comment remercier les Atsem ?

Publié le par isa

 

pour-les-atsem.jpg

Depuis plusieurs semaines, je cherche des idées pour mettre à l’honneur vos ATSEM, beaucoup d’entre vous se félicitent de l’aide reçue lorsque vous m’envoyez vos productions, il me semble important de manifester notre reconnaissance. Voici mon idée :

Faire un message personnel à son atsem dans un article dédié à ces petits mots à la Une du blog.

Qu’en pensez-vous ? Autres suggestions ?

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

francine 22/05/2013 19:29


Bonsoir à toutes et à tous,


 


Voici deux liens vers le site d'un collègue Jack Koch Deux qui publie des dessins très sympas sur notre magnifique et difficile métier !


Les pbjets propoés sont à la gloire de nos collègues et partenaires !


http://dangerecole.spreadshirt.fr/-I15244287


http://dangerecole.spreadshirt.fr/-I14968365


Bonne soirée !


 


francine

isa 23/05/2013 08:06



merci Francine, c'est trés sympa.



DAO MICHELE 15/05/2013 07:47


coucou


vite un petit mot pour dire que je suis toujours là moi aussi ... Je pense que tu t'en doutes mais j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de monde... DONC


pour dire comme MAUD je crois que tu comptes beaucoup beaucoup beaucoup


pour moi... aussi. TRES BEAUCOUP

isa 15/05/2013 09:29



oh Michelle, toi aussi tu comptes et je m'attache TRES BEAUCOUP !



maud 12/05/2013 20:54


Isa, j'ai appris à tutoyer en rentrant à l'Education Nationale, j'ai été élevée dans le respect de l'adulte donc avec le vouvoiement. Le tutoiement ne va pas du tout
de soi pour moi mais être directrice à 30 ans et être vouvoyer par des personnes de 10 à 20 ans de plus que moi ce n'était pas possible. Mais je n'ai pas imposer le tutoiement je l'ai demandé
comme une faveur plutôt. Mais il est vrai que je trouve assez dérangeant cette manie de se tutoyer d'emblée alors que l'on ne se connait pas juste parcequ'on fait le même travail.


Après je suis d'accord je peux tutoyer des personnes que je déteste et vouvoyer des personnes que j'adore... cela n'a pas de rapport en effet. 


 


si tu t'en souviens je ne t'ai pas tutoyer tout de suite, j'avais beaucoup trop de respect pour cela, pour ce que tu es et ce que tu représente pour moi. J'ai glissé
petit à petit vers le tutoiement car tu fais partie de ma vie comme pour beaucoup je pense...

isa 12/05/2013 21:01



oh c'est trés sympa ce que tu dis Maud et tu fais aussi partie de ma grande famille du blog


En attendant, je confirme mon idée et je propose que nous fassions une place aux dédicaces pour les atsem, je vais mettre cela en place pour le mois de Juin ( mois de la fin d'année) où
chacune ou chacun pourra venir écrire une dédicace à l' atsem actuelle ou passée.



vihyko 12/05/2013 18:04


je rejoins le cas de la "generation" ! je suis directrice depuis mes débuts et j'ai toujours tutoyer tout le monde et tout le monde me tutoie et m'appelle par mon prénom, ce qui n'était pas
l'usage quand je suis arrivée dans l'école mais c'est mon usage à moi ! de la cantinière ou personnel de garderie, instit, Conseiller péda, c'ets tutoiement pour tous , sauf les parents et
l'inspecteur lol !


je fais un cadeau à chaque fin d'année à mon ATSEM et toute l'équipe a sa boîte de chocolat géante à Noël. A chaque début d'année je fais aussi une petite carte à Isabelle pour se souhaiter bonne
chance avec la nouvelle vague. Je lui laisse carte libre pour certaine préparation matérielle et je lui demande aussi souvent son avis. j'apprécie beaucoup de travailler avec elle et je pense
qu'il est important qu'elle le ressente. De même, si j'ai sali un pinceau en préparant un truc, je le lave moi même, c'est la moindre des choses, ce ne sont pas nos bonnes ! certaines instits ont
parfois tendance à l'oublier..

isa 12/05/2013 19:40



oui tu as raison , c'est une histoire de génération sûrement. Et oui, le respect du travail de l'atsem est primordial, les élèves doivent aussi participer. Effectivement, l'atsem n'est
pas celle qui doit tout ramasser derrière les autres, l'apprentissage du rangement , du soin passe par la considération de l'atsem et  l'exemplarité aide à cette prise en compte.



Valerie 93 12/05/2013 17:51


 .... ben comment je fais moi y'a pas d'ATSEM chez moi.............


je trouve quand même un petti quelque chose pour la gardienne, les animateurs et la dame de service...en général en collaboration avec les enfants et puis des fleurs çà fait toujours plaisir!!!!

Lorelei 12/05/2013 17:39


Bonjour ! Quelle bonne idée Isa de parler ensemble de nos atsem ! Pour ma part, j'ai eu la grande chance de travailler avec une atsem les 3 premières années de mon arrivée comme directrice qui
était un ange, une perle, pleine de savoirs, de savoir-faire et de savoir-vivre... Elle a pris sa retraite et a changé de région mais nous restons en contact très régulier... Depuis cette année
j'ai par bonheur convaincu une atsem de l'école qui était chez les MS de venir travailler dans ma classe, et tout va pour le mieux, elle est au top ! Nous sommes une petite école : 3 atsem et un
agent d'entretien. Je vouvoie le personnel municipal, sauf une atsem car elle a mon âge, et en fait je vouvoie toujours les personnes plus âgées... Mais pourtant j'ai les mêmes relations avec
toutes, alors je crois que c'est plus une habitude de vie, ou plutôt d'éducation... Pour revenir à ton idée, je montre très souvent des articles du site aux atsem et aux collègues, et donc le
blog est déjà connu de toutes. Je suis sûre qu'elles apprécieraient un petit coin à mots doux qui leur serait dédié ici! Dans ma situation je leur dis merci mille fois de leur professionnalisme,
de leur bonne humeur et de leur motivation quotidiennes. C'est d'ailleurs ce que j'ai noté dans mon "interview"! de pré-inspection : ce que je pense réussi dans mon activité professionnelle,
c'est le travail en équipe et cela comprend mes collègues enseignantes comme le personnel municipal. Bonne fin de journée !

maud 12/05/2013 13:28


cela fait 6 ans que je suis dans mon école et j'en suis la directrice. Quand je suis arrivée j'avais 30 ans pas question pour moi d'être vouvoyée par des personnes
que j'estime être mes collègues au même titre que les autres instits de l'école, voir même plus tant nous avons besoin d'elles.


Je leur ai donc demandé de me tutoyer et de m'appeler par mon prénom, je ne crois pas que le respect passe par le vouvoiement... et j'ai besoin  de cette
proximité du tutoiement pour me sentir soutenue et à l'aise.


Je les appelle aussi par leur prénom et je les tutoie toutes, avec leur accord bien sur. Quand je n'en cherche pas une en particulier je dis "les filles" je n'aime
pas "les dames" ca me fait penser aux dames pipi et elles sont tellement plus que ça.


En vieillissant, je laisse le vouvoiement aux petites jeunes stagiaires, je pense par contre que cela peut leur servir de ne pas tutoyer d'emblée, on ne sait jamais
avec qui on sera amener à travailler.


 


La mairie souhaite le vouvoiement et l'appel par le nom de famille pour maintenir une certaine distance, pour moi cela sonne comme une sorte de mépris car les
instits entre elles se tutoient et s'appelle par leur prénom. Après je pense aussi qu'il faut acepter les désirs de chacun, mon atsem me tutoie mais vouvoie les autres instits (elles sont
pourtant à peu pres du même âge), par contre tout le monde s'appelle par son prénom.


 


Perso j'achete des fleurs, des compo ou des fleurs en pot, j'ai la chance d'habiter près d'un fleuriste au gout merveilleux. Elles (j'en ai 2 dans ma classe, pas en
même temps hein faut pas rêver) ont fleurs à noel et en fin d'année. J'achete aussi des fleurs pour les atsem de la classe de ma fille. En tant que directrice j'achète aussi une boite de
chocolats car elles sont très gourmandes pour toutes à noel et en fin d'année.


Cette année en plus ma fille quitte la maternelle, du coup avec d'autres parents nous allons marquer le coup et leur offrir à toutes pour les remercier du
superbe boulot qu'elles ont fait depuis 3 ans avec nos enfants, une chouette cafetiere qui fait un peu tout avec plein de sachets thé, café, chocolat.


A voir ensuite car nous allons avoir 2 atsem qui vont quitter l'école donc je pense  des gros bouquets de fleurs aussi? Et si j'arrive à motiver tout le monde
j'aimerai bien faire une photo de toute l'école en souvenir.


 

isa 12/05/2013 14:03



Cette question autour du tutoiement ou du vouvoiement est intéressante et notre génération ( la mienne) était habituée à cet usage: la marque du respect par le vouvoiement.Cela me reste
et d'emblée je ne tutoie jamais ( sauf sur le blog mais si tu prends les premiers commentaires, tu remarqueras que j'ai utilisé le vouvoiement par moments), même les jeunes stagiaires que je
recevais avaient droit à cette formulation.Je comprends trés bien que cela soit pour vous dépassé,vouvoyer n'est pas pour moi une distance, c'est une forme de règle de politesse que j'ai apprise
petite, d'ailleurs, je vois Laurence de temps en temps et nous continuons de nous vouvoyer alors que je me sens trés proche d'elle.Pour moi le tutoiement arrive quand on décide respectivement de
l'adopter et je demande toujours :"Est-ce que je peux te tutoyer ?". Mais qu'on vouvoie ou qu'on tutoie, ce qui compte ce sont les intentions, la considération, le respect, on peut se dire "Tu"
et ne pas s'apprécier du tout, et on peut se dire "Vous" et être totalement en phase. Mais tout cela est sûrement une histoire de temps. 



Marianne 12/05/2013 12:39


Bonjour,


J'ai quitté l'année dernière une classe dans laquelle je suis restée 3 ans. J'ai quitté également l'Atsem... J'ai encore le coeur qui se serre quand j'y repense car elle me manque beaucoup...:
nous avions réussi à former une équipe solide et très efficace. Avec beaucoup d'enthousiasme et de gaité au travail! J'ai considéré cette dame pour sa personne davantage que pour sa fonction. Je
lui ai toujours fait partager mon travail: elle avait libre accès à mon cahier-journal et je préparais aussi pour la semaine un descriptif précis des ateliers avec le matériel et la consigne à
donner. (exactement comme Isa fait chaque semaine). Elle a reconnu que cela la rassurait beaucoup et évitait la "surprise du jour"  (bonne ou mauvaise) et lui permettait de s'organiser à sa
manière et à son rythme. Lui faire part  des projets de classe à venir me semblait naturel . Il était important pour moi aussi qu'elle participe aux réunions de pré-rentrée et/ou de rentrée
avec les parents et surtout aux conseils d'école!! Pour avoir changé souvent d'école, j'ai remarqué que très peu d'atsems (et même femme de ménage ou cantinière) était invité.Alors qu'elles sont
concernées non?!! Bien sûr ce n'est pas obligatoire, j'ai seulement proposé ou invité mais dans les faits, de nombreuses Atsem sont venues de bon coeur.


Autre chose qui me semble important et qui lui a fait plaisir car elle a bien sentie que nous faisions notre travail ENSEMBLE et non pas côte à côte: lorsque je rédigeais des mots pour les
parents (pas tous mais ceux qui s'y prétaient) , je signais par nos deux prénoms, et je lui faisais relire aussi d'ailleurs par la même occasion car parfois...


Je lui ai demandé si l'on pouvaitt se tutoyer car vouvoyer quelqu'un que l'on voit tous les jours ou presque, c'est dur non?. .. et puis c'est plus facile pour la conjugaison.... J'avoue que je n'aime pas non plus cette barrière hiérarchique que cet usage impose tacitement... C'est peut-être un côté
"anar" qui ressort...


L'important, c'est de se sentir reconnu dans son travail pour pouvoir s'impliquer avec plaisir et que l'enseignant et l'atsem portent la classe dans leur coeur.


Pour finir, le plus beaucoup cadeau que l'on ai pu se faire mutuellement, c'est d'avoir pu se serrer fort dans les bras et de garder un souvenir doux et chaleureux.


 

isa 12/05/2013 16:29



si je propose qu'on fasse quelque chose sur le blog , c'est aussi pour élargir l'idée qu'une complicité recherchée est le préalable pour travailler ensemble, il n'est pas nécessaire de
devenir amis, mais il est nécessaire de trouver une forme harmonieuse et que la considération aide à cela. Puis quand cette forme est trouvée et fonctionne , c'est bien de le marquer
aussi.



christine G 12/05/2013 10:43


je trouve l'idée très intéressante...d'autant que j'ai une ATSEM adorable et trés efficace, elle est ma tête, mes jambes, mes bras (pour les calins aux petits), en fait c'est sa complémentarité
avec mon action qui m'est indispensable je lui dis souvent qu'à nous deux nous formons un bon binôme! 


il est important de les féliciter car elles ont souvent un complexe d'infériorité (non justifié) alors soit elles sont agressives, soit elles veulent "prendre notre place " et tout
régenter...l'équilibre n'est pas toujours aisé à trouver d'autant que je crois savoir que, nous, enseignants ne nous rendons pas toujours compte de notre niveau d'exigences....


Après sous quelle forme le faire?...je te laisse cheminer tu es performante dans ce domaine ! 


une question aux collègues: comment appelez vous votre atsem


 la tutoyez vous ou non?  j'évoque ce point car avant dans une grande école de 8 classes nous n'avions pas une atsem attitrée aussi quand j 'avais besoin d'aide je demandais  à la
cantonnade dans le couloir et je disais " svp les dames..."elles n'aimaient pas... en même temps je ne voyais pas comment les appeler autremen( elles n'ont plus d'ailleurs quand je leur avais
demandé)

isa 12/05/2013 11:15



merci de ton point de vue Christine, en fait, c'est une idée qui me trotte dans la tête depuis un moment,  j'ai un homme qui m'a interpellée sur FB en tant qu'atsem, un peu virulent
d'ailleurs parce qu'il considérait que nous étions dans la plainte majoritairement et que nous avions peu de considération pour eux, je lui ai proposé de venir sur le blog en discuter en lui
disant qu'ils avaient toute leur place parmi nous parce qu'ils sont nos partenaires, les échanges se sont poursuivis sur Facebook et il a dit qu'il viendrait peut-être,et en fin de discussion, il
était calmé et a reconnu qu'il était remonté après les instits de son école. J'ai donc le sentiment que la réussite dans le fonctionnement de la classe passe par une bonne entente entre atsem et
enseignant, trouver la bonne place pour chacun.Ce petit clin d'oeil que je propose va dans le sens de la considération, je relisais hier la lettre que j'ai lue lors de mon pot de départ et j'y
remerciais de manière plus insistante Laurence ma fidèle atsem avec qui j'avais noué des liens forts et qui se dévouait pour la classe et les élèves parce qu'elle se sentait à sa place et
reconnue. C'est tellement agréable de retrouver une personne avec qui on travaille quand on sait qu'elle est enthousiaste et déterminée. Voilà pourquoi je pense que sur le blog, il manque cet
espace de reconnaissance afin de montrer l'importance qu'on accorde à leur travail qui nous facilite notre travail. Quant à ta question Christine, je vouvoyais Laurence et elle aussi mais on
s'appelait par notre prénom. J'ai toujours vouvoyé les atsem.