Projet livre et marionnette : carnet de voyage (détails)

Publié le par isa

carnet-de-voyage.jpg
 

 

Ce carnet suit la marionnette dans les familles.

C’est un carnet simple de taille moyenne.

Chaque élève a deux pages à sa disposition pour dessiner, coller des photos et écrire avec l’aide de sa famille.

L’enseignant écrit en haut de l’espace réservé à l’élève « la page de ___________ ».

Cet espace est libre, chacun y met ce qui lui semble important pour aider l’enfant à se rappeler ce qu’il a fait avec la marionnette.

La famille est invitée à prendre un moment avec son enfant pour récapituler tous les évènements importants à raconter ,ainsi que les tâches effectuées du contrat d’accueil. Cet exercice est un point important du récit. Il s’agit d’entrer dans le langage d’évocation, dans la mise en pensée d’évènements passés.C’est complexe, les petits ont souvent des difficultés , c’est un apprentissage, et comme tout apprentissage, cela demande du temps. En incitant les parents dans cette sollicitation, l’enseignant leur livre un moyen d’encourager leur enfant dans la construction du langage.

Ce carnet de voyage est indispensable dans cette conquête. Il est essentiel que l’élève prenne conscience que ce qu’on dit se prépare , qu’on PENSE sa parole et qu’on peut s’y exercer.

Dans cette démarche, le rituel du récit commence par la recherche de sa page dans le carnet ; cela permet à l’élève de rassembler ses souvenirs, de se concentrer et d’être encouragé par la présence symbolique de sa famille. Ce moment est laissé à l’élève, l’enseignant n’intervenant qu’ en cas de recherche infructueuse ( ce qui est rare), c’est un moment de silence rassembleur qui confère un respect de la parole attendue.

La question soulevée dans les commentaires par Marielle ( voir plus bas) sur la difficulté avec l’orthographe pour certaines familles est une question valable. Cela peut représenter un obstacle au désir d’écrire du côté des familles ou bien une hésitation du côté de l’enseignant à faire circuler un carnet contenant des textes non conformes aux règles de grammaire et d’orthographe. Que faire ?

Chacun mesure les avantages et les inconvénients de sa pratique. Personnellement, j’ai pensé que le but était plus important que la forme. Sachant que ces écrits ne sont que des supports symboliques et ne servant en aucun cas à paraître ni dans les cahiers de liaison , ni dans le livre définitif, il m’est apparu important de donner aux familles l’idée que leur aide était fondamentale et ce malgré les lacunes qu’elles peuvent rencontrer dans leur rapport à l’écrit.

Disqualifier les familles dans leur compétence parentale sous prétexte qu’elles ne sont pas capables d’écrire sans fautes me semble être un très mauvais signe envoyé. L’investissement scolaire des familles est un objectif à atteindre quand on enseigne et nos jugements sont à éviter pour parvenir à une confiance mutuelle.

Idéalement nous aimerions avoir des écrits corrects. En réalité, nous constatons que la maîtrise de l’orthographe n’est pas si fréquente.

Cela reste un point de vue à partager ou non.  

 

Si parmi vous des expériences différentes ont été menées pour exercer l’élève à construire son récit, cela peut être intéressant de nous en faire part.

 

D’autre part,si je n’ai peut-être pas suffisamment éclairci l’utilisation du carnet de voyage, ne pas hésiter à demander des précisions.

 

Question de Marielle : Pourrais-tu m'apporter une précision concernant le carnet de voyage qui accompagne la marionnette:  chaque enfant dispose d'un carnet individuel ou c'est le même carnet qui circule de famille en famille pour être complété? je te pose cette question parce que j'ai vécu cette expérience l'an passé avec un seul carnet de voyage et j'ai été confrontée aux difficultés de familles qui ne maîtrisent pas bien les codes de l'écrit (ce qui m'a posé problème pour le faire circuler ...avec des fautes d'orthographe c'est pas simple...)

Publié dans langage 2011

Commenter cet article

mamiwen 07/04/2016 09:46

Moi je rejoins pas mal de collègues sur le fait que les parents se sentent en compétition. Qui n'a pas entendu "Ah c'est toi qui a la mascotte, qu'est-ce qu'on va faire ce WE alors ?
De plus une collègue m'a livré son expérience qui m'a décidée à jamais de ne plus pratiquer de la sorte. Sa belle soeur lui a dit " ah toi aussi tu as une mascotte dans ta classe, Manon aussi avait ça l'an passé. Qu'est ce qu'on a ri en voyant l'intérieur des maisons et le nombre de mamans qui ne savent pas écrire."
Alors pour moi ce sera l'album écho de ce qui est fait en classe.

isa 07/04/2016 10:17

C'est regrettable. C'est pourquoi il est important de proposer un cadre (tâches à faire). Encore une fois, l'école a à changer l'esprit de compétition qu'elle a elle-même généré, lorsqu'on donne de la confiance et du respect, on fait avancer cet état d'esprit. Renoncer à ce type de projet parce qu'on craint les médisances, c'est leur accorder trop d'importance par rapport à l'objectif visé et celui-ci est la parole des enfants et uniquement elle. Le rapprochement école-famille se fait autour de ce type de liens.Est-ce qu'on n'invite plus les parents aux réunions parce que certains ne savent pas s'exprimer ? Oui faire des projets avec les familles, c'est exposer les différences, mais n'est-ce pas permettre aux enfants d'être reconnus dans leur identité avec leur origine et se sentir valorisé quelque soit celle-ci ?

Speedette 17/08/2011 20:49



Merci Isa. Oui tu as un peu cerné mon problème: faire des choix! Disons que j'aime bien avoir l'avis d'autres personnes pour arriver à les faire ces "fameux" choix. Donc je vais rester sur la
version "carnet" car ce qui prime comme tu l'as dit plus haut c'est l'intention et non la forme.



isa 18/08/2011 08:09



Mais tu as raison et nous sommes là pour en discuter de manière à te faire ton propre avis car ce qui est intéressant ce sont les arguments et une autre personne pourra aussi te démontrer
qu'il y a problème à laisser des fautes d'orthographe.Ensuite, c'est à toi de décider, à un moment on choisit en étant convaincu que c'est le meilleur parce qu'on a suffisamment d'arguments pour
justifier ce choix. La liberté pédagogie se prend et s'affirme dans la mesure où nos choix sont bien les nôtres, sinon l'incertitude gagne et on se déstabilise.



Speedette 17/08/2011 14:01



Bonjour Isa,


je réfléchis à la question de l'orthographe et aussi au fait que certains parents se sentent en compétition et donc regardent ce qui a été fait auparavant avec la mascotte pour en faire toujours
plus. Je pensais donner 2 pages blanches avec la photo de l'enfant à la place du carnet. Au retour, l'enfant raconte à la classe ce qu'il a fait et j'écris ce qui a été  dit dans
le carnet de voyage et j'y colle les photos. Le carnet de voyage reste donc à l'école et les enfants peuvent le consulter dans la classe. Il ne s'agit donc pas d'un carnet qui voyage et c'est
bien là mon problème... mais je ne vois pas comment solutionner les problèmes d'orthographe et de concurrence entre les parents. Qu'en penses-tu?



isa 17/08/2011 18:32



C'est comme tu le sens, Speedette ( original !!!), tout le travail que je propose est fait pour être remaniè, façonné à votre idée, à votre personnalité. Concernant les parents, j'aime me
mettre sous l'angle de leur propre ressenti, c'est à dire: " Et si j'étais parent , qu'est-ce que j'aimerais ?" et pour moi ( mais c'est évidemment mon point de vue) j'aimerais savoir ce que les
autres ont écrit car cela me donnerait des idées et effectivement je chercherais à en avoir d'autres . Je ne sais pas si c'est de la compétition comme tu le dis, je pense que c'est une manière de
diversifier. Enfin je le vois comme ça. Concernant les fautes d'orthographe, on l'a évoqué, ce n'est pas l'écrit qui compte pour nous, c'est l'oral des petits élèves, ce que leurs parents
écrivent n'est pas destiné à être mis dans le livre, c'est uniquement un support ainsi qu'une manière d'exercer l'élève à penser son récit. Cela nous dérange parce qu'à l'école, on n'aime pas les
fautes d'orthographe malheureusement on ne peut les éviter dans ce cadre là. Cependant, ce carnet de voyage n'a pas de vie après le projet, il n'est pas utilisé pour le livre en dehors des photos
qu'il contient. Voilà mon point de vue, mais je comprends ce qui te froisse. Il faut peser le pour et le contre et faire un choix, enseigner c'est faire des choix, vivre c'est faire des choix. ça
te va ma réponse ?



marielle 27/04/2011 21:58



Bonsoir,


Je comprends tout à fait ta position, Isa, sur l'importance de l'écrit réalisé dans les familles. Je soulevais cette question car travaillant dans une école à grande mixité sociale je me suis
trouvée confrontée à cette double difficulté à savoir:


famille "bloquée" vis à vis de cette mission trop difficile pour elle avec en plus la gêne du regard des autres.

famille à l'affût de fautes d'orthographes dans le récit d'autrui, portant rapidement un jugement sur la forme....



J'ai une autre idée pour cette année, dis moi ce que tu en penses...


je mettrai dans le carnet de voyage un grand "post-it" à la page de chaque enfant pour que les familles écrivent. Puis je recopierai le texte sur la page originale du carnet en restant évidemment
absolument fidèle au texte tout en rectifiant l'orthographe si besoin. Je pourrai ainsi rassurer les parents réticents et concentrer l'attention de chacun sur la richesse des différentes
productions plutôt que juste sur la forme de celles-ci....


Merci encore pour cette mutualisation qui enrichit nos pratiques quotidiennes!


 


 



isa 27/04/2011 22:28



oui Marielle ,c'est une bonne idée si cela peut aider tes familles, c'est certainement toi qui les connais le mieux.



Thaïs 25/04/2011 18:16



Pour les quelques familles qui n'ont pas d'ordi ou qui ne savent pas s'en servir, les photos sont légendées à l'école par l'enfant dans son cahier de langage puis je mets en page et j'édite le
tout après montrer le résultat  à tout le monde.



Thaïs 25/04/2011 17:45



Les photos sont légendées. Je t'envoie deux fichiers d'élève en exemple. J'ai l'autorisation de diffuser les images de leur enfant à but pédagogique. Dans la plaquette, les docs des familles
seront précédés d'une première de couverture composée de photos et d'une seconde de couverture avec le trousseau de Thaïs en week end.



isa 25/04/2011 21:18



ok bien reçu,dans mon mail, je te demande quelques précisions avant d'éditer



Thaïs 25/04/2011 15:18



Pour en revenir à l'orthographe et à la grammaire


Mes familles savent très bien que leur document (texte-image) va être diffusé dans l'école et ailleurs. J'ai prévenu tout le monde, en début d'année, que leur document originel sur clé
USB pouvait subir des modifications. Les différentes versions word, open... ne sont pas toutes reconnues par mon PC. Il arrive donc que je fasse un nouveau document (avec l'aide du
''copié-collé''. Quand il y a problème, je leur montre ma version. Ils sont toujours d'accord pour les retouches. Je mets les pbs d'écriture sur le compte des fautes de frappe car,'en
fais aaussi. 



isa 25/04/2011 16:21



ce qui veut dire que le texte des familles est un ajout au récit ou bien il n'y a pas de récit ?



Christine Thaïs BAYARD 25/04/2011 14:45



A propos de la poupée Thaïs


J'ai, par erreur, envoyé mon commentaire sur le sujet dans:"Le livre de la semaine 30". Il faut donc le lire là-bas. Si ça intéresse quelqu'un, je peux télécharger mes documents sur le site.
Mais, je ne sais pas encore le faire. Pourtant en 2 ans, j'ai, à de nombreuses reprises, tenté d'envoyer des fichiers. Malheureusement quand je suis prête à envoyer mes PDF, ils sont trop lourds
ou plus d'actualité.



isa 25/04/2011 15:10



je te joins Christine pour faire les échanges voulus, cela ne passe que par ma messagerie personnelle.