coquelicots chez Stasia: tribune libre

Publié le par isa

mars 5

auteur: Stasia

peintures et chapeaux coquelicots

Je t'envoie les photographies de nos premiers chapeaux de printemps complètement terminés. J'ai une partie de nos coquelicots : je cherche comment les mettre en valeur...( nous n'avons pas décoré de T-shirts, faute de temps et les fleurs n'étaient pas le thème de notre Carnaval !) 

coquelicots-2.jpg

 

coquelicot.jpg

coquelicot-3.jpg

Publié dans photos 2

Commenter cet article

Muriel C 08/04/2012 20:33


Ces coquelicots sont vraiment très beaux et la technique du fonds donne un bel effet. Ca donne envie d'essayer.

claude 07/04/2012 22:02


merci pour toutes ces informations, je travaille sur l'observation de fleurs et de coquelicots la période suivante cela me servira surement.


ils sont forts ces TPS PS!

Stasia 06/04/2012 22:32


Au fait Claude : oui, ce sont des PS et TPS qui ont réalisé les coquelicots. Mais il y a eu comme je l'ai expliqué, un travail en aval.


 

Stasia 06/04/2012 22:18


Au fait, mon petit Théo fait toujours tout de façon déstructurée mais maintenant, je sais qu'il sait ce qu'il fait. En l'occurence, qu'il fait des fleurs avec les pétales, la tige, le coeur...Au
début de l'année, je croyais qu'il ne comprenait rien et agissait par mimétisme .

Stasia 06/04/2012 22:14


Je trouve que les fonds ressemblent vaguement au tableau de Cane présenté par Isa je ne
sais plus quand...on se perd dans ce gigantesque blog ! ). Une autre collègue a déjà présenté la technique ( pardon, je ne sais plus qui... à mon âge, la mémoire commence à jouer des tours).
Alors voilà, je t'explique Claude. Pour la technique : il faut mouiller un feuille de papier canson à l'aide d'une petite éponge trempée dans une petite
barquette d'eau ( tu es tranquille un moment pour mettre en route un autre atelier : c'est facile, ils adorent et avant de faire des trous, ça "bouloche" mais tu as largement le temps
d'arriverpour limiter les dégâts ). Ensuite, il faut saturer  la feuille de carrés de papier crépon (choisis bien tes couleurs et demande bien de ne prendre q'une feuille à la fois :
beaucoup d'attention, de calme, ça fait du bien et c'est facile d'être autonome.). Quand c'est sec, les papiers ne sont pas bien jolis mais quand on les enlève...Ta laaaaaa ! Oh !!! C'est beau
!!! Les couleurs se sont transférées sur le support.


Puis, les coquelicots sont réalisés à la peinture
rouge appliquée au pochon sur des pochoirs fabriqués dans des radios récupérées dans un cabinet de radiologie (pochoirs d'Isa : le plus beau et les plus petits vite faits par moi). Catherine, mon
ATSEM que j'aime, en avait préparé une quantité avec de la pâte à fixe derrière pour que les enfants se débrouillent presque seuls (nous avions réalisé ensemble des Blops au pochoirs auparavant,
les élèves connaissaient donc la technique et il s'agissait d'un réinvestissement). On commence par le gros coquelicot puis on enlève délicatement le pochoir, on le met dans le lavabo et on
recommence avec un plus petit, et rebelote, je suis obligée de dire stop au bout d'un moment. Puis on fait le coeur (pochon), les tiges ( pinceau fin : certains ont pris le manche, pas les
poils...). Nous avions vu plein de photos de coquelicots avant à l'aide du vidéo projecteur. Puis, chacun est venu me redire le nom de ses fleurs et j'ai écrit COQUELICOTS sous la dictée. Ouf !
Je ne sais pas bien résumer.


La semaine prochaine, nous ferons un cadre pour
essayer de mettre ces jolis coquelicots en valeur.(craies sèches dans un camaïeu de rouges ou jaunes et empreintes noires au rouleau à motif) Je ne sais pas ce que ça donnera : je n'ai pas fait
d'essai...


 


 

isa 06/04/2012 23:45



merci Stasia pour toutes ces précisions éclairées



claude 06/04/2012 17:16


Magnifique!! Destructuré ou pas, c'est superbe. Pourrais tu expliquer comment tu t'y es pris?. Est ce bien des petites sections qui ont réalisés ce travail. Je devine un fond à l'encre....


merci

david 04/04/2012 19:22


Je constate aussi que pour certains parents ça sert de déclic, de pouvoir voir par rapport à une production de classe, où se situe leur enfant. C'est peut-être plus immédiatement compréhensible
que le discours de l'enseignant qui essaye de les ménager. Et j'ai déjà vu certaines familles s'investir plus pour aider leur enfant à dessiner des bonhommes, à écrire son prénom, et les enfants
être tout content du nouvel intérêt de leurs parents pour ce qu'ils font à l'école... L'art contemporain, c'est très bien, mais un peu de figuratif de temps en temps vaut bien des discours :-)

isa 04/04/2012 20:57



oui c'est vrai et inutile de masquer les difficultés, je suis bien d'accord. Mais l'art contemporain permet à ce petit enfant en difficulté de s'exprimer avec ce qu'il est et il n'est
plus pour lui question de "modèle" mais bien de lui-même. Par contre, effectivement quand il y a du figuratif, il ne faut pas tenter de cacher la réalité et vouloir donner un résultat qui n'est
pas celui de l'enfant.



Valérie D. 04/04/2012 18:08


Je reviens sur une phrase entre parenthèses écrite par Maud (le sentiment que son enfant ne fait pas aussi bien que les autres est parfois difficile...)


C'est une situation que je rencontre souvent : les parents comparent et en parlent sur le ton de la plaisanterie mais je me demande si cette ne les blesse pas parfois, ou en tous cas quand leur
enfant est présent et que ce ton de plaisanterie entre dans ses petites oreilles qui étaient pourtant si fières d'entendre que les copains et copines trouvaient que tout était trop joli !

isa 04/04/2012 21:07



c'est toujours compliqué quand on est parent de voir que son enfant n'a pas réussi aussi bien que les autres et en tant que professionnel , nous avons à accompagner cette réalité. Même si
c'est difficile, le discours de vérité est la meilleure des attitudes à avoir. D'un autre côté, un enfant a toujours des qualités et il est important de les pointer. Si ces difficultés sont
passagères ou semblent possibles à renverser, l'enseignant va expliquer ce qu'il compte mettre en place pour soutenir leur enfant. S'il s'agit de difficultés plus sévères qui relèvent d'une aide
spécialisée, il faut accompagner les parents dans l'acceptation de cette différence et de l'aide proposée ( en espérant avoir toujours cette possibilité).



Lydie 04/04/2012 15:38


Isa,


La période se termine,c'était tout simplement super intéressant et les enfants ont bien accroché.Les plantes les passionnent,ils cherchent dans tous les livres documentaires ou de peinture des
coquelicots,des tournesols,des capucines et autres tulipes,jonquilles.Ils reviennent de la médiathèque avec des livres sur les jardins,un très beau livre "Rouge coquelicot" superbe.J'ai des
photos à t'envoyer si ça t'intéresse mais je ne sais comment faire.


Félicitations pour toutes tes formidables idées que tu nous fais partager!

isa 04/04/2012 16:19



Oui Rouge Coquelicot a fait partie des livres que j'ai cités pour remplacer un des livres de la sélection. Il est trés beau? Je te joins via ma messagerie pour l'envoi de tes
photos.



maud 04/04/2012 14:56


Mais oui Isa !!!  


J'aime le travail de mes élèves ou des élèves en général car ils y mettent tout leur petit coeur mais bon je sais aussi être réaliste souvent c'est moche mais
c'est pas grave.


J'expose tout, j'arrange au mieux. J'aime leur travaux naïfs, faits pour me faire plaisir, avec leurs manques et leurs immaturités, c'est tout cela qui fait que
finalement je les trouve beaux leurs travaux...


Et puis j'aime par dessus tout leur sourire de contentement quand j'affiche en leur disant que je suis fière de leurs oeuvres. J'aime voir leur fierté quand l'oeuvre
de l'artiste ressemble à leur travail. J'aime voir leurs joues rosirent quand leurs parents les félicitent.


et je suis d'accord moi aussi la peinture destructurée me plait. Mais j'imagine la tête de Stasia devant le résultat: un mélange gloups, de mais pourquoi  et de
ragh lala mais que vont penser les parents (le sentiment que son enfant ne fasse pas aussi bien que les autres est parfois difficile surtout quand c'est visible par tous)...


 

isa 04/04/2012 15:03



tu continues à me faire rire et je comprends bien tes appréciations sur le beau et le non beau, vaste problème et sur la question de l'affichage des différences autre vaste problème ....
De ce point de vue l'art contemporain met tout le monde d'accord !



maud 04/04/2012 13:01


tu vois Stasia j'ai fait comme toi pas de déco sur t-shirt mais sur papier mais pas encore finis pour moi.


Je ferai une bordure noire pailletée  pour faire ressortir tes coquelicots.


C'est ma collègue qui ma donné ce petit truc de faire un cadre aux travaux d'enfants c'est tout de suite moins "moche" ( bon là en l'occurence les réalisations sont
bien jolies) et ça donne un petit côté fini plutôt sympa.

isa 04/04/2012 14:26



Moins "moche", quoi quoi quoi ?.... La mise en valeur c'est d'abord la reconnaissance d'un travail et le désir de partager en présentant les réalisations. Cette présentation peut chercher
à attirer l'oeil , l'encadrement a cet effet. Mais tu vois pour moi, chez Stasia j'ai eu l'oeil attiré par la peinture de la seconde ligne ( première planche), ce coquelicot déstructuré m'a plu,
on voit bien que pour le moment ce petit enfant ne raccroche rien ensemble, mais il a suivi toutes les étapes et il réalise une peinture harmonieuse et originale. Mais Maud , je sais bien que
dans ton coeur, les peintures de tes élèves sont toutes "belles", c'est ta manière de dire " je veux les exposer".



Isabelle L 04/04/2012 12:39


J'adore les coquelicots, je vais reprendre un certain nombre d'idées en arts visuels de cette période car nous travaillerons sur le jardin en mai juin avec expo à la clef !

isa 04/04/2012 14:30



photos obligatoires quand ton expo aura eu lieu....