bilan individualisé chez Camille: tribune libre

Publié le par isa

tu écris 1

camille

En cette fin de période j'ai planché sur une manière de présenter un bilan aux parents. 
    Mon dilemme: proposer un compte rendu aux parents sans entrer dans l'
évaluation sommative (acquis, non acquis) et la compétitivité afin d'éviter l'écueil qui est de comparer l'enfant à une "norme" décrétée par quelqu'un arbitrairement. 
    Ce que j'ai expliqué aux parents en réunion de rentrée c'est que les enfants de petite section arrivent à l'école avec des bagages extrêmement différents et que l'objectif est d'
amener chacun à progresser à son rythme. De même qu'il me semble qu'en PS l'accent ne doit pas être pas mis sur les apprentissages scolaires purs (compter, connaître les lettres, écrire,...) mais sur des compétences moins visibles telles que vivre ensemble, commencer à comprendre ce que c'est l'école, développer son langage, la confiance en soi.
Mon inspiration vient évidemment de ce blog et tout ce que j'ai pu y lire mais aussi d'un ouvrage que je suis en train de lire et auquel j'adhère complètement:
Carl Honoré, "Laissons les enfants tranquilles" : http://www.lexpress.fr/styles/carl-honore-laissons-les-enfants-tranquilles_557658.html

    Voilà donc ce que je pense proposer aux parents à chaque fin de période. Un exemple avec un de mes élèves. J'essaie de rester positive tout du long et montrer les "défauts" comme des 
"qualités en devenir" !!!!  Si vous avez des idées pour améliorer ou des commentaires, je suis preneuse! C'est ma première année en PS donc je tâtonne encore! 
    Par contre, en parallèle, juste pour moi, je note (pour les activités listées) le degrés d'acquisition de chacun afin de remplir le livret scolaire de l'école en fin d'année et le faire passer aux collègues. Et aussi pour servir de "mémo" parce que j'ai un peu une mémoire de poisson!!!!

 

Publié dans tribune 2013

Commenter cet article

joëlle 21/10/2012 23:45


oh les fautes mince alors la pensée qui va plus vite que le doigté, ça m'agace


 

joëlle 21/10/2012 23:43


J'ai cru comprendre et parfois des moments de sollitude parce que pas sûre d'être totalement d'être d'en ta démarche

isa 22/10/2012 09:13



tu es toi , c'est ce qui compte.



joëlle 21/10/2012 23:25


Merci, je suis émue par autant de beinveillance. 

isa 21/10/2012 23:31



 c'est sincère d'autant plus que ce matin j'étais dans la peinture jusqu'au cheveux, j'ai donc apprécié que tu prennes le relais, je n'aime pas salir mon bel ordi avec mes doigts
peinturlurés, je ne sais pas en faire sans m'en mettre plein partout :))))



joëlle 21/10/2012 23:10


Ces moments d'échanges sont très importants et ils compensent positivement à mon avis les heures à passer à mettre des mots en solitaire.


Raisonnons : un entretien avec les parents, c'est quoi?


30 minutes avant la rentrée des classes ( on s'est levé à la même heure ou juste un peu plus tôt en fait,

après l'aide personnalisée ( pas grâve, j'ai prévu mon repas ou je l'ai commandé à la mairie en plateau- repas portage,  

un peu plus tard dans la soirée après 16H30 (ça c'est plus dur si on a des enfants)



ET puis le soir tranquille: une soupe préparée avec les légumes du coin ou du potager, une fondue surprise pour ses mômes, une crêpe partie, les chataîgnes braisées et
ramasser en famille, les potes qui jouent l'incrust mais comme c'est bon tout cela..... avec la satisfaction du travail bien fait


Mon proverbe du jour :: les paroles s'envolent et les écrits restent.


Bonne nuit et onne journée pour demain matin 

isa 21/10/2012 23:22



comme tu clos bien cette journée débat , c'est presque poétique, je vais rêver aux chataignes braisées  merci Joëlle pour ton endurance...



Maï 21/10/2012 21:50


Bonsoir


de mon côté je reçois les parents individuellement en novembre/décembre pour faire le point sur leur enfant. faire le point est un bien grand mot. Nous échangeons sur l'évolution de leur enfant
depuis la rentrée, la place dans la classe, le rythme scolaire, le langage. je trouve ce moment intéressant car on en apprend aussi sur l'enfant par l'intermédiaire des parents et de ce qu'ils
vivent à la maison. Les parents aiment aussi (enfin j'ai eu des échos positifs) cet échange puisque je suis disponible à 100% pour eux à ce moment là pour parler de leur enfant.


je ne sais pas ce que vous en pensez...

isa 21/10/2012 23:24



je pense que tu as raison, c'est important de recevoir les parents et de partager avec eux. C'est beaucoup de temps et j'imagine qu'ils t'en sont reconnaissants.



joëlle 21/10/2012 21:22


oui Isa, ce travail d'accompagnement te revient, il nous aide tellement chaque jour. 

joëlle 21/10/2012 20:53


Je fais un bilan personnalisé à la fin de l'année avec le livret de compétences de cycle ( PS,MS,GS) . Je le trouve obsolète ( programme 2002). Nous attendons un peu pour faire un autre jus. Il
vaut mieux ne pas trop se presser en ce moment. Par période, j'ai le cahier de progrès que tu peux trouver sur le site. (codage couleur) et cette année, je remets un bilan à la manière d'Isa.
C'est une bonne trame totalement détachée de l'affect ( pro quoi) qui valorise le travail des enseignants et celui des enfants. Pour les parents, je pense que certains ne le liront pas mais
diront WOOAH et bé, i travaille le gamin, c'est bien, d'autres le feront avec plus ou moins d'attention, et diront :wooah et bien, il travaille le gamin. Et ça, c'est gratifiant pour l'élève;
entendre ses parents dire qu'il travaille c'est pour lui une reconnaissance et implicitement lui donner la notion de la valeur d'une tâche accomplie avec plus ou moins de réussite.


Je vais profiter des vacances pour élaborer la période dominante agir avec son corps en suivant à la lettre les prép de Isa (2011/2012) grâce à son travail c'est relativement simple à mettre en
oeuvre et pour les photos que l'on ne trouve pas, on prends en photos ses élèves, ils aiment beaucoup et les photos peuvent aussi servir pour l'album langage. Autre intérêt de ce support, les
enfants participent à leur évaluation. Il n'y a aucun commentaire pour les parents mais pour l'enfant oui par exemple en cas de manque de réussite : tu n'y arrives pas aujourd'hui, pas grâve, tu
vas apprendre à le faire, ne t'inquiète pas, je vais t'aider à y arriver. Tu as le temps.


Je me méfie beaucoup des appréciations écrites, c'est un vrai casse-tête et comme il est dit précédemment l'autre n'a pas toujours le bon décodeur.


N'ayant pas été une élève dans le moule j'ai eu la chance d'avoir un sérieux potentiel d'instinct de survie, de combativité et une sacrée dose de revanche à prendre sur ceux qui par des mots
assassins sans le vouloir ou pas auraient pu détruire ma vie d'adulte. J'étais sportive et j'aime l'art ça aide!

isa 21/10/2012 23:26



justement à propos de ton cahier de progrès , j'ai Marion qui m'a demandé si tu en faisais un par période car elle l'a beaucoup apprécié. Si oui, ça l'intéresse et si non, elle veut bien
s'y lancer avec des conseils ....



Camille 21/10/2012 19:38


Moi je dis, de l'autosatisfaction tu peux en avoir! Car le travail que tu proposes est tout simplement génial! Depuis le début de l'année je suis ce que tu fais et j'ai déjà eu trois compliments
de parents sur le travail fait en classe! Ce qui ne m'étais jamais arrivé avant.. Donc je te transmets les éloges car même si elles me font extrêment plaisir, je ne peux tout de même pas m'en
attribuer l'exclusivité!!!! hihihi! effectivement lorsque j'ai lu le bilan je me suis dit: wouah! on a fait tout ça? pfiou! Alors merci encore de nous amener aussi loin! J'ai beaucoup de plaisir
à me rendre compte de tout ce qu'on peut réaliser en PS. Je voudrais envoyer ce bilan à celui qui disait que nous sommes "personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des
siestes à des enfants ou de leur changer les couches" !

isa 21/10/2012 20:21



merci Camille , ce métier est difficile et être satisfait de son travail est important, la reconnaissance est si difficile à recevoir ( surtout de plus haut , n'est-ce pas ?), il est donc
nécessaire de s'y mettre soi-même. Et quand les parents en rajoutent alors c'est trés motivant. Ces compliments te reviennent parce que c'est toi qui est dans la classe, pas moi. Disons que je
fais mon travail de conseillère pédagogique, j'accompagne mais je ne dirige pas ta classe.



Camille 21/10/2012 19:09


Merci Isabelle L. c'est au contraire très intéressant! J'ai justement posté exprès la fiche d'un élève ne rentrant pas dans le moule pour montrer que je m'efforce toujours de relever ce qui est
positif. Mais comme tu le dis à juste titre les parents qui le liront n'auront peut être pas mon "décodeur". J'aime cette idée de mettre plutôt "Bravo maintenant tu sais..."! Merci! Je dois
avouer que jusque là dans mes classes précédentes (jai beaucoup voyagé avant de me poser en GS pendant deux ans) je me contentais de répondre à ce que l'institution induit avec un livret et des
points de couleur. Mon objectif en venant en PS était justement de repenser complètement ma manière d'enseigner pour m'adapter aux plus petits et à leurs besoins, sortir de ce carcan formaté dans
lequel on nous met et on se met souvent par facilité! Je voudrais justement (d'où le rapport avec M.Honoré) cesser de mettre une pression sociale de la réussite sur ces petits bouts de trois à
peine (voire même pas trois ans!).


Par contre, après lecture de l'article d'Isa sur le bilan de période, je me demande si mon "listing" est suffisamment étoffé? Je suis partagée entre l'envie de montrer quelque chose de complet
comme Isa a fait mais peut être un peu "touffu" voire "rébarbatif" aux yeux de certains parents et proposer quelque chose de plus "synthétique" avec des mots "simples" qui donnera une vision
rapide et globale de ce qui a été fait...

isa 21/10/2012 19:27



oui c'est touffu, tu as raison mais c'est aussi pour montrer que tout ce qui a été fait avait un objectif d'apprentissage. C'est une manière de défendre la petite section et d'afficher le
contenu pédagogique. ça fait "sérieux", c'est mon parti pris, on peut alléger, on peut aussi dire en termes plus simples. Il y a aussi de l'autosatisfaction, j'avais plaisir à faire ce bilan pour
moi-même aussi et me dire: " ouaaaaaaaaaaah on a fait tout ça !", d'autre part, cela me permettait de voir si je n'avais pas "oublié" un domaine au détriment des autres. Bref, c'est aussi son
propre bilan. Ai-je fait le travail qui m'est demandé ?



Isa D 21/10/2012 18:15


Personnellement, je donne un premier "bilan" à la toussaint avec :


-les réussites


-un défi


car tu l'as dit... ils sont en pleine évolution... et un défi, on peut en parler aux parents et à l'enfant. C'est quelque chose qu'il ne réussit pas encore mais c'est dit autrement... peut-être
de manière plus positive...


En janvier, je fais une première évaluation, très axée sur les compétences transversales, en notant les évolutions depuis la rentrée.


En juin, je donne le livret de l'école, avec évaluation des apprentissages. (On a quand même des objectifs minimaux)


Ainsi, les parents sont informés des progrès, des défis à relever et les enfants peuvent être impliqués. Ces bilans sont basés sur l'observation de chacun et très personnels. En cas de gros
soucis, je rencontre les parents. J'essaie toujours de rester positive et encourageante. Le bilan final est plus "institutionnel" mais précise bien l'âge de l'enfant et qu'il en est là à cet
instant T.


Voilà ce que je fais. Ce qui compte c'est de se baser sur une observation individuelle et de rester bienveillants je crois.Car nous sommes là pour accompagner et faire progresser chacun. Il ne
faut pas oublier que les parents de ps apprennet à devenir parents d'élèves... on doit aussi les rassurer et les guider... car une liste de compétences avec des points verts et orange, quand ce
n'est pas Acquis, voie d'acquisition et non acquis (du charabia education national), c'est assez angoissant quand on sait peu lire et qu'on a pas de bons souvenirs de l'école... C'est un aspect
capital de notre travail je crois... de les guider et leur faire comprendre ce qu'on attend d'eux et de leur enfant.


On peut commenter, sans juger, non?

Nadège 21/10/2012 17:23


Isabelle,


c'est une très bonne idée que de commencer par "Bravo, maintenant tu sais..."


Je ne commente jamais mes évaluations, justement par peur de juger. Et aussi parce que je suis persuadée qu'on ne voit qu'une partie de ce que savent faire nos élèves et que la réalité est
sûrement autre...


Nadège

isa 21/10/2012 17:52



J'ai apprécié la lecture de l'interview de Mr Honoré, et je pense aussi qu'on ne laisse plus les enfants s'ennuyer, comme si s'ennuyer était un mauvais signe. Pourtant c'est en surmontant
son ennui quand on est petit qu'on développe son imaginaire et qu'on est capable de bien vivre sa vie quand on est adulte. A mes enfants qui me disaient "Je m'ennuie", je répondais "tant mieux,
ça me rassure, tu vas savoir ce que c'est".


Concernant ton bilan individualisé, si tu penses que c'est vraiment nécessaire ( personnellement je ne le faisais qu'en fin d'année), je n'aurais retenu que ce que l'enfant sait faire, le
reste est tellement large et normal à 3 ans que cela ne me semble pas nécessaire de le pointer.


Tu  lances un autre sujet trés intéressant, décidément ce week-end aura été d'une grande réflexion.



Nadège 21/10/2012 17:20


Bonjour,


c'est aussi ma façon d'envisager la petite section, je suis donc ravie de lire ce que tu viens d'écrire. Je suis aussi en train de lire Laissez les enfants tranquilles!


Bonne continuation,


Nadège

Isabelle L 21/10/2012 16:52


Je comprends tes intentions, mais en tant que parent, je crois que je n'aurais pas apprécié ce genre de document, on peut percevoir déjà le couperet de l'évaluation.


Autant celle-ci est constructive si elle reste un outil de professionnel, autant elle est à manier avec grande précaution quand tu transmets l'évaluation d'un enfant à à ses parents.


Je pense que la liste des acquis suffit à cet âge  : "Bravo, maintenant tu sais : ...."


C'est mon point de vue de parent. J'ai souvent très mal reçu le jugement des enseignants sur mes enfants, j'ai entendu des choses très méchantes ("si tu veux que ta mère soit fière de toi"!!! JE
SUIS FIERE  ou "elle s'interesse à quelque chose ?") et même la maladresse peut faire parfois très mal. Tu connais tes intentions mais celui qui reçoit l'info n'a pas forcément le même
décodeur que toi.


Pas de jugement de ma part, juste un témoignage de parent d'enfant qui n'était pas dans le moule !