et si on imaginait une séquence autour de l'artiste fpC ensemble ?

Publié le par isa

fpc4.jpg

Etape 3 de notre projet

 

Poursuivons avec les œuvres de Fabienne, comme à mon habitude, j’aime bien vous emmener dans des chemins de réflexion , ne pas entrer trop vite dans le vif du sujet, la démarche pédagogique est selon moi un travail intérieur , une progression de la pensée, un bouillonnement à laisser émerger, ne pas vouloir à tout prix tout ordonner, se lancer dans des hypothèses, imaginer des situations qui feront coïncider la rencontre d’apprentissages avec la motivation des élèves et pour cela parfois on peut se donner le droit d’inventer de l’impossible à première vue, puis revenir progressivement à ce qui est réalisable. Dans l’article précédent, je vous invitais à créer des problèmes à soumettre aux élèves pour que la situation d’apprentissage ait un sens pour eux, et vous obliger à réfléchir sur ce que vous souhaitiez travailler dans l’exploration d’une œuvre, c’est un parcours un peu inhabituel. L’enseignant qui prépare se situe le plus souvent dans une approche plus concrète, plus pragmatique. C’est à la fois classique et opérant. Le temps, « ennemi » de nos vies, ne permet pas toujours ces phases d’introspection.

 

 

J’ai par ailleurs réfléchi aux problèmes que Valérie M et Sophie ont pu soumettre à leurs élèves lors de leur exploration :

fpC5 

Valérie M qui a choisi d’aborder l’approche plastique de l’œuvre en travaillant sur les formes et la composition a pu demander à ses élèves :

« L’artiste fpC a fait ce tableau, comment pourrais tu faire le tien en utilisant les mêmes couleurs et les mêmes formes ? »

Ou bien

« Comment l’artiste fpC a disposé les formes sur son tableau et si tu devais faire comme elle , comment ferais-tu ? »

Ou encore

« En regardant le tableau de l’artiste fpC, peux tu me dire quelle est la forme que tu vois le plus, est-ce le rond ou le carré , tu vas faire ton tableau et tu vas essayer de faire comme elle »

 

fpc-spiralefpc-fond3 

Sophie ( pas si) sage a choisi d’ explorer les deux aspects

D’abord plastique en s’intéressant à la forme visible sur l’œuvre : la spirale.

Puis de nouveau plastique en faisant réaliser un fond all-over composé de différentes couleurs

Puis technique en demandant une gestuelle qui permette à la peinture de couler sans que le pinceau ne touche la feuille.

 

Les problèmes soulevés ont pu être :

 « Voici l’œuvre de l’artiste fpC, connais-tu cette forme qu’elle trace, à quoi cela te fait –il penser, montre moi si tu peux en faire toi aussi ? »

«  Comment faire pour ne plus voir le blanc de ta feuille ? »

«  L’artiste fpC peint en écoutant de la musique et fait danser sa main, comment est-ce que tu peux peindre sans toucher la feuille en faisant danser ta main toi aussi ? »

 

 

 

 Aujourd’hui, je vous ramène sur des chemins connus et je vous propose de construire une organisation de séquence :

 

-déroulement

-étapes

-matériel

- consignes

 

 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

catherine 13/04/2013 10:08


J'ai juste une question : comment faire pour montrer les oeuvres aux enfants ? j'ai toujours un problème de support, pas d'ordinateur dans ma classe, celui de l'école est difficilement utilisable
(vieux logiciels et mal placé- l'ordinateur-)sur papier comment les avoir au moins en A3 et de bonne qualité ? Désolée Isa tu as peut être déjà détaillé tout ça...

isa 13/04/2013 10:37



oui j'ai déjà évoqué cette question ICI, bien sûr on aimerait avoir une
trés belle reproduction mais il ne faut pas que ce problème soit la cause du non travail sur les artistes et je préfèrais photocopier une oeuvre sur une feuille A4 pour 3 ou 4 élèves plutôt que
de renoncer à leur montrer, c'est un choix.