fiche marionnette pour Pascale et les autres

Publié le par isa

erreur

Pour répondre à Pascale ( message personnel) qui semble préoccupée par le maniement et l’utilisation d’une marionnette dans la classe, j’en profite pour rappeler quelques points dont j’ai dû parler ici ou là.

 

Le choix de la marionnette : Il est préférable de choisir une marionnette avec laquelle on se sent bien à la fois du point de vue esthétique et affectif mais aussi du point de vue du maniement ( à ce propos les marionnettes de chez Bailly sont faites avec 5 doigts, elles sont enfilées comme un gant ce qui facilite la manipulation).

 

Où ranger la marionnette dans la classe : Personnellement, j’avais une pochette accrochée au mur qui permettait de caler la marionnette de manière à ce qu’elle sorte la tête et un peu les bras comme si elle regardait les élèves. Cette pochette était placée en hauteur et les enfants n’y avaient pas accès de manière à lui donner une place singulière pour qu’elle ait une aura qui faisait que lorsqu’enfin les élèves l’emmenaient chez eux, cela devenait extraordinaire.

 

Quand faire parler la marionnette : rituellement au cours du regroupement 1 ( cf préparations), elle est celle qui interroge, qui évoque des problèmes d’enfance, qui sert d’intermédiaire entre l’enseignant et les élèves notamment les petits parleurs, elle permet une identification et elle aide à résoudre des problèmes.

 

Comment faire parler la marionnette : il suffit de changer un tout petit peu sa voix , la rendre un peu enfantine mais les élèves ne s’attachent pas vraiment à cela, puisque lorsque je recevais des stagiaires PE et qu’ils prenaient en main le regroupement, Dalma changeait donc de voix et aucun n’en faisait la remarque. Ils sont attachés à la marionnette comme ils peuvent l’être pour leur doudou, mais ils savent que ce petit personnage n’est pas un être humain. D’ailleurs souvent lors des récits de vie en période 5 , quand ils évoquaient Dalma chez eux, il y avait des remarques du type : il n’a pas de bouche , il ne peut pas manger, ou il saignait pour de faux ….

 

Les accessoires de la marionnette : il arrive que je parle du petit sac de Dalma ( rentrée des classes), il suffit d’y mettre ce qu’un enfant a dans son cartable : un doudou, un mouchoir, un vêtement de pluie ( si on a )….. bref tout ce qu’on peut imaginer. Quant à la valise qui lui permet de partir en voyage chez les enfants en période 5, elle contenait toujours : un doudou, un livre, une brosse à dent, un pyjama et d’autres accessoires selon l’année.

 

N’hésitez pas à rajouter des idées que vous avez eues avec votre marionnette, ou que vous aimeriez mettre en place.

 

 

 

Publié dans rentrée scolaire

Commenter cet article

P€GGY 01/09/2013 21:25


J'ai décidé de "recycler" une ancienne peluche de mon fils pour m'en servir de mascotte. Il s'agit d'un doudou/marionnette représentant
une jolie souris. Ce sera Mimie, la souris ! Une première pour moi, je n'ai jamais utilisé de mascotte en classe, mais l'idée m'enchante car j'aime beaucoup "théatraliser" !lol


Bonne idée de lui préparer un petit sac dans lequel se reposer... je m'y mettrai demain soir !

isa 01/09/2013 21:47



Mimie la petite souris, c'est mignon ,P€GGY! On dirait que tu t'amuses bien dans ces recherches !



claireb37 01/09/2013 12:58


Sur les conseils (précieux) de ce blog, je me suis tout de suite lancée dans le projet de la marionnette, c'était il y a 3 ans, avec Bébés Chouettes. J'avais trouvé
dans le grenier de l'école une belle marionnette de chouette. Au début, j'avais l'impression d'être ridicule avec ma CHOUCHOU, à parler avec une drôle de voix. Mais quand on observe les réactions
des enfants, et notamment les plus réservés, quel bonheur de les voir sourire et regarder avec tendresse le bout de notre main habilement animée. Alors, laissons notre timidité et notre
pudeur de côté et jouons le jeu du théâtre!!


L'année suivante, j'avais opté pour la marionnette escargot PACO utilisée dans maternailes. Elle est extra car très vivante et vraiment expressive avec sa tête qui peut se cacher dans sa
coquille.


Cette année, ce sera un loup, car le thème de notre école primaire est: LES MONSTRES...

isa 01/09/2013 13:15



oui c'est ça le souci, la timidité ! Vaincre sa timidité en osant manipuler une marionnette qui parle... ça vient petit à petit et après on n'y pense même plus !



magali degouys 01/09/2013 06:01


Bonjour et un immense merci pour ce site qui est une véritable source d'inspiration et centralise tous les apports pédagogiques et psychologiques dont on a souvent besoin ! Quelle
effervescence ! Je débute cette année avec une classe de petits / grands (ça fait 5 ans que je n'avais que des grands) et j'ai tout de suite eu envie de travailler avec une marionnette aussi
votre dossier m'a été très précieux. J'ai cru comprendre qu'il y avait  un contrat d'accueil, lorsque Dalmas part dans les familles, qui précise certaines choses à faire avec lui.
Pouvez-vous nous en dire plus ?


Merci d'avance


Magali

isa 01/09/2013 08:57



il faut lire la rubrique écrire un livre ICI, il y a dans le sommaire un
article "Carnet de voyage: outil multiple", bienvenue Magali



Mem Pakap 31/08/2013 21:19


Comme nous sommes deux Pascale à intervenir sur le blog actuellement, je deviens "Mem Pakap" mais je reste toujours sur mon île !!

isa 31/08/2013 21:21



oui c'est bien de nous donner des repères, on va s'y perdre 



Pascale 31/08/2013 19:54


moi aussi j'ai des problèmes de touches .. " qui me conforte" évidemment... comme ce blog bien sûr !!

Edith 31/08/2013 19:45


J’ai reçu mon
loup des Editions Bailly …et je suis maintenant décidée à le faire devenir la mascotte de la classe.





J’ai aussi
ressorti toutes les marionnettes de l’école et je les ai mises en valeur dès le hall d’entrée : elles vont décorer et au fur et à mesure de la journée ou de la semaine, elles vont
« sortir » de leur décor pour accompagner les enfants lors de leurs déplacements dans l’école.


J’ai prévu des comptines ou chansons en rapport avec chaque animal que j’ai accroché au mur, et j’ai prévu un rangement (poches plastiques) pour accueillir chaque marionnette par la suite, ainsi
que les textes des chants et comptines associées. Je ferai peut-être un système de prêt à la maison dans un sac……clin d’œil à Emilie.


 


J’ai aussi retrouvé des marottes illustrant des albums ou contes….je vais les recycler, et en faire d’autres avec mise à disposition aussi, mais je ne sais pas encore comment.


 


N’ayant pas eu le temps cet été de réaliser ce dont je rêvais en suivant Emilie dans ses propositions de sacs, de marionnettes illustrant les albums, j’ai fait avec ce que je possédais, j’ai
réutilisé du matériel autrement…c’est très riche aussi comme démarche.


 


La marionnette va donc prendre une importance dans ma classe….en écho à l’article d’Isa d’aujourd’hui.


 


Je n’arrive pas à ajouter un commentaire dans l’enquête de satisfaction (ni lire les vôtres non plus), mais je voulais dire aussi que je suis une accro. du blog et que vos réalisations
m’inspirent beaucoup. Quant au soutien, la disponibilité et l’inventivité d’Isa, je n’ai qu’un mot à dire : MERCI

isa 31/08/2013 20:11



Edtih, change de navigateur, tu prends Google chrome et tu n'auras plus de problème de lecture ni de commentaire ....


et merci pour cette belle photo 



Pascale 31/08/2013 19:05


Merci Isa pour cet article qui me conforme dans cette envie d'utiliser une mascote et qui me réconforte dans la mise en pratique. Merci aussi à Emilie. On est parfois bloqué par des détails
pratiques mais là je vois mieux comment mettre cela en place dans ma classe ! J'ai trouvé une petite souris avec des bras, une bouche (indispensable !) et même des jambes, reste à lui
trouver un nom !!

Emilie44 31/08/2013 13:00


Pour l'instant à 35 ans, j'ai encore des forces pour leur courir après! lol

Emilie44 31/08/2013 12:18


"J'ai depuis retrouvé" bien sûr... Dommage qu'on ne puisse pas modifier nos commentaires une fois qu'ils sont envoyés, ça permettrait de rectifier les fôttes
d'aurtograffe! lol

isa 31/08/2013 12:55



deux fois sur la page Facebook du blog, j'ai dû supprimer mon envoi pour corriger ensuite , on veut aller trop vite , je me demande bien pourquoi 



Emilie44 31/08/2013 12:14


Dans ma classe, je n'utilise pas une marionnette mais une petite peluche en forme de singe rose, avec des scratchs au bout de ses grandes mains. Je la tiens juste
par derrière, en mettant mes doigts sous ses bras pour les faire bouger un peu. Quand je veux être plus précise avec des mouvements de mains, je prends simplement le bout de la main et les
enfants l'adorent. Sa place quand je ne m'en sers pas c'est dans son cocotier! J'ai fabriqué un grand cocotier qui est sur le bord de mon coin-regroupement, dessus j'ai mis une pastille de
scratch autocollante et je l'y accroche facilement. C'est une peluche que j'avais trouvée à 50 centimes sur un vide-grenier! J'ai depuis retrouvée la même mais en jaune, donc Sissi a été rejointe
dans son cocotier par Coco son mari! C'est lui qui fait des bêtises parfois dans la classe (cette année, il avait mélangé toutes les pièces des puzzles pendant la récré!). J'ai aussi trouvé un
autre mini singe à scratch avec un petit sac d'école sur le dos, donc c'est l'enfant de Sissi et Coco, les élèves ont décidé de l'appeler Kissa.

isa 31/08/2013 12:58



c'est fécond chez toi , à la fin de ta carrière, tu vas être à la tête d'une famille de singes intrépides et ce sont les élèves qui te diront comment les faire obéir parce que tu ne
pourras plus courir après