l'observation, ressource insuffisamment exploitée :dans la série " Je recycle"

Publié le par isa

doisneau 8

Pensant à toutes les nouvelles personnes qui viennent sur le blog et sachant qu'il n'est pas toujours facile de s'y retrouver, je propose une série " je recycle" qui édite à nouveau les articles que j'ai écrits il y a quelques temps.Ici, il s'agit d'une observation "Observation 1: ALEX ( agitation, violence) dans la catégorie " Les élèves"

 


 

Comme vous l’avez compris avec différents articles postés sur l’observation, je pense que celle-ci est un élément important dans la pratique du métier.


A ce sujet, je vous propose une série d’articles contenant chacun une observation que j’ai faite , vous pourrez ainsi visualiser cette pratique, comprendre ce qu’elle apporte, et  relativiser le travail supplémentaire que celle-ci donne. Vous verrez que ma démarche n’est pas de remplir des écrits, mais de façon synthétique d’arrêter le regard sur un élève et brièvement donner ma façon de le voir, de le comprendre et de rechercher ce qui peut l’amener à évoluer. Vous aurez l’occasion de retrouver certains comportements que vous avez observés , qui parfois vous ont laissé impuissant, vous constaterez que c’est universel et qu’il est mieux de mettre en commun nos façons de faire pour que chacun avance vers le meilleur et ne se sente plus seul.  

 

Voici pour mémoire le déroulement d’une séance d’observation :

 

Les élèves sont dans la salle de jeu , du matériel en nombre et varié est à leur disposition.

Aucune consigne, seules les régles de vie sont  rappelées : ne pas crier, ne pas se faire mal.

Les élèves vont jouer environ 20 minutes.

Je n’interviens que lorsque les règles n’ont pas été respectées.

Je me trouve toujours au même endroit, appuyée sur un meuble afin de pouvoir écrire plus aisément. Au préalable, j’ai choisi quel élève observer, je ne m’attache qu’à lui, je note ( dans ma grille d’observation) tout ce qu’il fait, dit ( si je l’entends), quel objet il utilise, vers quel élève il va, ses déplacements, ses mimiques, ce qu’il me dit, ses regards …..

Ce sont ces notes que je reprends afin de remplir ma fiche d’observation. Celle-ci me permet ensuite de réfléchir à l’aide individuelle que je pourrais apporter à chacun dans sa propre construction de personne et d’élève.


PREMIERE OBSERVATION : ALEX

 

Relation aux autres :

Il a des relations agressives avec de nombreux enfants. Tous ses jeux sont violents et agités. Il va vers tous ceux qu’il croise sur son chemin. Il aime jouer avec Maxime, il s’énerve, rit, court sans tenir compte des autres et les heurte sans s’excuser. Il joue à être menaçant.

 

Relation au matériel :

Il prend les objets des autres, il n’y a que ceux-là qui l’intéressent, d’ailleurs en début de séance, il attend que tout le monde se serve. Il ne respecte pas le matériel ( renverse les plots rangés par Emilie).

 

Relation à l’espace :

Il se jette par terre très souvent, il court beaucoup.

 

Relation à l’adulte :

Il m’observe beaucoup car il sait qu’il ne fait pas toujours bien et attend que je ne le regarde pas pour faire peur ou mal. Il tient compte de ce que je lui dis.

 

Bilan :

Alex m’était apparu comme un élève qui avait tendance à se faire oublier, mais je m’aperçois après observation qu’il déborde d’énergie et qu’il a une dose d’agressivité importante à dépenser. Je suis là pour modérer ses excès et le rassurer car je pense qu’il a peur. Cependant, il faut qu’il entre en relation avec les autres d’une manière différente. Le respect qu’il montre envers l’adulte doit aussi être le même envers les autres enfants et envers lui-même. Il faut travailler cette notion là avec lui en la verbalisant pour lui.

 


 

 

Liens dans le blog pour articles précédents sur le sujet :

 

Pédagogie de l’observation

 

Fiche d’observation


Connaitre ses élèves pour individualiser l'aide

 

Publié dans devenir élève 2013

Commenter cet article