fiche auto-évaluation pour jeu de l'épicerie chez Laurent: tribune libre

Publié le par isa

tu écris-copie-2

Super le jeu de l'épicerie... D'ailleurs le restaurant et ses menus est ouvert 24h/24 !

Je t'envoie une feuille qui nous permettra de garder trace de ce qui a été fait, et surtout ensuite aux plus dégourdis (petits et moyens) de jouer seuls

 

+ FICHE RECAPITULATIVE pdf

+ FICHE RECAPITULATIVE open-office

Laurent

Publié dans tribune 2014

Commenter cet article

edith 01/12/2013 18:49


Présence et participation des parents: c'est même une condition sine-qua-non pour une inscription en classe passerelle par exemple.


Considérant que l'accueil d'un tout-petit implique aussi l'accueil de ses parents. La participation à la vie de la classe familiarise aussi bien l'enfant que l'adulte avec le milieu scolaire dans
l'optique d'une meilleure réussite et d'une meilleure confiance mutuelle. 


Je te remercie Laurent pour tes explications et pour avoir relaté ton expérience avec des parents invités à partager des temps de vie de la classe.


Super intéressant tout cela.


Comme je ne suis pas la progression d'Isa, j'avais zappé l'activité "jouer au restaurant"

Laurent 01/12/2013 13:12


Oui, ce sera le troisième parent à venir passer une demi-journée avec nous. Mais tu as raison, cela fait environ 10 ans que je lance cette invitation et jusqu'à cette année, c'était très rare que
les parents osent venir passer un temps avec nous (je viens de changer d'école cette année)

isa 01/12/2013 16:01



néanmoins en proposant  tu installes de la confiance et les relations sont consolidées par cette ouverture.



Laurent 01/12/2013 08:43


Oui, cela fait maintenant plusieurs semaines que les enfants cuisinent, utilisent et nomment le matériel qu'ils utilisent, la dernière fois pas plus tard que vendredi... 7 papis et mamies sont
venus travailler avec les élèves et ont cuisiné leurs soupes que les élèves (et les grands parents) ont offert en goûter aux parents à 16h15.


Non, les élèves n'ont pas cuisiné les plats nommés dans la fiche; ces plats font partie du jeu que nous propose Isabelle cette semaine (à retrouver sur le site). La semaine dernière, les élèves
ont beaucoup pratiqué le jeu du restaurant (après avoir longuement manipulé, notamment sur le travail de Spoerri, les objets dans le coin dinette-poupée). Ils ont rapidement pour certains joué au
restauurant de façon autonome.


Je pense que l'épicerie tournera assez vite également en autonomie. La fiche me permettra effectivement de garder trace du travail réalisé, de faire un retour plus facile avec tel ou tel élève
"Ah oui, tu as réussi à faire les courses pour les carottes rapées ? On les refait ensemble ?..." Autre application de cette feuille : une maman vient passer la mâtinée avec nous lundi. Elle aura
en charge ce jeu; cette feuille lui permettra d'être un peu guidé sur le travail à réaliser avec les élèves qui auront décidé d'aller travailler avec elle. 


La fiche n'est pas du tout dans la ligne de garder une trace pour les parents... Ils sont prévenus depuis la rentrée que 95 % de notre travail ne laissera aucune trace; par contre, la classe est
toujours ouverte pour le parent qui veut venir passer 1 heure ou une demi journée avec nous pour se rendre compte du travail réalisé. La seule condition est de ne pas venir à 2... pour éviter
l'effet salon de thé !

isa 01/12/2013 11:46



et les parents viennent ?



edith 30/11/2013 19:48


J'aimerai des explications sur ce qui a précédé l'apparition de la fiche.


Les enfants ont-ils réellement cuisiné?


Chaque photo renvoie à un travail réalisé en collectif et tu soutiens le souvenir de ce travail par la photo qui doit orienter les jeux des enfants dans le coin-marchande?


Je fais ainsi pour le coin-cuisine:


Etape 1: on travaille ensemble une situation avec un matériel spécifique ou une recette que j'apporte.


Etape 2: je demande au plus grand nombre de participer devant les autres, en employant le vocabulaire, en reproduisant les gestes...donc je peux faire 2 ou 3 fois la même séance. Je prends des
photos.


Etape 3: le matériel suscitant la nouvelle situation de jeu intègre le coin-cuisine, avec quelques photos et pendant les temps de jeux les élèves ont la possibilté de se référer aux
photos-souvenirs de l'activité.


Je remarque que dès lors que ce dispositif est instauré (avec colliers pour jouer à 2 dans le coin-cuisine) les enfants apprécient et jouent vraiment bien et me reparlent de ce qu'ils ont fait
sur ce moment de jeu, ce qui enrichit à nouveau la situation.


Je laisse les binômes se former librement, je veille malgré tout au passage de chacun (grille pour noter qui a participé) ou (pour les GS en fin d'après-midi) je forme volontairement des
binômes...et j'ai de vrai belles rencontres entre enfants qui ne se parlent pas forcément. 


Je ne sais pas si ce que je raconte est clair, mais j'ai l'impression que ton travail va dans le même sens que moi....avec pour toi, en plus, une trace du passage de chaque élève dans le coin.
Cette feuille individuelle est-elle aussi à destination des parents pour expliquer et laisser une trace d'une activité langagière?

isa 01/12/2013 11:43



il s'agit d'un prolongement de ma proposition de jeu de l'épicerie en semaine 12 ICI