les artistes en diaporama chez Joëlle M: tribune libre

Publié le par isa

tu écris 1

 

Joelle m

 

 

Constat de base :

 Les reproductions d’art sont onéreuses. Leur manipulation délicate. Leur stockage problématique. Les reproductions sur papiers en tant que support  sont plus proches de la « réalité » visuelle d’un tableau  mais souvent le rendu des couleurs est approximatif.

Tous ces aspects négatifs m’ont conduit à créer une banque d’images sur ordinateur que je classe soit :

·        par artiste,

·        par thème figuratif

·        par technique

A partir de là, je crée un diaporama selon les critères suivants :

·        photo de l’artiste (portrait).

·        son lieu de vie (atelier).

·        l’artiste en train de peindre.

·        les œuvres que j’ai  envie  d’exploiter.

·        ces œuvres à l’échelle (avec un visiteur, une silhouette) dans le cadre d’une exposition  pour permettre à l’enfant et à moi-même de nous situer dans l’espace).

L’entrée de présentation  peut être différente :

Soit montrer les tableaux et puis parler de l’artiste ou vice et versa.

Il faut se limiter en  nombre d’œuvres. Les enfants ne font pas un cours d’art plastiques (3 ou 4 me paraissent suffisantes).

L’exploitation en classe ne diffère pas de celle faite à partir d’une reproduction sur papier.

·        En regroupement, si on a la chance d’avoir un vidéo projecteur (comme moi/OUPS (mais l’équipe s’est « battue » pour en avoir un).

·        En petit groupe, à partir d’un ordinateur classique.

·        En autonomie (et cela, c’est le gros avantage) : j’appelle cet atelier : le musée de la classe.

·        Seul inconvénient que je n’ai pas su régler avec les petits bouts, c’est le lancement du diaporama. Bien sûr je peux le mettre en boucle mais l’idéal serait que celui-ci puisse s’enclencher en grand écran sans manipulation de la souris. Si quelqu’un sait comment faire ?

N.B. : je fais aussi des power point à partir d’albums lus en classe. Je vais essayer de faire un montage son pour cela cette année. En fait, nous créons une médiathèque.

 

 

Le matériel :

 

. 1 ordi avec un logiciel adapté

. Des CDROM avec une pochette titre lisible par les enfants (reprendre le tableau exploité par exemple) ou la couverture du livre.

 

Cela peut paraître fastidieux comme mise en place, mais une fois que l’on maîtrise la technique du diaporama, c’est simple et franchement très pratique et surtout extrêmement attractif pour les enfants de la génération MEDIA.

 

 

 

 

 EXEMPLE DE POCHETTE artistes: KLEIN,CLYFFORD,TWOMBLY,MARDEN

diaporama-4.jpg pochette-1.jpg
pochette-2.jpg pochette-3.jpg

 

EXEMPLE DE DIAPORAMA artiste : KLEIN

Publié dans tribune 2013

Commenter cet article

Joëlle 09/09/2012 21:12


En toute sympathie pour les intervenants sur ton blog.


 

isa 09/09/2012 21:30



évidemment, je l'entendais bien ainsi.



Joëlle 09/09/2012 21:08


désolée pour les fautes: j'ai pas pris mon stylo rouge

isa 09/09/2012 21:30



ici ça n'a jamais compté, ni stylo rouge, ni corrigeur d'orthographe !



Joëlle 09/09/2012 21:06


Tout cela pour dire que notre métier est un drôle de boulot. Enseigner c'est Transmettre ce que l'on sait en toute humilité et SURTOUT accepter que l'élève dépasse le maître : LA ON A FAIT SON
BOULOT ET MERITER SON SALAIRE QUI N'EST PAS GLORIEUX MAIS PAS NEGLIGEABLE

isa 09/09/2012 21:29



C'est les mener à trouver leurs propres ressources pour devenir des personnes autonomes et libres de leurs choix, des citoyens responsables et des êtres de relation. Accepter d'être
dépassé par son élève est une immense satisfaction mais ce serait définir des niveaux de réussite or selon moi, la véritable réussite est la liberté de choix. Qu'en penses-tu ?



Joëlle 09/09/2012 20:58


Isa,


Je suis en zone rurale qui fait ce qu'elle peut pour acceuillir au mieux les mères en situation familiale compliquée ( d'origine française,et/ou culturellement rattachées aux codes sociaux de
leur culture d'origine ,dont les pays du Mhagreb.


S'ajoute les enfants du voyage qui ont des terrain achetés et non viabilisés sur la commune et plus récemment des enfants de famille en cours de régularisation non francophone terrés et planqués
dans un hotel d'une chaîne officielle qui exploite leur misère et reçoit des financement du SAMU social qui est incapable de tout contrôler. 

isa 09/09/2012 21:16



et bien dis moi, c'est un sacré défi !



Framboise 09/09/2012 20:47


En tout cas ça me rassure et remet les chses à leur place: je ne pensais pas possible de travailler avec des photos noir et blanc, mais je lis que si: alors tant mieux!!! (toutes les photos
publiées ici par les collègues sont tellement gaies et colorées.


Je vais pouvoir me lancer dans l'album langage dont l'idée me plaît beaucoup, et les photos seront en noir et blanc...


Plus que les photos d'artistes à faire imprimer à l'extérieur: ça devient réalisable.


Merci à tout le monde

isa 09/09/2012 21:13



j'ai toujours fait ainsi et cela ne dérange pas les élèves.



Joëlle 09/09/2012 20:02


Oui, Isa et  David, c'est un débat parce qu'à force de suppléer au manquement de notre ministère, nous surchargeons les communes financièrement donc les citoyens imposables.


Aujourd'hui, même les syndicats font défaut, la sacro-sainte OCCE idem, la PMI, le service de santé scolaire et jusqu'à IA avec les bulletins officiels et autres circulaires. A
pleurer!!!!!!!!!!!!!! 


Ayant été scolarisée dans un pays pauvre et en voie de développement, je suis malgré mon âge toujours stupéfaite par les moyens dont nous disposons dans nos écoles, souvent délaissés ou peu/pas
exploités par les enseignants.

isa 09/09/2012 20:15



Pas toutes les écoles Joëlle, dans les zones rurales, il y a vraiment parfois pas grand chose, mais je suis d'accord sur le fait qu'en comparaison d'un pays pauvre nous faisons figure de
nantis.



david 09/09/2012 19:37


C'est là où on se demande parfois en quoi elle est nationale, l'éducation, quand on voit la disparité des moyens de chaque commune. Si je ne débourse pas un centime pour l'école, il en va de même
pour les parents... Aucune participation directe n'est demandée, que ce soit pour les sorties ou la coopé. L'école est gratuite. Reste juste la vente des photos de classe, et l'achat des tickets
pour les jeux de la fête des écoles, c'est tout.

isa 09/09/2012 20:07



c'est logique cette ligne de conduite, mais oui, certaines communes sont étranglées et ne peuvent investir plus dans l'école. La mienne a vu son nombre de classes passer de 4 à 6, je suis
arrivée à l'ouverture de la 5eme classe et aucun budget n'avait été alloué pour l'équipement, il a fallu retrouver des meubles dans les greniers de l'école, j'ai toujours eu des tables
disparates, des chaises également, les jeux, ce sont ceux que mes collègues ont accepté de me donner , autant dire, des vieux , vieux. J'ai passé un été à meubler ma classe, à repeindre des murs,
à décorer. Tout ce temps non plus ne devrait pas être donné si on réfléchit à notre investissement minimum. Mais voilà, j'ai du respect pour les élèves et je suis moi-même trés influencée par mon
environnement, cela ne veut pas dire qu'il me fallait du trés beau, du trés moderne, non mais qu'on s'y sente bien , qu'une classe ressemble à une classe et pas à un préau, sinon mon moral ( de
l'époque) risquait de fléchir. Alors je n'ai pas réfléchi trés longtemps et ce fut le système D. Puis au fil des années, j'ai fait comme Christine, un meuble par ci, un jeu par là et ma classe a
pris forme. C'est vrai et vous avez raison, notre argent n'a pas à servir notre métier, ça c'est la logique, et puis ensuite il y a des choix à faire,  j'aurais pu crier au scandale et
exiger des meubles, du matériel, mais la commune ne pouvait pas. Ils ont ensuite créer une communauté de communes et le budget s'est amélioré. Alors peut-être qu'avec  des gens comme moi, on
fait le jeu des élus qui ne veulent pas débourser d'argent pour leur école, sûrement, mais je n'ai jamais regretté ni mon temps, ni mon argent parce que c'est dans ma nature et que ma générosité
m'a toujours été rendue sous une forme ou sous une autre.



david 09/09/2012 19:15


Oh ben moi de toute façon je n'ai pas d'imprimante chez moi !! A mes débuts j'ai dépensé pas mal pour l'école, et puis finalement après plusieurs discussions avec mes amis hors EN je me suis dit
que ça n'était pas normal... (et l'autre secret c'est que j'ai une super mairie et une super amicale laïque pour les financements divers et variés !).

isa 09/09/2012 19:30



oui je sais que ce n'est pas normal , est-ce normal aussi de demander aux parents une contribution financière ? C'est sûr que l'école publique est en principe gratuite, dans ce cas, on ne
demande plus un centime aux parents, ni coopérative, ni participation aux spectacles, ni sorties, ni ... ni ... Et on a des communes riches et des communes sans le sou, comme celle dans laquelle
j'étais où pour avoir des meubles il fallait aller chez le casseur-récupérateur,alors moi j'ai choisi d'acheter du bois et de faire faire mes petits meubles de coins jeux par mon mari sinon
j'aurais eu 4 tables et deux chaises et j'aurais déprimé et quand je suis partie, je n'ai pas eu le coeur de tout reprendre pour ne pas laisser ma collègue dans une classe qui ne ressemble pas à
une classe de petits. C'est un débat, je n'ai pas de réponse.



Christine F. 09/09/2012 19:10


Alors moi je fais clairement partie de la catégorie qui y met des sous de sa poche ! Je ne peux résister par exemple, lorque je "fais" un marché aux puces , aux albums et  jeux vendus une
bouchée de pain . Bon , je sais, plein de petites bouchées mises ensemble, cela fait un gros pain. Mais il est vrai aussi que je passe plus de la moitié de ma vie dans ma classe et donc c'est
également un peu pour moi et...je me régale tous les jours de ce gros pain.


Et puis j'hésite à demander aux parents car on peut vite se retrouver submergé de bric et de broc dont on ne sait pas quoi faire avec le risque en plus de vexer les généreux donateurs si on
utilise pas ce qu'ils nous ont déposé !


Sinon je me rembourse quelques cartouches d'encres, j'imprime moitié maison, moitié école. Tout le papier et les pochettes plastifieuse viennent aussi de la coop école.


Si j'ai besoin d'une somme plus importante, pour une urgence (ex : une année mon lecteur CD est tombé en rade au milieu  de l'année et plus de sous dans ma coop) j'organise une action
coopérative (fabrication d'un petit livre, de gâteaux, d'un calendrier) autour d'une vente à prix modique à destination des parents en expliquant bien à quoi sert l'argent récolté. Les élèves
sont impliqués et les parents  en général compréhensifs et généreux.


Et puis, d'année en année, en concertation avec l'équipe,  je fais équiper l'école :ordinateurs dans chaque classe, imprimantes couleurs, platifieuse,... Cette année, j'ai demandé un
scanner. Bien sûr, toute les mairies ne sont pas égales à la dépense. La nôtre est assez généreuse si on reste raisonnable et qu'on étale bien les demandes sur plusieurs années.

Aurélie 09/09/2012 18:42


Ah c'est une super idée le diaporama! J'en fait un qui tourne avec des photos des enfants en activité sur un ordi (ou sur un cadre photo numérique) en face de la porte d'entrée. Ca permet aux
parents de discuter avec leurs enfants (bon au début, ils jouent à "où est Charly" et s'extasient de voir leur progéniture...mais après ils discutent ^^) Mais un diaporama oeuvre d'art, c'est
chouette!


Et sinon, j'ai découvert ici les déductions des frais réels, du coup j'ai cherché un peu plus sur Google, et j'ai trouvé ça. Si ça peut servir... :) 

isa 09/09/2012 19:11



Merci Aurélie, alors j'apprends que mon livre est déductible des impôts, je vais faire ma prochaine pub sur le sujet !!!!



david 09/09/2012 18:22


Alors à la paternelle pas d'imprimante couleur non plus, et en fait on s'en passe très bien ! Les photos des enfants et les photos pour l'album langage sont en noir et blanc et ça ne pose pas de
problème ; quand vraiment sur une fiche y'a besoin de couleur mon Atsem colorie, et pour les reproductions d'oeuvres d'art j'emprunte des livres à la bibliothèque municipale et/ou j'affiche des
diaporamas sur l'ordi du regroupement. Et quand VRAIMENT y'a besoin de couleurs (genre les activités autour de Miro notamment y'a trois ans) et ben je vais avec mon plus beau sourire à la mairie
et je leur demande si je pourrais pas avoir des copies couleurs... et ça marche :-)  Mais perso j'ai pour principe de ne rien payer de ma poche pour l'école, mon budget ne servant pas à ça
!! (sauf les stylos rouges !!).

isa 09/09/2012 19:09



mais oui, ta réponse me fait réagir, j'avais zappé la notion de couleur et réduit ma compréhension à imprimante tout court, mais bien entendu que tout ce qui est photo pour cahier de
liaison et album langage, c'est un tirage imprimante puis à la photocopieuse en noir et blanc. Et pour les reproductions d'artistes, moi j'ai toujours imprimé en couleurs mais en peu
d'exemplaires (chez moi) oui je ne sais pas être aussi affirmative que toi David pour ce qui est de nos propres dépenses, on ne me refera pas , je suis ainsi et pour tout, avec mes enfants ,avec
mes amis, avec tout le monde, je donne ! 



Framboise 09/09/2012 15:18


L'ordinateur en classe n'est pas ce qui me manque le plus...


Mais l'imprimante couleur me fait vraiment défaut. Je vais donc faire ce (gros pour moi) investissement perso..


Merci pour toutes vos réponses.


(je croyais être seule à n'avoir pas ce genre d'outils!...)

isa 09/09/2012 18:10



et non, cela dépend du choix budgétaire de ta commune !



Margot 09/09/2012 12:15


Un grand merci pour toutes ces idées !


Le début d'année est un peu chargé, même plus le temps de venir lire tous les articles et les commentaires... Mais quel plaisir de voir l'école du XXième siècle s'organiser !


Merci encore à vous tous qui partagez votre travail.

Emilie44 09/09/2012 11:55


Il ne faut pas hésiter à demander aux parents d'élèves s'ils ont de "vieux" ordinateurs encore en état de marche à donner à la classe. L'année, dernière, j'ai ainisi
récupéré un écran plat que j'ai mis sur une unité centrale à moi, ainsi qu'un ordi complet avec écran plat donné par mon ATSEM. J'ai donc deux ordis avec écrans plats dans la classe. Je les
positionne sur le bord de mon coin regroupement pour pouvoir éventuellement m'en servir parfois pour montrer des diaporamas, des vidéos ou des photos. Cela peut être pour un atelier de langage,
pour montrer des images d'artistes, pour montrer une vidéo, etc...


 


Sinon, un diaporama c'est super simple à faire, il suffit de sélectionner les photos qu'on veut mettre dedans, puis clic droit, aperçu. Ensuite soit on passe d'une
photo à l'autre avec les flèches gauche-droite, soit il y a une petite icone "diaporama" qui les fait défiler automatiquement.

vihyko 09/09/2012 11:53


je fais exactement comme marine, mon Pc perso est le pc de direction, le pc de ma classe et mon pc de maison..


j'imprime à la maison, j'achète mes cartouches à moitié sur ma coop. en ce qui concerne le matériel, j'achète beacoup en braderie et recup de mes enfants et de ceux des copines et collègues !


j'ai un vieux pc dans ma classe  ( à moi !) sur lequel il peuvent aller et le mien il ne font que regarder, ils comprennent bien en général.


pareil, quand j'ai acheté mon pc je l'ai déduit des impots à 3/4 de valeur.


mais c'est clair que l'investissement financier perso se voit dans une classe par rapport à quelqu'un qui ne le fait pas .. et ce n'est pas normal mais ça ne risque pas de changer.. Moi j'ai des
collègues qui refuse d'imprimer même un doc noir et blanc chez elle par principe.. chacun son investissmeent mais je les comprends dans un sens.

isa 09/09/2012 12:43



moi aussi j'ai laissé beaucoup de mes sous pour l'école mais je pensais que c'était aussi pour moi, c'est vrai que ce n'est pas normal mais où est la norme ? Et comme je ne voulais pas
demander aux parents voilà ! C'est sûr qu'il faut beaucoup utiliser la récupération, tous les parents qui me proposaient du papier, des boites, que sais je encore , je disais oui, parce même si
parfois il y avait des trucs moches et inutiles ,l'habitude faisait qu'au milieu de tout ça arrivait un truc super....



Marine 09/09/2012 11:31


Pour Framboise:


Je pense qu'à la maternelle si on veut vraiment faire ce que l'on a envie il faut s'investir, en temps et en argent! De mon côté idem pour ce qui est des impressions photos etc je fais à la
maison, et en TPS PS je peux te dire qu'il y en a un certain nombre! Je passe quelques cartouches d'encre sur la coop de classe, mais pas toutes, les autres je les passe en frais réels dans mes
impôts, jusqu'ici ça a toujours fonctionné: il y a deux ans j'ai acheté un PC portable et une imprimante car la mienne avait rendu l'âme et idem j'ai passé ça dans les impôts.Apparemment tu peux
aussi passer les bouquins pédagogiques que tu achètes etc, ça je ne l'ai pas fait encore je me dis toujours qu'il faut que je garde les tickets et puis j'oublie. Enfin pour l'encre, c'est déjà
ça...


Pour ce qui est des ordis je n'en ai pas non plus, j'apporte le mien de temps en temps quand je veux leur montrer un truc précis, mais c'est MOI qui touche, eux n'ont le droit que de
regarder...au début ils ont vraiment envie de manipuler mais ensuite ils comprennent puisque je leur dit que c'est le mien, et que s'il est cassé, ils vont devoir me donner un peu de sous de leur
tirelire pour le réparer...souvent ça marche!


 

isa 09/09/2012 12:34



Dans notre école ,nous avions récupéré des ordinateurs mis au rebut par une banque, système D parent d'élève.



Framboise 09/09/2012 10:47


Bonjour,


lorsque je clique sur "exemple de diaporama artiste Klein",il ne se passe rien. Est-ce normal?


 


Tous ces projets m'intéressent beaucoup, mais l'école n'étant pas équipée d'imprimante couleur, je bloque sur beaucoup de préparation de matériel (ne serait-ce que les étiquettes de présence avec
les photos d'identité, que j'imprime à mes frais...)


Pas d'ordi dans ma classe exigüe où les différents ateliers  se font sur des groupes de tables ressérrés(enfin, se feront, parce que cette première semaine fut difficile!).


Je veux dire les groupes de tables se touchant pratiquement, il est difficile de leur faire faire des choses différentes....Ils sont attirés par ce qui se passe juste sous leurs yeux à
côté...   Ou bien est-ce seulement une difficulté de début d'année? J'ai 29 élèves dont 4 TPS...


Bon dimanche....


 


 

isa 09/09/2012 12:30



Bonjour Framboise, 


Oui il faut adapter les propositions à son environnement, à ses élèves et ce n'est pas toujours facile. Ceci dit, des ateliers qui attirent les autres élèves, c'est bon signe, mais
pourquoi n'ont ils pas envie de faire ce qu'ils ont à faire chez eux ( je veux dire à leur table), que se passe-t-il selon toi ? C'est vrai qu'en une semaine ,on ne peut juger de son
organisation, laisse le temps faire que les habitudes s'établissent. Ce que je veux te dire, c'est que tes observations sont intéressantes et que tu vas chercher tes réponses en tentant
différentes choses, ce que j'appelle l'enseignement essais-erreurs. Nous sommes des chercheurs et selon nos élèves, selon nos conditions de classe, selon l'effectif, selon leur maturité, nous
allons tenter et nous allons rectifier, ce qui est important c'est de ne pas figer les choses en pensant qu'on ne pourra plus changer ensuite, moi personnellement une année j'ai déménagé ma
classe au bout de 15 jours parce que je ne m'y retrouvais pas. On explique aux enfants " j'ai changé la classe pour que nous y soyons mieux", ils sont trés réceptifs. 


par contre ,ton problème pour le diaporama c'est qu'il te faut le logiciel gratuit Picasa.



vihyko 09/09/2012 10:32


moi je mets ma fiche artiste dans le cahier des mots ( sorte d'imagier des mots dela classe qi circule tous le sjours entre les enfants à partir de octobre ) et j'utilise come toi le diaporama
d'oeuvre en atelier vidéo.


à partir de janvier, je leur fait parfois des petis tests ou je fais des diaporamas avec pleins d'artistes et ils doivent me dire quand il connaissent , et bah même avec les petits ça marche !!
ils adorent, bon bien sûr ils ont du mal à redonner le nom de l'artiste mais ils savent qu'il le connaissent ou qu'il connaissent le tableau. c'ets un atelier vidéo quej'aime beaucoup faire
!


enfin je dis diaporama mais en fait je fais des dossiers dans mon PC et je les mets en "mode" diaporama dans l'affichage.. la technique de la reine fénaiante.. ( enfin plutôt de celle qui a pas
le temps !!). Seul condition dans win7 c'ets que votre dossier soit défini comme un dossier de type "images" sinon ça marche pas. voilou, j'espère que ça va servir à quelqu'un !

isa 09/09/2012 10:51



ça sert toujours Vihyko, tu sais il y a plein de personnes muettes qui viennent sur le blog. Pour te dire Mercredi vous avez été 8000 personnes différentes , tu imagines si tout le monde
était bavard comme nous !!!! C'est trés chouette toutes ces idées d'exploitation et de transmission de la culture. Je savais qu'il y avait beaucoup d'idées qui se trouvaient dans les classes,
merci de les sortir prendre l'air 



ganoceti 09/09/2012 09:28


C'est une très bonne idée. Je n'avais pas pensé à proposer des photos de l'artiste en train de peindre. 


Pour ma part, j'ai la chance d'avoir un Tableau intéractif dans ma classe ce qui est idéal pour visionner les diaporamas en regroupement mais j'imprime quand même une feuille bilan de l'artiste
pour garder une trace dans le classeur collectif d'histoire de l'art (qui suit la génération jusqu'au CM2) dans lequel nous mettons les albums lus en classe, les poésies et les chansons apprises,
les oeuvres d'art étudiées et les spectacles auxquels nous avons assisté. 

isa 09/09/2012 09:42



ah super l'idée du classeur "histoire de l'art" !