programmation période 2 autour du geste d'écriture chez Audrey D: tribune libre

Publié le par isa

tu écris-copie-2

La circonscription a présenté il y a quelques années le travail de Danièle Dumont lors d'une animation pédagogique. Elle a retourné le cerveau des enseignants présents et nous a permis de repenser l'apprentissage du geste de l'écriture.
Cette année, nos collègues de CP ont la première vague d'élèves ayant travaillé avec cette méthode depuis la petite section et sont satisfaits. Ils poursuivent la méthode.
 
Tout cela pour t'expliquer que je consacre cette période à l'apprentissage de la tenue de crayon et aux bases du travail d'acheminement vers le geste de l'écriture. 

De fait, j'ai fait ma préparation prévisionnelle de la période en m'inspirant un peu de ce que tu avais proposé il y a 2 ans (bouger pour dessiner) et je voulais te la transmettre si cela pouvait t'intéresser ou en intéresser d'autres. 
Je joins aussi ma programmation d'après la méthode de Danièle Dumont.
La mutualisation est une des bases de ton blog et j'espère pouvoir apporter une petite contribution.
 
N'hésite pas à me donner tes critiques et remarques.
 
 
Je te joins mon cahier journal de la semaine. J'insiste sur le fait qu'il n'est pas aussi complet que le sont les tiens. Mais je prends tellement d'idées sur ton blog, alors je vais en donner un peu... pour ceux que cela pourraient intéresser.
 

 

 

AUDREY 

Publié dans tribune 2014

Commenter cet article

Karine 11/10/2014 16:13

Isa,
Merci pour ses précisions . Je vais donc relire Montessori sur l approche de l écriture . Je m étais intéressée plus à la motricité fine et aux actions motrices comme l équilibre , l alternance ,...

Valérie 10/10/2014 23:34

Bonjour
Quelles formes et tailles de crayons ou feutres utilisez vous en PS, je dois passer une commande et je débute en PS ?
Merci

karine 21/09/2014 21:46

Isa,
Je suis en train de relire les articles consacrés à Danièle Dumont et je n'arrive plus à ouvrir le cahier journal d'Audrey. Est ce normal?
J'ai lu et relu Dumont suite à tes réflexions sur son travail. Je suis convaincue des conseils sur la latéralité et la tenue du crayon. J'ai testé aussi la progression des gestes ( graphisme) avec mes gs et elle avait beaucoup de sens.
J'ai utilisé Tullet pour les jeux d'ombres et la position des doigts.
Donc, je vous donc je voudrais stp connaître tes positions sur ce travail aujourd'hui?
Merci beaucoup.

isa 22/09/2014 09:01

Karine, la fiche est maintenant accessible

isa 21/09/2014 21:54

Oui Karine c'est normal, il faut que je décale le prénom qui est déplacé. Je ne suis pas sur mon ordi , je le ferai demain. Concernant mon point de vue sur Dumont, je n'ai pas suffisamment lu ni jamais pratiqué sa méthode pour avoir une conviction. Je pense que l'approche sensorielle est une bonne chose, mais depuis que j'ai lu les écrits de Montessori sur son approche de l'écriture, je suis emballée par la simplicité et l'évidence

GODEFROY 17/11/2013 21:27


Moi aussi, je pratique la méthode. Pas de crayon en début de PS mais des craies, peinture à doigt... dans la programmation concernant la gestion de l'espace graphique, je rajoute les activités
musicales décrites dans le CD(épuisé)"des comptines pour apprendre à écrire" : frapper les pulsations régulièrement; les frapper de gauche à droite sur la table,aligner régulièrement des taches
de couleurs ou des tampons en suivant une ligne horizontale avec différents groupements (par 2, par 3, par 4) ce qui permet la préparation d'une bonne tenue de ligne et la mise en place des
espaces inter-lettres et inter-mots réguliers..


Ce que je préfère dans cette approche, c' est qu'une fois bien assimilée, elle permet une transversalité totale et une créativité qui s'adapte à tous les thèmes travaillés : l'enseignant prépare
à l'écriture aussi bien en motricité , qu'au coin jeux, qu'à l'atelier peinture, pendant l'activité musique.... et  cela rejoint les "intelligences multiples" citées précédemment,puisque on
va utiliser tous les sens pour encoder des gestes et des postures adaptés pour écrire.(encodage visuels, auditifs, kinesthésiques).


Pour ma part en PS je ne fait pas les boucles (pas de croquet non plus), je les fais en dernière période de MS et ça n'est pas le moment pour tous.


 


 

Francine N 06/11/2013 23:35


Merci beaucoup Audrey pour ce super partage qui plus est sous word donc adaptable.


Pour rebondir sur l'approche de Danièle Dumont, qu'elle soit à la mode ou non, peu m'importe. Je viens seulement de la découvrir l'an dernier (ben oui...) en faisant des recherches pour des
enfants en grande difficulté en graphisme/motricité fine.Je l'ai donc d'abord expérimentée avec succès lors de séances d'aide personnalisée et cette année, je me suis lancée decans pour
l'ensemble de la classe et j'en suis très contente.


C'est une approche cohérente, basée sur une observation approfondie des enfants et beaucoup d'expérience ( comme Montessori d 'ailleurs)

audrey 05/11/2013 18:00


J'étais comme toi Isa au début... effarée!!! Et puis, quand on entre vraiment dans la démarche de la méthode Dumond, on comprend l'importance de cette absence de crayon. Les enfants y ont accès
chez eux mais à l'école pas avant de comprendre la tenue de l'outil. C'est pourquoi j'y travaille rapidement car les enfants adorent gribouiller et dessiner, c'est évident!


Je fais un peu comme la maîtresse du commentaire précédent. En début d'année, les enfants ont accès aux grosses craies carrées. Et soyons honnêtes, il y a tellement de choses à découvrir lors de
la première période que l'absence de crayon ne pose aucun problème.


Comme toutes les méthodes, on adhère ou pas. Le plus important est d'être en accord avec celle-ci afin de rendre cohérent le travail mis en place.


Voilà, j'enverrai des photos des élèves et mon cahier de vie.


 

isa 05/11/2013 18:10



oui je veux bien et je ne cherche qu'à comprendre, tout m'intéresse mais je garde mon petit oeil critique à partir de mon expérience d'enseignante. J'imagine que le but n'est pas
exclusivement l'écriture, puisque tu parlais d'orthophonie ?



vihyko 05/11/2013 10:21


je suis d'accord avec toi isa, je n'interdis pas les gribouillages malgré ce problème de tenue de crayon. J'ai coupé la poire en deux en leur donnant jsuqu'au travail sur la tenue ( période 2
comme audrey) des GROS outils : gros feutres poire, WOODY (mes chouchous !), grosses craies de cires carrés et je place leur doigts régulièrement quand je le vois. mais en début d'année, ceux qui
sont en marteau.. bah à la rigueur je préfère un marteau qu'une pseudo pince car c'ets plus facile à remettre en place !

audrey 04/11/2013 22:49


Oh lala!!! je viens de me relire. Désolée pour les fautes. Je ne les vois pas quand j'écris sur ordi, c'est une catastrophe!


 

Audrey 04/11/2013 22:48


Salut à vous,


 


je suis très heureuse de voir que mon travail vous intéresse.


En effet, Danielle Dumond n'est pas pédagogue mais grapho-motricienne. Elle a fait tout un travail de rééducation auprès de nombreux enfants et a donc élaborer une méthode d'apprentissage du
geste de l'écriture.


On adhère ou pas. Elle est venu dans notre circonscription et nous a permis de nous remettre en question. Nous n'avons malheureusement pas toutes les bases "médicales" pour enseigner et nous
confrontons souvent à des soucis dont nous n'avons pas les clés. Par exemple, je serai très heureuse d'avoir quelques notions d'orthophonie, je pense que cela nous aiderait beaucoup.


C'est pourquoi cette méthode est intéressante. Elle est élaborée par une spécialiste et non par un pédagogue. A nous de l'adapter pour la mettre en pratique. 


Si vous lisez son livre, vous n'en comprendrez que la moitié, il faut pratiquer et essayer pour la mettre en oeuvre. Et en comprendre la logique.


D'autre part, son travail est très précis et il faudrait presque faire cela tout le temps pour suivre strictement sa méthode. C'est utopique évidemment, nous avons d'autres domaines à travailler.
Il faut donc jongler et articuler son travail pour offrir aux enfants la meilleure démarche possible vers le geste de l'écriture.


Ce n'est que ma troisième année en petite section, je viens de refaire la programmation et pense qu'elle est aujourd'hui cohérente et réalisable sans prétention!!


C'est pourquoi je n'ai pas suivi cette période le magnifique travail d'Isa car je dois absolument démarrer la tenue de crayon avec mes élèves. Il n'ont pas accès aux feutres ni autres outils
scripteurs librement avant la janvier afin qu'ils ne prennent pas de mauvaises habitudes (posture, tenue...)


Bon courage et merci


audrey

isa 04/11/2013 23:13



cette interdiction d'utiliser les feutres... mais comment font-ils pour gribouiller comme ils aiment tant le faire , je prends l'exemple de mon petit fils ( 2 ans) qui voit sa grande
soeur dessiner et qui réclame lui aussi les crayons pour faire comme elle, je ne me vois pas lui interdire les feutres. J'avoue que je ne me suis pas assez penchée sur la méthode, parce que je
suis dans l'approche du graphisme par le biais des dessins libres comme je l'ai proposé avec le travail sur Tullet et que l'écriture ne me parait pas une urgence scolaire, mais j'ai peut être
tort.



Géraldine 04/11/2013 22:13


Tu as raison Isa! Tout dépend de la manière dont on suit la démarche...Suivons Audrey!

Géraldine 04/11/2013 21:48


Bonjour,


je crois qu'une des raisons qui explique la désaffection de la "méthode Dumont", d'après ce que j'ai pu lire, c'est qu'elle n'est ni enseignante, ni "universitaire"...mais je trouve aussi sa
démarche intéressante!


En revanche, les cahiers de remédiation qu'elle a conçus et commercialisés sont salués dans le cadre des apc par exemple. Cela correspond davantage à son activité de rééducatrice.

isa 04/11/2013 21:57



alors pourquoi à un moment, elle est reconnue, invitée pour des animations pédagogiques, recommandée auprès des collègues ? Il faut une certaine cohérence , soit elle n'a pas sa place
dans l'approche pédagogique, soit elle s'avère efficace dans la réflexion sur l'apprentissage de l'écriture. Encore une fois, je pense qu'il est important de savoir être critique pour tout ce qui
est proposé et avoir la capacité à s'approprier les démarches pour ne pas être les moutons ballotés par les courants de pensée qui font parfois dire tout et son contraire.



vihyko 04/11/2013 21:44


10 fois oui !!! je suis une dumont-iste convaincue depuis plusieurs années et quand je vois ma collègue dont le seul objectif en graphisme est de faire faire des ronds sur une feuille A4 en
répassant sur des pointillés, je hurle ! DEJA, je parle dans ma classe de "préparation à l'écriture" comme Mme DUMONT et les petits adhèrent. je n'ai pas eu le temps de lire ton travail mais je
l'ai enregistré bien au chaud. j'attends la suite !!


moi je n'ai plus le temps de rédiger comme ça alors je suis admirative..

Christine F. 04/11/2013 20:52


Ben moi aussi je trouve votre travail vraiment très intéressant. Une belle déclinaison de l'approche de Mme Dumont et de l'esprit du blog dont on resent bien l'inspiration.  Tu me fais
découvrir par la même occasion un album que je ne connaissais pas "la petite fille qui marchait sur les lignes" je crois bien que je vais l'acheter pour l'exploiter avec mes Petits. Alors
merci beaucoup pour ce partage, tu peux même, si tu le souhaites, nous faire profiter de la suite, pour les périodes suivantes. Moi en tout cas, cela m'intéresserait beaucoup. Merci encore.

isa 04/11/2013 21:02



oh Christine, tu vas faire plaisir à Audrey qui était toute intimidée d'être publiée ...



Anne'so 04/11/2013 19:55


Chez nous, il y a quelqeus années, Danièle Dumont était à la mode... plus maintenant... et elle n'a pas été remplaceé, loin de là ...

isa 04/11/2013 20:21



tu serais donc à la pointe de la nouveauté chez toi , c'est à dire l'après Dumont, mais quelles sont les raisons qui font que c'est fini ? L'as-tu su ? Je trouve toujours un peu
regrettable que ce qui fonctionne soit considéré seulement comme une mode donc voué à l'abandon, il y a une forme de connotation consumériste qui n'a rien à voir avec l'esprit d'un
pédagogue.



Elisa 04/11/2013 19:09


Merci. J'ai découvert la méthode de Danièle Dumont il y a une dizaine d'années, un peu par hasard, en achetant le livre théorique aux éditions Hatier. J'ai proposé cette méthode à ma collègue dès
mon arrivée en maternelle et on l'utilise depuis 5 ans. Quelle chance d'avoir eu une animation pédagogique pour l'écriture ! Depuis 3 ans je suggère à mon conseiller pédagogique de faire venir
Danièle Dumont... 

Nathk.m 04/11/2013 14:12


Extrêment intéressant. Merci pour ce partage.

Marianne 04/11/2013 12:54


Merci Audrey pour ce travail! J'utilise cette méthode depuis quelques temps maintenant et j'en suis vraiment satisfaite. Les enseignants de CP/CE1 aussi, ils voient arriver les bienfaits pour des
élèves qui ont commencé en PS. Tous mes encouragements pour la suite.


Marianne


 

Danièle Dumont 24/08/2016 23:26

Rendons à César ... Je me rends compte que, dans la foulée du commentaire qui précédait j'ai félicité Audrey. En fait je voulais féliciter Isa ! Cela n'enlève rien au travail d'Audrey, bien sûr, mais c'est à Isa que je pensais. Voilà donc qui est rectifié.

isa 22/08/2016 09:55

Merci Danièle pour ce passage et je te propose de faire un article de présentation de ton ouvrage réédité si tu le souhaites. Félicitations pour ta réussite universitaire.

Danièle Dumont 20/08/2016 00:59

Bonjour et bravo Audrey pour ce travail. Eh oui, l'étiquette de rééducatrice en écriture me colle à la peau. On me reproche de ne pas être enseignante. Je l'ai été (PS/MS) il y a bien longtemps. On me reproche de ne pas être universitaire. Je le suis (depuis peu). J'ai en effet repris les chemins de la fac (mémoire de Master 1 : la relation entre le discours et les pratiques de classe dans l'enseignement de l'écriture en maternelle) (mémoire de Master 2 : la place de l'enseignement du geste d'écriture dans l'apprentissage de l'écriture) (Thèse de doctorat : le système d'écriture des minuscules cursives latines en usage dans les écoles françaises)
On pouvait trouver que l'écriture était envahissante dans les activités de l'école maternelle : lorsque la réédition du Geste d'écriture a été décidée chez Hatier suite à ma thèse, le sujet a été complété d'un ouvrage en souffrance chez eux depuis 5 ou 6 ans : différenciation et transversalité.
J'ai donc fondu les deux livres pour l'édition 2016 du Geste d'écriture. Du coup il développe des exemples pratiques et montre comment on peut, en pratiquant la différenciation et la transversalité, faire travailler toute une classe sur la même activité tout en donnant aux enfants des tâches différentes en fonction de leurs besoins.
La mise en place de la méthode est également facilitée par l'arrivée de cahiers utilisant la différenciation et étant porteurs de transversalité (Le cirque et Le loup). Il faudra sans doute un petit peu de temps pour que les un-e-s et les autres s'habituent à cette façon de faire mais je pense qu'une fois démarrée, ils ne la lâcheront plus.
Bonne fin de vacances puis bonne reprise.
Danièle Dumont