débat " l'aide personnalisée": la salle des maîtres

Publié le par isa

salle des maitres

Bonsoir tout le monde,

Voici notre débat de Janvier. 

 

Son déroulement s’organise ainsi :

  •  Prise en compte de la situation-problème
  •  Hypothèses de compréhension à partir de vos propres expériences de l’aide personnalisée
  • Description de vos fonctionnements et organisations.
  • Observations, critiques, bilan.
  • Perspectives souhaitées.

 

 

La durée est fixée (au maximum) à 2H.

Les règles sont le respect et la non-violence verbale.

Les principes sont la liberté d’expression et le non-jugement de l’autre.

 

Le thème de réflexion porte sur :

L’aide personnalisée

 

La situation-problème est la suivante :

 

Fred va débuter l’aide individualisée que l’institution lui demande d’organiser. Il a choisi de travailler le langage avec 3 élèves de petite section repérés en difficulté. L’un ne parle pas du tout, l’autre a de gros défauts de langage et le dernier fait des petites phrases sujet+verbe à l’infinitif.

Fred a choisi de placer l’aide le matin avant l’arrivée des autres élèves durant 30 minutes.

Lorsqu’il a donné le papier explicatif aux familles concernées, Fred a bien senti la réticence de deux familles. L’une a exprimé sa difficulté d’accompagner son petit alors que les autres enfants de la famille n’ont pas encore école. L’autre s’est crispée sans rien dire. La troisième famille semblait reconnaissante de cette prise en charge, et a exprimé ses inquiétudes devant les difficultés de leur petit à parler.

Fred ne sait comment convaincre les familles du bien-fondé de cette aide.

Il craint que la réticence des parents ait une répercussion sur la motivation des enfants.

Il va lui falloir expliquer aussi aux élèves pourquoi ils commencent l’école plus tôt, comment vont-ils comprendre ? Ne vont-ils pas se sentir mis à part du fait de leurs difficultés ? Ne vont-ils pas commencer leur scolarité avec un sentiment d’échec ?

Fred a des doutes.

Je vous invite à réagir dés maintenant ….

 

 

Petite précision, Over-blog connaît des bugs à répétition depuis plusieurs mois, le dernier qui me pénalise est que ma messagerie de blog contient maintenant plus de 10000 commentaires ( merci c'est vous), et l’affichage de ceux-ci demande un temps plus long depuis environ un mois. Mes nombreuses demandes n’ont rien changé, un projet de nouvelle plate-forme au printemps devrait (semble-t-il) résoudre ce problème. En attendant, si je suis un peu plus longue à réagir à vos commentaires, ne soyez pas surpris. J’espère néanmoins que ce ralentissement ne mettra pas en difficulté notre débat.

 

 

 

 

 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Clementine 22/01/2012 12:03


J'ai eu l'air un peu catégorique dans mon dernier mail (en ce moment je m'emporte facilement, je m'en excuse) et cela provient d'un agacement certain au sujet de ce soutien en raison d'un manque
de communication entre notre hierarchie et nous, petits profs des écoles, fonctionnaires faits pour fonctionner sans penser?...


EN fait par éthique et par respect pour les enfants, nous privilégions le soutien en élémentaire car nous considérons que notre système est trop lourd, les journées trop chargées pour des petits
et l'école trouve encore le moyen de charger la barque avec de l'aide personnalisée...


Je m'étrangle donc quand d'autres collègues prêchent ce soutien parce qu'elles/ils refusent de se déplacer ailleurs, pour aller là où les besoins se trouvent.


Ceci explique cela... pour le soutien proposé à mon petit dernier...


Sa maîtresse est pleine de bonne volonté et ne veut certainement stigmatiser personne. Mais en réalité son école n'a pas besoin d'AP, ses élèves sont pour une grande majorité sans problèmes...
alors on s'invente des missions en graphisme. On veut performer. C'Est juste triste À pleurer.


 


 

isa 22/01/2012 13:14



c'est le travers d'une aide personnalisée qu'il faut faire à tout prix parce que les chiffres doivent être là.Je pense que pris dans un système qui se banalise, on finit par ne plus
s'interroger sur les conséquences humaines. J'aimerais que chacun puisse se mettre à la place de l'autre et tente de ressentir l'effet de ses propres mots. En disant cela, je ne résous rien
puisque la demande est institutionnelle, cependant, commencer cette aide plus tardivement est peut-être déjà une réponse,et réfléchir sur la mise en place au sein de sa classe pendant les heures
scolaires d'une pédagogie différenciée.



Clementine 19/01/2012 22:11


Bonsoir


Je n'ai pas participé au débat d'hier sur les AP mais voilà le bilan chez nous en maternelle. Pour les PS hors de question de proposer ces heures sup, seules sont concernés les MS et les GS
vraiment en difficulté et c'est en soirée de 16h à 16h40.


On fait de très petits groupes, 2 ou 3 personnes maxi. On mixe les classes suivant les besoins. Si les parents refusent notre aide (ce qui est compréhensible au vu des journées à rallonge) on
accepte d'aller en élémentaire faire du coaching d'elèves qu'on a connus en culottes courtes. Eh oui... cela a son charme.


Franchement en maternelle cette aide est limite contreproductive. Les MS sont fatigués et parfois pleurent quand leurs copains partent à la maison alors qu'eux doivent rester. Mais en même temps
ils apprécient goûter avec leur maîtresse, jouer en maths avec elle, parler presque en tête a tête... Tout cela rapproche et décoince les plus timides mais au prix d'une grande fatigue.


Sinon...


Comment je réagis moi à une maitresse qui veut que mon fils de MS aille en soutien?(sous prétexte que tout le monde doit y passer au moins une fois alors que pour lui merci tout va bien)


Je l'envoie promener vertement... Pour avoir stressé mon premier fils ainé à suivre 2ans durant du soutien à gogo (et cela en continu), je refuse catégoriquement que son frère subisse le même
sort.


Alors arrêtons ce système hallucinant d'aide personnalisée en maternelle. C'est vraiment délirant.


Je trouve encore pire de proposer cette heure à midi, manger au lance-pierre pour se retrouver plus tot encore à l'école et carburer une heure avant tout le monde c'est de la maltraitance pure.


Quant au matin... on ouvre déjà nos portes à 7h50 je crois que ne va pas pousser les petits à se lever encore plus tot pour suivre un soutien au petit déjeuner.


Souvenons nous de nos jeunes années, préservons nos enfants de la course contre la montre, des performances à atteindre... Mat sup Mat spé c'est pour une autre tranche d'âge.


:-)

isa 19/01/2012 23:02



voilà qui est dit , merci Clémentine !



Julien 19/01/2012 00:01


Merci à toi Isa !


je suis d'accord avec toi, la luitte contre l'échec scolaire mérite autre chose que ça, et je te souhaite une bonne nuit !!!


Julien

Julien 18/01/2012 23:04


Re,


j'aime le commentaire de Lola de 22h34, tu as raison!


Et cette galette alors, qui a eu la fève finalement ???


J'adore les galettes, mais à la frangipane bien sûr !


Julien

Julien 18/01/2012 23:02


Bonsoir,


bon, j'arrive un peu tard, comme d'habitude !!!


Je viens de lire vite faity  tout ce qui a été dit et c'est comme d'habitude très intéressant !!!


J'aime et suis d'accord Isa avec ton commentaire de 22h14 (si je ne me trompe pas!), et Lola a bien résumé la situation, lorsqu'elle dit que chacun , chauqe département, région etc fait un peu sa
sauce !


Je pense que l'on peut arriver à faire du "soutien ", de l'AP,  à certains moments dans le temps de classe. je pense que les Ps sont petits (ah, je suis très drôle, n'est-ce pas!!!), pour
faire de l'AP en dehors du temps scolaire, je trouve comme une collègue l'a écrit, qu'il n'y a aucun moment satisfaisant (matin, midi, soir) pour faire cette aide !


Comme je l'ai dit il y a quelques jours, nous sommes dans une école primaire, et les enseignants de maternelle les 3 premières périodes aident les collègues de l'élémentaire, et notamment les CP,
et parfois en relation duelle Isa !!! Et c'est très intéressant !


Puis, nous prenons les GS à partir de la quatrième ou troisème période, cela dépend des élèves !!! Mais pas de PS, MS !


Les parents sont généralement  toujours partants, et de toute façon, ce n'est pas obligatoire, donc, s'ils ne veulent pas, les enfants ne viennent pas !


Ce qui  faussé, c'est que, comme cela  a lieu deux fois par semaine de 16h30 à 17h30, ceux qui prennent le car ne peuvent pas y aller, et certains ne peuvent pas venir non
plus, car les parents ne peuvent pas les reprendre à la sortie et le périscolaire n'est pas situé à côté !


Enfin,  au niveau du choix, pour ls GS et CP, c'est nous qui choisissons, pour les plus grands, ce sont eux qui s'inscrivent, demandent à participer à l'AP, en écrivant sur quoi ils veulent
s'améliorer, et ils siteunt très bien leurs difficultés, démarche très intéressante !


Nous avons aussi dans l'école essayé de prendre tous les élèves de la classe (j'avais des CE1/CE2), les enseignants de maternelle venaient dans une des classes d'élémentaire pour prendre un
groupe, ceci pour affirmer, montrer (aux parents notamment, qui ont joué le jeu!) que nous étions contre ce sytème, contre l'AP telle quelle !


Puis, maintenant, nous prenons 1 ,2 , 3 ou 4 enfants maxi sur des difficultés "moyennes" dirons-nous (ce que devrait être normalement le soutien, nous a expliqué l'IEN), et non plus (enfin
presque plus, car finalement, on les prend un peu, mais on ne devrait pas!!!) les enfants en grosses difficultés, qui relèvent normalement des RASED ou autres aides extérieures !


Bon, assez de sérieux, surtout que je ne sais pas si quelqu'un va me répondre, alors, bises, a+


Julien

isa 18/01/2012 23:24



si si je suis encore là , tu as de la chance Julien car j'allais éteindre la salle des maîtres, c'est intéressant votre organisation, en voilà encore une nouvelle. L'idée de l'inscription
me plait bien car je pense qu'elle s'inscrit déjà dans une démarche d'auto-évaluation mise en place dans la classe, enfin j'imagine que les élèves ont appris à reconnaître leur réussite comme
leurs erreurs, c'est pour moi une vraie démarche de progression vers l'autonomie qui est le but ultime d'un enseignement. Dans cette perspective, le regard des familles est forcément plus apaisé.
Je reste sur la prise en compte de la difficulté pour les parents à relativiser l'entrée à l'école de leur enfant face au  besoin d'aide pointé. Dans cet esprit, un accompagnement accepté
par les uns et les autres est vécu différemment. C'est d'ailleurs toute la différence entre le choisi et le subi, et c'est ainsi que je ne suis pas d'accord avec l'idée que les parents devraient
y voir une sorte de soutien gratuit car les cours particuliers sont faits à la demande des parents, c'est une toute autre posture que celle d'entendre que votre petit de 3 ans a besoin de
soutien.Ce sujet est polémique et contrairement à l'habitude où je ne prends pas ouvertement une position, je le fais aujourd'hui car je pense que tout ceci n'a pas été pensé, pesé et que la
volonté réelle de vaincre l'échec scolaire mérite autre chose.Je comprends que chacun fasse au mieux avec ce qui lui a été demandé.  Merci beaucoup de ce nouvel éclairage, Julien, et bonne
nuit !



christine F 18/01/2012 22:51


Je pense qu'il ne faut pas diaboliser l'AP, finalement rares sont les élèves qui y viennent toute l'année (chez nous c'est même proscrit, 4 périodes maxi), le plus souvent ils n'y viennent une ou
deux périodes et, loin s'en faut, pas tous ! c'est pas le bagne !
Si elles sont pratiquées en tout petit groupe les séances sont de vrais moments de langage et d'échanges, et pas une heure de plus passée devant la télé ou l'ordi à la maison, car il ne faut pas
se leurrer, c'est ce qui les attend le plus souvent en rentrant de l'école.
Je vais également aller me coucher et vous remercie toutes pour ces échanges qui appris beaucoup de choses. Bonne nuit et merci Isa

isa 18/01/2012 22:53



bonne nuit Christine et merci pour ce partage de pratiques si enrichissant.



cecildodo 18/01/2012 22:50


Euh non, c'est pas vrai 


Il y avait rien dedans ! Mais elle était délicieuse !!

isa 18/01/2012 22:51



bon alors c'est qui ? Marité,elle est partie sans nous le dire !



Lola 18/01/2012 22:49


BUGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG

Lola 18/01/2012 22:47


De rien Isa...je l'ai préparée avec amour..


ça fait partie du partage...la convivialité !!!la chaleur humaine !!


Au fait ...qui a eu la fève???


Belle nuit. Bisous à toi aussi;

isa 18/01/2012 22:48



tu te répètes , tu fatigues , alors bonne nuit Lola



Lola 18/01/2012 22:44


De rien Isa, ça fait partie de l'échange...je l'ai confectionnée avec amour !


c'est très important tu le sais tout comme moi !! au fait qui a eu la fève??? (juste pour savoir qui fera la prochaine !!)


Belle nuit à tous et à toutes .

isa 18/01/2012 22:45



pas de fève, c'est sûrement Cécile qui a pris la plus grosse part. Bonne nuit Lola !



Marité 18/01/2012 22:37


Euh !!! Pour  toi Lola, parce-que ton prénom rime avec chocolat !


Bonne nuit.

isa 18/01/2012 22:41



n'oublie pas ta couronne en partant de la salle des maîtres ! Bisous



Lola 18/01/2012 22:34


Quant aux perspectives souhaitées: maintenir les RASED, arrêter de supprimer des postes et de surcharger les classes, supprimer l 'AP...


Marité à toi ...Pour qui
???                               Je crois
que je ne vais pas tarder...

isa 18/01/2012 22:40



merci Lola pour cet échange et cette délicieuse galette, je ne sais pas si c'est toi qui l'a faite mais bravo !



cecildodo 18/01/2012 22:33


Bonne nuit à toutes, moi je veux bien la grosse part, je suis gourmande, lol !!

isa 18/01/2012 22:39



et tu penses aussi qu'il y a la fève , c'est ça ?



christine F 18/01/2012 22:32


Je pense comme Lola qu'il est consternant de constater les différences d'organisations et de priorités d'une circo à l'autre. Je n'imaginais pas un tel éventail de possibilités !
Pour revenir à l'organisation dans notre école (après avoir parlé de PS), les MS et les GS ne travaillent pas forcement avec leur enseignant, ils sont surtout regroupés par besoin et toujours en
petit groupe de 4 au maximum. Nous avons remarqué que lorsqu'ils étaient pris en charge par une autre maîtresse ils étaient plus concentrés, s’appliquaient d’avantage.  Sa maîtresse, ils
l’ont eu sur le dos toute la journée, il peut y avoir saturation (dans les deux sens d'ailleurs: pour l'élève et pour l'enseignant). C'est aussi plus intéressant du point de vue des
apprentissages car l'autre enseignant  a forcément un regard neuf et qui peut être différent sur l'enfant, et va peut-être lui proposer un angle d'attaque du problème autre que celui déjà
testé par sa maîtresse.

isa 18/01/2012 22:39



oui je suis d'accord , quand je faisais le soutien avec les GS dans mon école, certains élèves se révélaient différents, et puis certains étaient contents de me retrouver ( il y a ça
aussi avec les maîtresses de PS), tout cela contribuait à un désir d'agir. Je suis entièrement pour les petits groupes et ces moments privilégiés qui aident à contruire chez l'élève la perception
de son efficacité. Il faut tout de même dire que l'enjeu de l'adaptation scolaire est devenu considérable et je crains que ces aides (en dehors du temps collectif) ne fassent qu'accentuer cette
vision que la vie d'un enfant se résume à sa vie scolaire.



Marité 18/01/2012 22:30


Je retire mes gants alors... et troque mon bonnet de laine pour un bonnet de nuit... Pour la galette, je suis partante.


Bonne nuit et merci pour ce moment d'aide très personnalisée...

isa 18/01/2012 22:31



bonne nuit Marité et merci pour ton regard neuf ( comme le mien d'ailleurs)



Magali 18/01/2012 22:29


Bonne nuit à toutes et merci pour cet échange.


On va finir trop tôt pour la paternelle...

isa 18/01/2012 22:29



ah oui, Julien avait dit qu'il viendrait, et bien voilà encore raté !!!! pfffffffffffffffffffff



cecildodo 18/01/2012 22:28


Les élèves faisant ap déjeunent toujours au premier service, car ces deux jours -là, on est presque toujours obligé de faire 2 services de cantine.


Et ceux ne restant pas à la cantine reviennent pour 12h20. Parfois cretains nous les ramènent déjà à 13h15, mais là on rouspète !!


Unn avantage pour certaines familles, aussi la mairie qui est très pointilleuse sur l'autorisation de pouvoir déjeuner à la cantine, l'accorde systématiquement aux élèves faisant ap, alors que
normalement elle est réservée aux élèves dont le's 2 parents travaillent !!

isa 18/01/2012 22:29



il y en a qui doivent revenir pour 12h20 , mais ce doit être la course pour eux !!!!



Lola 18/01/2012 22:27


 


La galette va sortir du four...je vous attends...en combien de part faudra t il la partager???(Résolution de problème pour l'AP
de demain !!!)

isa 18/01/2012 22:28



je n'ai pas vu combien nous sommes mais je dirais en 6 car en 5 c'est compliqué , et Marité va sous la table pour faire la distribution



Marité 18/01/2012 22:24


Ben non, Lola, mais j'aimerais...


 


 

isa 18/01/2012 22:27



tu vois , on est en petit comité, c'est l'hiver, on ferme les volets tôt !!!



Lola 18/01/2012 22:24


Tu as lu ça où ??les groupes multi-âges.Pourquoi pas??au point où on en est !!

isa 18/01/2012 22:25



dans les instructions officielles sur le site eduscol.



Isabelle.L 18/01/2012 22:24


Bon et bien pour moi pas besoin d'aide pour trouver mon lit ! A bientôt.

isa 18/01/2012 22:24



bonne nuit Isabelle et merci



Lola 18/01/2012 22:21


Marité, tu fais trop de yoga !!!


c'était bien Cécile.

isa 18/01/2012 22:23



Marité, elle a besoin de se détendre en venant lire des choses gentilles sur les blogs car des fois y a des méssantes mais pas ici !!!!



cecildodo 18/01/2012 22:21


oui mais c'est une décision d'équipe ! Mais bon en ce qui me concerne sur le pâpier elle se réduit à un peu plus de 45 msn, car on fait passer les élèves aux toilettes après la cantine et avant
de sortir dans la cour


Et en plus on arrête un peu avant 13h15 surtout pour les enseiganntes, qui sont de service à 13h20, mais bref, je déteste vraiment kla journée du jeudi car c'est toujours la course : Service de
Récré le matin, service de récré l'après-midi et en plus l'ap. Je m'avale souvent un sandwich, mais souvent parfois l'année dernière, le repas passait à l'as ces jours là !

isa 18/01/2012 22:22



et pour les élèves aussi, le repas, qu'en est-il ?



Lola 18/01/2012 22:19


Oui c'est vrai , c'est à l'école de choisir son organisation...mais pour le coup il n'y a pas trop de logique.ça donne une impression de flou, de bricolage !!!En
petite section sur quel critère choisir??justement je ne sais pas..je constate que très peu d'école pratiquent l'AP en PS.


 

isa 18/01/2012 22:21



pour dire encore ce que j'ai lu, c'est qu'il est conseillé de travailler le vocabulaire avec les PS qui doivent être en groupe multi-âges, donc mélangés avec des MS et des GS, personne
n'a parlé de ces groupes multi-âges



Marité 18/01/2012 22:18


C'est "Merci Myriam" !!! Franchement, tu as besoin d'une tite aide personnalisée Isa

isa 18/01/2012 22:19



j'ai dit quoi ? je vais aller rectifier, ah Marité, tu vois ça comment l'ap ( comme c'est dit) est-ce que tu crois que c'est la paix ?



cecildodo 18/01/2012 22:12


Moi aussi je ne vais pas tarder, car j'ai encore des trucs à préparer que je n'ai pas pu faire avant car j'ai bossé ce matin et cet aprèm j'ai jonglé entre le doc la gardienne et le garagiste !


En plus, il n'y a vriament pas l'air d'y avoir foule


Moi je reste convaincue que l'aide perso peut être vraimeent bénéfique si elle a lieu en groupe très resterint avec des élèves volontaires, car ds mon école 2 séances hebdomadaires pdt 1 heure
après la cantine c'est pas top !

isa 18/01/2012 22:16



1 heure, c'est beaucoup trop long en maternelle ... bonne nuit Cécile et merci



Lola 18/01/2012 22:09


c'est bien ce qui me semblait !!!! pour l'AP c'est chacun sa spécialité, chacun sa sauce...selon les régions, les départements...avec des IEN qui acceptent des
réunions de cycles , d'autre quii refusent absolument...des qui obligent à prendre tout le monde, d'autres qui ne veulent pas des PS ou MS, des qui veulent que les enseignants de maternelle
aillent en primaire..à vous de compléter...bref il faut décompter les heures.


Avez vous déjà calculeé combien d'heures, de semaines d'enseignement en classe on a perdu en retirant le samedi ou mercredi matin???de la PS au CM2???


 

isa 18/01/2012 22:16



bien sûr et c'est pourquoi ce débat est intéressant, on voit bien que tout n'est pas identique, mais j'ai lu que logiquement c'est à l'école de choisir son organisation.



Myriam 18/01/2012 22:08


Je vous abandonne...je lirai la suite demain et penserai à ce débat demain soir ...en aide personnalisée!

isa 18/01/2012 22:14



merci Myriam



Magali 18/01/2012 22:08


Pour mes PS, le fait d'avoir le cahier de vie toute les semaines, et d'y mettre à l'intérieur certaines fiches de travail avec un bonhomme qui sourit... ou bien qui fait la tête... ça donne un
suivi de la plupart des parents... l'élève qui ne connaissait pas 3 couleurs en début d'année... en connait maintenant plus de 10... c'est un travail collectif ! L'école et les parents !

isa 18/01/2012 22:14



en fait , je ne remets pas en question l'aide personnalisée, je trouve cela vraiment bien et je trouve d'ailleurs satisfaisant que les enseignants découvrent les élèves, les connaissent
mieux, les comprennent, les observent. Tout cela est positif, je dis juste que tout cela devrait être possible dans les horaires scolaires, avec une organisation qui permettrait ce suivi plus
individualisé. Un maître supplémentaire par école par exemple.



Clémence 18/01/2012 22:04


Hé bien pour te répondre Isa, je pense que j'accepterais l'idée en prenant ça comme un cours particulier (sachant que mon enfant ne peut pas être bon partout, c'est
une opportunité gratuite en plus) mais j'essaierais en même temps de travailler avec lui sur cette difficulté en l'aidant à la maison par exemple...

isa 18/01/2012 22:11



c'est bien, Clémence, tu as la bonne attitude, je ne pourrais dire la même chose, c'est regrettable mais j'ai préféré dire les choses sincèrement.



Magali 18/01/2012 22:00


Je crois que l'année prochaine, je demanderai aux parents de refuser le soutien... sauf ceux dont l'enfant est en difficulté... comme ça l'IEN ne pourra pas m'obliger à prendre tout le monde...
parce que ça, je trouve que c'est vraiment moche ! Ce n'est pas aux enseignantes de rallonger le temps de travail des enfants pour qui tout va bien ! :)

isa 18/01/2012 22:09



il y a comme un air de "rentabilité" ....



Marité 18/01/2012 21:59


Non, non, Valérie... overblog "rame". Si tu as de la place, je peux venir en séance de yoga avec toi ?


 

isa 18/01/2012 22:08



ah il est pénible cet over-blog, il m'énerve vraiment , j'attends leur nouvelle plateforme avec impatience



Valérie 93 18/01/2012 21:55


Bon ben y'a pas foule alors je vais aller me coucher, je crois que l'AP çà motive pas énormément ou alors y'en a qui pleins qui hibernent !!!! ;)

isa 18/01/2012 22:08



ah non, il y a du monde , j'ai du mal à répondre donc ça vient par vague



Clémence 18/01/2012 21:54


Pardon, j'aurais du me relire pour les fautes :/ Genre "ça l'est"...

Valérie 93 18/01/2012 21:54


Chez nous l'AP est proposée aux MS et GS dès la première période et nous essayons de le proposer aux enfants qui ont besoin d'un coup de pouce dans un domaine (
c'est le terme qui est donné aux parents ) En général les parents sont ok et je n'essaye pas de les persuader s'ils refusent..


Je reste quand même très alerte sur ce que nous proposons aux enfants pendant cette période car j'ai déjà vu du " bachotage" chez nos petits élèves... c'est pour
cela que dès le début de l'année je propose le yoga à mes élèves les plus agités pour créer un lien avec l'enfant et les familles: cela s'avère très souvent bénéfique et les enfants réclament ces
moments en petits groupes avec l'enseignante ( ce n'est pas comme en classe car le reste du groupe n'est pas présent)


En ce moment j'ai proposé une aide à ceux qui sont le moins intervenus dans les échanges en grand groupe pour poser des questions après la venue de Souricette dans
les familles. Ils font des jeux ( OUDORDODO) , posent des questions, s'écoutent.


Les ateliers cuisine sont très bénéfiques aussi mais dans toute cette histoire si on ne se fait pas plaisir soi-même çà ne marche pas car çà demande
quand même soit de rester plus longtemps, soit de venir plus tôt, soit de courir le midi!!!!!!!!

isa 18/01/2012 22:07



effectivement , y -a-t-il des bilans qui vous sont demandés ?



Lola 18/01/2012 21:54


Ici, les enfants viennent une fois sur trois.(pas d'AP le vendredi)Donc, pas trop de contrainte pour les parents.Si on me proposait pour mes propres enfnats je pense
également que je réagirais négativement.Mes enfants sont au collège et il existe du soutien math mais c'est eux qui décident de fréquenter ou pas !!avec difficulté ou pas d'ailleurs.Vient qui
veut et les profs donnent selon le niveau de chacun.


c'est pour ne pas donner une "étiquette négative" que nous prenions tous les enfants. mais c'était vraiment de l'occupationel..Cette année, je trouve
qu'en prenant ceux qui rencontrent des difficultés, j'ai l'impression d'apporter beaucoup plus.


Je pense aussi que l'équipe en place dans l'école a envie ou pas de s'investir et ça change beaucoup de chose !!travail en équipe primordial !!!!!!!

isa 18/01/2012 22:06



effectivement, mais en PS , je me demande sur quels critères les élèves sont choisis ?



Isabelle.L 18/01/2012 21:54


Je suis dans une petite ecole Isa et notre inspectrice nous a bien dit de ne prendre que les enfants qui en avaient reellemnt besoin, donc pour cette periode pas assez d'enfants en ap. On a
donc decidé de faire 1/2 ap avec les enfants et 1/2 une repartition de tâches entre nous pour elaborer une progression cycle 1 et 2 en logique.

isa 18/01/2012 22:02



ah quand même, moi je trouvais complètement fou de devoir absolument trouver des élèves à aider..



monique 18/01/2012 21:54


Je suis dans une école "standard" dans laquelle il y a peu d'enfants en difficulté. En général, les enfants en difficultés sont souvent ceux qui aiment le moins l'école et qui ont peu de temps
d'attention ( je schématise) et du coup, ils n'aiment pas beaucoup le soutien car ils sentent que cela leur rajoute du temps d'école (même si j'essaie d'être aussi ludique que possible sur ces
temps).


Comme mes enfants en difficulté ne "remplissent pas mon quota d'hezures, sur une période, je prend toute la classe par groupe de 3 ou 4. J'ai remarqué que ceux qui viennent toute l'année sont
contents de voir que tout le monde y passe et qu'ils ne sont pas les seuls. Je leur présente ainsi le soutien: chacun son tour (même si je sais qu'ils ne sont pas dupes et savent pertinament que
leur tour revient plus souvent) mais leur honneur est sauf (c'est ainsi que je le ressent).


Avec ceux qui n'ont pas de difficulté, je travaille avec les albums sans texte: première séance, on découvre l'album, deuxième séance, on "écrit" l'histoire et le lendemain ils "lisent l'histoire
à toute la classe au coin bibliothèque à la place de la maitresse.


Moi, vraiment ce qui me préoccupe, c'est le "bon" moment pour le soutien. J'ai tout essayé:


- le matin: les parents renaclent vraiment, fort taux d'absentéisme, problème de ceux qui viennet en car, il fait nuit l'hiver et cela impressionne un peu les enfants


- le midi: bien pour les parents car toute la classe mange à la cantine mais peu de temps de détente sur l'heure du repas,( ils mangent, soutien, 5 mn de récré et on rentre), l'après midi est
parfois longue


- le soir: ILS SONT FATIGUES même ceux qui viennen au soutien en prévention, leur temps d'attention est très limité. Cela m'a frappé surtout avec mes meilleurs éléments qui ne posent aucun
problème, pb du car scolaire aussi.


Voilà, j'ai beau retourné tout cela dans tous les sens , je ne suis satisfaite d'aucun moment de la journée pour mes MS;


 

isa 18/01/2012 22:04



parce qu'en fait, il faudrait avoir un temps durant la journée pour cette aide et pas avec des étirements pareils.... je suis d'accord avec toi , je pense qu'il peut aussi y avoir ceux
qui n'ont pas besoin d'aide mais qui auraient bien envie d'avoir cette relation en petit groupe avec la maîtresse.



christine F 18/01/2012 21:52


Réponse à la question d’Isa concernant les élèves qui reviennent après la sieste rien que pour l’AP :
Au début, bien sûr , ils sont surpris de trouver si peu de monde, mais en 4 ans d’AP avec des PS je n’ai jamais vu de réactions de rejet ou d’angoisse, c’est même tout le contraire : très vite
ils comprennent qu’ils peuvent profiter de la maîtresse pour eux tous seuls, ils redécouvrent des coins jeux ou des activités auxquels ils ont moins souvent accès lors de l’accueil du matin car
trop fréquentés, et ils prennent beaucoup de plaisir à revenir.

isa 18/01/2012 22:01



c'est donc qu'il y a eu une bonne communication avec les parents, je pense.



cecildodo 18/01/2012 21:51


Pour les changements de groupe des élèves, ce sont les enseignantes de ces élèves qui choisissent de les retirer du groupe, quoique l'autre collègue aurait préféré que je continue, mais bon je
n'allais pas m'occuper que d'un seul élève non plus et ce que j'ai fait pendant la première période n'était à mon avais pas bien ciblé mais c'était une commande de certaines collègues qui ont
plus d'influence que d'autres.... Je fermerai ici la parenthèse!

isa 18/01/2012 22:00



tu fais ce qu'on te demande de faire , c'est ça ?



Magali 18/01/2012 21:51


D'accord avec Béatrice... quand le RASED n'intervient pas alors que ce serait fortement nécessaire, la fin de journée est bien longue pour les enfants en difficulté...

isa 18/01/2012 21:59



d'accord aussi  et je te pose aussi la question, toi en tant que parent comment verrais tu l'aide pour ton enfant ?



Clémence 18/01/2012 21:51


Coucou,


Alors chez nous l'aide perso ne concerne que les GS et éventuellement les MS mais il faut que ce soit justifié (demande de l'ien) et bien souvent ça l'ai car on fait
surtout du langage en MS (enfants non francophones souvent ou avec des difficultés).


Elle a lieu 3 fois par semaine pendant 35mn de 13h15 à 13h50 (reprise des cours). 


Les parents sont prévenus dès la PS qu'une telle aide existe dans l'enceinte de l'école afin de les rassurer déjà si leur enfant devait en bénéficier un jour ou non.
On en parle aussi au Conseil d'Ecole! On est disponible aussi pour expliquer à un parent pourquoi leur enfant va en bénéficier. Il est donc très rare d'avoir des refus.


Chaque groupe va d'une période à une autre puis soit on change, soit on garde les mêmes élèves en fonction des besoins, des progrès etc.


Il faut avouer que cette aide s'est montrée efficace pour plusieurs! Bien souvent, les enfants en groupe restreint (3 à 4) sont plus attentifs car l'enseignant peut
facilement s'attarder sur chacun d'eux pour les aider.


 

isa 18/01/2012 21:59



bien entendu, personnellement Clémence comment réagirais tu en tant que parent ?



Béatrice 18/01/2012 21:48


Dans notre école l'AP est expliquée aux parents lors des réunions de rentrée.
Notre école se situe dans une zone plutôt privilégiée où il y a peu d'enfants qui rencontrent de grosses difficultés
d'apprentissage. Ce sont plutôt des difficultés de comportement que nous avons.
Nous avons fait le choix depuis la 1ère année - avec l'accord de l'inspectrice - de prendre tous les enfants en AP à un
moment où à un autre de l'année, en augmentant le nombre de séances pour les élèves qui en ont plus besoin. Cela permet de ne pas stigmatiser les enfants en difficultés et cela est vécu
positivement par les élèves qui voient qu'ils ont un moment en très petit groupe avec la maîtresse plutôt que d'être dans la cour. Nous avons situé notre AP pendant la pause
méridienne.
Ceci étant, je ne pense pas que ce temps résolve réellement les problèmes des élèves réellement en difficulté... j'ai le sentiment
que cela permet simplement de nous faire faire nos heures... mais je ne suis peut-être pas très objective...

isa 18/01/2012 21:57



je préfère cette façon de partager l'aide entre tous, mais je me dis que nous devrions pouvoir le faire durant les heures de classe, quand je propose l'atelier album langage pour moi
c'est un atelier de langage qui doit servir aux élèves en difficulté prioritairement, bien entendu, ils ont tous un album langage mais cependant l'enseignant choisit son groupe et peut ainsi
reprendre plus souvent ceux qui ont besoin.



Magali 18/01/2012 21:47


Pratiquement, c'est 4 fois 1 demie heure, de 16h45 à 17h15.


(Dans l'école de mes enfants, les maîtresses ont étendu la coupure de midi, de 12h à 14h, en faut, pour pouvoir caser le soutien de 12h à 12h45 et c'est plutôt pas mal.)


 

isa 18/01/2012 21:53



ce que j'aimerais savoir  c'est s'il y a un roulement des élèves ou bien est-ce toujours les mêmes ?



Isabelle.L 18/01/2012 21:45


Bonsoir tout le monde ! Pour moi l'AP c'est le mercredi matin avec des CP ou cp-ce1. Le mercredi c'est un choix perso (enfin choix d'un collègue et moi) je trouve que la journée est bien assez
longue comme ça , pas la peine d'en ajouter. Pas de besoin en Gs  pour l'instant, et les autres sont bien jeunes , laisson leur le temps. Les parents ne sont assez pas réticents, ils
prennent cela comme une sorte de cours particulier, donc une chance supplementaire. Quant aux resultats : prise de confiance pour certains, malheureusement l'ap est trop souvent le choix par
defaut, faute de psy ou de maitre E !

isa 18/01/2012 21:52



effectivement, nous savons trés bien comment ce projet d'aide s'est construit , au détriment de moyens existants à récupérer.



Magali 18/01/2012 21:44


Pour ma part, école maternelle à 2 classes, 51 élèves. Pas de soutien pour les PS. Seulement les MS et les GS. On a expliqué pour les parents que l'on était obligé de faire ce soutien... et que
rien n'était grave pour leurs enfants : ils sont en maternelle ! Le seul truc, c'est que sur au maximum 8 élèves à aider... c'est pas facile de tourner à 2 sur toute l'année...

isa 18/01/2012 21:49



ah oui, d'autant plus que cela veut dire que si dans ces 8 , certains progressent, ils n'auront plus besoin de cette aide. Je m'interroge pour les petites écoles et qui n'auraient pas
d'élèves en difficulté, ça peut arriver tout de même. Et inversement, mais là j'ai vu que dans les écoles éducation prioritaire des moyens en personnel doivent être donnés. Est-ce vrai ?



Myriam 18/01/2012 21:42


Voilà pourquoi nous ne proposons pas d'AP en maternelle! Nous trouvons que cela fait tôt! Les parents trouvent déjà dur d'entendre parler d'évaluations en petite
section!!! Je pense que dans la journée, nous pouvons et devons trouver du temps pour les enfants en difficulté. Même si je l'avoue cela doit être profitable pour ceux qui en profitent (calme,
petit groupe...) Mais quand même! Nous attendons donc la GS!

isa 18/01/2012 21:46



J'ai lu des textes officiels pour me documenter et j'ai eu le sentiment que les décideurs trouvaient (ENFIN) le bien-fondé des petits groupes , or c'est notre manière de travailler depuis
belle lurette. seulement cela peut donner des idées à l'école élémentaire car il est dit : faire de la différenciation dans les horaires "normaux".



Marité 18/01/2012 21:41


Je suis de ton avis Isa, j'aurais eu l'impression que mon "tout-petit" était stigmatisé... Je connais des mamans qui ont cette impression et le vivent assez
mal.

isa 18/01/2012 21:44



ben oui, on est sûrement trop ceci, mais je pense que le rendement scolaire et l'estime de soi ça peut être compliqué, surtout quand dans la famille , cette surcharge de travail ( par
rapport aux autres élèves) est mal vécue, mal vue.



Lola 18/01/2012 21:40


Au début, j'ai fait aussi en primaire mais très vite nous avons mis les enfnats de GS en AP.Pour avoir essayé le soir et le midi...je trouve également que les
horaires de classe sont bien suffisants et qu'aucune plage horaire n'est intéresante.Le soir, ils n'en peuvent plus...(nous non plus !!!)le midi ils ont faim...(nous aussi !!!) et je
pense que le matin ça n'est pas mieux !! ils doivent se lever plus tôt.


Pour ma part, le bilan n'est pas très positif quand un enfant est vraiment en échec sur une notion...par contre ça peut donner un coup de pouce, une impulsion à ceux
qui rencontrent une difficulté plus ponctuelle.

isa 18/01/2012 21:42



comment choisissez vous les élèves ? Sur quels critères ?



cecildodo 18/01/2012 21:38


Bon alors entre 2 bouchées, l'aide perso concerne dans mon école que les MS et les GS. Je trouve qu'elle est en général profitable quand elle est pratiquée en petits groupes et avec des élèves
volontaires. J'ai connu en effet le cas d'élèves qui mettaient carrément le bazar ou qui piquaient des colères en venanat travailler avec moi et pourtant, j'essaie de leur rendre ce moment le
plus ludique possible, notamment quand je m'occupe des mathématiques.


On vient de changer à la fois de groupes d'élèves et de matières début janvier.


Au début de l'année je m'occupais de 2 élèves pour devenir élève et je faisais des jeux mathématiques avec des élèves très faibles en maths, de MS, maintenat je m'occupe d'élèves moyens en
mathématques en GS dans e domaine de la connaissance de la comptine numérique et d'élèves très faibles de GS qui ont d'énomes difficultés à se repérer dans la page, notamment pour savoir où ils
doivent écrire leur prénom en capitales et qui se trompent dans l'ordre et/ou la place des letres ! Mais là c'est nettement moins ludique ! Donc si vous avez des pistes, je suis preneuse ! Car
l'aide perso se fait en effet après la cantine et certains préfèreraient donc aller en récréation plutôt que de faire de l'aide perso, je suppose !

isa 18/01/2012 21:41



est-ce que les élèves changent lorsque la difficulté est surmontée ou bien ce sont seulement les maîtresses qui changent de groupes ?