observation 5: LISE ( timidité)

Publié le par isa

LES ELEVES

CINQUIEME OBSERVATION : LISE

 

Relation aux autres :

 

Lise recherche les relations avec les autres enfants, va vers eux, leur parle mais n'obtient pas ce qu'elle souhaite puisqu'elle n'arrive pas suffisamment à les captiver, ils se détournent assez facilement d'elle.Elle reste donc observatrice.
 

Relation au matériel :

 

Lise se sert lorsque tous les autres se sont servis, elle fait attention aux objets qu'elle prend, les range lorsqu'elle ne les utilise plus.Elle s'en sert pour tenter de rentrer en communication avec l'autre ou simplement en relation à l'autre. Elle va offrir spontanément son objet. Elle prend plus facilement le matériel le moins convoité afin de ne pas risquer l'agression.

Relation à l’espace :

Lise se déplace peu sauf lorsque l'objet l'y contraint. Elle est plus à l'aise proche du sol que debout, d'ailleurs elle va marcher à 4 pattes un bon moment dans la séance et ensuite s'asseoir sur un ballon. 


Relation à l’adulte :

Lise me regarde fréquemment à la fois pour s'assurer de ma présence qui semble la rassurer mais aussi pour savoir ce qu'elle a le droit de faire. Enfin confiante d'inventer un jeu, elle m'interpelle pour que je la regarde faire. Lorsqu'elle tombe du ballon sur lequel elle était assise, à nouveau, elle attend ma réaction en me surveillant aussitôt.

 

Bilan :

Lise est un petite fille craintive qui peut paraître triste par moment,cependant elle répond aux sourires. Elle a l'attitude de quelqu'un qui ne veut pas déranger, si bien qu'elle se fait oublier et ses tentatives vers les autres ne sont pas assez franches pour obtenir une réponse. Elle n'ose pas. Elle essaie de se débrouiller par elle-même. Il faut donc lui donner une place à part entière dans la classe, l'encourager à oser en lui donnant des petites responsabilités. Il faut inciter les autres enfants à aller vers elle en la montrant comme exemple dans ses réussites.



Publié dans les élèves

Commenter cet article

sonia 24/10/2012 08:30


Hier, j'ai fonctionné en début de matinée avec les petits seulement (19 enfants) et Bastien a normalement suivi le groupe! Il n'est pas si "statique" On ne dira et ne verra peut-être
jamais assez les méfaits des classes nombreuses. Et si ce petit bastien et d'autres était tout simplement mieux en fonctionnant  vers 23 24 élèves et non pas 30!...


Au milieu d'un groupe qui est un peu trop nombreux pour lui, je vais faire les différentes mises en place dont il a ici été question. Merci de ta réponse.

isa 24/10/2012 15:10



oui ça c'est sûr, en espèrant que notre voix se fasse entendre pour accueillir dans de meilleures conditions tous ces petits élèves.



sonia 22/10/2012 22:41


Bonsoir,


Je suis venue ici en me disant que ce site et sa rubrique élève qui m'a souvent bien aiguillée me donnerai un coup de pouce pour un "ptit bonhomme" de ma classe qui ne bouge pas beaucoup de
lui-même: n'entre pas dans l'action dans les séances de motricité, ne se déplace pas quand c'est à son groupe d'aller en ateliers..etc. Il parle assez bien ( je l'ai entendu avec sa maman),
s'intéresse - ses yeux pétillent normalement, il participe gestuellement aux comptines et chansons. Lors d'un parcours avec plusieurs bancs en enfilade sur lesquels il fallait marcher, je l'ai
d'abord accompagné puis au niveau du premier banc seul, il a fait quelques pas, est descendu du banc, s'est assis à coté et a regardé les autres passer. Il n'est pas remonté, n'a pas suivi le
groupe en regroupement, a regardé les moyens faire le rangement..à la fin je lui ai dit deux ou trois fois les petits sont aux toilettes. Il y est allé!


Quelquefois, j'ai envie de dire Bastien ( prénom d'emprunt) hop, hop, avec les autres...mais je pense que ce n'est pas la solution!!


Le valoriser dans ses réussites est une piste intéressante. Comment le mettre en mouvement? Merci pour vos idées.

isa 22/10/2012 22:54



ton petit Bastien a sûrement beaucoup d'appréhension pour ne pas s'autoriser à bouger comme les autres. Sans le brusquer, il faut tout de même le solliciter en lui indiquant que tu vas
l'aider. Et puis il est important qu'il soit intégré au groupe, du coup, je te conseille de créer des situations où il se retrouve en binôme pour l'inciter à être proche d'un autre et que l'autre
enfant tienne compte aussi de lui. Le valoriser dans ses réussites c'est le faire exister au yeux des autres ,  et ce genre d'enfant aurait plutôt tendance à se faire oublier.