préparation prévisionnelle PERCEVOIR, SENTIR... Mars-Avril 2014

Publié le par isa

eau 

Préparation prévisionnelle

période 4

PERCEVOIR, SENTIR, IMAGINER, CREER  2013-2014

 

Oralite et alimentation

 

J’expérimente le monde à travers d’autres cultures :

 je découvre l’Afrique et l’importance de l’eau

 

SEMAINE 22 / 3 MARS 2014

LIVRE : Le crocolion

 le crocolion

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : parler de l’Afrique et observer des tissus africains pour notre projet carnaval

Activité créatrice : chercher l’inspiration auprès de Simon HANTAÏ en reprenant sa technique de peinture de tissu

Importance de l’eau : quand est-ce que j’ai besoin d’eau ?

 

SEMAINE 23 / 10 MARS 2014

LIVRE : L’eau dans le monde

l'eau dans le monde 

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : reproduire des graphismes de tissu africain et observer des masques

Activité créatrice : poursuivre la réalisation de son tissu de déguisement (dénouer ses nœuds) , choisir et peindre son masque

Importance de l’eau : comment les autres enfants utilisent l’eau ?  

 

SEMAINE 24 / 17 MARS 2014

LIVRE : Zékéyé et la toute petite musique

zékéyé et la toute petite musique2 

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : écouter des musiques africaines

Activité créatrice : faire des empreintes sur son tissu « Hantaï » en s’inspirant de l’artiste Claude VIALLAT, finir la peinture de son masque.

Importance de l’eau : est-ce que l’eau peut disparaitre au contact du chaud ?

 

SEMAINE 25 / 24 MARS 2014

LIVRE : Voilà la pluie

voilà la pluie 

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : découvrir des danses africaines

Activité créatrice : peindre le verso de son déguisement avec son propre graphisme, se créer un instrument de musique africain

Importance de l’eau : la pluie est-elle notre robinet d’eau ?

 

SEMAINE 26 / 31 MARS 2014

LIVRE : Quand nous aurons mangé la planète

quand nous aurons mangé la planète 

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : faire des recettes africaines pour préparer le goûter du carnaval

Activité créatrice : faire un catalogue des graphismes africains réalisés par les élèves

Importance de l’eau : est-ce que je peux trouver une action pour préserver l’eau ?

 

SEMAINE 27 / 7  AVRIL 2014

LIVRE : Diabou Ndao

 diabou ndao

Expérimenter le monde à travers d’autres cultures : découvrir un conte africain

Activité créatrice : jouer l’histoire du livre en scénette de théatre  

Importance de l’eau : je me fabrique un verre 

 

 

 

Ce quil faut savoir :

 

J’ai hésité longuement lorsque j’ai établi ma programmation de l’année en Juin. J’ai hésité parce que travailler sur des réalités lointaines comme l’Afrique avec de jeunes enfants reste un défi qui peut sembler impossible. Nous savons bien qu’à 3-4 ans , l’enfant est toujours dans la découverte de ce qui l’entoure et que la difficulté pour lui est de mettre en pensée. Aussi aborder une notion aussi abstraite que la géographie du monde semble relever de la gageure voire de la confusion. Nous sortons d’une période où les expériences ont permis aux élèves de vérifier par eux-mêmes leurs croyances et de reconstruire une vérité scientifique. Comment ne pas craindre qu’ils soient déroutés par cet autre endroit qui existe mais qui dépasse leur faculté d’imagination ? Entrer dans des nouveaux modes de vie, c’est déjà être capable de définir le sien. Quelle complexité ! C’est donc toujours dans la comparaison avec lui-même que l’enfant pourra s’ouvrir à l’altérité.

Dans certaines classes, les diversités culturelles offrent d’emblée une réalité à la différence et proposent des interrogations concrètes que l’enfant soumet à l’adulte dans toute sa spontanéité. Je ne saurais trop vous inviter à prendre appui sur les familles qui ont à partager leur culture et dont l’apport « concret » aura un impact bénéfique sur le lien qui relie les élèves entre eux et qui permet de saisir la réalité d’un autre mode de vie, notamment culinaire.

L’enseignant peut également utiliser des documents vidéo, des livres documentaires pour offrir une matérialité à ses propos.

 

Concernant le projet de déguisement, j’ai choisi de proposer aux élèves de revêtir une tenue de fête pour invoquer la pluie.

 

L’activité dominante permet la rencontre de différents arts : art textile, art graphique, art de la peinture, art musical, art de la danse, art culinaire, art du conte et art théâtral, ces derniers offrant une transition avec la période 5.

 

 

Le travail sur l’eau qui veut suivre notre fil de l’année « Oralité et alimentation » a comme double objectif de pointer l’importance de boire de l’eau et le respect de celle-ci au nom d’une universalité, c’est ambitieux et cela rejoint mon interrogation du début sur la compréhension du jeune enfant mais au bout de mes hésitations , il y a eu l’idée que nos propos ne peuvent s’arrêter au seuil de l’expérience vécue et qu’il est bon aussi de planter des graines d’humanité. 

 

FICHE A TELECHARGER

Publié dans percevoir 2014

Commenter cet article

Sanzie 05/03/2014 08:20


En effet Isa, je déconnecte toujours progressivement surtout quand mes amies suivent aussi tes propostitions de près... On s'envoie souvent des sms ou on se téléphone pour savoir comment l'une ou
l'autre envisage de faire telle ou telle activité! C'est motivant!


Je viens tous les jours jeter un oeil sur ton blog... au grand désespoir de mon mari qui ne comprend pas comment je peux encore penser boulot le soir, les week-ends ou en vacances! :-D Il faut
maintenant que je trouve le juste équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle... Après presque 10 ans dans l'ENj'ai encore du mal! 


 

isa 05/03/2014 09:11



ah l'émulation, quel bonheur ! Et je pense que ton mari devrait être ravi de te voir passionnée mais pense tout de même à déconnecter pour le bien de tout le monde.



Sanzie 03/03/2014 13:55


Bonjour,


J'ai profité de mon premier week-end de vacances pour aller à quelques kilomètres de chez moi faire un tour au Centre Pompidou Metz et quelle belle surprise!


En entrant dans la Grande Nef, j'ai pu voir l'exposition "Phares". Il y a "Tabula" de Simon HANTAI et un peu plus loin une oeuvre gigantesque de Claude VIALLAT! La taille de ces oeuvres est
impressionante! Je suis encore plus motivée pour parler de ces artistes à mes petits élèves à la rentrée!


Si vous le pouvez, allez voir, elle est présentée jusqu'en 2016. http://www.centrepompidou-metz.fr/phares


(L'expo "Paparazzi" est pas mal aussi ;-) !)


 


Sanzie

isa 03/03/2014 14:17



merci Sanzie de ces infos. Et oui, le gigantisme apporte un caractère époustouflant à ces oeuvres, ce sont deux beaux artistes dont les techniques sont tout à fait intéressantes du point
de vue pédagogique. Je me rends compte que tu commences tes vacances par une visite au musée et une rencontre avec les deux artistes choisis, tu crois vraiment que tu as déconnecté ? En attendant
ta réponse, je me réjouis de voir l'intérêt que tu procures ces artistes, comme quoi le regard sur les oeuvres est dépendant de ce qu'on recherche et tu as ou vas constater que la déformation
professionnelle risque de te suivre un bon moment.... Je parle aussi pour moi.



Gwen 26/02/2014 21:53


Pourrais-tu nous en dire plus sur les recettes africaines? stp

isa 02/03/2014 09:24



je comptais plutôt sur vous, je pense que vous avez encore des trésors à partager.



Emilie44 15/02/2014 09:48


Oui, moi aussi j'avoue avoir eu une hésitation pour cet album (mon chéri m'a offert tous les albums de la période pour mon anniversaire et je les ai tous reçus la
semaine dernière)... Mais si c'est pour faire le lien avec le travail sur les ogres, ça prend tout son sens effectivement.

isa 15/02/2014 10:44



c'est un conte traditionnel africain, il y est question de manger, manger sans arrêt d'ailleurs au risque de se faire manger soi-même puis de devenir à son tour une sorte d'ogre, c'est
vraiment un livre qui me semblait coller parfaitement à notre travail sur l'alimentation et l'oralité, il dérange parce qu'il évoque une forme de dévoration boulimique et c'est pourtant un sujet
brûlant de notre actualité alimentaire vers lequel je souhaite aller sans culpabilisation ni stigmatisation. 



maud 13/02/2014 21:58


:)


oui Isa!  


vu comme cela je marche...

maud 13/02/2014 20:26


olala, Isa j'hésite... je ne suis vraiment pas fan de Diaou Ndao... je l'ai lu à ma fille et on n'a pas du tout accroché... le moment ou elle mange le lion apres
etre sortie de ses fesses... je sais pas ca me dérange un peu... bon si ca se passait qu'une fois mais le lion la mange en sortant de ses fesses puis elle le remange à nouveau... alors
théâtraliser le livre là euh... je suis perplexe..

isa 13/02/2014 21:28



non non Maud ,tout ne sera pas théatralisé, uniquement des petites scènes de dialogue. Cette histoire évoque la dévoration et dans l'oralité, il y a aussi le désir de manger l'autre alors
même si nous avons évoqué l'impossibilité de le faire par une interdiction de l'anthropophagie, il n'en demeure pas moins que les contes permettent aux enfants de trouver des réponses à leurs
questions. J'ai trouvé que ce conte collait bien à notre sujet d'étude et introduisait trés bien les ogres pour la période 5.  



david 13/02/2014 12:14


Je serai inspecté le vendredi de la rentrée... J'espère que le crocolion me portera chance !

isa 13/02/2014 15:12



Ecoute David, les inspections cette année, c'est carton plein, j'ai même eu droit à un beau rapport d'inspection trés élogieux ( hein Maï ?), alors vraiment je ne me fais pas de souci
pour toi et si cet inspecteur est sensible à l'art , chez toi il sera conquis ...Je mets en ligne la préparation de Crocolion Lundi mais si tu la veux avant , je te l'envoie, dis moi.


Je rajoute qu'effectivement je n'aimerais pas que ce soit toi le petit lapin qu'on voit sur la couverture car l'inspecteur n'a pas l'air commode vu de sa bouche :)))