préparation prévisionnelle DECOUVRIR LE MONDE 2012-2013

Publié le par isa

 Préparation prévisionnelle

période 3

DECOUVRIR LE MONDE 2012-2013

 compter.jpg

Je joue pour apprendre les matbs :

 travail autour des coins jeux (évolution)

 

 

SEMAINE 15 / 7 JANVIER 2013

LIVRE : Petit chien

petit chien 

Coin jeu : voiture

Evolution : coder le rangement des véhicules

Maths : dénombrer 1 et 2 ( utiliser les doigts comme collections-témoins)

Activité : fabriquer une carte de bonne année pour la famille ( inspiration Kusama)

 

SEMAINE 16 / 14 JANVIER 2013

LIVRE : Coucou tu me vois ?

coucou tu me vois 

Coin  jeu : puzzles

Evolution : faire des affiches de défis pour les puzzles

Maths : dire le nom des nombres 1 et 2 ( utiliser des représentations des collections-témoins)

Activité : commencer la réalisation d’une couronne (inspiration Kusama et Buren)

 

SEMAINE 17 / 21 JANVIER 2013

LIVRE : Trois souris peintres  

trois petites souris peintres 

Coin  jeu : piscine

Evolution : préparer des plateaux matériel

Maths : décomposer le nombre 3

Activité : poursuivre la réalisation d’une couronne (inspiration Kusama et Buren)

 

 

SEMAINE 18 / 28 JANVIER 2013

LIVRE : A quoi tu joues ?  

 à quoi tu joues

Coin  jeu : chambre

Evolution : utiliser des fiches pour habiller les poupées

Maths : jouer avec un dé 1,2,3 pour prendre le nombre indiqué

Activité : fabriquer un jeu maths

 

SEMAINE 19 / 4 FEVRIER 2013

LIVRE : 1 ,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3  

 1,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu'à 3

Coin  jeu : cuisine

Evolution : afficher des recettes

Maths : utiliser ses doigts pour désigner la collection et dire le nombre

Activité : finir le jeu maths

 

SEMAINE 20 / 11 FEVRIER 2013

LIVRE : Bouh !  

 bouh

Coin  jeu : construction

Evolution : utiliser des tutoriels

Maths : désigner où il y a 1, 2, 3

Activité : proposer aux grands de venir jouer à notre jeu de maths

 

SEMAINE 21 / 18 FEVRIER 2013

LIVRE : Salut  

salut 

Coin  jeu : téléphone

Evolution : se parler à deux

Maths : désigner où il y a plus de 3

Activité : bilan langage

 

 

Ce quil faut savoir :

 

La progression proposée sur cette période est préconisée par Rémi Brissiaud , je vous incite à lire son petit livre très didactique, simple et succinct « Premiers pas vers les maths, les chemins de la réussite à l’école maternelle ». Il alerte sur les méfaits du comptage , notamment en petite section. Il cite D.C Geary le chercheur qui a le plus étudié les échecs des élèves en maths : « La plupart des enfants (en difficulté durable d’apprentissage de l’arithmétique élémentaire) présentent des retards dans leur compréhension des concepts liés au dénombrement. Le développement faible de leurs connaissances du dénombrement contribue à l’immaturité des procédures de comptage utilisées pour résoudre des problèmes d’addition et à la production fréquente d’erreurs dans l’exécution de ces procédures ».

R.Brissiaud explique qu’il y a confusion chez les enfants avec le nom du chiffre cité lors du comptage , les petits ont l’habitude de pointer pour désigner l’objet et le nommer ( chat disent –ils en pointant l’image du chat), dans le comptage le cube pointé s’appelle un, le suivant s’appelle deux et ainsi de suite, à aucun moment , ils ne font le lien entre la quantité de cubes et les nombres énoncés. Le comptage relève de l’énumération, mais ne permet pas de dénombrer c'est-à-dire de totaliser les unités. Plutôt que d’utiliser de manière précoce le comptage, R.Brissiaud défend l’idée qu’il faut commencer par la décomposition, rechercher toutes les représentations d’un même nombre ( 3 c’est 1+1+1 mais aussi 2+1 ou encore 1+2). Il pense qu’en petite section, la construction du système des trois premiers nombres doit être l’objectif unique et que les enseignants doivent renoncer à l’enseignement du comptage d’objets de manière à ne pas laisser s’installer des comportements où la création mentale d’unités et de totalités est absente. Il explique que les enfants ont plus besoin d’apprendre le « pourquoi compter » que le  « comment compter ».

Une nouvelle fois, le bagage langagier a son importance et selon Rémi Brissiaud , les enfants qui ont de bonnes compétences langagières comprennent assez vite ce que l’adulte attend d’eux lors du comptage et qu’ il faut répéter le dernier nombre cité pour répondre à la question combien , c’est ce que Rémi Brissiaud appelle l’effet « canada dry », ça ressemble à du dénombrement, à la totalisation d’unités mais rien ne permet dans cet exercice de savoir si ce dernier nombre représente bien la quantité dans la tête de l’enfant. A nouveau, la petite section est pointée comme fondamentale dans ce processus d’apprentissage. Alors je vous invite à me suivre dans cette voie et découvrir ou redécouvrir une autre façon d'aborder les nombres avec les petits.

 

 

 

 

Publié dans découvrir 2013

Commenter cet article

manu 11/07/2013 11:31


je te dis pas comment j'en bave pour équilibrer et caser tous ces super albums pr l'année qui vient !!! parce que je veux tout faire évidemnt ( j'ai tjs eu les yeux + grands que le ventre !!! )


ayant travaillé le livre de récits cette année, je me sens fin prête à attaquer le film mais je veux aussi être au point sur le reste


faudra t il que , qd même, je supprime 1 ou 2 albums ? mais  cette année j'ai bien vu que ta progression par période était un tremplin pour la - les suivante(s)


c'est pas facile de s'arracher le coeur !

isa 11/07/2013 14:00



pourquoi penses-tu que tu ne pourras pas faire tous les albums ?



manu 11/07/2013 11:26


oui c'est bien ça ! merhi bokou

manu 11/07/2013 10:14


bon c'est pas le tout mais il est où l'article de la collègue sur les autres albums : je ne le trouve pas !

isa 11/07/2013 11:01



c'est sûrement celui-ci ICI



Krol 13/01/2013 19:07


HAHAHA, je suis en train de gagner: merci pour le point Isa!

Krol 13/01/2013 19:05


C'est rigolo, c'est exactement la 1ère question que je lui ai posée! Et bien non, ce n'est pas Véronique la néophyte! Bonne soirée à toi Isa

Krol 13/01/2013 18:43


Bon alors, moi aussi, j'avais mal lu...la réponse, Steph:pas de point pour moi puisque pour toi, les 2 sont acceptables! En revanche, peut-être 1 point de la part d'Isa... mais elle hésite
encore... Ah cette langue française, elle aussi nous entoure de ses pièges!!!!!


Moi j'avais opté pour entourE en me disant que c'est la nature qui entoure avec ou sans ses dangers?!

Petite anecdote:mercredi dernier, animation pédagogique de circonscription intitulée "les ressources sur le net"; après présentation des sites phares institutionnels, la conseillère pédagogique
nous a proposé de faire partager nos "favoris"... J'ai saisi la perche et bien sûr évoqué en termes chaleureux LE site, d'Isa, et dans l'assemblée, une autre enseignante de petite section a
renchéri et expliqué qu'elle suivait la programmation elle aussi  (;) coucou Véronique).
Encore une rencontre mais celle-ci non virtuelle, grâce à ce blog à consommer sans modération car sans dangers.

isa 13/01/2013 19:01



Comme je suis dans l'écriture impulsive, je dirais E parce que pour moi "la nature qui les entoure" est une expression usitée et que c'est selon moi dans ce sens que la phrase a été
construite. Mais forcément, si je me mets à réfléchir , je me mets à hésiter. Enfin à un moment je tranche et là ce soir définitivement je dis E.


Merci pour cette publicité institutionnelle et ravie que vous vous soyez trouvées avec Véronique ( la néophyte ?)



Krol 13/01/2013 17:45


Merci Steph,1 point de plus pour moi!

isa 13/01/2013 18:39



tu optais pour quoi ?



steph 13/01/2013 17:43


Quoique.. tout dépend si tu veux mettre l'accent sur les dangers.. et je pense que oui.. dans ce cas, entourent.. mais en linguistique, les deux sont acceptables. C'est ce qui est intéressant

isa 13/01/2013 18:15



ce serait mieux si les deux étaient acceptés ! Mais perso, j'aurais écrit E en première intention, et en réfléchissant j'hésite.



steph 13/01/2013 17:40


la nature les entoure.. ou les dangers les entourent...mais pour moi c'est la nature le dernier sujet qui les entoure.. :)

isa 13/01/2013 18:00



erreur de ma part, la phrase est les dangers de la nature entourent les personnes ! ou bien les dangers de la nature environnante, il faut choisir !



Krol 13/01/2013 17:33


Merci Isa pour tes réponses toujours aussi claires et judicieuses.
Allez, j'en profite, j'aimerais bien te soumettre une autre question car, à la maison, les avis étant  tout-à-fait divergents, nous aurions bien besoin d'un avis éclairé ( j'espère bien que
ta réponse rejoindra la mienne!). Voilà, la question concerne la phrase: ils sont seuls face aux dangers de la nature qui les entoure (ou les entourent)?

isa 13/01/2013 17:55



entourE, c'est la nature qui entoure . Pardon j'avais mal lu et je rectifie, je n'avais vu que le mot nature, mais non ce sont les dangers donc ent.



Krol 13/01/2013 16:33


Bonjour Isa,
J'aimerais suivre cette programmation de livres pour cette 3ème période mais je n'ai que 6 semaines -zut alors!- ,que me
conseilles-tu:
- de ne pas utiliser le dernier album (Salut!) et les activités associées (jeu du téléphone)? ou...
- d'essayer d'anticiper les activités afin d'arriver à boucler toutes tes propositions d'ateliers sur 6 semaines sans oublier le bilan langage prévu en semaine 7?
Merci encore pour toutes ces idées, un vrai régal:)))))))

isa 13/01/2013 17:17



Personnellement, je retirerais le dernier livre " Salut" et le travail + de trois qui peut se faire à un autre moment. Tout condenser sur les 6 semaines me paraît compliqué et comme le
travail répond à une progression, la dernière semaine est la seule à pouvoir être supprimée.


Concernant le bilan langage, j'ai prévu de les laisser choisir l'un des livres travaillés pour le raconter avec leurs mots. 



Emilie44 23/12/2012 11:16


Pour ceux qui connaissent les albums "coucou tu me vois", "à quoi tu joues?" et "bouh", avez-vous des idées d'autres albums équivalents par lesquels on pourrait les
remplacer?

isa 23/12/2012 15:49



"coucou tu me vois ?" , c'est un album imagier ( les fruits, les légumes, les jouets, les véhicules...), "à quoi tu joues?" reprend des oeuvres d' artistes célèbres qui ont peint  ou
photographié des jeux d'enfants, "bouh" est un livre sans texte qui reprend l'histoire du loup et des 3 petits cochons, le loup semble ne pas pouvoir entrer chez les cochons, la séparation
centrale du livre servant d'obstacle tel un mur, mais c'est sans compter sur la ruse du loup qui  parvient à passer de l'autre côté en escaladant , c'est un livre pour parler et créer soi
même son propre texte.



Sanzie 19/12/2012 13:27


Bonjour Isa,


J'ai une classe de MS pour la 1ere fois et je me demandais si tu avais (ou les collègues de MS qui passeraient par là!) une sélection d'albums à travailler avec mes élèves au delà du "3" pour la
période prochaine.


Merci!


 

isa 19/12/2012 13:29



demain j'édite un article d'Isabelle L qui a fait une recherche pour la période 3 et dans les nombreux documents qu'elle a trouvés, il y a des propositions d'albums.



Sev 17/12/2012 23:01


pour moi, c'est tout nouveau, je vais donc beaucoup apprendre et sûrement faire évoluer ma partique, merci d'avance.

isa 17/12/2012 23:37



L'approche est à découvrir,nous allons y aller ensemble.



sandrine 16/12/2012 19:10


Je suis très contente de lire ton paragraphe sur Brissiaud que j'ai découvert depuis 3 ans. J'ai changé ma façon de faire et c'est très concluant !!! J'ai hâte.

isa 16/12/2012 21:02



c'est intéressant d'avoir des témoignages qui confirment l'intérêt de la pratique. Merci Sandrine



Valérie93 16/12/2012 16:25


Et tout ceci peut nous aider à argumenter un RV de parents persuadés que leur enfant est en avance parce qu'il sait compter jusqu'à 30 en PS ( alors que seule sa mémoire est utilisée dans ce
genre d'exercices  et ce qui est à noter aussi c'est que dans les livrets cette compétence est souvent primée par rapport aux autres ( compte jusqu'à...

isa 16/12/2012 18:08



oui Brissiaud parle de cela dans son livre, du comptage dans les habitudes culturelles, mais il précise qu'il n'est pas question de dissuader les familles de ne plus le faire mais plutôt
d'apporter aux élèves une autre manière d'aborder le nombre et qu'il est important que cela soit fait dans les premières années d'école. Mais tu sais Valérie, c'est comme l'alphabet, ce n'est pas
parce que tu connais les lettres que tu sais quoi en faire, on t'apprend l'alphabet chinois, tu l'apprends, tu le mémorises, et ensuite .........



vihyko 16/12/2012 14:04


et 0+0 = la tête à toto..


hihi.. ouais je sais.. la porte est derrière moi..


ravie de cette programmation math qui utilise bon nombre d'album que j'utilise déja, chouette ! cette année j'ai environ une semaine de retard en lecture des articles mais j'suis là quand même !
j'utilise les pingouins de l'album à compter Gs de brissiaud, mes élèves adorent ! parceque évidemment, je leur joue le truc façon zip le pingouin alors rigolade assurée !

isa 16/12/2012 18:01



et zéro c'est drôlement compliqué à comprendre car parler du rien, c'est métaphysique alors forcément la tête à toto est métaphorique, pour ne pas dire poétique , hohé Julien c'est ton
domaine, pardon Vihyko moi aussi je veux  bien sortir



CecileJ 14/12/2012 13:45


L'ageem de notre département avait origanisé une conférence de Remi Brissiaud l'an passé, une révélation! Nous avons appliqué de suite en classe et nous avons vu la différence.

isa 14/12/2012 17:53



tu auras peut-être des idées ou des partages à donner.



Maï 13/12/2012 22:05


Waou j'ai déjà hâte d'apprendre à compter avec Isa !!!


en attendant ce sont les derniers préparatifs pour l'expo d'art plastique de l'école qui a lieu demain soir ; je vous enverrai des photos ...

Carole 13/12/2012 18:17


Effectivement, j'ai lu pas mal de choses sur la numération et depuis l'année dernière, j'ai abandonné le comptage pour remplacer par "un citron et encore un citron, ça fait deux citrons" et à
chaque fois je montre le nombre de doigts. Ca fonctionne très bien comme ça :), même avec les TPS !


Idem quand nous "comptons" les absents au regroupement.


De plus, les recherches ont montré que pour les quantités jusqu'à 4, les petits enfants avaient plus de fcailité à les reconnaître globalement, sans comptage...