et si on imaginait un travail autour d'une artiste ensemble ? (5)

Publié le par isa

boutten-11.jpg

Sommaire

 

1/Début du projet avec découverte des œuvres de Catherine Boutten

2/ Discussion sur la technique de Catherine Boutten ( commentaires, le diaporama n’est plus en ligne)

3/ Réflexions sur les compétences à engager dans un projet autour de ses œuvres

3a/ Réflexions sur la formulation des consignes dans cette préparation

3b/ Réflexions sur la pédagogie différenciée sur ce type de projet 

4/ proposition chez Mijo

4a/ suite projet chez Mijo ( évaluation étapes + photos)

5/ proposition de la première étape du projet chez Edith ( photos de réalisations)

5a/ proposition de la seconde étape du projet chez Edith ( photos)

6/ proposition chez Sophie S première étape traits seconde étape coulures ( photos)

6a/suite projet chez Sophie S découpage et collage bandes de coulure ( photo)

6b/suite projet chez Sophie S exposition sur mur école et observations des élèves ( photo)

7/ proposition chez Yobrego les bandes sont déchirées ( photos)

8/ proposition chez Manue d'un travail sur les émotions ( projet écrit)

9/ proposition chez Stasia , étape 1, coulures ( photos)

10/ proposition chez Emilie44 , étape 1, coulures ( description séances faites et prévues + photos+ liens blog)

11/ proposition chez Joëlle M en lien avec un projet EPS sur les verbes d'action ( photos)

11a/ écriture d'une ébauche de travail chez Joëlle M 

12/ proposition chez Sophie ( pas si ) sage coulures, papiers déchirés ( photos)

12 a/ suite projet chez Sophie (pas si) sage collage façon mille-feuille ( photos)

12 b/ suite projet chez Sophie (pas si) sage travail horizontale en pédagogie différenciée

13/ proposition chez Christine F ( photos)

14/ dégoulinures chez Myriam I ( photos)

 

 

Nous poursuivons avec enthousiasme le projet autour des œuvres de Catherine Boutten.

La première étape de travail a été autour  des situations d’exploration,  j’ai suggéré ensuite de réfléchir sur les objectifs d’apprentissage en tentant de clarifier ce que vous apprenez  à vos élèves lorsque vous travaillez ces situations imaginées, puis pour le détail des préparations, je vous ai demandé de penser à l'élaboration de vos consignes orales. Cette recherche a permis un échange fructueux avec Joëlle sur la question de l’utilisation du pronom dans la consigne. Cette semaine, j’aimerais que notre réflexion porte sur la pédagogie différenciée.


Ne vous alarmez pas, vous le faites déjà et toutes les questions que vous avez posées et propositions que vous avez faites sur le découpage des bandes rejoignaient cette démarche.


La pédagogie différenciée est une pratique qui permet aux élèves d’atteindre un objectif identique tout en ne prenant pas tous le même chemin. Certains seront plus longs et d’autres plus courts.

Cette diversification permet d’aménager le parcours selon l’hétérogénéité. Mais c’est aussi une façon d’explorer tous les moyens d’accéder à la compétence.  

 

Je vous soumets les recherches suivantes :

 

  1. comment amener de manières différentes les élèves à tracer des bandes horizontales ? (du plus simple au plus complexe)
  2. comment mettre en place une exploration des coulures en jouant sur l’outil et le médium ?
  3. comment amener de manières différentes les élèves à découper les bandes ?
  4. comment utiliser autrement un tableau de Catherine Boutten pour composer son propre tableau ?

 

Dans le meilleur des cas, vous imaginez une séance dans laquelle vous choisissez de traiter l’une des recherches.

Dans la plus simple hypothèse, vous faites des suggestions pour l une ou/et l'autre des recherches.

Certaines d’entre vous ont déjà lancé l’exploration, elles s’appuient sur ce qu’elles ont déjà fait et peuvent enrichir leurs propositions.

Exemple Emilie44 qui propose dans sa préparation de séquence Boutten une interrogation sur comment amener 4 groupes différents ayant le même objectif "une composition à bandes" à créer du différent, cette question correspond à peu près à la recherche n°4. la réponse pourrait être 4 objectifs du plus simple au plus complexe:

Séance 4 à venir : Nous allons constituer 4 oeuvres collectives en réunissant les bandes de 7 élèves sur une grande feuille de mur à peindre. 
Pour l'instant, je ne me suis pas fixé de règles pour la réalisation de ces panneaux collectifs, ce sera à voir avec les enfants de chaque groupe. J'aimerais justement qu'ils fassent des choix différents qui nous fassent obtenir au final 4 compositions bien différentes les unes des autres. J'envisage de peut-être procéder d'abord à un tri des bandes du groupe (le critère sera défini par le groupe), puis il faudra choisir comme on panache ces bandes ensuite sur le support collectif.


L’intérêt de cette expérimentation est de vous donner l’envie de chercher tous les possibles et de démontrer que vous êtes sur un trésor : votre imagination.

 

 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

joêlle m. 12/02/2013 21:34


Oui, il nous reste la propre écriture de nos élèves au travers de la transmission de notre sensibilité face à cet artiste. Je résume à peu près???? Mais quel fabuleux boulot nous faisons!


 

joêlle m. 12/02/2013 20:22


Oui, je pense qu'il est important de comprendre qu'au-delà du visuel se trame l'histoire d'une âme dans le sens lyrique du terme et c'est pourquoi j'adhère à la lecture des enfants au travers de
persiennes. Je crois qu'il est important d'aller au-delà d'une simple lecture de forme, couleur, technique, collage. Ce qui expliquerait pourquoi dans notre étude de ce peintre, nos tous avons
autant de réticence à découper, lacérer le résultat initial qui se voudait se satisfaire à lui-même pour construire une autre histoire. 

isa 12/02/2013 21:17



c'est pourquoi le sens derrière la technique peut à un moment du projet arriver pour justifier cette lacération d'une réalisation que tout le monde peut trouver aboutie. Cela peut être
immédiatement après la première production ou après avoir exploré la technique, bien la ressentir et poursuivre le projet en faisant apparaitre l'oeuvre de Catherine qui devient la référence ou
en induisant l'idée d'une écriture ou en décidant de reconstruire son travail ou en demandant d'illustrer une action ( exemple:grandir), ou de créer une autre image avec la même peinture, ou
toutes vos idées .... oui je suis d'accord avec toi Joëlle. Et comme le disait Sophie S, beaucoup de possibles s'offrent à vous.



joêlle m. 12/02/2013 17:23


Dernier article publié sur Catherine BOUTTEN 


 Géo-narrations est le titre de l'exposition que propose
la galerie Juste pour vou'Art, consacrée à la peintre Catherine Boutten. Paysages abstraits, technique mixte sur toile,: lacérage, morcelage, découpage, la
peinture de Catherine Boutten est tout cela mais bien plus encore.


« En laminant les bandes peintes, le temps se trouve séquencé et représenté


  en stratifications. Tout ceci, en ne perdant jamais de vue le fait que chaque strate
est reliée à la précédente et à la suivante par des matériaux communs. La continuité, la relativité sont maintenues. Même après plusieurs mètres linéaires de strates accumulées, celle du dessus
conserve des traces de celle du fond... Ou du bas, selon la manière dont on lit l'oeuvre, puisque si l'on parle du fond, on aborde l'oeuvre dans sa
dimension chronologique, alors que si l'on parle du bas, l'oeuvre se trouve appréhendée de façon purement visuelle. » L'artiste offre au regard des
paysages émotionnels.


 


Du 4 août au 30 septembre,
galerie Juste pour vou'Art, route de Caen de 10 h à 18 h. Vernissage avec Catherine Boutten, samedi 4 août à 17 h. 

isa 12/02/2013 18:52



trés trés intéressant Joëlle, cela donne de nouvelles perspectives.



Valérie93 09/02/2013 13:32


Du rêve en période de grève et de crise c'est bienvenue!! Bon après-midi 

isa 09/02/2013 13:45



oh oui mais j'ai toujours été utopiste, et c'est ce qui me pousse à rêver , toutes  les barrières je me dis qu'elles sont franchissables et qu'être auteur de sa vie est un beau
projet ... 



Valérie93 09/02/2013 12:35


Merci Isa, tu es une super coach!!!!!! 

isa 09/02/2013 13:20



 l'avantage avec mon coaching , c'est que je le fais entre deux séances de repassage


et donc je réfléchis à mon slogan tout en m'appliquant sur mon pantalon de gym et donc je propose "SOYEZ L'ENSEIGNANT QUE VOUS RÊVEZ D'ÊTRE avec la coach Isa", c'est pas mal ou c'est
cucul ?



Valérie93 09/02/2013 11:48


Séance 1 : nous avons repris comme support le travail réalisé d'après Marioni.


Consigne:" tu trempes ton pinceau dans la peinture, sans essuyer au bord pour que çà coule, tu traces une ligne en partant de la gauche ( je montre le départ en même temps), tu appuies, il faut
que çà coule.Tu changes de couleur à chaque bande."


On regarde le résultat et on commente ( la différence en partant d'en haut et d'en bas, la taille des pinceaux, la consistance de la painture + ou - d'eau)


résultats: selon les couleurs utilisées, et la taille des pinceaux les résultats sont différents.


Séance 2: Tracer avec la règle puis découper les bandes.


Consigne: " Avec la grande règle tu vas tracer des traits avec ton copain qui va tenir la règle pour toi. Puis vous changez de rôle. Vous pourrez découper vos bandes ensuite"


Séance 3: Séance collective de discussion


Consigne: "Que va -t-on faire de ces bandes?"


Après concertation plusieurs choix:


En collectif: 1 grand carton qui nous sert de paravent pour nos jeux de KIM,


En individuel : 1 petit tableau personnel sur un carré en contre plaqué ( qui dort au chaud dans l'armoire depuis un moment)


Et puis comme certains enfants ont envie de peindre encore, donc nous décidons de laisser le coin coulures ouvert encore une semaine...surtout qu'il y a vraiment un net progrès au niveau de
l'autonomie depuis ces séances, c'est vraiment trop impressionnant car c'est quand même ce qui fait le plus peur aux adultes la peinture qui coule partout et bien çà prouve que non!!!


Séance 4: Donc la semaine prochaine on colle!!!!!!!!! 


 

isa 09/02/2013 12:13



Tu es sur l'objectif technique et c'est trés intéressant ces discussions sur l'observation des résultats selon les outils , leur utilisation, le médium.


Auras-tu un objectif plastique la semaine prochaine à propos du collage, c'est à dire la recherche d'une composition ou toujours l'objectif technique de coller avec le bon geste, les bons
outils ?


d'autre part, comment diversifier les contraintes pour arriver à un travail différent mais qui conserve ton objectif "coller les bandes", tu as déjà répondu en partie avec deux projets
différents : un collectif, et un individuel, est-ce que tu peux encore aller plus loin dans la diversification ?


merci Valérie et vivement les photos !