les gauchers par Céline B: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

J'ai assisté à une animation pédagogique sur les gauchers qui était très intéressante ce matin et de ce fait je pensais qu'il était intéressant de le partager.
On nous explique par exemple le fonctionnement et la vision d'un gaucher qui n'est absolument pas la même qu'un droitier dans l'analyse des choses; par exemple lorsqu'un droitier voit un trait oblique qui descend vers la droite, un gaucher analyse l'information de droite à gauche et voit un trait qui monte .
 Si on insiste en disant que c'est un trait qui descend il ne le comprendra pas car lui le voit comme un trait qui monte et donc par exemple il faut donc lui dire que oui il voit un trait qui monte mais que nous on le regarde de gauche à droite et que c'est un trait qui descend. Il faut bien souligner auprès de l'enfant le fait que oui lui voit bien un trait qui monte mais l'aider à analyser l'information comme un droitier car le code est fait ainsi.
 
Les informations dans le cerveau ne sont pas réparties de la même façon dans les deux hémisphères ce qui fait que parfois, là où un droitier doit piocher dans un seul hémisphère, le gaucher doit réunir les informations non pas dans l'autre hémisphère mais dans les deux. On trouve plus de problème de bégaiement chez les gauchers que chez les droitiers .
 
Et donc ce livre explique bien le fonctionnement d'un gaucher et comment lui apprendre à vivre dans un monde de droitier.
 
Voici les références du livre sur lequel s'est appuyée la formatrice:
comprendre et accompagner les élèves gauchers - dr michel barbes -  hachette
Les problèmes particuliers qu'ont les petits gauchers dans l'univers scolaire sont aussi méconnus que lourds de conséquences. Trop d'idées reçus et de préjugés leur sont encore défavorables. Les difficultés rencontrées viennent parce qu'ils sont incompris dans leur fonctionnement mental et gestuel particulier. Ces difficultés déroutent des enseignants mal formés à leur prise en charge et inquiètent les parents devant le désarroi de leurs enfants.
Après l'époque des contrariétés musclées est venu celle de la tolérance et d'un laisser-faire qui n'a pas tout résolu. Il convient de passer à la troisième époque, celle où des enseignants informés et formés vont accompagner l'élève gaucher pour l'aider à franchir un cap inévitable pour eux et ignoré de leurs camarades droitiers. Des solutions sont désormais disponibles, bien que simples elles diminuent le nombre d'élèves en difficulté, ce qui soulage d'autant le travail de l'enseignant.

Points forts
· Des témoignages actuels issus d'études et d'enquêtes
· Le cheminement mental et gestuel du gaucher
· Les défis et difficultés que l'élève gaucher doit résoudre en milieu scolaire
· Les conséquences de l'absence d'une pédagogie adéquate et les solutions déjà expérimentées avec succès
 
Je ne voudrais pas dénaturer les propos du livre donc je vous incite à le lire, je pense que je vais moi même le commander ; cette vision des gauchers soulève beaucoup de points auquels on devrait être sensibilisé en tant qu'enseignant .

 

Céline B 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Emilie44 15/03/2014 23:23


Oui, c'était une sadique, mais je n'étais pas la seule à subir les "frottis d'oreilles", elle l'utilisait sur tout le monde pour n'importe quelle raison... C'était
pourtant il n'y a pas si longtemps que ça, en 1987... Heureusement, depuis, elle est à la retraite!!

isa 16/03/2014 08:55



elle a sûrement subi ça elle-même et n'a pas trouvé l'aide pour le symboliser mais toi si ! 



Emilie44 15/03/2014 22:21


Le moment intéressant à propos de la gaucherie de l'oeil est à 26 minutes du début de l'émission.

isa 15/03/2014 23:01



alors moi je parlerais de la gaucherie du pied qui est bien apprécié au foot, savoir jouer des deux pieds est un atout évident et recherché 



Emilie44 15/03/2014 21:12


Je suis moi-même gauchère et j'ai quelques mauvaises expériences avec une de mes vieilles maîtresses de CE2 qui me faisait des "frottis d'oreilles" (elle tournait
ses bagues à l'intérieur et frottait fort les deux oreilles) juste parce qu'elle trouvait que j'écrivais "comme un cochon"... J'étais pourtant première de la classe... Tous mes enseignants de
primaire nous obligeaient à écrire avec des stylos plumes mais aucun n'avait pris le temps de m'expliquer comment le tenir et placer ma feuille pour que je ne repasse pas sur ce que je venais
d'écrire... D'où de grosses traînées d'encre qui me valaient des mauvaises notes en "soin/écriture". Et puis il faut dire que ne pas voir les dernières lettres qu'on vient d'écrire, ça n'aide pas
à écrire rapidement car on doit sans cesse vérifier où on en est rendu en relevant la main.


 


Et pourtant, c'est si simple, je l'ai trouvé par moi-même ensuite : il suffit de tenir son crayon non pas auprès de la pointe, mais 3-4 cm plus haut. Ainsi, on a le
bout du crayon qui dépasse sur une ligne au-dessus de l'axe de la main, ce qui évite qu'on repasse sur ce qu'on a écrit, et rend les lettres formées toujours visibles. Du coup, j'apprends cette
astuce à mes élèves gauchers!


 


J'ai entendu une émission sur les gauchers sur Europe 1 il y a quelques jours, on peut la réécouter ICI. C'était très intéressant, ils disaient qu'on
pouvait aussi être gaucher de l'oeil et que ça pouvait impacter beaucoup de choses dans le fonctionnement du cerveau et la compréhension même de concepts mathématiques. Un gaucher de l'oeil est
par exemple plus enclin dans une addition posée à voir la colonne de gauche en premier et à l'additionner mentalement avant les colonnes de droite. Je dois dire qu'effectivement, je fonctionne
comme ça...

isa 15/03/2014 22:56



oh la vilaine maitresse, frotter avec ses bagues mais c'est sadique ! Décidément, l'expression de la différence n'était pas vécue comme une richesse mais plutôt comme une faute. C'est
cela qui a fait des dégâts chez certaines personnes gauchères qui ont vécu ses brimades plus fortement et qui n'ont pas trouvé autour d'eux les soutiens pour surmonter ces blessures d'amour
propre. 



Silbale 14/03/2014 20:18


Non, être gaucher ne devrait pas être une maladie, malheureusement c'est souvent à ces enfants gauchers qu'on reproche de mal tenir son stylo ou d'écrire comme des cochons dans les classes
supérieures. 


Je suis gauchère, en tant que telle je me heurte à pleins de petits problèmes du genre, impossible d'écrire au stylo plume si la plume est trop rigide, ou pas moyen d'ouvrir une boite de conserve
avec ces fichus trucs à manivelle, ou encore, le méli-mélo que c'est de devoir transférer ses bagages d'une main, de l'autre pour valider son ticket de métro et passer les portillons. 


Mais en même temps, comme dit, on s'adapte! Sur mon ordi la souris est à gauche of coursemais je peux utiliser une souris à droite. 


Par contre, avec tout le découpage à faire en PS, croyez-moi, si on me pique mes ciseaux de gauchère, je rale!


Pas de panique, je me suis aussi adaptée pour apprendre les bons gestes aux droitiers en graphisme/écriture et du coup... j'écris aussi de la main droite! Yes!


Je part du principe, en classe,  que tous peuvent apprendre à avoir le bon geste, il suffit d'être vigilent sur la latéralisation des uns et des autres (inclinaison de la feuille, modèles,
etc.) et de ne proposer aux gauchers un matériel adapté.... que s'ils en manifestent le besoin! 


D'où, tous les exercices de manipulation, très importants pour développer dextérité et coordination.


Petite anecdote qui date de quelques jours, en classe une petite fille, droitière, qui s'exercait à découper une bande de papier en petits morceaux et n'y arrivait visiblement pas... Vérification
faite, une paire de ciseaux de gaucher s'était glissée dans mon lot de ciseaux... 


 

celineb 14/03/2014 18:57


Bien sur que non ce n est pas une maladie mais au dela de la tenue del outil c est surtout de comprendre le fonctionnement d un gaucher et comment l aider a s adapter dans un monde fait pour les
droitiers pour qu il accede plus facilement a des automatismes pour une lecture de gauche a droite et ce qui est important c est de valoriser l enfant en lui disant que son analyse des choses est
juste également;  quelque chose de tres original les droitiers ont leur impmantation de cheveux qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d une montre et dans le sens des aiguilles d une
montre pour un droitier bien visible de 0 a 6 mois, on l a vérifié avec nos eleves aujourd hui et ca se verifiait!!!!!! On recoit le bouquin lundi il me tarde!!!


 

Sylvie.A83 14/03/2014 17:25


Je suis d'accord avec David, ce n'est ni une tare, ni une maladie d'être gauchère... Il faut surtout laisser la possibilité aux enfants de "désaxer" la feuille sur la table de manière à ce que le
poignet ne balaye pas l'encre ou ne passe pas par-dessus la ligne d'écriture (je ne sais pas si c'est clair pour tout le monde...??).


 Il y a aussi quelques petits "trucs" auxquels les droitiers ne pensent pas toujours comme, par exemple, ne pas mettre de modèle à gauche mais au milieu ou sur la droite....


Par contre en ce qui concerne tous les accessoires "pour gauchers" (stylo encre, ciseaux...) je ne les trouve pas pertinents et ne les utilise plus dans ma classe: mes petits gauchers découpent
très bien avec des ciseaux de droitiers...! Nous sommes très forts pour nous adapter, nous les gauchers....!!!

vivi 14/03/2014 13:55


La référence est sur Amazone, il me manquait un bout du nom de famille de l'auteur. Merci!

david 14/03/2014 13:17


ça n'est pas non plus une maladie hein, parole de gaucher :-) Bon week-end tout le monde !

Sophie (pas si) sage 14/03/2014 12:30


La référence exacte est-ce :





"Comprendre et accompagner l'élève gaucher" (Eléments de
pédagogie adaptée aux spécificités mentales et gestuelles) du Docteur Michel Galobardès
http://www.amazon.fr/Comprendre-accompagner-lélève-gaucher-spécificités/dp/2011710057




Mon fils est gauché et je l'avais acheté pour comprendre un peu mieux son monde ... et pour l'aider à supporter notre monde de droitier, et surtout pour l'aider au
mieux à surmonter sa dysgraphie (en plus de la dysorthographie, hum, hum !).





La meilleure place en classe pour un gaucher :


- dans la rangée de gauche afin qu'il tourne sa tête vers sa droite quand il regarde le tableau ou son professeur.


- à la place gauche d'une table prévue pour 2 comme ça les coudes ne se gènent pas.





Il y a aussi le site www.lesgauchers.com à visiter ...

Marianne 14/03/2014 11:34


Ah oui! Merci Céline d'avoir une pensée pour les gauchers et de nous la faire partager, j'essaierai de me procurer ce livre, ça m'interesse.

vivi 14/03/2014 10:53


Le livre n'est pas sur AMAZONE, j'irai voir en librairie.

vivi 14/03/2014 10:49


Merci Céline pour ce partage. J'avais eu aussi une animation péda sur les gauchers il y a quelques années qui m'avait interpellée.


Tout est fait pour les droitiers dans ce monde.  Le gaucher fait déjà automatiquement l'effort de tout transposer dans son cerveau, alors il ne faut surtout pas le mettre à gauche ou à
droite du tableau...??? Je ne m'en souviens plus. Et cette question me taraude... Qui le sait?


2 de mes enfants sur les 4 sont gauchers et se sont souvent plaints de cet état de fait :difficulté à écrire au stylo encre car leur main passe sur l'encre non sèche...


Par contre le gaucher aurait des facilités au niveau géométrie  et 3D...


Tout cela est intéressant à connaître... alors comme tu as repiqué ma curiosité à ce sujet, je vais acheter le livre.


Merci beaucoup Céline