la question du Jeudi sur les coins jeux: ce qui s'y passe

Publié le par isa

question

En ce mois d'Octobre, afin de prolonger notre réflexion sur les coins jeux, je propose de poser une question tous les jeudis. Comme toujours sur ce blog, la confrontation est bienvenue, elle permet d'élargir sa pratique aux autres points de vue,chacun tirant ensuite ses propres conclusions.

 

Dans les coins jeux  :

Peu importe ce qui s’y passe du moment que c’est calme

 

Pour ou contre 

Publié dans devenir élève 2013

Commenter cet article

Olaine 15/10/2012 18:54


Merci Isa , des petites choses nous échappent , je n'avais pas pensé à ce coté du bonheur des enfants à l'école ressenti par les parents et l'alternative au "chut" j essaie dès demain!


Aujourd'hui, rangement? et diaporama des photos du W E j'espère!!Olaine.

isa 15/10/2012 19:16



rangement 



Olaine 14/10/2012 13:53


Bonjour Isa et à tous et toutes


J'ai 1 chanson pour toi mais elle arrive un peu tard!


C'est ton anniversaire:... aujourd'hui tu as .... Nous allons faire une fete pour tes..ans  ect Très bonnes journées ,cela fait tellement de biens à tous ces moments là c'est de l'or.


J'arrive tard sur la discut, mais cette année à la fois je m'amuse et je dois etre optimum: je travaille 3jours m,j,v et la semaine suivante 2jours m,j.On reparlera de cela ,j'ai vu une discut
ces jours ci, faut.....


Bref CONTRE:peu importe ce qui s'y passe.


POUR: les coins jeux ont leur place dans la classe, ce sont des activités de langage, de maths d'apprentissage du vivre ensemble.


Ici, ils font parti des apprentissages 1er des petits ( et des grands bien que le tps qui leur est consacré est bcp moins grand et c'est peut-être bien un mauvais choix),ce sont des ateliers à
part entière( je regrette d'avoir trop peu de temps pour écouter et regarder ce qui s'y passe)


Enjeux 1er de l'école:socialisation.Eh bien jouer ensemble, en se partageant les jouets, en écoutant le jeux de l'autre, en lui montrant le sien..puis accepter de jouer comme l'autre m'a fait
découvrir.


On est dans j'écoute le point de vue de l'autre, il écoute mon point de vue, on discute fort car je voudrai qu'il fasse comme je dis, chacun reste sur ses positions, sa tangue!! ou les choses
bougent petit à petit parce que je prends à mon compte l'idée de l'autre, qui n'est peut-être pas si mauvaise que cela et on l'améliore ensemble parce qu'on prend en compte l'avis des 2.


Oh là là...Bref pour dire qu'a force d'être malmennée par les autres points de vue et les instructions peu favorables à la maternelle j'avais trop d'activités vers la primatisation de la GS
et des autres sections .Mais par contre je tiens à l'école maternelle où l'on travaille, l'on apprend par des activités ludiques appropriées aux ages, capacités, attentes des elèves.Les "amuse
toi bien" des parents le matin me font grincer les dents, ainsi que"nous avons été inscrire P. à la vraie école" au mois de mai en GS!!


Là c'est hors sujet, je reprends: Avant le stade de l'imagination des sénarios, oui il est important que nous proposions des sénarios découverte.Et là merci Isa, je n'ai que 6 petits, d'accord,
mais B. et L. ont des personnalités très tranchées et peu socialisées à la maison!..Grace aux consignes de jeux claires et structurées, j'observe que ces petits diables sont pdt 5 à 10 mn
tellement concentrés dans les gestes à accomplir qu'ils en oublient presque le copain, c'est dans 1 sd temps,qd la technique leur est devenue familère OU bcp trop difficile que les enjeux peuvent
"déraper"; en cas de gestes brusques c'est Intervention Rapide et Efficace MAIS si on y arrive dans le calme et le silence; c'est pas facile mais
je remarque que cela fait bcp + d'effet aux belligérants et suit la discussion adulte/ enft que c'est-il passé ? et un petit coup de l'histoire de la semaine, Merci Isa!,et affiche de la regle .


Tant qu'il y a échange de stratégies sans trop d'intimidation l' atsem et moi essayons de ne pas intervenir, c'est le" HAUT débit" de langage qui gêne plutot les activités des grands( qui iraient
bien eux aussi jouer!!) ;celle qui gère l'activité PS y va de son " plus doucement, moins fort, CHUT!!!"


On essaie plutot de se rapporter l'une l'autre ce qui a été vu , entendu qqs fois cela donne matière à :"montrer ce que l'on peut aussi inventer comme nouveau jeux".Ils deviennent créateurs.


Je suis preneuse d'autres stratagemes que "plus doucement, moins fort, chut "  je me pose tjrs la ? Certains coins jeux sont nomades dans la classe est ce un handicap?( y a le pb place oui
mais...) ou disparaissent pdt qqs temps pour ressurgir qqs jours (coin eau par ex).


 


 

isa 14/10/2012 16:32



Il ya beaucoup de choses dans ton commentaire Olaine et je commence par te remercier pour les petits mots personnels du début.
concernant les coins jeux, tout à fait d'accord sur l'enjeu de socialisation et sur l'importance de laisser les points de vue de chacun aller à leur terme, notamment en argumentation , c'est un
exercice tellement important pour la suite de la vie.... concernant les remarques des parents sur l'aspect ludique tellement associé à l'école maternelle, je pense que le bénéfice de celles-ci
montrent qu'au moins là les enfants sont considérés comme heureux d'y aller parce qu'ils  jouent, alors bien sûr il peut y avoir un côté un peu désinvolte et pas sérieux du jeu, à nous de
montrer qu'il s'y passe des choses sérieuses. 


concernant une alternative au "Chut , plus doucement ..." je te propose celle qui argumente du genre " Tu nous gênes, je n'entends pas ce que me dit X ou X n'entend pas ce que j'ai à lui
dire", c'est trés efficace parce que là le "chut" prend son sens.


enfin que les coins jeux soient nomades ou saisonniers, pourquoi pas, c'est toi qui mène ta classe et tu peux ressentir  le besoin de faire tourner du matériel, des possibilités
d'action en fonction de ton thème ou de l'avancée des élèves.... 



sylvie 12/10/2012 12:19


Tiens, c'est marrant, c'est ce que je pensais ajouter ds le coin chambre: chien + niche!!! Mes filles ont beaucoup joué avec ! Par contre, pour la "vraie" vaisselle... porcelaine? cristal? Non je
blague mais quelle sorte de vaisselle? Tu ne craignais pas la ccasse, les coupures? Les casseroles, les couverts d'accord mais pour les assiettes, verres, bols? Que proposais tu? 


Sinon bonani à ton granpeti ou petigran ! Dans quelle vaisselle le gâteau, le champ? Plastique? beurk, t'as raison! Et la nappe ? On veut tout savoir!!!!!!Bise


 

isa 12/10/2012 12:46



La vaisselle utilisée dans ma classe était de la récupération, vieilles assiettes qui se cassent en grands morceaux, gobelets en plastique dur ( pour les verres) ou vieilles tasses en
fer, vieilles fourchettes , couteaux qui ne coupent pas, vraies petites cuillères, vieilles casseroles, vieilles poeles, bols en plastique dur. Et dés qu'une assiette cassait, la consigne était
on ne touche à rien, ce n'est pas grave, mais surtout on ne touche à rien. merci pour mon fils !



sylvie 11/10/2012 22:41


…Ah ça turbine, ça turbine dans ma tite tête : Non je n’ai finalement pas instauré les  colliers et bien sûr j’observe comment cela se passe, ce qui s’y passe (pas toujours de très près je dois dire car les enfts qui  font des puzzles m’intéressent aussi ( cet aprèm, je leur ai proposé des puzzles de différents niveaux de difficulté et là aussi pour qu’il y ait apprentissage,
il est nécessaire de fournir, différencier après avoir observé leur possibilité, leur envie ou non d’oser, d’essayer). Bref, voilà quelques images que j’ai ds la tête : Raphaël qui passe
devt moi avec la serviette de bain du BB sur la tête ( il ne fait pas de bruit, ne crie pas comme la dernière fois donc je n’interviens pas mais je me dis qu’il serait intéressant de proposer des
déguisements un moment ds un coin), 3 filles ont un sac sur l’épaule et vont s’asseoir sur les bancs et un pique nique s’organise….(A un moment  je
rappelle la règle « on ne fait pas de bruit  sinon… »  car le volume sonore est un peu trop
important), Dans la cuisine à un moment donné, je m’aperçois que de nombreux éléts sont par terre (c’est vrai qu’elle n’est pas très grande, il va falloir que je la repense ! Mais
j’interviens et je dis aux enfts présents que je veux voir si ils savent ranger la cuisine : je les aide à trouver la place de l’objet, à chercher la photo….je me dis que la marionnette va
certainement intervenir avec un scénario qui les inciterait à mettre le couvert : j’ai des sets de table que j’avais confectionné, avec 3 couverts et assiettes de 3 couleurs
différentes : effectivement 1 atelier de 3 enfts est possible…pour mettre la table et faire des maths :Il faut que je réfléchisse à mon matériel, aux consignes…Par ailleurs, proposer un
jeu de loto (ou mémory) avec les objets des coins chambre et cuisine, cela, je l’ai déjà fait une autre année : au préalable, je faisais un kim visuel afin que toute la classe utilise le
même vocabulaire.  Dans la chambre, je n’ai pas de lit pour les poupées et là….il faut que j’y remédie et que je pense à un atelier d’habillage ou
 rangement des vêtts avec tri ds des boîtes…(selon  que je propose une activité de motricité fine ou
maths). Je remarquais cet aprèm un petit garçon qui utilisait la boîte de pâte à modeler qui a 1 poignée comme une caisse à outils….Je pense que je vais m’en procurer une avec des outils
dedans…


 Voilà, c’est cela pour moi les coins  d’imitation : de quoi ont-ils besoin pour « imiter », faire semblant, quelles sont leurs aspirations, comment  faire pour qu’ils les investissent et qu’il y ait interaction donc langage et après qu’est ce que je leur propose pour qu’il y ait divers
apprentissages ?  Réfléchir à des ateliers dirigés dans les coins  qui puissent devenir autonomes
m’intéressent bien.



Excusez mon manque de synthèse...

isa 11/10/2012 23:18



non non Sylvie, c'est intéressant aussi de suivre une réflexion qui se développe sous nos yeux.


Je l'ai déjà dit ( je ne sais plus où) mais dans la cuisine de ma classe, la vaisselle était de la vraie vaisselle et de ce fait, il y avait peu de casseroles par terre ni de verres , ni
d'assiettes sauf pour le chien (bien entendu)



Fred62 11/10/2012 22:28


La petite section c'est l"année du déménagement On retrouve facilement les encastrements servant de mixture dans les
verres ou bien mes petits élèves adorent soulever la bassine à vaisselle et fourrer dans le meuble tous les ustensiles qui s'y trouvent... dans ce coin cuisine! Une année un élève coinçait
systématiquement les couteaux dans la caisse enregistreuse . Cette année mon petit Marc adore promener quelques
couteaux et fouchettes dans la poussette ou alors le téléphone (qui a un énorme succés soit dit en passant).


Ils mettent aussi tout à la bouche, donc quand je m'attable pour manger un petit quelquechose... mes plats sont bien baveux: "Je vous ai déjà dit qu'on faisait semblant!".


Il n'y a pas (pendant une bonne partie de l'année) de jeux appelés d'imitation et d'imagination pour la plupart des élèves.C'est pourquoi il est difficile d'y avoir le calme et il est forcé que
nous intervenions, nous adultes, pour impulser cette imagination, relancer les actions qui peuvent se jouer dans ces coins.

isa 11/10/2012 23:00



ah je suis contente que tu emploies ce mot " imagination" , voilà effectivement une des grandes fonctions du coin jeu "développer l'imaginaire" et ça c'est difficilement évaluable même si
avec nos yeux de professionnels , nous sommes bien équipés pour voir ceux qui en ont déjà un bon sac... Oui, le coin jeu donne cet espace de création, et pourquoi ne pas mettre le couteaux dans
la caisse enregistreuse ,alors à force il comprend que non franchement c'est pas terrible d'entendre la maitresse s'énerver à tenter de décoincer l'engin. Mais quel plaisir que toutes ces
inventions- créations, enfin ils ont un lieu pour agir et tester leur imaginaire, pour faire comme ils voient autour d'eux et s'y entrainer pour comprendre le monde qui les entoure, ils peuvent
agir dans un espace sécurisé, aménagé et équipé. Leur besoin de démémagement est comblé. Tout cela fait partie de notre travail invisible mais tellement important , tellement crucial, tellement
irremplaçable. Combien l'imaginaire sera déterminant ensuite dans leur vie, dans leur scolarité ...... rappelons nous de cela ! 



Elaine 11/10/2012 21:18


Utilisation des oins jeux: à l'accueil c'est très libre, notamment au niveau du nombre d'enfants accepté à chaque coin et je les observe peu( l'ATSEM s'en charge, moi je suis avec les enfants qui
arrivent et leurs parents et ça me prend tout le temps d'accueil car je discute beaucoup avec les parents), ensuite, sur le temps des ateliers, il est possible que j'ouvre certains coins jeux
(mais jamais tous en même temps) et cette fois-ci les enfants peuvent y aller s'ils ont un collier du coin jeu ce qui me permet de réguler le nombre et la composition des petits groupes (je n'ai
aps de groupe de couleur donc les groupes bougent tout le temps), sur ce temps là j'essaie ne fin d'atelier d'observer un peu plus. L'après-midid, il m'arrive régulièrement de ne tenir aucun
ateleir afin de pouvoir vraiment observer ce qui se passe dans les coins jeu (qui sont également ouverts avec les colliers).


Pour la fin de l'accueil ou des ateliers, je mets une musique entrainante mais pas trop forte. Les enfants savent que c'est le moment de ranger et comme je laisse la même musique pendant un mois,
ils savent peu à peu combien de temps elle dure. Le but est que tous les enfants soient assis sur les bancs de regroupement à la fin de la musique.


Le plus dur est de faire ranger la dinette, alors j'organise régulièrement des ateleirs "rangement de la dinette" pour qu'ils apprennent à trier et puissent peu à peu ranger seuls mais j'avoue
que c'est difficile !


Et puis, il y a toujours l'enfant qui a bien entendu la musique, qui sait très bien expliquer ce que cela veut dire mais qui a envie de continuer à jouer...

isa 11/10/2012 21:55



les colliers étaient le sujet de notre précédente question du Jeudi , ICI.


Quel est le problème majeur qui fait que tes coins jeux ne peuvent être ouverts tout le temps, selon toi ?



claude 11/10/2012 21:16


pour et contre! Vous trouvez que je ne me mouille pas mais je vais développer.


dans ma classe les coins sont utilisés à l'accueil le matin, comme un atelier à part entier au moment des ateliers et l'apres midi apres la sieste.


Libre à l'accueil ils peut s'y passer des temps d'atelier dirigé langage bien sur ponctuellement dans l'année. Depuis l'an passé j'ai fait une sorte de progression des coins. les coins
s'enricchissent de nouveaux matériel tout au long de l'année ce qui maintient l'intérêt pour ces coins (je l'ai réelement constaté).


 


ils différents des coins jeux de la maison par la grande présence de l'écrit partout. En effet chaque objet a une place bien déterminé signalée par une photo sous titrée tres gros du nom de
l'objet photographié (est ce clair). la mise en place de ce rangement est d'ailleurs l'occasion d'un atelier langage dans le coin concerné.


Donc peu importe ce qui s'y passe ..oui car l'enrichissement des coins induit  beaucoup de langage et sans notre présence la voix est plus libre.


et non car une intervention ponctuelle me semble indispensable pour apprendre aux élèves les règles de bon fonctionnement, un nouveau vocabulaire, relancer l'interêt si besoin par de nouveaux
scénarios, donner envie aux plus timides.D'ailleurs le fait de compter les coins dans mes ateliers permets à tous les élèves de passer dans ces coins.


Pour le signal du rangement j'utilise un baton de pluie (tres doux) mais l'idée de la boite à musique me séduit d'avantage car doux et long.


 


 

isa 11/10/2012 21:35



oh non Claude je ne pense pas que tu sois indécise et tu nous expliques bien ta démarche. C'est intéressant d'intégrer les ateliers parfois aux activités.



Valérie 11/10/2012 20:52


Mais c'est une vraie question et je suis preneuse car novice en petite section : comment pourrais-je faire pour que les coins-jeux aient leur place dans les moments d'apprentissage... j'ai
quelques pistes (surtout en construction), mais je ne sens plus la frontière après de ce qui est pur jeu pour eux, sans contrainte, et des consignes que j'y mettrais (un peu des barrières pour
certains...) je m'interroge aussi sur ma pratique du coup!

isa 11/10/2012 21:11



peut-être en recherchant ce que le jeu apporte aux enfants , en comprenant ce qui s'y passe , Vihyko a parlé du langage et des
interactions entre élèves, y-a-t-il d'autres enjeux ? et en quoi l'intervention de l'enseignant est par moment inutile et par moment nécessaire ?



Valérie 11/10/2012 20:50


Dans la plupart des moments (sauf accueil), ce serait occupationnel chez moi. Je sens qu'il se passe vraiment quelquechose quand, au retour de sieste, ils sont une demi-douzaine à peine réveillés
et ntla dinette dans un chariot jusqu'au coin regroupement pour organiser un pique-nique. On s'y croirait et tout ça sans l'intervention d'un adulte...

Valérie 11/10/2012 20:31


Pas à d'autres moments (pour l'instant) surtout à cause du niveau sonore : si je ne suis pas exigeante dans les moments d'accueil, cela peut être plus dérangeant lorsque certains enfants sont
encore en activité et ont l'oeil et l'oreille qui se dirigent naturellement vers les coins si attractifs... idem pour l'attention de la maîtresse et l'Atsem qui gèrent les coins jeux.


Mais cette discussion a cela de constructif : je vais dès demain leur expliquer qu'il pourront les rejoindre, cela me permettra d'affiner les règles : moins de bruit pour laisser les copains
terminer leur activité. Et donc plus de confiance à leur égard (pas de sexisme mais 70 % de petits gars pour 30 % de filles!)

isa 11/10/2012 20:37



La question est donc " les coins jeux" ont-ils leur place dans la classe au même titre que les activités de langage, de maths, d'arts visuels ou ne sont-ils que des endroits
occupationnels à des moments qu'on ne sait pas remplir autrement ? Je pose la question pour réfléchir ensemble, je n'attends pas une réponse en particulier, je m'interroge avec toi et toutes
celles/ceux qui ont le souhait de s'y pencher.



Valérie 11/10/2012 20:07


J'ai oublié la réponse à ta question : je ne note rien lors de l'accueil (je m'y mettrais certainement prochainement) mais je suis près d'eux, en tournant pour les saluer une seconde fois quand
ils sont en activité, prendre la température de leur humeur du jour, les aider à faire quelquechose... j'aime beaucoup ce moment de la journée. J'ai une grande tolérance pour le bruit, mais un
réel souci : je ne peux pas crier. Je le répète car cela va devenir problématique : je forme un binôme avec mon Atsem qui a la voix qui porte très naturellement et nous nous complétons dans la
gestion de la classe. Elle part à la retraite et... j'angoisse déjà !

isa 11/10/2012 20:38



tant mieux pour toi si tu ne peux pas crier, puisque ça fait partie des règles de la classe: " Dans la classe, je parle, je ne crie pas"



Valérie 11/10/2012 20:03


Les jeux dans ma classe sont surtout investis en tant que tels au moment des acceuils (matin et après sieste). Quand les élèves ont fini leur atelier, nous prévoyons 2 tables (ils choisissent)
d'occupation plutôt calme mais où les interactions ne sont pas interdites : une table avec les albums, une table avec les encastrements (pour cette semaine par ex).


Merci pour l'astuce du signal de rangement !

isa 11/10/2012 20:09



et pourquoi pas à d'autres moments ?



Valérie 11/10/2012 19:11


Le coin jeu à l'école : il y a toujours une idée derrière la tête de l'enseignant(e) qui le propose (un zeste de vocabulaire, une pincée d'interaction, un brin de manipulation,...) ces idées sur
lesquelles nous rebondirons ensuite. Mais, même si un enfant se rend toujours au même endroit, je ne le force pas à essayer autre chose (un tort ?), tout au plus je les conseille quand ils sont
un peu perdus en début d'année, mais ils ont très vite des préférences (de jeux ou de copains à rejoindre). J'ai une question (si ce n'est pas le moment, elle pourra être vue plus tard) : quelles
sont vos astuces pour le rangement à la fin du moment d'accueil : ça se passe plutôt bien mais je donne un peu de la voix et j'aimerais quelquechose de doux, tranquille, les invitant à rejoindre
le coin regroupement quand ils ont rangé, un signal discret qu'ils comprennent tout en l'entendant. Merci pour vos astuces...

isa 11/10/2012 19:38



plusieurs choses dans ton commentaire, le coin jeu est à la fois zone de liberté et en même temps zone d'investigation pédagogique, mais pour cela, il faut le temps d'observer et dans ma
question , il y avait aussi cet aspect là:" je n'ai pas le temps de m'en occuper !" et donc est-ce une zone de délestage ? 


Quant au rangement, j'ai pour ma part trés longtemps utiliser une boîte à musique douce et délicate qui donnait le signal du rangement et tous les élèves en l'entendant disaient :" On
rangeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee" et les petites fourmis se mettaient en action, l'objectif étant de donner le moins de travail possible à Laurence notre atsem, ils avaient vraiment intégré cela et
les récalcitrants étaient aidés gentiment à participer.



Elaine 11/10/2012 19:02


Je pense aussi que c'est un lieu d'interactions. Il est différent du coin de jeu à la maison (quoi que certains parents y réfléchissent peut-être tout autant) pour cette raison (à moins qu'il
s'agisse d'une famille nombreuse), mais aussi parce qu'il évolue dans l'année en fonction d'objectifs. Si je souhaite travailler sur le partage, je vais éviter de mettre trop de voitures. SI je
souhaite orienter vers la préparation d'une table de repas, je laisserai des sets prédéssinés. SI je veux un échange type restaurant, j'installerai les tables et chaises pour inciter ce jeu.
Mais, il n'y a jamais dans ma classe de consigne donnée. C'est le matériel et l'installation qui sont susceptibles d'induire un type de relation, de jeu.

vihyko 11/10/2012 16:03


si c'ets tro calme c'ets qu'il n'y a pas d'interaction entre les enfants et dans ce cas moi ça me chiffone.. pour moi le coin jeux est avant tout un endroit ou l'enfant joue avec l'autre à partir
du moment où ils sont deux à s'y trouver au moins. Donc il y aura toujours un peu de blabla et d'agitation : si je joue avec une voiture , je ne fais pas vroum du bout des doigts ni du bout des
lèvres.. si je mets la table, je ne pose pas l'assiette avec précaution en général.


Pour moi , un coin jeux est toujours un peu "vivant" mais il faut respecter les règles de la classe et du coin pour que cela se passe bien. j'ai la chance d'avoir une grande classe donc les coins
jeux sont bien isolés des tables de travail et spacieux. les coins jeux c'ets pour moi l'endroit où ils parlent entre eux alors je ne les ferais pas taire ... npar contre je râle et isole si on
ne respecte pas les règles ( prêter, jouer dans le coin, ne pas hurler, etc)

isa 11/10/2012 18:38



Le but des coins jeux seraient selon toi un lieu de parole et ton intervention est le rappel des règles, c'est ça ?



Elaine 11/10/2012 15:04


A brûle pourpoint, pour moi, les coins jeux sont des lieux qui doivent permettre aux enfants de jouer ensemble ou au moins les uns à côté des autres et l'adulte doit y être le moins présent
possible. Il doit être observateur et n'intervenir qu'en cas de conflit que les enfants n'arrivent pas à résoudre eux-même... Donc, quelque part, à mon sens il peut presque s'y passer "n'importe
quoi", tant que les règles de la vie collective sont respectées...


Et maintenant que j'ai bien lu la question, je vais y réfléchir un peu plus et je verrai si je compète ou modifie mon propos plus tard dans la journée :)

isa 11/10/2012 18:34



est-ce que je peux ajouter à ma question,celle -ci : "quelle différence entre un coin jeu à l'école et à la maison ?"