prêt de livres en petite section: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

Après le rangement de la bibliothèque en petite section, voici la question du prêt des livres.

En organisez-vous ? Si oui comment, quelle pratique, à quel rythme, quels moyens ?

Si non, pour quelles raisons ?

Est-ce le rôle de l’école ?

 

Merci de votre participation

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

cathy 15/12/2013 10:16


J'ai la chance d'être dans un groupe scolaire avec une vraie BCD et un système de prêt depuis de nombreuses années (au moins 15 ans).


Mais depuis l'an dernier, j'ai changé ma façon de prêter des livres aux enfants.


Avant, ils allaient à la BCD qui n'est pas dans l'école maternelle, mais à l'école élémentaire. Il fallait mettre les manteaux, aller à la BCD, défaire son manteau, remettre le manteau.... De
plus, comme j'en profitais pour faire autre chose dans ma classe avec la moitié des petits (les enfants partaient avec l'ATSEM), je n'avais pas un regard sur ce que les enfants empruntaient, et
cela me génait un peu, car parfois le choix n'était pas toujours judicieux. En effet notre BCD a de très nombreux albums (plus de 6000) et pas du tout classés pour les petits, mais plutôt pour
les élémentaires !


Maintenant, je fais autrement. D'abord, je commence en janvier le prêt. Cela me permet de travailler pendant les premiers mois sur les albums, leur tenue, sur le plaisir de lire, j'ai un grand
coin bibliothèque dans ma classe (voir mes coins jeux que j'ai envoyés auparavant). J'emprunte une grosse caisse d'albums (entre 20 et 30) pour ma classe à la BCD : des livres que j'ai étudiés,
que j'ai lus, ou des séries dont les enfants connaissent le personnage central (petit ours brun, t'choupi, crocolou...). Je choisis toujours des albums plutôt "faciles" pour ne pas mettre des
familles en difficulté ou des albums que les enfants adorent et qu'ils connaissent presque par coeur.


Mon ATSEM prend la moitié de mon effectif 2 fois par semaine dans un coin de la classe, pendant que je travaille avec l'autre moitié. Elle étale les albums de la caisse, ils choisissent chacun un
livre qu'elle note sur une fiche, puis ils rangent avec elle les livres dans leur sac. Au début, c'est un peu le bazar, mais c'est normal avec des TPS et des PS. Et puis, il faut dire que j'ai
une ATSEM en or sur qui je peux compter.


Donc, dans ma classe, ils ne vont pas à la BCD, mais ce n'est pas si grave, car ils y vont à partir de la moyenne section, et cela jusqu'en CM2.


Par contre, ils empruntent un livre par semaine, et ils adorent cela, les familles aussi.

Muriel 16/11/2013 15:27


Je rajoute que depuis l'an dernier, la bibliothèque municipale nous prête un lot d'albums pour la classe. Ils nous servent de fonds de livres sur présentoir,
et les enfants peuvent emprunter librement quand ils le veulent un livre (juste noté sur une liste).


Je trouve que ce dispositif complète bien le prêt hebdomadaire en BCD, car:


- il est libre (celui du vendredi est "imposé")


- la fréquence est choisie par l'enfant( selon son appétit de lecteur)


Ce sont surtout les MS et les GS qui empruntent ici, car ils y pensent plus, mais les petits s'y mettent.... par contre il faut bien surveiller les départs et arrivées des livres!

sev 16/11/2013 15:06


Oui, j'ai mis en place le prêt l'année dernière dans ma classe, une fois par période; je simplifie au maximum: les enfants choisissent, je note sur une feuille le nom de l'enfant et le titre
choisi, et je demande aux parents de le rapporter au maximum avant chaque vacance scolaire; et ça marche... S'il y a du retard, un petit mot dans le cahier de liaison, et tous les livres
reviennent à l'école. 

Muriel 16/11/2013 15:01


Depuis très longtemps, dans ma classe, prêt de livres chaque vendredi. Ils sont emportés dans les maisons dans un sac en tissu avec le cahier de vie (les
cartables sont trop petits et un sac indispensable) et rapportés pour le vendredi suivant (caisse spéciale dans le couloir), conservés dans le sac pour qu'on s'y retrouve.
Système ordianire de fiches pour noter les emprunts. Les élèves vont en BCD avec ATSEM en petits groupes (environ 8 élèves pour les PS, 12 pour les plus
grands), je garde les autres, souvent pour des arts plastiques en salle de jeux. Elle en profite pour leur lire une histoire, bien adaptée au groupe d'âge (because multi-niveau).


En début d'année, un choix de livres "biens pour eux" leur est proposé et placé au centre d'un espace lecture. Plus tard dans l'année ils peuvent choisir
dans les bacs.


Voilà!


 

Marie-Ange 16/11/2013 09:52


Bonjour à tous, je suis très contente de pouvoir enfin donner un peu de ma contribution à ce site si riche et intéressant. Après ça vaut ce que ça vaut mais ceci est mon fonctionnement pour le
prêt dans ma classe.


J'ai une caisse avec une cinquantaine de livres pour ma classe. Sur la première et la deuxième période je me sers de deux A3 sur lesquels sont imprimées toutes les premières de
couverture en petit format.


Pour la première période comme ils sont encore petits, je mets la date à laquelle ils empruntent, leur travail est d'apprendre à attendre son tour, savoir différencier le livre qui est sur sa
table, savoir le regarder sans l'abimer, puis le poser lorsque l'on doit venir chercher un livre de prêt vers la maîtresse, ne pas mélanger tous les livres.


La deuxième période, ils doivent me montrer l'image en petit format, je valide et je mets la date.


Pour la période 3, dans un porte-vue, il y a les premières de couverture photocopiées en A4, cette fois, ils n'ont plus une vue d'ensemble, ils doivent feuilleter le porte-vue pour retrouver leur
livre, lorsqu'ils l'ont trouvé, ils cherchent leur étiquette prénom et la mettent à la bonne page.


Pour la période 4, même système de porte-vue mais cette fois, la première de couverture est partielle, elle a été découpé.


Enfin, période 5, il ne reste plus que le titre du livre.


Voilà si cela peut aider.

isa 16/11/2013 11:13



merci Marie-Ange, une belle progression simple à mettre en place.



sylvieg 15/11/2013 17:29


Ni corse, ni bretonne...Après avoir regardé sut internet, je m'aperçois que cette expression n'appartient....qu'à moi? ou alors elle me vient peut-être de ma mère! Alors vive les néologismes!

Mélina 15/11/2013 07:19


Non, pour moi un prêt de livres n'est pas intrusif, en tout cas beaucoup moins qu'un carnet de billets de tombala ! (désolée mais c'est la première image qui me vient ). Cela reste de la
proposition, de la sollicitation. Ils peuvent très bien laisser le livre prêté sans le toucher ou très peu...Le moteur dans tout cela c'est justement l'enseignant et la relation qu'il créée avec
les parents de sa classe. Il faut encadrer ce prêt en expliquant auparavant tous les apports de celui-ci, lors de la réunion de rentrée ou dans le cahier de liaison pour espérer sensibiliser les
familles les plus éloignées de cette culture. L'autre moteur est sûrement l'élève avec ce que nous lui transmettons en classe bqui va avoir envie de...

sylvieg 14/11/2013 23:10


Tu as raison, c'est une phrase ou plutôt une posture que l'on devrait davantage adopter ds plusieurs situations: l'entretien avec les parts, le message ds le cahier de vie...c'est très concret
"de se mettre à la place" et je pense que c'est très utile.


Ds les albums que j'ai, il y a des séries telles que "Petit ours brun, Tchoupi" bien pour début d'année et même en suite car ils aiment  les retrouver , c'est affectif...Il y a aussi les
livres des abonnements MINIMAX et d'autres encore mais loin de moi l'idée de mettre des "vieux ragatons" c'est sûr! je m'en vais écrire mon texte pour les parts de la primaire!

isa 14/11/2013 23:14



ragatons, je ne connaissais pas l'expression, c'est corse ?



Mélina 14/11/2013 22:25


"du ressort des parents" oui,  mais aussi du ressort de l'école car tous les parents n'offrent pas cette opportunité aux enfants. L'école se doit, comme l'a dit Christine, de leur offrir
l'accès à la culture par le livre. Sinon, alors, oui la reproduction sociale est inéluctable. Il faut tout tenter pour donner le goût d'apprendre aux enfants bien sûr dans le cadre des
programmes, de la non intrusion dans la vie privée des parents...On reste dans la proposition.

isa 14/11/2013 22:48



oui , j'espère que la reproduction sociale n'est pas inéluctable parce que sinon cela voudrait dire que tout est écrit et que nous ne pouvons rien pour les plus faibles... mais quel
serait le moteur ? Quand tu parles d'intrusion, est-ce que tu penses qu'un prêt de livres  peut être considéré comme intrusif ?



sylvieg 14/11/2013 20:52


J'ai un petit peu honte de le dire mais comme ce sont les livres que j'utilise pour les projets de la classe, je préfère en utiliser d'autres ou des que j'ai en double...En effet, je suis trop
déçue quand je ne peux pas utiliser tel ou tel bouquin car je ne l'ai pas, qu'il est en trop mauvais état et "épuisé". Ai je le droit de le dire? mais je sais que très vite, avec les parents, les
brocantes, certains anciens livres de mes enfants... je vais parvenir à avoir un stock...

isa 14/11/2013 22:56



non mais tu fais un tri pour garder ceux dont tu as besoin , évidemment il faut tout de même que les livres à prêter soient intéressants, ce n'est pas parce qu'on prête aux enfants qu'ils
doivent n'avoir que les fonds de caisse et il faut cesser de croire qu'ils abîmeraient ce qu'on leur confie. Il faut toujours se demander si toi tu aimerais avoir ses livres à emmener chez toi et
ce que tu en ferais avec tes enfants ( évidemment si ce sont les leurs , c'est plus facile à imaginer)



Isabelle L 14/11/2013 19:01


Jusqu'à maintenant, l'école vieillotte n'avait pas de place pour accueillir une bcd, les livres étaient stockés dans les classes et dans des bacs d'une réserve accessible uniquement aux
enseignants. Le stock de livres TRES limité s'enrichit depuis 3 ans grâce à l'amicale des parents qui accorde à chaque classe 200 euros par an. La bibliothèque municipale du village est éloignée
et exigüe peu propice à l'accueil de petits. La bénévole (ex enseignante) accueille les ms/gs et cp/ce1, pour un prêt de livre, et vient en classe de tps/ps/ms pour lire des histoires dans un
coin de la classe, 1 fois par semaine, sans prêt. Depuis peu (vacances de Toussaint !) nous avons une école rénovée et agrandie mais pas assez malheureusement. Je m'explique : l'ancien logement
de fonction va accueillir la bibli municipale, nous pensions y inclure la bcd école mais les locaux sont trop petits ! Donc nous avons un dégagement qui permettra l'installation de nos bacs de
livres et pourra accueillir des ateliers propres à la bcd, et la proximité de la bibli municipale permettra aux tps/ps/ms d'y accéder avec la bénévole et d'emprunter. Voilà, nous avons aussi
programmé une visite à la bibli de la ville la plus proche (après le marché pour acheter nos légumes pour la soupe !). Je pense que c'est effectivement le rôle de l'école que de donner envie
d'ouvrir un livre, de le choisir, de l'apprécier (ou pas), de prendre l'habitude d'emprunter car les livres sont chers et que la bibli est une opportunité d'accès à la culture. J'ai hâte de
pouvoir mettre en place des activités en parallèle (langage oral et écrit).

isa 14/11/2013 19:47



oui parce que le prêt c'est aussi la possibilité ensuite de raconter un livre que les autres ne connaissent pas forcément et c'est un excellent exercice de langage que je pratiquais
parfois à la suite du prêt, non pas pour surveiller si le parent avait lu le livre mais pour donner à l'élève le plaisir de revenir sur ce livre qu'il avait choisi.



sylvieg 14/11/2013 19:01


Je réponds à ta question de ce midi Isa: où vont les livres achetés ds les classes? je suis là depuis 2 ans, chacun a ses livres dans sa classe et"les vaches sont bien gardées..."La directrice là
depuis l'an dernier, a acheté des livres qui sont ds le bureau mais il y en a pour l'instant très peu et comme celui-ci est petit, ils sont ds un coin je ne sais où bref cela ne donne pas envie.
Ds ma classe, j'ai un stock de livres (à peu près une centaine) que j'utilise pour les projets de la classe.


Par contre, il y a le midi des personnes d'un certain âge bénévoles, qui appartiennent à l'association LIRE ET FAIRE LIRE pour raconter des albums aux Grands (les Petits n'auraient pas le temps,
la cantine étant un peu loin).


Par contre, l'an dernier, je voulais faire appel aux parents de la primaire d'à côté pour demander des albums...j'avais même préparé un mot...je crois que ce serait une bonne alternative pour ne
pas revenir de la bibli municipale  (albums pour la classe + albums pour le prêt) et ne pas à avoir à photocopier les livres tous les 5 matins...

isa 14/11/2013 19:44



et pourquoi tu ne destinerais pas une petite partie de ton stock de classe à ce prêt ?



Emilie44 14/11/2013 19:00


Dans mon école, nous avons une petite BCD, tellement petite que l'IEN aurait dit un jour qu'on ne pouvait pas l'appeler une BCD... Elle est quand même plutôt bien
fournie, puisque la mairie nous finance chaque année presque 500€ pour les achats de livres. Nous avons en projet de la déplacer dans une salle de classe inoccupée (ça tombe bien, juste à côté de
ma classe!!) pendant les grandes vacances. Nous aurons à cette occasion les deux employées municipales de la médiathèque qui interviennent dans les écoles, elles procèderont à l'informatisation
et à l'étiquetage de codes-barres sur chaque livre. Nous pourrons donc l'année prochaine faire un prêt de livres avec scannage des codes-barres. Chaque enfant aura sa propre carte à puce (la même
que celle de la médiathèque de la ville). J'ai vraiment hâte, car nous ne faisons pas de prêt de livres à cause de l'exiguïté de la BCD actuelle...


 


La mairie nous finance un car 2 fois par an et par classe pour aller à la médiathèque de la ville. La première sortie de ma classe c'est demain, la médiathèque nous
propose une exposition réservée aux PS, "ils sont 10 au lit" : à voir ICI. J'ai hâte, ça a
l'air très sympa, dans l'esprit de mes sacs à albums! J'en profiterai pour emprunter une trentaine de livres pour la classe. 

isa 14/11/2013 19:43



ça fait un peu tapis à histoires. Et votre BCD était de poche , pas mal pour un lieu à livres , oui je sais,elle n'est pas terrible 



hélène 14/11/2013 18:27


Je pense, Mélina, que tes collègues avancent de fausses excuses de peur de se lancer dans l'aventure ! Il faut faire confiance aux parents. Dans mon école, le prêt de livres se fait depuis des
lustres : c'est tout naturel ! C'est quand même un accés à la culture ! ça responsabilise les enfants qui en prennent bien soin ( depuis 15 ans que j'enseigne j'ai dû avoir 1 perte), c'est un
moment de lecture à partager avec ses parents, que du positif quoi !


Peux tu réussir à te faire un petit stock de livres (appel aux dons) pour installer une petite bibliothèque dans ta classe et proposer un prêt ensuite ( tu notes les livres au nom de la classe,
tu tiens un petit classeur avec une fiche par enfant où tu notes le titre du livre emprunté). Dans ma classe, le prêt a lieu une fois par semaine, ils gardent le livre une semaine et ont droit
d'en avoir un autre s'ils ramènent le précédent.


 

Mélina 14/11/2013 15:26


Non, elles ne veulent pas tenter l'aventure. J'ai essayé de les convaincre mais sans succès. C'est trop difficile de gérer les prêts avec les parents : du temps à consacrer pour la gestion des
pochettes, des livres abimés ou perdus et l'enregistrement sur l'ordinateur prend du temps (ASEM ou enseignante)...Elles semblent aussi penser que c'est uniquement du ressort des parents et
qu'elles doivent plus axer leur travail sur d'autres activités.

isa 14/11/2013 18:26



comme le disait Christine, il faut être convaincue donc mieux vaut ne pas le faire que le faire sans goût, les élèves sont si perspicaces pour sentir ça. Effectivement, "c'est du ressort
des parents" est une réponse à ma question " le rôle de l'école ?", alors vient une autre question " la reproduction sociale est-elle inéluctable, jusqu'où l'école peut aller pour aider au goût
d'apprendre ?" 



yobrego 14/11/2013 15:24


Entièrement en accord avec toi;


Moyen de se constituer une premiere culture litteraire commune


Si la Bibliothèque était à portée de jambes c'est l'endroit où nous irions chaque semaine mais comme ce n'est pas le cas ...


Mais emprunter un livre , marquer qu'on l'a  à la maison ne doit pas être un acte "vite fait", il doit impliquer l'enfant ET sa famille;  c'est  aussi un moyen de responsabiliser
chacun face à une collectivité classe ou autre d'ailleurs et qui mieux que l'école peut assumer ce rôle????

isa 14/11/2013 18:30



je ne sais pas si un rythme hebdomadaire est nécessaire, je dis ça pour celles et ceux qui se découragent d'avoir une organisation qui demande du temps, on peut commencer une fois par
mois.



Mélina 14/11/2013 15:16


Je le fais la première séance de l'année  en fait mais c'est vrai que je pourrais y retourner : ce serait vraiment un moment plaisir !

Christine F. 14/11/2013 14:48


Autre question à laquelle je n'ai pas répondu : est ce rôle de l'école ?


Eh bien oui !


Les livres sont indispensables dans le développement culturel des élèves ! Leur offrir la possibilité d'accéder à cette culture est un des rôle majeur, à mon sens, de l'ECOLE. Cela contribue bien
évidemment à réduire les inégalités sociales et culturelles. Combien d'enfants n'ont pas un seul livre à la maison ? A combien d'enfant ne raconte t'on jamais d'histoire  le soir ?
L'école a son rôle à jouer pour que l'enfant entre en contact avec les livres même et surtout au delà des murs de la classe.

Maï 14/11/2013 14:44


je comptais me lancer dans le prêt de livres ! je me disais qu'il serait peut être bien aussi de leur prêter les livres de la période ; ils seraient fiers je pense de raconter aux même les
histoires lues et travaillées en classe ; qu'en pensez vous ?

isa 14/11/2013 15:14



évidemment mais peut être attendre la période suivante parce qu'il est important de les avoir en classe durant  la période concernée.



MIMO 14/11/2013 14:30


ancienne maîtresse de TPS et PS (à la retraite) je vais une matinée par semaine dans une classe de TPS PS depuis plusieurs années où je prends des groupes de 7à8 enfants


Je viens avec ma corbeille de livres dans la classe plus exactement dans la chambre où je crée un coin (tapis)   premiers mois : découvertes des livres qui sont lus et relus ...


                               puis les
enfants les emportent pour une semaine à la maison ..chacun choisit son livre , retrouve la photocopie de la COUVERTURE  et je note le prénom.


au retour : petit moment d'échange sur les livres empruntés.


Plus tard même chose avec des magazines  POPI TRALALIRE , des imagiers......

isa 14/11/2013 15:10



merci Mimo de ton témoignage , effectivement les bénévoles sont une richesse et quand de surcroît ce sont des gens expérimentés comme toi alors c'est la cerise sur le gâteau. C'est un
engagement sur une année. Il existe peut être dans des endroits des personnes qui n'attendent que cela.



Mélina 14/11/2013 14:08


J'aimerais également, dans l'idéal, aller à la BCD avec eux mais compte tenu de certaines contraintes de mon emploi du temps et surtout parce que cela m'offfre une possibilité supplémentaire de
travailler en petit groupe le langage oral, j'ai fait ce choix...

isa 14/11/2013 15:07



mais peut-être qu'une fois de temps en temps tu pourrais les accompagner pour vivre ce moment avec eux.



Christine F. 14/11/2013 14:00


Isa, pardon mais je ne comprends pas exactement le sens de ta question. Tu penses à fonctionnement pratique ou pédagogique ? Mais c'est pas grave. Je continue à livrer mon sentiment et
mon expérience :


 


Pour que cela fonctionne il faut bien sûr être soi même convaincue et donner une vraie place à l'activité.


Mais il n'est absolument pas nécessaire de disposer d'une BCD. Le prêt organisé en classe fonctionne aussi très bien. Je n'ai ainsi pas toujours disposé d'une bibliothèque à l'école (notamment
lorsque la salle de BCD était en construction) et j'ai pourtant toujours pratiqué le prêt. Une ou deux caisses de livres suffisent.


Alors naturellement se pose la question des livres : qules livres et en quelle quantité ? Cela a bien évidemment un coût.


A titre d'exemple voici comment nous étoffons notre fond de livres de prêt :


- La mairie nous finance à hauteur de 200€/an l'achat de quelques livres pour la BCD.


- Dans la cotisation de début d'année (participation facultative des parents à la vie de l'école) 2,30€ sont prélevsé sur la part de chaque élève pour alimenter le renouvellement du fond des
livres de la BCD.


- Nos actions coopérative au sein de l'école (bénéfice kermesse, fête de Noël, vente de gâteau, ...) sont également une source ponctuelle.


- Dons de parents dont les élèves quittent la maternelle en fin d'année pour le CP


- Cadeaux aux bonnements des élèves à l' école des loisirs (pour 12 abonnements  un abonnement au choix est offert à l'école donc 8 livres de cet éditeur)


Pour la quantité et s'il s'agit d'un prêt dans une classe, je dirais qu'il faudrait au minimum le triple d'albums par rapport au nombre d'élèves pour assurer un roulement efficace sur
l'ensemble de l'année. Moi, j'organisais un roulement avec ma collègue d'à côté qui avait aussi des Petits alors à chaque période on s'échangeait les caisses.


Comment je fonctionnais ? Au jour et à l'heure dite, je prennais mes deux caisses et je disposais tous les livres à plat sur les tables. Les élèves ciculaient entre les tables pour faire
leur choix et feuilleter les livres ( ils avaient bien sûr le droit de s'assoir s'ils le voulaient). Puis je m'installais avec l'ATSEM au coin regroupement et lorsqu'un élève avait choisi il
venait faire enregistrer son livre sur sa fiche avant de le ranger dans son sac qui lui même rejoignait le grand panier en attendant l'heure de la sortie. Il pouvait alors retourner feuilleter
quelques livres en attendant que tous soient passés.


Voilà, si tu veux préciser ta question profite s'en , je suis à la maison aujourd'hui !


Je voulais encore rajouter que personnellement je préfère faire le prêt moi-même car j'aime discuter avec l'enfant à propos de ses choix, j'apprends ainsi aussi à mieux le conna^tre.


 

isa 14/11/2013 15:06



ce que je veux dire Christine, c'est que chacun a ses propres critères pour évaluer si ce qu'il a mis en place fonctionne bien ou ne fonctionne pas, tu vois par exemple Patounette avait
comme critère : le bon retour des livres, alors effectivement en observant que les livres n'étaient pas retournés correctement, elle a choisi avec ses collègues de stopper le prêt. Et c'est
intéressant de savoir où se situe l'indice de satisfaction, cela peut amener chacune et chacun à se réinterroger sur le sens de cette activité.



Mélina 14/11/2013 12:15


Principalement par peur vis à vis des jeunes enfants :"ils ne savent pas ranger, ils mettent la pagaille dans la BCD, comment gérer ce groupe d'enfants qui bougent, qui parlent fort, peur que des
livres soient perdus, abimés..." Il a fallu la rassurer, mon ASEM est allée avec elle les premières fois, on a beaucoup parlé et elle s'est aperçue que cela pouvait fonctionner. J'ai accepté que
les enregistrements des nouveaux prêts soient effectués sur l'oridnateur par l'ASEM sur un autre temps car ainsi, elle pouvait mieux gérer le groupe. Elle aurait aimé que la classe entière passe
le même jour car garder le groupe aussi longtemps l'ennuyait. Mais au fil des jours, elle a pris plaisir à leur lire cette histoire et à se faire en amont sa propre sélection, elle a accepté
qu'ils manipulent les livres puisqu'ils les rangeaient correctement. En fait, dans sa tête, les enfants étaient trop jeunes pour cette activité de prêt. Il a fallu la faire évoluer et s'agissant
d'une personne bénévole, je ne pouvais lui en demander trop...

isa 14/11/2013 14:50



crois tu que tes collègues feront comme la bénévole, c'est à dire qu'elles auront envie de tenter cette aventure, tu en discutes avec elles ?



sylvieg 14/11/2013 11:46


Il n'y a pas de BCD ds mon école (même pas de salle de maîtres): chacun ses livres dans sa classe . A chaque période ou 2
fois par période, je vais à la bibli municipale pour emprunter un grand stock de livres qui sont à disposition ds un bac ds le coin regroupement ...


je ne fais pas de prêt de livres pour cette raison..


En fait, je devrais emprunter un autre gros stock de livres si je voulais le faire...


C'est vrai que cela me tente: en GS mes filles rapportaient leur livre avec joie et je perçois toute la dimension  prise de repère ds le temps pour attendre le jour, attendre son tour,
partager, s'inscrire, choisir, peut-être raconter...ou dire un mot dessus...


mais j'avoue que l'aspect organisationnel me soucie, je vais relire le commentaire de Yobrego qui m'a l'air très clair...


Je vais à la manif cet après-midi car je suis inquiète sur le CONTENU et l'ORAGANISATION de ce temps périscolaire mais j'aimerais avoir encore des avis, commentaires de personnes qui vivent la
réforme actuellement donc je vais changer de rubrique pour me tourner vers les derniers commentaires sur les rythmes...

isa 14/11/2013 14:49



Ce qui signifie Sylvie que les livres achetés dans cette école se trouvent où ? Au fil des ans, une école peut se constituer un beau stock de livres, ce n'est pas le cas, c'est ça
?



catherine 14/11/2013 10:50


Je suis complètement d'accord avec Christine, du coup je sens ma motivation remonter. Eh oui c'est une séquence à préparer comme une autre. Il me semble que c'est une activité tellement
transversale "devenir élève"," le langage" les premiers qui me viennent à l'esprit très vite mais il faut que j'arrête!!!! je deviens accro au blog et ça ne va pas du tout

isa 14/11/2013 11:11



c'est quoi le problème, celui d'être sur le net un jeudi matin ou celui de prendre plaisir à parler pédagogie ?



Mélina 14/11/2013 10:24


Pour moi, le prêt de livres est tout aussi important que les autres activités en lien avec les livres. C'est une activité pédagogique comme une autre qui permet d'établir un lien supplémentaire
entre l'école et les familles et avec le livre. Pour beaucoup, c'est le premier contact avec une bibliothèque et j'espère toujours que cela incitera les parents à s'inscrire dans une bibliothèque
de plus grande importance. Je précise que je suis la seule à le faire dans mon école (en maternelle) et que la personne bénévole présente dans notre BCD tous les matins n'était pas très favorable
à cela; j'ai dû me montrer ferme et convaincante. J'ajoute qu'il y a tout un travail d'explicitation auprès des parents lors de la réunion de rentrée et ensuite dans le cahier de liaison au
moment du démarrage. J'ai des MS et je commence dès le début de l'année.


Pour le fonctionnement : Chaque lundi, la moitié de la classe va pendant 35 MN environ en BCD avec la personne BCD. J'ai un système de pochette plastique transparente dans laquelle ils mettent le
livre. Ils rendent leur livre et en choisissent un autre. Ils ont la possibilité de lire, manipuler les autres albums. La personne bénévole leur lit à chaque fois, une histoire qu'elle choisit
elle-même en lien avec le moment ou mes activités qu'elle voit dans la classe. Parfois, je lui confie des recherches sur un thème. Au début de l'année, elle leur explique le système de rangement
et très vite, ils sont capables grâce à la lettre figurant sur le livre de les ranger selon ce système dans les bacs. 


Ils emmènent le livre à la maison et peuvent le rapporter quand ils veulent sachant qu'ils disposent de 2 semaines et que sans la pochette, ils ne pourront en réemprunter...Pendant, ce temps, je
peux faire des groupes de langage avec la moitié de classe qui me reste et cela m'aide beaucoup. C'est un peu frustrant de ne pas les accompagner mais on ne peut tout avoir.


Ils aiment beaucoup et nous n'avons que peu de problème de gestion de pochettes. La difficulté pour moi est de faire comprendre à certians parents que c'est dommage de rapporter le livre dès le
lendemain et qu'ils peuvent le laisser à disposition de l'enfant pour le relire et le manipuler aussi souvent qu'ils le souhaitent...Car certains pensent qu'une fois qu'ils l'ont lu à leur enfant
cela suffit et d'autres ont peur de rater le jour de leur enfant et rapportent la pochette au plus vite. J'ai donc affiché une feuille où apparaissent les groupes BCD pour que les parents
puissent s'y retrouver. Cela n'empêche pas d'avoir un stock de livres dans ma classe. C'est complémentaire.

isa 14/11/2013 10:36



une question: pourquoi la personne de la BCD était défavorable à ton projet ? 



Christine F. 14/11/2013 10:09


Pour un prêt qui fonctionne bien et pourquoi :


- clairement identifier le jour et le moment du prêt : les enfants attendent vite ce moment avec plaisir et impatience. Certains anticipent ce moment grâce au calendrier de la semaine où le
passage en BCD est clairement représenté


- avoir lu beaucoup de livres aux enfants pendant la classe et leur avoir proposé un coin bibliothèque à usage libre en classe, pour développer l'envie de "lire"


- accepter le libre choix de l'enfant : choisir plusieurs fois le même livre, un livre de Noël à Pâques, ...


- pour les élèves : comprendre et accepter les règles et connaître les lieux : attendre que les élèves comprennent les règles liés à l'usage des livres et la manière
d'utiliser les livres d'où le démarrage après la Toussaint après s'être habituer aux livres dans la classe et dans la BCD


- avoir expliqué clairement aux parents l'intérêt et le fonctionnement du prêt :  informations précises expliquées aux parents dès la réunion de rentrée, + le petit mot qui explique le
démarrage et ses règles + discussion individuelle si nécessaire : mettre en confiance les parents rétissants pour les raisons évoquées dans le commentaire précédent. 


 


Je n'ai sûrement pas pensé à tout mais voilà ce qui me vient immédiatement à l'esprit.


 

isa 14/11/2013 10:27



il y avait aussi la question qu'est-ce qu'un prêt de livres qui fonctionne bien ? ou qu'est-ce qu'un prêt de livres qui ne fonctionne pas bien ?



catherine 14/11/2013 09:56


Est ce le rôle de l'école ? ça me parait tellement évident que je ne me suis jamais posé la question!


Jusqu'ici, dans ma capitale, j'avais la possibilité d'aller une fois tous les mois 1/2 à la bibliothèque du quartier. Les enfants rapportaient un livre chacun (j'en prenais toujours 4 ou 5 en
plus)que je rapportais dans un caddy puis les enfants ramenaient leur livre à la maison, dans un sac en toile sur lequel était accrochée une étiquette à leur nom et numéro de classe. La séance de
prêt avait lieu de cette façon : je disposais tous les livres sur les tables de la classe, après la sieste(avec réveil échelonné) les enfants s'installaient calmement en regardant, manipulant les
livres librement mais dans le calme, sur les coussins de la classe ou allongés par terre ou assis sur des chaises. La consigne étant "on chuchote comme à la bibliothèque", pendant ce temps 4 par
4 les enfants venaient me voir avec leur fiche de bibliothèque disposées sur une autre table avec le prénom et la photo sur laquelle j'inscrivais le titre du livre en leur expliquant ce que je
faisais. Les fiches étaient rangées dans une boîte(genre ancienne boîte produit machine à laver la   la vaisselle) verticalement et ensuite chaque enfant glisssait son livre dans le sac
et allait l'accrocher à son porte manteau. Séance de 30mn avec 20 gamins, c'est forcément mieux quand il y a l'ASEM! Ce moment d'après la sieste était d'une qualité d'écoute , d'attention et de
calme très précieux, très favorable à ce genre d'activité!


Pour le retour je donnais un jour précis (1 semaine après), à l'accueil les enfants déposaient leur livre et sac dans lun bac dédié et c'est moi qui inscrivaient le retour du livre sur la fiche
de chaque enfant en dehors de leur présence cette fois. En général ça marchait bien. Je recommencais une séance de prêt la semaine suivante avec ces même livres. Certain enfants avaient dû mal à
comprendre qu'il fallait changer de livre et que ce n'était pas LEUR livre mais très vite tout roulait...Au fur et à mesure de l'année pour le retour je demandais ,toujours à l'accueil , aux
enfants de sortir leur livre du sac et de glisser leur fiche (à leur disposition dans la boîte) dans le livre en la laissant dépasser et de déposer le tout dans le bac de retour.


Avec les nouveaux rythmes scolaires nous ne pouvons plus  aller à la bibliothèque que 2 fois dans l'année avec les enfants : 1 fois en janvier et une autre en avril... La seule solution
c'est que j'aille moi chercher des livres à la bibliothèque mais j'avoue que mon enthousiasme a faiblit! Bien sûr que  certains enfants la blibliothèque il la connaissent par choeur mais je
revois l'intérêt et  la fierté  d'autres (je suis en ZEP) quand il rapportait leur livre à la maison! J'ai un défaut : je cois que je travaille avant tout pour eux (donner plus à ceux
qui ont moins...)

isa 14/11/2013 10:24



tu as raison d'évoquer ce sentiment de possession que les petits ressentent vis à vis du livre, il y a donc aussi un autre apprentissage dans ce prêt, celui du partage et où peuvent-ils
vivre cette situation, pas à la bibliothèque puisqu'ils ne voient pas repartir le livre qu'ils ont déjà emprunté.



Peggytoune 14/11/2013 09:51


Effectivement, il peut apparaître comme un travail supplémentaire, c'est peut-être pourquoi certaines collègues préfèrent ne pas mettre en place le prêt de livres... Pourtant cela ne demande pas
beaucoup de temps...


Maintenant, il est vrai que pour que ce travail s'apparente à celui d'une préparation de séquence, il faudrait vraiment que j'implique mes élèves dans le processus (et non pas seulement dans le
choix de leur livre).

isa 14/11/2013 10:17



quels sont les obstacles principaux à un prêt de livres ?



Christine F. 14/11/2013 09:37


Zut il manque un bout : je disais en gros que oui pour moi le prêt est primordial.

Peggytoune 14/11/2013 09:35


Depuis que je travaille dans cette école maternelle, à Antibes, nous bénéficions du passage mensuel du bibliobus. J'ai décidé de mettre en place un prêt de livres
car OUI, je pense que l'école a le devoir de permettre l'accès aux livres, à la littérature jeunesse, et ce dès le plus jeune âge. Chaque Antibois a accès GRATUITEMENT aux différentes
médiathèques de la Communauté d'Antibes Sophia Antipolis, mais trop rares sont nos petits élèves qui en profitent, donc je pense qu'un de mes rôles est de favoriser l'entrée des livres dans les
familles. Depuis trois ans que je pratique ce prêt, je n'ai eu à "déplorer" qu'un livre perdu (et remplacé de bonne grâce par la famille) et un livre endommagé (que la maman a remplacé par un
autre livre).


J'établis avec les enfants un "règlement" assez strict, qui les aide à prendre conscience qu'un livre est un objet précieux, mais fragile, qu'il faut respecter. Ils
montent par petit groupe dans le bibliobus et consultent les livres avant d'en choisir un qu'ils emmèneront à la maison jusqu'au mois suivant (certains les rapportent dès le lundi suivant,
pourtant...)
C'est moi qui établis la liste emprunts (et qui pointe qui a rendu son livre) ... Peut-être pourrais-je trouver un moyen de faire participer mes élèves à cette
organisation...

isa 14/11/2013 09:44



est-ce que tu considères que c'est un travail supplémentaire que ce prêt de livres ou est-ce que celui ci est fait au même titre que la préparation d'une situation pédagogique ?



Christine F. 14/11/2013 09:29


OUI, nous organisons un prêt hebdomadaire de livres.


Nous avons la chance de posséder une vraie salle de BCD organisée en trois parties : le coin documentaire (classement des livres en fonction de la marguerite  de Dewey adaptée à la
maternelle) un coin livres pour les Grands et les Moyens où les livres sont rangés selon un classement par thème avec pictos et un coin dédié aux Petits où les livres sont rangés dans des bacs à
roulettes à hauteur des élèves.


Une fois par semaine (chez moi c'est le mardi) nous nous y rendons avec toute la classe + l'ATSEM. L'activité dure entre 20 et 30 minutes maximum. Sur place nous distribuons les sacs à ceux qui
l'ont ramené avec le livre emprunté la fois précédente. Ceux qui n'ont pas leur sac ne pourront pas en choisir un nouveau à emporter mais pourront tout de même consulter les livres sur
place. Une fois le choix effectué chacun va soit chez l'ATSEM, soit chez la maîtresse pour que celle-ci note sur la fiche individuelle de l'enfant le titre et la date d'emprunt. Lorsque
tout le monde  a terminé, je rassemble tous les élèves autour de moi pour leur lire un album choisi parmi les livres restants : "je vais vous lire un album qui n'a pas été choisi
aujourd'hui par l'un d'entre vous, pour vous le faire connaître et peut-être pour vous donnez envie de l'emprunter la prochaine fois."


Lors de ce prêt les enfants sont libres de choisir "le" livre qui leur plaît. Je leur demande souvent pourquoi ils l'ont choisi et cela ne me dérrange pas du tout qu'ils prennent un livre de Noël
à Pâques ! C'est leur choix, leur liberté de lecteur apprentit. Je n'interfère absolument pas dans leur décision et la motivation de leur choix est parfois surprenante.


Les livres sont à rapporter au plus tard le lundi suivant (cela signifie que le reour peut avoir lieu dès le jeudi)  pour que l'ATSEM ait le temps de vérifier l'état du livre et de noter la
date du retour sur la fiche de l'élève. Les parents auront au préalable reçu les instructions.


Le prêt démarre pour la première fois après les vacances de la Toussaint, mais pas la fréquentation de la BCD qui commence dès la semaine 3 pour s'habituer au lieu et au règles du lieu.


mêmes est pour moi primordial. Avec un livre, chacun son rythme, on peut revenir en arrière, s'attarder sur une image, le reprendre 15 fois et cela même si maman ne le lit pas (je ne suis pas là
pour faire le gendarme). J'essaie de décomplexer les parents non francophones et qui hésitent de ce fait à emprunter un livre de peur de ne pas pouvoir le "lire" à leur enfant et je rassure ceux
qui ne veulent pas en prendre la responsabilité au prétexte que leur enfant va le déchirer ou le perdre (je leur explique la marche à suivre pour que cela n'arrive pas). Au final tous emmènent un
livre quasiment toutes les semaines à la maison. Si un livre est perdu ou abîmé, ce n'est pas la fin du monde et cela ne doit jamais remettre en compte le fait que l'enfant continue à emporter un
autre livre chez lui. Il apprend, sa famille apprend, il faut leur faire confiance. Je propose seulement en dernière instance de rembourser ou de remplacer le livre perdu/abîmé, je préfère
proposer un travail d'intérêt général comme couvrir des livres ou ranger la bibliothèque pour impliquer les parents concernés.


Aujourd'hui, école fermée, en grève ! Ce qui me motive, c'est moins le problème de rythmes que celui des moyens.


 

isa 14/11/2013 09:38



 Selon toi, qu'est-ce qu'un prêt de livres qui fonctionne bien ? et à quoi est-ce dû ?



yobrego 14/11/2013 08:47


Est ce le rôle de l'école? Bonne question que je ne me suis jamais posée car j'ai longtemps travaillé en grande campagne sans bibliothèque évidemment donc il m'a toujours semblé naturel DE FAIRE
UN PRËT DE LIVRES;


Alors chez nous c'est pêt de livres tous les vendredis.


Les livres prêtés sont des livres spécifiques avec un codage particulier (gommettes sur la couverture) et ils viennent de la Bibliothèque municipale de la ville la plus près.En début d'année nous
nous rendons dans ce lieu qui est magnifique dans une ancienne abbaye restaurée


Ensuite c'est moi qui change le lot de livres 3 fois dans l'année.


JE vais essayer d'être claire.


Les couvertures de tous les livres sont scannées ou photographiées .


Le vendredi les PS choisissent un livre (parmi 20) et ensuite cherchent la photocopie de la couverture .Dans leur cahier de vie ils mettent cette fiche et ils doivent rapporter le livre le lundi
ou mardi avec la Fiche.


A partir de janvier la photocopie est coupée il n'y a que le titre et un peu d'indice dessin.


A partir d' Avril ils travaillent sur ordinateur comme les MS. j'explique plus loin.


 


Les MS ouvrent leur fiche bibli, on verifie ensemble le livre de la semaine passée, ensuite ils cherchent dans la bibli sur l'ordi la couverture du livre choisi, ils copient ordi et collent ordi
, ensuite je fais réécrire le prénom d'abord en maj puis en janvier en minus et puis on enregistre et on imprime.


La fiche est mise aussi dans le cahier de vie.


Même chose au cours de l'année ils ne trouvent que le titre du livre avec un indice couverture puis plus d'indices du tout.


Je suis sure que ce n'est pas clair du tout je DEVRAIS joindre des photos.

isa 14/11/2013 09:22



J'ai compris , les élèves utilisent l'ordinateur pour enregistrer leur prêt. Si tu as des photos, oui on pourrait les joindre à cet article.


Ma question " Est-ce le rôle de l'école ?" est volontairement dérangeante, elle permet de s'interroger sur le sens de son choix. En quoi est-ce naturel de faire un prêt de livres ?



patounette28 14/11/2013 08:39


Jusqu'à cette année, j'en organisais. A partir du retour des vacances de la Toussaint j'avais 4 groupes d'enfants : un pour chaque jour. Le matin à l'accueil les enfants du groupe concerné
choisissaient un livre, ils venaient me voir et je notais sur une fiche le titre du livre. J(avais acheté des grands sacs plastiques solides chez Retif et j'avais collé un papier en mettant
quelques consignes pour les parents et le jour du retour. Ceux qui prenaient le lundi rapportaient le lundi suivant et ainsi de suite.


Mais cela faisait deux ans qu'avec les collègues on se tatait pour savoir si on continuait car les parents ne s'impliquent pas assez, les livres revenaient n'importe quel jour ou ne revenaient
pas du tout. Donc cette année pas de prêt de livre.

isa 14/11/2013 08:45



est-ce que ce rythme hebdomadaire n'est pas trop fréquent au final ?