fiche 10 sauter grimper suite

Publié le par isa

AGIR et S’EXPRIMER AVEC SON CORPS
fiche 10 parcours gymnique

Cette fiche est quasiment identique à la 9, seul le parcours est différent

 

 

 

COMPETENCES: adapter ses déplacements à différents types d’environnements : réaliser des actions différentes en fonction du matériel et de la tâche proposée, prendre des risques mesurés, connaître et respecter les règles de fonctionnement de l’activité ( attendre son tour),fournir des efforts tout en modulant son énergie, faire l’expérience d’actions : sauter ou voler en contrebas , grimper en montant sur des obstacles différents et apprendre à en descendre tout seul.

ACTIVITE: parcours gymnique niveau 2 pour grimper et sauter.
OBJECTIF DE LA SEANCE: phase de référence :  mettre l’élève en mouvement , le placer devant des difficultés à surmonter, un problème à résoudre que l’entraînement va l’aider à dépasser  .

 

 


MATERIEL:
voir le plan du dispositif. Utilisation d’un matériel minimum que l’on peut retrouver dans une majorité d’écoles.



DEROULEMENT:

Un espace est délimité dans la salle. Six cerceaux permettent six possibilités d’entrée et de sortie.

L’enseignant demande aux élèves ce qu’ils pensent venir faire.

Ils observent le matériel et commentent ( nommer les éléments et imaginer une utilisation).

A partir de ces commentaires, l’enseignant confirme ou propose l’utilisation du dispositif : «  Vous rentrez par une porte, vous allez où vous voulez en grimpant  et sautant sur les éléments du dispositif, un seul enfant sur le tapis de réception, pour réussir il faut tenter de faire le chemin seul sans aide,lorsque vous êtes fatigués ou que vous voulez regarder vos copains , vous sortez par une porte ».

 

L’enseignant et l’ATSEM se positionnent en parade aux endroits les plus complexes.

 


DUREE:
5mn pour les explications, 20 mn d’utilisation, 5 mn retour au calme par des exercices de relaxation.



RETOUR EN CLASSE:
Chaque jour, une marionnette ( donc un élève) va expliquer à Dalma ce qui a été fait en EPS, ces explications seront d’abord d’ordre descriptif nommer le matériel, nommer les actions puis ensuite d’ordre reformulatif , donner les consignes de sécurité, les consignes d’actions, d’ordre évocatif, dire ce qu’on a fait , comment on a réussi, ce qui était difficile. Ces moments de langage vont varier au fil des semaines en prenant appui sur des photos, sur des maquettes, sur des représentations du matériel dessiné, sur des vidéos. Le but est de créer une interaction « vécu corporel » et maîtrise de la langue, un des pôles d’action de l’EPS.


COMMENTAIRES /CONSEILS:

 

·        Cette phase de découverte peut durer jusqu’à 5 à 6 séances en fonction des réponses des élèves et de leur aisance corporelle.

 

·        Ce dispositif ne doit pas être trop facile dans la mesure où les élèves doivent être confrontés à des difficultés afin d’avoir à résoudre un problème qui engendre une phase d’entraînement pour laquelle ils comprennent le sens.

 

·        L’enseignant peut introduire des contraintes telles que : "obligation de passer aux six portes" ou encore  "changer de façon de passer sur un élément " ou bien encore "faire différent de celui qui est devant moi" …….. Toutes ces variantes doivent être explicitées en groupe et comprises de tous.

·        Ce grand dispositif est lourd à installer, il peut être décidé qu’au sein de l’école, toutes les classes l’utilisent afin de ne faire qu’une seule installation par jour, c’est une question d’équipe.

·        Tout manquement aux règles d’utilisation du matériel et de respect des autres enfants doit être repris , les premières séances sont déterminantes pour le bon fonctionnement de ce type de séance EPS, l’enseignant doit évoquer avec ses élèves la sécurité et élaborer avec eux les règles qui s’avèrent essentielles pour un  bon déroulement.

·        Les trois questions auxquelles l’élève doit être amené à répondre sont :

Qu’est ce que tu dois faire ?

Est-ce que tu sais à quoi tu es arrivé ?

Est-ce que tu sais comment tu as fait ?   

Cela peut être dit durant les séances soit au regroupement , soit individuellement  de façon informelle mais aussi durant le moment de verbalisation avec la marionnette Dalma à qui il faut expliquer la séance.


SCHEMA DESCRIPTIF DU DISPOSITIF:

Fiche à télécharger


 

 

Publié dans fiches EPS 2009-2010

Commenter cet article

Anne 19/01/2010 22:45


Merci une fois de plus pour ces pistes de réflexion. Pour ce qui est de la motricité, je travaille aussi depuis longtemps par cycle d'activités. Concrètement, pour ces parcours que j'ai mis en
place en adaptant, comment gérer le fait qu'on peut entrer par plusieurs cerceaux et donc que les enfants sont amenés à se croiser sur certains éléments. Ca me pose problème parce que certains
enfant sortent du parcours à cet endroit (et non par un cerceau) parce qu'ils doivent descendre de l'élément pour laisser passer un autre enfant. J'ai essayé de matérialiser des sens de déplacement
avec des flèches (beaucoup trop abstrait) et avec des empreintes de pas (un peu mieux) mais ça ne me satisfait pas. As-tu rencontré ce probléme,et trouvé une solution ? merci d'avance


isa 19/01/2010 23:39


C'est vrai que c'est une difficulté à gérer, comme sauter quand le tapis est vide, toutes ces petites choses qui font capoter quelquefois une belle séance bien préparée. Pour cela , il y a aussi
besoin d'entraînement et selon les années, il m'est arrivé d'annoncer aux élèves que la séance n'allait servir qu'à apprendre à respecter la bonne utilisation du matériel. Ainsi le défi était de ne
pas sauter si un enfant était encore sur le tapis, les élèves se voyaient attribuer deux bracelets ( en tissu, c'est trés pratique en EPS), ils perdaient un bracelet dés qu'ils enfreignaient l'
exigence de la séance, le but étant d'avoir encore un bracelet, une séance ne suffisait pas, l'autre séance , ils n'avaient plus qu'un seul bracelet. Ces défis sont trés efficaces. Enfin , il y a
aussi la possibilité de créer des entrées et des sorties et de ne plus avoir ce problème de passage dans un sens et dans l'autre. Mais c'est important qu'ils apprennent à tenir compte des
autres.