réfléchir sur ce
point....


Je vous ferai part de tout cela, ainsi que des conslusions d'une enquète sur la pratique de ce dispositif..... mais là, avec la rentrée, c'est juste....pas
possible!


De toute façon, même en simple manipulation , ces ateliers ont le mérite de permettre le tâtonnement, et rien que ça c'est génial!



isa 09/09/2013 23:48



et pourtant dans le visionnage de la classe de Gennevilliers, on voit trés bien les grands expliquer aux petits l'utilisation du matériel ... comme quoi, chacun s'approprie les
dispositifs, et je crois qu'il ne faut pas être trop dogmatique, c'est un peu le défaut de cette pédagogie. Je reste convaincue que l'attitude et la personnalité de l'enseignant est un point
important de la réussite pédagogique.



Nathalie 09/09/2013 21:27


Je ne connais pas le furet Myr: c'est un magasin? Pour l'atelier dessin j'utilise aussi les fiches de moustache, ainsi que les livres apprendre à dessiner.

Peggytoune 09/09/2013 20:46


Merci pour ton partage, et bravo pour ton travail !

Patricia 09/09/2013 18:39


Quel travail Nathalie !!! Merci pour ce beau partage !!!!

Myr 09/09/2013 17:55


Superbe travail Pour l' atelier de dessin ,on peut trouver au furet un jeu de grandes cartes qui s' appelle DESSINETTO pour 7,9 euros il y a 60 cartes(format 1/ 4 de A4)avec des dessins simples a
reproduire en 4 étapes:il y a des dessins tres simples comme des cerises,un ballon une échelle et des plus compliqués comme une moto ,une sorcière.....Le mot est écrit en bas de la carte avec la
1 ere lettre donc ce jeu peut avoir d' autres utilisations