et si on imaginait des problèmes autour de l'artiste fpC ensemble ?

Publié le par isa

 

fpc2.jpg

 

Etape 2 de notre projet

 

Après avoir découvert les œuvres de Fabienne, avoir lu sa technique et son installation matérielle, avoir compris sa manière de penser ses œuvres et laisser son émotion se libérer au gré de la musique, je vous propose d’imaginer quels problèmes soumettre aux élèves face à l’une des œuvres (celle qui vous aurez choisie) qui leur aurait été présentée en début de séance.

 

Soumettre un problème, c’est créer une situation d’interrogation qui va nécessiter des hypothèses et permettre des essais pour vérification. L’intérêt de cette démarche est de développer la curiosité, d’éduquer le regard, de stimuler l’imaginaire, de parler d’une œuvre artistique donc de créer de la culture.

 

Inventer un problème, c’est choisir une direction pour la situation d’apprentissage.

 

Quelles directions sont possibles avec les petits élèves ?

  1. Choisir de s’intéresser au secteur technique : matériaux, gestes, outils, supports.
  2. Choisir de s’intéresser au secteur plastique : formes, couleurs, graphismes, compositions, textures.
  3. Choisir de s’intéresser au sens : message, émotions, représentation, question.

 

En avant les problèmes, youpi !!!!!

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Camille 09/05/2013 14:29


Bientôt ma rentrée après bébé et en farfouillant, je me suis retrouvée ici! j'adore ce que propose cette artiste et l'idée du petit message caché m'a donné (enfin) une idée pour la fête des
pères: cacher des mots doux dans une toile pour papa! d'un point de vue émotionnel, je pense que ça devrait leurs parler. Maintenant, il faut trouver la musique pour les inspirer! oulala ça fait
du bien quand ça bouillone là dedans!

isa 09/05/2013 14:32



la musique qui inspire fpC est celle ci ICI, bonne idée pour relancer ce projet,
n'hésite pas à partager ton cheminement et ta préparation, et bonne reprise !



hélène 06/04/2013 12:24


Oups ! .. L'auteur "soulingeas" c'est Hélène, en fait, je préfère . (faute de frappe)

isa 06/04/2013 14:20



moi j'avais compris, je ne peux malheureusement pas le corriger, je n'ai pas accés à cette fonction, je peux juste effacer un commentaire.



soulingeas 06/04/2013 12:22


Première idée qui m'est venue en lisant la démarche de FPC : j'aime l'idée de pouvoir cacher des messages dans sa production. Une des interrogations à poser aux enfants : comment cacher un petit
secret dans sa peinture ? Avec quels matériaux (sables, écorces, différents types de papier, ...) ? 


On peut aussi à partir des recherches, choisir des couleurs, des gestes en rapport avec le petit secret (colère, joie...)


Voilà des idées qui me viennent, pas du tout abouties mais qui mûrissent...!

isa 06/04/2013 14:19



merci Hélène de te lancer, ce n'est pas toujours évident et je sais bien que cet exercice là n'est pas votre préféré, ça avait commencé comme ça avec Catherine Boutten, chacun attendant
que l'autre se lance. C'est exactement comme en réunion, jamais trop à l'aise pour prendre la parole alors qu'on a mille questions. La patience et la réputation du blog vont agir. En attendant,
Hélène c'est exactement comme tu le fais, d'abord lancer en vrac sans chercher à faire forcément une séance construite, mais à travers des échanges sur les idées trouver une voie à
explorer.


C'est vrai que cet aspect de la peinture de Fabienne devrait stimuler les élèves ( cacher est un acte qui rappelle le jeu du coucou derrière la serviette et qu'ils ont particulièrement
aimé, première forme de séparation jouée en toute sécurité), on peut imaginer s'interroger sur les messages,mais aussi pour qui ?



Edith 04/04/2013 12:38


Cette démarche m'a beaucoup apporté avec le travail précédent que j'ai poursuivi sur cette période.


Repartir avec une autre artiste me ferait très envie, mais je fais le choix de continuer ce que je n'ai pas encore abouti.....chacun va à son rythme!


Je suivrai les propositions et les productions des enfants avec grand intérêt.


Amusez-vous bien avec les "loupiots"!

isa 04/04/2013 21:14



les idées sont lancées et chacun les attrape au moment où il est prêt à les recevoir, je pense que Fabienne offre la possibilité de travailler le mouvement, la sensibilité et l'écoute
musicale. Dans une période dédiée à l'agir et s'exprimer avec son corps, il me semble que c'est une artiste trés intéressante qui permet une transversalité pédagogique. Et je suis certaine que
d'autres collègues saisiront les idées lancées ou lanceront leurs idées.