la salle des maîtres: Clémence et les coins jeux bruyants

Publié le par isa

salle des maitres

 

Clémence parle

 

Juste pour te faire part d'un petit "truc" qui m'ennuie dans ma classe : Quand les ateliers sont terminés et que les enfants vont dans différents coins jeux, ils font beaucoup de bruit malgré les séances sur la nuisance du bruit en début d'année (merci à ton blog) et mes incessants rappels à l'ordre. Parfois, je ne m'entends même plus avec le groupe auquel je m'occupe :/ Je n'aime pas travailler dans ces conditions même si je n'attends pas non plus de leur part le calme total (est-ce possible à leur âge?)

 

As-tu des idées? Des suggestions? Des avis là-dessus? Car je sais que je peux te faire confiance pour ça ;)

 



 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Clémence 20/11/2011 22:54


Ok, j'ai bien pris note de toutes vos remarques. Merci


Stéphanie, ça te dirait de partager ton travail sur les coins-jeux? Moi en tout cas ça m'intéresse.


A bientôt et encore merci à toutes.

Mélina 20/11/2011 21:37


Je précise que j'ai des MS et que mes coins jeux sont ouverts lors de l'accueil le matin et l'après-midi également lors des ateliers. Je suis d'accord avec ce que tu dis mais étant en MS,
j'ai souhaité mettre en place un temps d'apprentissage différent. As-tu le même raisonnement pour des élèves de MS Isa ? 

isa 20/11/2011 22:38



oui, je pense que ce temps de jeu est encore nécessaire, il peut être organisé comme le suggère Stéphanie avec des incitations à l'imaginaire. Il n'en demeure pas moins que l'enseignant
organise sa classe comme il le veut et tu restes la seule juge.



Alexa 20/11/2011 21:07


Isa, pour te répondre, les enfants jouent au moment de l'accueil, ils restent ouverts pendant mon premier temps d'ateliers (temps d'ateliers où les enfants peuvent changer d'ateliers comme ils le
souhaitent). Ils sont ensuite ouverts l'après midi, notamment au réveil de la sieste. Je suis d'accord avec toi sur le fait que les enfants ont besoin de jouer. Mais il me semble important que
les enfants puissent aussi prendre le temps de "rencontrer" les livres. Et je t'avouerai que cette année, les enfants adorent ce moment de fin d'atelier, qui n'est pas forcément calme. Ils se
disputent leurs livres préférés, se lisent entre aux. Un régal pour la maîtresse de les voir ainsi.

isa 20/11/2011 22:35



bien entendu, le livre est un objectif que je défends également et leur donner envie de lire, de raconter est une trés bonne chose.



batice71 20/11/2011 20:59


Isa, ne t'inquiètes pas : mes élèves ont du temps pour jouer car comme je commence direct par regroupement+ateliers, il reste pas mal de temps ensuite pour jouer avant la récréation du matin et
il y a aussi un moment l'après-midi !!! J'ai aussi la chance d'avoir une salle adjacente à ma classe pour pouvoir travailler avec un groupe si le reste de la classe fait trop de bazar dans la
salle de classe.

isa 20/11/2011 22:44



je me n'inquiète pas Batice, je dis juste que les enfants ont un grand besoin de jeu et que les programmes ne doivent pas nous faire oublier que nous avons à leur offrir un espace
d'expression, d'exploration qui leur permet de "faire semblant", d'inverser les rôles (combien d'élèves voyons nous jouer à diriger, à faire comme s' ils étaient la maîtresse, c'est une manière
d'appréhender le réel), sans compter le langage qui trouve son terrain d'entrainement dans un cadre incitatif et organisé , je pense au jeu du téléphone par exemple. Merci pour ces échanges qui
permettent de voir différents points de vue et de réfléchir à ces coins-jeux.



vihyko 20/11/2011 20:09


je suis d'accord avec isa, pour moi le jeu est nécessaire dans une classe de petits. Moi j'insiste comme un dréagon sur le rangement ( je suis autiste avec le rangement ! lol) et le respect de l'autre ( je prête, je ne prends pas tout..) en début d'année en utilisant les coins jeux un par un en atelier
dirigé avec moi ou l'ATSEM au mois de septembre pour y instaurer clairement les règles. ça prend du temps certes, mais après on a la paix avec la majorité des loulous ( j'en ai 30, on va
dire 80% de réussite !! )


perso, j'ai environ la moitié de mes TPS qui viennent l'après midi et le temps après sieste est pour eux réservé au jeux, pendant que je suis en atelier avec mes Ps, ils ont les coins jeux pour
eux tout seuls. Je considère qu'à 2 ans, travailler le matin c'ets bien et jouer l'après midi c'est mérité !!

Stéphanie 20/11/2011 10:34


Bonjour


Même si je débute en maternelle il me semble indispensable de laisser les coins jeux "ouverts". J'ai des PS/MS et les coins jeux sont "réservés" aux petits le matin et aux grands l'après-midi
quand l'atelier est terminé.


Ces coins jeux, même s'ils sont bruyants, sont nécessaires au développement de l'enfant. Ils sont, en début de scolarité, le moyen donné aux enfants pour explorer leur espace et apprendre
l'auto-régulation. (et bien d'autres choses)


Je ne les considère pas comme un lieu d'évacuation ou d'occupation mais comme de réels lieux d'apprentissages. C'est pour cette raison que leur fonctionnement est très réglementé (inscription à
l'aide d'étiquettes, nombre limité, rangement obligatoire compris dans le temps de jeu...) et que je fais varier les activités en ne mettant pas tout le matériel dès le début de l'année, en
ajoutant des nouveautés, en donnant un objectif (aujourdh'ui dans le coin cuisine, je voudrais que vous prépariez un repas de fête: on met une belle nappe, on cuisine de bons petits plats, on
dresse joliment la table etc...) Je prends toujours le temps de "rendre visite" au coin pour encourager les enfants.


J'ai la chance d'avoir la salle de sieste contigüe à ma classe et j'y ai placé le coin cuisine qui est effectivement chez moi aussi le plus bruyant avec le garage.


Depuis, mon ATSEM (présente dans l'école depuis 20 ans!) est aux anges ! Elle se demande comment elle n'y avait pas pensé avant... En effet, avec la porte ouverte, j'ai un oeil sur ce coin mais
la nuisance a été diminuée de 80% !


En début d'année, j'avais aussi instauré un atelier "coin" par semaine avec un adulte qui en expliquait le fonctionnement, les règles et surtout les multiples possibilités.


Pour Noël  nous devrions avoir un nouveau garage (en bois, l'ancien en plastique se démonte tout le temps ce qui contribue largement à l'agitation).


En ce qui concerne les autres coins (construction, observation, bibliothèque...) ils sont évolutifs aussi et "cadrés": j'ai fait des fiches pour tout: des modèles de construction en cube (merci
mon ado à la maison qui y a passé son week-end), des marottes d'album dans un panier... mais tout cela est en perpétuelle évolution. Il ne s'agit pas de diriger le coin qui doit rester un espace
d'expérimentation et de découverte mais d'offrir un cadre sécurisant pour les enfants (encore nombreux à 3 ans) qui ne savent pas quoi faire de toute cette profusion. Si un enfant semble perdu,
ou s'il jette le matériel je peux ainsi lui montrer ce qui est attendu de lui dans tel ou tel coin, avec tel ou tel matériel.


J'ai 24 élèves donc 15 petits. Il y a des jours où les enfants sont moins "calmes" que d'autres alors j'abrège et je les regroupe pour faire des petites activités avec moi devant le tableau mais
globalement je trouve que ça ne tourne pas mal et mon ATSEM semble d'accord :)


Voilà pour ma modeste contribution à la discussion...   


Stéphanie

isa 20/11/2011 19:14



Merci Stéphanie, ton point de vue est proche du mien, effectivement le jeu est un besoin naturel du petit enfant, il est essentiel à son développement psychique et intellectuel. Je pense
qu'il y a une vraie réflexion à avoir sur ces coins-jeux. Peut-être le sujet d'un prochain débat.



Mireille 20/11/2011 08:29


Après les ateliers, je n'autorise pas les coins jeux comme Alexa...Les enfants restent à leur atelier,  et je leur donne un jeu ou je les oriente vers un coin manipulation ou livres ( pas
plus de 2)ceux qui ont participé à l'atelier graphisme en peinture ou sur plan incliné vont être sollicité pour aller au coins traces ou modelage. Ceux qui ont participé à un atelier plus math (
correspondanceterme à terme tri vont avoir des objets à trier ....), bref je m'éfforce de trouver une continuité avec l'atelier dirigé qui précéde, c'est long à mettre en place en début d'année
parcequ'il faut apprendre à jouer seuls et à être autonome dans ces ateliers "outils" mais après c'est du temps gagné...Je parle d'ateliers outils parceque c'est aussi le temps que je me
laisse pour RE manipuler, RE faire, etc ....


J'ai des petits Moyens, les moyens en difficulté graphique peuvent rejoindre l'activité traces, ils peuvent aussi avoir les puzzles à faire pour la période ( affiche avec photo du puzzle ou on
colle son prénom quand il est fait ).... J'ai aussi un coin manipulation ( seulement 2 enfants avec boulier, balance, matriochkas)Nous n'avons que 2 atsems pour 4 classes et lorsque l'activité
peinture est terminée elle quitte la classe donc je suis seule avec les 26 enfants. C'est sur, cela peut paraître un peu adjudant mais l'idée est quand même d'avoir une infinité de jeux à
disposition  en autonomie.....Bonne journée


Ce que je rajouterai c'est que moi je n'arrive pas à être assise avec un groupe, je ne sais pas faire, je suis sans arrêt en alternance avec les enfants les recentrer leur réexpliquer les
ramener dans le cadre...etc....je privilégie les temps où je suis seule avec un groupe à l'accueil ou l'après midi après le levé échelonné de la sieste....

isa 20/11/2011 19:12



Quand les élèves jouent-ils, dans ta classe Mireille ?



Mélina 19/11/2011 14:42


Moi aussi, mon coin bibliothèque est trop petit. Tu peux leur demander de lire le livre sur un banc du regroupement ou même de retourner à leur table d'atelier lire le livre (lorsqu'ils sont
nombreux à avoir terminé).

Clémence 19/11/2011 14:39


Merci à toutes pour vos conseils! Effectivement, j'avais moi aussi fermé les coins jeux après les ateliers (surtout coin cuisine) et autorisé seulement une activité
calme comme lire un livre au coin bibliothèque. Le souci, c'est que le coin n'est pas très grand (j'ai quand même 27 élèves même si tous n'ont pas fini les ateliers en même temps) et que même là,
ils chahutent (enfin, c'est souvent les mêmes que je dois punir du coup).


J'aime bien l'idée du "groupe du jour" même si j'ai certains élèves qui ont encore du mal à connaître leur groupe et d'autres qui vont ailleurs quand même.


J'aimerais savoir comment tu fais Caroline pour faire en sorte que tes PS chuchotent.


 


Et encore merci à vous.


 


Au plaisir de vous lire.

isa 20/11/2011 19:10



Comme nous avons déjà pu en discuter Clémence, il me semble qu'il te faut recommencer un cycle apprentissage des règles, celles-ci ne sont pas consolidées et tes élèves ont perdu leur
capacité à se contrôler. D'autre part, ce qui me semble essentiel c'est d'observer tout ce qui fait du bruit et de tenter de diminuer par des changements de matériaux, d'objets, de jeux. L'adulte
met en place des situations, il gère le matériel, à lui d'adapter l'environnement aux élèves, si certains jouets s'avèrent trop bruyants, mieux vaut les modifier et si ce n'est pas possible, les
enlever provisoirement.


Chacune a donné son point de vue, sa manière de faire, les unes réagissent aux autres, moi-même je donne ma façon de penser, j'ai dit combien le jeu me semble important pour les petits et
qu'ils apprennent tant de choses dans cette activité où il leur est donné un environnement favorable pour leur épanouissement, pour la construction de leur imaginaire  En ce sens, je n'ai
jamais pratiqué la limitation du nombre de participants à un coin jeu pour ne pas contraindre leur liberté de se raconter des histoires, ainsi celle qui est à la cuisine et qui désire aller
coucher son bébé, puis repartir faire ses courses au coin marchande en passant par le coin voiture ne peut le faire si son collier ne l'autorise qu'à rester en cuisine.


En résumé, il me semble que le souci n'est pas le coin jeu en lui-même, mais plutôt l'apprentissage des règles de vie ,l'adaptation de l'environnement aux élèves, de même que la
possibilité de jouer ensemble pour construire des aventures qui font qu'on joue réellement et qu'on ne cherche pas à prendre ce que l'autre possède. Tout ceci se construit et en Novembre, ce
n'est que le début.



Mélina 19/11/2011 14:36


Je n'ouvre pas les coins jeux car cela fait trop de bruit et cela prend trop de temps pour les ranger. En fait, je propose des activités "bonus" si l'atelier autonome est terminé. Par exemple,
s'il s'agissait d'une fiche avec des algorythmes, je propose de réaliser un collier pour la mascotte en respectant un algorythme. Ou bien, ce peut être de jouer avec le jeu ou le matériel qui a
servi à découvrir la notion dans un précédent atelier d'apprentissage afin d'expérimenter, de refaire plusieurs fois ...Quand je n'ai pas d'idée, cela peut être lire un livre mais cela n'est pas
systématique. (D'autant plus que depuis que je travaille les albums comme Isa... les enfants m'imitent et lisent le livre aux autres et cela devient vite bruyant aussi !!! mais c'est trop drôle.
Cette année, le NON de petit monstre a été souvent reproduit.) . Je propose aussi de la peinture libre, une fois qu'ils sont autonomes avec le matériel et la blouse...Voilà...

isa 20/11/2011 18:56



Tout cela est fort intéressant mais comme je l'évoquais plus haut, il me semble important de ne pas priver les élèves du jeu. Celui-ci leur permet de comprendre et assimiler le réel qui
les entoure,ils ont besoin de revivre certains évènements qu'ils ont observé afin de leur donner sens, de pallier à des besoins non assouvis,de permettre la libération et  l'extension de
leur moi.Les petits ont besoin de cette alternance travail-jeu. Il ne faut pas les sevrer trop tôt de ce besoin naturel. Résoudre les problèmes de bruit en décidant de supprimer les coins-jeux
n'est pas la bonne démarche, je pense qu'au contraire les élèves doivent se confronter à leur capacité de contrôle, si celle-ci n'est jamais soumise aux situations plus difficiles , comment
atteindront-ils cette acquisition ? Pour la peinture libre, je suis totalement OK !



batice71 19/11/2011 14:36


Alors, les coins-jeux ne sont accessibles que lorsque j'ai terminé mes ateliers car sinon effectivement, on ne s'entend plus. Ils peuvent donc faire un jeu calme à leur place. Comme j'ai 3
niveaux, chaque niveau a son coin pour choisir les jeux disponibles pour la période mais il y en a toujours pour aller prendre des jeux à côté...


Le matin, je n'ai pas de temps d'accueil car étant en milieu rural, beaucoup de nos élèves arrivent avec le ramassage scolaire. je commence de suite avec un regroupement. les coins-jeux ne sont
accessibles qu'après les ateliers.

isa 20/11/2011 18:48



de quel temps disposent-ils pour jouer en fin de compte ?



caroline 19/11/2011 13:44


Coucou;


Un petit truc qui marche avec mes enfants de PS: ils ont uniquement le droit de chuchoter et savent que c'est pour ne pas déranger les autres,
sinon, ils doivent faire une activité plus calme mise à leur disposition telle que la lecture, ou le dessin...( le temps dans les coins-jeux étant assez limité aprés les ateliers, je n'en abuse
pas et du coup les enfants se plient trés facilement et finissent par se reprendre en cas de débordement.). Evidemment, le reste du temps, ils peuvent parler normalement  dans les coins-jeux
(accueil et retour de sieste).


Caroline

Muriel 19/11/2011 13:42


Moi je fais comme Alexa (lecture d'un livre) ou bien quelque chose de calme en lien avec l'activité (ex dessin libre après atelier graphisme)... J'avoue que je n'ouvre pas les coins jeux, sauf le
matin à l'accueil (d'ailleurs je n'ai que la dinette et les mascottes en coin jeux pour des raisons de place). Le coin dinette, notamment, est souvent plus long à ranger... Mais j'aime bien les
propositions de Vihyko (désolée pour l'orthographe, je n'ai plus le modèle sous les yeux quand la fenêtre de rédaction est ouverte!) Pour les MS, en cours d'année, j'essaie de prévoir un
atelier-repli associé à chaque groupe, mais c'est toujours quelquechose de calme et à table. Pour une activité vraiment plus courte que les autres, je prévoie 2 choses dans l'atelier pour éviter
le problème, et j'envoie en premier les élèves dans les ateliers les plus longs pour qu'ils prennent de l'avance afin d'éviter les gros décallages à la fin du travail.


Cette question est très intéressante en tout cas!

isa 20/11/2011 18:48



Cela fait peu de jeu dans la journée, il me semble que les petits ont encore besoin de beaucoup jouer, c'est un facteur de développement trés important. Les jeux à faire semblant  (
poupée, cuisine, marchande, voiture....)sont extrêmement constructifs du point de vue de la personnalité. Les enfants ont besoin de s'essayer dans les différents registres et ce
n'est pas une simple occupation, il s'entraîne à sa vie d'adulte et du point de vue du langage ce sont des moments fort intéressants.



laetitia 19/11/2011 11:47


Moi aussi après les ateliers, le plus souvent c'est un temps de lecture, du coup c'est plus calme et e coin bibliothèque est bien plus exploité. Les autres fois, enfants ont aussi accès à
certains coins jeux calmes. Seule la cuisine reste fermée car elle reste le coin jeu le plus bruyant même en limitant le nombre d'enfant (ça dépend aussi des années et de l'ambiance de la classe
;)   )

vihyko 19/11/2011 11:30


j'ai le même souci et j'avoue que j'ai appris à faire avec mais le nombre de places à chaque ateliers est limité : en fait je prépare sur les tables de chaque groupe "autonome" les colliers d'un
coin jeux auquel ils vont quand ils ont fini. autrement dit, iil ne choisissent pas leur coin mais ils "tournent" en même temps que les ateliers. ce qui me permet de repérez rapidement les
bruiyards. De plus j'ai organisé l'espace de ma classe de manière à ce que mon ATSEM et moi on puisse garder un oeil et une oreille sur les coins jeux :  mon atelier dirigé
est toujours très proche du coin cuisine qui est le plus bruyant ce qui me permet d'avoir un contrôle relatif sur ce qui s'y passe et celui de ma dame de service est à côté du coin garage et elle
gère les deux puisque en général son groupe est celui qui va ensuite jouer au coin garage.


cela permet de limiter un peu le bruit cart moins de déplacements d'enfants et surtout à la fin si le coin est en chantier, on sait quels sont les enfants qui y ont joué. Je le senvoie mettre
leur manteau pour la récréation dans l'ordre des groupes qui ont le mieux travaillé chez les 3 groupes autonomes : calme, rangement du matériel, réalisation de l'exerciece. bah mine de rien, même
en petite section, ils sont très fiers quand ils sont le groupe du jour et ça les motive ( les moteurs gèrent alors les récalcitrants naturellement en leur disant de ranger leur colle ou de faire
moins de bruit et dans ce cas je suis trop fière de ma réusssite en "devenir élève" !


heu, j'espère avoir été clair avec mon pavé...

Alexa 19/11/2011 11:27


Moi, après les ateliers, je n'autorise plus les coins-jeux. Les enfants ayant terminé leur travail vont chercher un livre et s'installent où ils veulent dans la classe, mais avec un livre. J'ai
mis cela en place après avoir justement été dans le même cas que toi. Cela a nettement amélioré les choses.

isa 20/11/2011 18:40



mais quand tes élèves jouent-ils ?



Sabrina 19/11/2011 11:05


As tu limité le nombre d'enfants par coin jeu par le biais de colliers ou autre ? Si oui à combien ?