questionnaire sur les ateliers individuels de manipulation pour Muriel: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

 

 

QUESTIONNAIRE SUR LES ATELIERS INDIVIDUELS DE MANIPULATION

inspirés des travaux de M. MONTESSORI

Il y a plusieurs mois j’ai mis en ligne sur notre site préféré un dossier sur les ateliers individuels de manipulation, synthèse de divers travaux existants et d’une expérimentation personnelle dans le cadre du colloque AGEEM de Vichy en 2010.

Beaucoup d’entre-vous se sont inspirés de ces documents, ou connaissaient déjà… et ont mis en place ce dispositif dans leur classe!

Retour d’ascenceur… notre section AGEEM effectue un bilan de ces ateliers le 20 février prochain… aussi ai-je besoin de votre aide :

Je souhaiterais recueillir à présent votre avis et bilan sur ce dispositif, en répondant si possible, via vos commentaires, aux questions suivantes:

- Contexte : département, type d’école (urbain, rural, ZEP, primaire ou maternelle pure…), niveau de la classe concernée

- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?

- modalités d’utilisation de vos ateliers (succinctement : conditions matérielles, organisation spatiale et temporelle, moments de la journée que vous privilégiez pour les utiliser…)

- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par rapport à ce qui est proposé dans le dossier)?

- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…)

- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?

- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?

- quelles questions vous posez-vous encore ?

- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)

- autres remarques… ???

 

Voilà ! Cela fait beaucoup de questions !...

Mais je vous remercie de tout cœur pour le temps que vous voudrez bien prendre pour répondre à ce questionnaire, même de façon succincte !

Bien sûr, je vous ferai part de nos conclusions à l’issue de notre réunion !

MERCI  BEAUCOUP !!!

 

MURIEL

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Julie 10/03/2016 11:19

Bonjour,

j'ai regardé presque tous les commentaires. Tu parles d'un bilan, je ne le trouves pas. Peux tu me dire où il se trouve?

isa 10/03/2016 12:01

Je crois me souvenir que Muriel n'a pas fait ce bilan, désolée Julie.

aurélie 13/03/2014 19:25


bonjour, ou plutôt bonsoir,


Je reviens régulièrement sur le site pour prendre des nouvelles quant à l'application des ateliers montessori dans vos classes. Mais il est vrai, chers collègues, que je ne vous ai pas
sollicité par un questionnaire comme je l'avais prévu (dans le cadre de mon mémoire de master 2). J'ai effectivement choisi de mener des entretiens avec 2 collègues de Lorraine, une
professionnelle Montessori en Lorraine, et puis j'ai observé dans ces classes concrètement comment tout se passe. Dès que j'aurai tout mis en forme, valider ou non mes hypothèses, je ne
manquerai pas de publier mon mémoire pour vous faire part de mes recherches... Belle continuation printannière ! Aurélie

isa 14/03/2014 08:54



merci Aurélie de prendre le temps de venir nous tenir informés de tes avancées et je suis impatiente de te lire.



aurélie 11/03/2014 08:05



Valérie 93 06/04/2013 09:38


Voici ma contribution tardive mais...bon ...


- Contexte : 92, école (urbain, RRS,  maternelle …),MS 22 élèves


- pourquoi toujours admiré Montessori et jamais satisfaite des groupes 4 couleurs 4
jours


- modalités d’utilisation conditions matérielles : dans la classe il y avait un meuble
adapté ainsi qu'un meuble à tiroir pour chaque élève où il ont leur cahier et leur dessins libres, ils ont accès aux boîtes à l'accueil, aux temps libres ( hors regroupement)  et sur des
plages d'ateliers en autonomie.


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes : Je remarque que les
enfnats se disputent moins les jeux et ils ont plaisir à retourner à une boîte préférée! Cela ne m'empêche pas de faire des ateliers dirigés ( au contraire) et permet l'autonomie des enfnats. La
grosse contrainte: LE ETMPS pour installer tout et faire évoluer ensuite puis pour ranger les matériel des boîtes précédentes ( tout s'entasse dans mon unique armoire!!)


- en gardez-vous trace ? (photo des ateliers en cours pour atelier langage)


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ? Très long
à installer, à faire évoluer, mais du temps gagné et de l'autonomie et du calme en classe!!


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ? je dirai qu'elle affine ma
pratique et me permet de mieux observer des façons de faire des enfants. Mais je n'ai pas encore assez de recul pour l'instant!


- quelles questions : la mise en place de l'évaluation et comment gagner du temps en
installation??? Comment s'organiser en gros?? 


- quels retours institutionnels La conseillère pédagogique a apprécié le fait que les
élèves puisse refaire et refaire encore une activité un jeu, et bien sûr l'autonomie.

chris rich 04/03/2013 18:47


Bonjour, je suis déçue d'avoir vu ces échanges trop tard… Pour dire tout le bien que je pensais de ces ateliers.


J'ai une classe de 26 MS, une ASEM en pointillé (2 semaines / 8 cette dernière période), 12 ans d'expérience à l'EN et 2 ans d'expérience en maternelle. J'ai lancé le "protocole" dès la rentrée
et mis en place le créneau AMI (ateliers de manipulation individuels) à la rentrée des vacances de la TOussaint (45 minutes + 10 minutes de bilan, 3 fois par semaine). Au début j'ai cru avoir
fait une erreur parce que les enfants se sont jetés dessus avec avidité (dans le calme, déjà !) en rangeant approximativement, en n'y passant que quelques minutes… bref c'était assez désordonné.
Cette "frénésie" (ce zapping) a duré environ deux semaines puis le calme et la concentration sont arrivés. ils sont désormais à la tâche. Ils cherchent constamment de nouvelles consignes à
montrer aux camarades, ils créent, ils réfléchissent, ils détournent, ils sont totalement absorbés et ressortent de ces séances avec les joues rouges et fatigués ! 


L'ÉVOLUTION : Du fait de leurs trouvailles permanentes, les consignes évoluent constamment (je fais des photos que je plastifie et que j'accroche entr'elles avec une attache parisienne) les
boîtes s'enrichissent (à leur demande : des mots supplémentaires, un nombre accru de jetons, des couleurs de crochets différentes, davantage de pinces, de pailles, de cure-pipes…) bref, je me
régale à les voir se régaler. Au début certains avaient du mal à choisir une boîte, d'autres ne rentraient pas dans l'activité… j'ai aidé, guidé les premiers et laissé les seconds lire, colorier,
dessiner ou dormir (le créneau AMI est au retour de la cantine). C'est devenu notre "temps calme". Tous les élèves investissent ce moment. Aujourd'hui tous les espaces de la classe sont "ouverts"
durant ce temps, les seules consignes sont : seul et en silence. Ainsi, des élèves passent du temps à la cuisine, s'occupent des poupées, construisent (légos, modulo, mécano, topologie, clous…)
prennent le temps de lire des fiches de construction, de reproduire des figures, d'écrire des mots… c'est vraiment super !


RETOUR INSTITUTIONNEL : j'ai été inspectée le 15 février dernier, j'ai montré une séance de manipulation et là… Patatras ! la catastrophe ! voici en vrac les remarques de l'inspecteur : Bon, vous
m'avez montré de l'occupationnel, sinon ? vous travaillez ?, Faites-vous des moments de langage ? OK c'est très créatif, ils font beaucoup d'arts visuels… NON, il n'y a aucune consigne d'arts
visuels… Je lui ai montré le dossier que j'ai tapé pendant une semaine à la Toussaint détaillant les domaines et compétences travaillés des 54 boîtes, le vocabulaire utilisé pour chacune, j'ai
tapé une présentation de ces ateliers sur 4 pages détaillant le pourquoi et le comment de ce projet à son intention, il ne l'a pas lu. Bref, je suis mise en "redressement pédagogique" dès lla
rentrée : une conseillère péda viendra m'aider à faire la classe en maternelle. Par ailleurs, je mène des ateliers traditionnels… Voili, voilou… je suis dé-mo-ti-vée. Dommage ! Christine, Paris
1, 2, 4, Louvre.

isa 04/03/2013 20:33



c'est intéressant que tu viennes donner le regard de ton inspecteur car en partageant celui-ci , on voit combien les directions données sont diverses et contradictoires. Avant toi, Vivi
était venue nous dire que son inspecteur voulait uniquement du jeu, tu vois qu'il faut savoir être adaptable.... Je pense surtout qu'il manque des inspecteurs spécialisés en maternelle et que dés
qu'il s'agit de sortir des sentiers battus en terme de pédagogie, on prend le risque de déstabiliser une personne qui ne se sent pas en confiance, je parle des inspecteurs évidemment. C'est
regrettable qu'au final, un enthousiasme se transforme en découragement, pourtant tes descriptions montrent un bel élan de réflexion, de motivation et de partage dans ta classe. J'ai appris
aujourd'hui que mettre son enfant dans une école Montessori dés 2 ans coûte 7000€ l'année ( cantine non comprise) à Paris, je me dis qu'il y a des parents qui croient au jeu et à ses vertus.....
Reste motivée Chris et dis toi que malheureusement et heureusement un autre inspecteur pourra te dire tout le contraire !



vivi 21/02/2013 23:20


Je ne retrouve plus la vidéo de la classe qui fonctionne en ateliers autonomes dans le calme le plus parfait... quelqu'un peut-il m'aider à la retrouver? Par avance merci.

isa 22/02/2013 11:37



C'est ICI
Vivi



Sev 18/02/2013 07:41


moi auusi, j'attends avec impatience, merci encore Muriel.

vivi 18/02/2013 00:00


J' attends ton compte-rendu avec impatience Muriel. Quels ateliers sont les plus attrayants pour les enfants? Et comment les faire évoluer?

Muriel 17/02/2013 22:52


Chouette!


Bon ça y est, je viens juste de terminer les tableaux résumant les principales orientations et questions afin d'avoir une base pour mercredi... En souhaitant
que notre réunion puisse y apporter des réponses!


Et bientôt en ligne sur ce site!


 

Muriel 17/02/2013 21:37


Pour la pastille... comme tu veux... peut-être que certaines personnes souhaiteront venir y lire les commentaires encore quelques jours? Bonne
nuit!

isa 17/02/2013 22:09



oui tu as raison je la remets



Muriel 17/02/2013 21:15


Et voilà...


Quelques heures passées au coin du feu ce soir à copier-coller les réponses de chacun de vous par item, à les surligner, à les classer...


Une quarantaine de réponses (dont la majorité sur CE site! Je savais bien que vous étiez les meilleures!!!). En vous lisant, j'ai envie de vous répondre à chacune de façon personnalisée...en
lien avec les remarques ou questions soulevées... mais bon, faut que je l'avoue: je manque un peu de temps en ce moment....!!!


TOUT EST VRAIMENT TROP INTERESSANT!


On y retrouve les enthousiasmes, les questions, les partis-pris parfois différents mais toujours réfléchis... et ce
pour un seul objectif: LE BIEN de l'ENFANT!


Et si c'était par  là que passe la vraie réflexion sur les rythmes de l'enfant????


 


Merci encore...

isa 17/02/2013 21:26



Je n'avais aucun doute sur la participation, je connais mes lecteurs , toute leur générosité et leur intérêt...Bien entendu, moi aussi je remercie toutes et tous pour cette nouvelle
contribution. Ce questionnaire a permis d'éclaircir les objectifs, de connaitre différents dispositifs, et de voir que le questionnement est constant, c'est aussi ainsi qu'on avance et qu'on
invente.Merci Muriel de nous avoir permis cela. Bonne réunion.Je retire la pastille qui se trouve A la une.



Philippe 17/02/2013 13:25


la fin de mon message n'est pas apparu, le voici :


 


 


Bon courage Muriel pour le dépouillement et à mercredi pour faire le bilan de cette mise en place dans nos classes.


Merci Isa pour ce blog (découvert grâce à Muriel !) qui fonctionne comme l'AGEEM : en réfléchissant sur nos pratiques et en nous permettant de les mutualiser
!


Philippe (DDS AGEEM 42.01)


 


Merci pour ton commentaire ! Ce ressenti "d'occupationnel" (décrit dans au moins un autre commentaire) est certainement dû au fait qu'il nous manque du temps pour réfléchir sur tous les tenants
et aboutissants de ce que l'on propose aux élèves... Et aussi le temps disponible au moment des séances (je dois aussi gérer le réveil des élèves endormis et quelques passages aux toilettes...).


 


 

Philippe 17/02/2013 00:57


 


QUESTIONNAIRE SUR LES
ATELIERS INDIVIDUELS DE MANIPULATION inspirés des travaux de M. MONTESSORI


- Contexte : 
42 - rurale - maternelle, 3 classes - Moyenne Section - 18 l'an dernier, 21 élèves cette année.

*****************************************************************************************

- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?
Suite à une animation AGEEM (!) sur la demande d'un collègue (GS) qui a eu envie de faire un travail en commun sur ce sujet, sachant que ces ateliers existaient aussi en PS. La mise en place les
après-midi est dû au fait que je suis seul, sans ATSEM, à ce moment là, avec des élèves qui dorment et d'autres pas !

*****************************************************************************************

- modalités d’utilisation de vos ateliers :
3 tours (mises sur roulettes) de 12 tiroirs partagés entre les classes de GS et MS, qui évoluent pour certains à chaque vacances.

non mise en place en période 1.
période 2 (de 14h15 à 14h30), 3 et 4, utilisation de 14h00 à 14h30, pendant et après le temps de repos. Les élèves qui ne se sont pas endormis sont en activités pendant le temps où le maître lève
individuellement les élèves endormis.
période 5, lors de l'accueil du matin de 8h20 à 8h40.

période 2 et 3, utilisation dans la salle de motricité transformée en salle de repos.
période 4 et 5, utilisation dans la classe.

En gros, en période 2, les élèves n'ont le droit d'utiliser qu'un seul atelier par séance et je leur demande de ne pas prendre un atelier déjà utilisé afin qu'ils découvrent le plus d’ateliers
possibles (je fais plus ou moins attention, mais ils respectent bien cette consigne dans l'ensemble, contrat de confiance !). En période 3, ils ont droit à 2 ateliers (2 fois 15'), la durée de
séance étant plus longue ! Ils peuvent prendre un atelier autant de fois qu'ils le souhaitent. En période 4 et 5, les élèves ont le droit de changer le nombre de fois qu'ils veulent leur atelier
durant la séance (malgré tout, j'interviens pour demander à l'élève une utilisation raisonnée aussi bien dans le choix (afin de partager avec les autres !)que dans le nombre de changement à
l'avenir !).
En période 2, 3 et 4, la prise en charge des tiroirs est ritualisée pour éviter embouteillages et renversements (hélas parfois présents !!!). Pour les périodes 2 à 5, le rangement des tiroirs est
aussi ritualisé, pour les mêmes raisons.

*****************************************************************************************

- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés ?
pas de contrat de rangement du matériel dans le tiroir. Aucun écrit réalisé ni pour les élèves, ni pour les enseignants.

*****************************************************************************************

- en gardez-vous trace ?
année scolaire 2011/2012 : toutes les traces écrites sont rangées dans une pochette plastique rangée elle-même dans le classeur de travail de l'élève, hors des intercalaires représentants les 6
domaines des programmes 2008.
Après chaque séance, oralement, les constructions peuvent être présentées aux autres élèves, par chaque élève (long et fastidieux !). Le maître demande à ceux qui ont réalisé une productions
écrites quel atelier ils ont utilisés. Les élèves notant leur prénom, le maître notant le nom de l'atelier et la date du jour de réalisation.
année 2012/2013 : pour le moment, les traces écrites sont collectées mais non rangées (l'élève doit écrire son prénom, l'enseignant écrit la date et le nom de l'atelier après coup).
Quasiment quotidiennement, la séance d’oralisation se fait uniquement par un élève qui présente un atelier et non plus une production. Il explique ce que l'on peut faire après avoir présenter le
contenu du tiroir. D'autres élèves peuvent proposer d'autres utilisations, ainsi que le maître, parfois, qui peut le faire de façon plus ou moins subliminale.

*****************************************************************************************

- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?
avantages : utilisations d'un matériel sous utilisé (notamment du fait du faible nombre d'utilisateurs recommandé par le fabriquant), développer l'autonomie, développer aussi quelques échanges
entre pairs ou avec l'adulte, développer le respect de l'autre (ceux qui dorment, notamment), développer le respect du matériel, développer le respect du lieu, être capable de ranger. Permet un
travail en commun entre 2 collègues (réflexion, idées, échanges). C'est un moment assez calme au lever du repos et qui permet de réveiller les esprits d'une façon douce, au rythme de chacun.

inconvénients : tous les ateliers ne sont pas porteurs de sens du premier coup, usure de certains matériels, des ateliers rarement utilisés et d'autres fortement demandés, certains ateliers trop
occupationnels et pas assez pédagogiques, pas toujours le temps pour l'adulte d'être présent comme il le souhaite. Réticences, parfois, des ATSEM quant à l'utilisation de certains matériels qui
entrainent du ménage supplémentaire !

limite : que permettent d'apprendre ces ateliers aux élèves ? est-ce que cela leur apporte vraiment quelque chose qui leur permet d'avancer, de grandir, d'apprendre ? En fait, le suivi est
difficile, aussi bien celui des élèves que celui des ateliers-tiroirs !

*****************************************************************************************

- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?

Non, si ce n'est d'utiliser des temps de latence de façon un peu plus intéressante et intelligente ! Mais on m'a dit que le mot intéressant ne faisait pas parti du langage pédagogique !!!

*****************************************************************************************

- quelles questions vous posez-vous encore ?

comment faire évoluer les ateliers pour que cela soit plus que de l'occupationnel ? Quelles traces gardées ? Comment l'enseignant doit il intervenir et à quel moment ? Comment faire évoluer les
ateliers ? Créer des progressions ? Comment mettre en valeur le travail, les productions réalisés ?
comment aider les élèves à utiliser les ateliers des 5 sens comme le toucher et l’ouïe qui ont très très peu de succès !
les questions inscrites dans la questions sur les limites...

*****************************************************************************************

- quels retours institutionnels en avez-vous eu ?
Aucun

*****************************************************************************************

- autres remarques… ???

En même temps que les ateliers individuels, j'ai mis en place depuis l'an dernier des ateliers duo, dans le même esprit, mais avec l'espoir que cela crée des échanges directs entre pairs. 1 tour
de 12 tiroirs (idem à celles utilisés aux ateliers solo).
En 2011/2012, ils étaient mis en place le vendredi entre 15h50 et 16h15, pour combler une obligation d'emploi du temps.
En 2012/2013, ils sont utilisés dans le cadre du DAP de 11h30 à 12h10. Avec le choix d'ateliers travaillant la discrimination visuelle et étant supports de langage.

une constatation : les ateliers les plus utilisés ou demandés sont ceux mis en avant par la pédagogie Montessori (du moins, ce que j'en connais !), les ateliers de manipulations, de
transvasements et ceux dont le matériel sort de l'ordinaire (toutes les sortes de graines, très colorés, pâte à modeler-mousse).

Un petit plaisir : trouver, notamment lors des soldes, du matériel à utiliser pour ces ateliers !!!

Un espoir : que la réunion de mercredi prochain apporte des échanges riches et fructueux !

*****************************************************************************************


Bon courage Muriel pour le dépouillement et à mercredi pour faire le bilan de cette mise en place dans nos classes.


Merc

isa 17/02/2013 09:51



merci Philippe, ta préoccupation de faire du pédagogique est normal, c'est ton métier, mais tu offres aussi des situations d'apprentissage que certains de tes élèves ne retrouveront pas
ailleurs et apprendre à jouer seul en s'organisant seul et en étant responsable de son matériel est une situation d'apprentissage à elle-seule. Ton travail se situe dans la création de ces
situations. Evidemment, nous espérons un retour de vos réflexions avec grand intérêt.



Sylvie 16/02/2013 19:14


- Contexte : Marseille,
classe de MS zone violence et MS-GS cette année dans un quartier favorisé


- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?


Ma classe de l'année dernière était une classe difficile et agitée. la mise en place de ces ateliers serait-elle une réponse à ma problématique "mettre mes élèves au
travail dans le calme, le plaisir sans avoir recours à trop de discipline" (réponse positive!). 


- modalités d’utilisation de vos ateliers (succinctement : conditions matérielles,
organisation spatiale et temporelle, moments de la journée que vous privilégiez pour les utiliser…): le matin à l'accueil, les enfants s'inscrivent à l'aide de leur étiquette de présence sur un
tableau à double entrée (photographies des activités proposées)


3 autres séances sont organisées après la récréation de l'après-midi.


- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…): traces pour les élèves en
difficulté


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?: que du
positif.


- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)


- autres remarques… ???: aucun pour l'instant

Muriel 16/02/2013 18:36


Oh la la, cela faisait TRES longtemps que je ne suis pas venue ICI vous remercier pour vos contributions!!!!


C'est vraiment EXTRA! Merci à toutes!


En effet nous avons notre réunion ce mercredi.


Nous ferons le tour des commentaires, nous débattrons des questions soulevées pour tenter d'y répondre.


Nous serons dans une école maternelle de 3 classes qui utilise le dispositif. Leurs blocs tiroirs sont sur roulettes pour pouvoir les passer d'une classe à
l'autre! Ingénieux, non?


Nous en profiterons pour faire un tour de nos tiroirs préférés (ou préférés des enfants). Il suffit parfois de peu pour les enrichir!


Bref, je vous tiendrai au courant de nos réflexions!!!!


***


Pour répondre à Mireille, l'eau, ça se fait! Mais il faut prévoir des éponges...! Cela demande de bien
préparer les élèves au nettoyage et d'envisager un endroit spécifique pour s'installer afin ne pas les mettre à côté de la semoule!! Il
est vrai que le nettoyage(pourtant un élément important d'apprentissage pour Montessori) pose problème. Il y a des périodes où j'enlève le sable quand c'est trop galère ou que je n'ai pas d'ATSEM
pour m'aider ... 


Pour répondre au commentaire haut en couleur de Manu: les tiroirs plastiques (tours OPTIO) sont très bien,
mais il faut guéter les promos (grandes surfaces ou magasin de bricolage) pour ne pas se ruiner (15€ les 8 tiroirs est un prix génial). Moi je les ai solidarisées entre elles pour faire un vrai
meuble plus solide, et je recoupe 1/2 des "ailettes" de butée pour que les tiroirs se retirent plus facilement. Les activités plus grosses sont à placer sur des étagères bien sur. Les couvercles
de ramettes sont aussi utilisables comme plateaux... N'hésite pas à te lancer, c'est trop bien! Et commence humble.... ça s'enrichira progressivement!

Sylvie 16/02/2013 09:12



isa 16/02/2013 09:35



sylvie, ton texte n'est pas apparu, si c'est trop long, fais deux commentaires



DE BOISSIEU MIREILLE 15/02/2013 20:12


Contexte : Isère, (AGEEM 3802), école urbaine, maternelle
pure, 6 classes,  milieu socio culturel très varié - 27 élèves


mise en place dès octobre dans les 2 sections de PS


- pourquoi : pour avoir toujours des activités de manipulation,  prêtes installées


pour favoriser les projets individuels, le calme et la sérénité


pour des activités de transvasement,  de mesure, de réflexion, d'association, encastrement, puzzles, jeux  d'adresse, entrainement…


- modalités d’utilisation de vos ateliers conditions
matérielles,:


selon les classes : de 10 à 30 ateliers différents proposés


organisation spatiale et temporelle,


une proposition individuelle par tiroir –


30 tiroirs de plastique translucides équipés chacun d'une gommette de couleur (6 couleurs  5 formes)


dans 2 meubles à casiers (chaque étagère est aussi équipée d'une gommette) : faire correspondre les gommettes


 (+ une marque à gauche et à droite de chaque tiroir pour  situer l'endroit
où mettre les mains pour transporter…)


utilisation libre à l'accueil (du coup jusqu'à 9h) et éventuellement au
retour de sieste  voire en atelier (ou en fin d'atelier pour patienter…)


règle1 tiroir  est utilisé
par 1 seul enfant, qui le transporte, sur une table individuelle et qui y travaille calmement. Il doit ranger en fin d'activité et remettre le tiroir à sa place pour qu'il puisse être réutilisé
par un autre.


Pour la semoule, travailler toujours à l'intérieur du tiroir


traces ; photos prises, d'enfants en  train de faire, choisies par chacun et utilisées pour les petits livrets de langage (mémoire – évocation) de chacun


Avantages : le plaisir du projet, de la manipulation à l'infini, le calme, la concentration,


La gestion de classe facilitée avec la mise en place rapide d'ateliers de mesure, de perception, de transvasement, la sérénité puisqu'ils sont toujours à disposition, le traitement très
individualisé de la différence de rythmes, d'apprentissages


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?  j'ai pris la PS pour la 1ère année, après 20 ans en GS …. A cause d'organisations comme celle-ci, c'est un plaisir!


Mais le cas échéant, je mettrais en place un système similaire en GS, en complément de fiches d'activités autonomes posées dans le tiroir (ex reproduction de constructions en Kapla d'après
photos, en fait tous les jeux de manipulation travaillant essentiellement la structuration de l'espace.…)


Ma collègue qui a 20 ans de pratique en PS est elle aussi enchantée


- quelles questions : en ayant mis des encastrements, des puzzles, plusieurs tiroirs de
transvasement de semoule fine (ceux qui ont incontestablement le plus de succès même auprès d'adultes manipulateurs!!), plusieurs jeux de distribution (gros succès aussi avec différentes pinces,
graines, perles, petits récipients à alvéoles), jeux de tris (d'animaux, de perles, de formes sur abaques, pêche aux poissons … je pense faire évoluer environ le 1/4 du dispositif à chaque demi
trimestre. J'hésite à mettre des activités "mouillées" en place – et je
cherche des compte gouttes…+ des idées (je pense mettre des jeux de constructions, des marionnettes à doigts, peut être une table lumineuse avec des perles translucides pour art visuel
… 


quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en
pense votre IEN…)   pas vus   


                                       
MERCI pour toutes les contributions

Esther 13/02/2013 10:56


Contexte: Bas Rhn (67) ZEP zone ECLAIR; moyenne section classe bilingue FR/Allemand; 25 élèves


Pourquoi: une évidence; j'ai été EJE 15 ans avant d'être PE (depuis 4 ans); c'est un lien entre mes prattiques, mes expériences;
une prise en compte des chemins de traverse d'apprentissage de mes élèves; une manière de sortir de la "maitresse" centre du monde; une manière de montrer à mes élèves que je leur fais confiance
.... bref Montessori (et d'autres) font partie depuis toujours de mon univers professionnel


Quels modifiactions, quels aménagements: j'ai une toute petite classe j'ai donc fait des choix d'aménagement: pas de bureau pour
la maitresse, utiliser la mezzanine pour le coin regroupement + le coin bibliothèque + coin cuisine. Dans le fonctionnement de la classe seul 6-7 élèves peuvent utiliser les tiroirs car je n'en
ai que 14 (toujours faute de place). Les tiroirs de manipulation sont changés 2-3  x par an pour suivre l'évolution des enfants. Puzzles, tangrams ... n'en font pas partie et sont à part
avec un cahier individuel de pointage.


Trace: pas de trace d'utilisation de tel ou tel atelier. C'est un moment et une activité qui appartient à chaque enfant. Le cadre
est posé avec des régles précises (1 enfant - 1 tiroir; rangement comme sur la photo; rangement avant d'en prendre un autre)


Avantages ... Le regard que l'enseigant porte sur ses élèves!!!! Je leur fait confiance et je sais que par ces manipulations, ces
jeux chacun construit des compétences qui le font grandir; permet à mes élèves de se recentrer sur eux à des moments où ils sont en surcharge cognitive, sociale ....


Inconvénients, limites: le manque de place qui ne me permet pas de mettre à disposition autant d'ateliers que je le souhaiterai


Pour moi ces ateliers sont avant tout une pratique qui rend les élèves actifs dans leurs apprentissages!

marielle 11/02/2013 12:31


- Contexte : Tarn(81) ZEP, TPS_S


- pourquoi : je ne voulais plus travailler exclusivement en groupe de 6, et je pensais ne pas faire
assez de manipulation


- modalités d’utilisation un meuble de 30 cases est consacré à ces ateliers, ces ateliers ce
déroulent pendant 30 min après le récréation les mardis et vendredis. Je suis en observation sur ce temps là.


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes  : ma collègue qui a le même
niveau que moi a monté un progression sur les 5 periodes en incluant, la litterature, les arts visuels, les sciences, les outils de la maîtresse(patafix, taille crayon...), encastrement et
puzzles, coloriage, découpage, travail sur les étiquettes prénom... 


- en gardez-vous trace ? évaluation en langage


- quels avantages, inconvénients et limites: 


les avantages :


-les enfants sont réellement devenus autonomes (ils rangent même lors de temps de travail différents)


-il me semble que je prends mieux en compte les enfants introvertis qui peuvent faire leur atelier sans interférence.


-La joie est toujours au rendez vous les mardis et vendredis (ce sont les seuls jours qu'ils ont retenus).


-Ces ateliers m'ont obligé à lâcher prise (Pff, c'est dur !!)


- je sens mes élèves moins fatigués : j'étais le genre de maîtresse à présuriser mes élèves les trois heures de travail de la matinée(trop d'apprentissages, ou trop
de bruits...)


- L'émotion des premiers jours où je me rend compte que tous les élèves réfléchissent et font (en silence),  sans mon aide. J'en ai pleuré !! comme quoi une
bonne organisation vaut mieux que beaucoup de blabla.


inconvénients :


-c'est difficile de s'obliger à être en observation


-je ne sais pas s'il n'y a pas des élèves qui passent leur temps à papillonner d'un atelier (ou casier) à l'autre


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?  le rythme de vie de ma classe
est plus cool... et mes proggressions sont bien suivies. que demander de mieux ?


- quels retours institutionnels : les conseillères pédagogiques sont intéressées, mais l'IEN n'y
trouve pas pour l'instant de l'intérêt...


- autres remarques… ??? MERCI POUR TOUT CE TRAVAIL DONNE j'espère pouvoir donner un jour


 

manu 10/02/2013 16:46


l'est où le congrès AGIEM c'tte année ? ça fait des années ( je suis instit depuis plus de 30 ans !!! ) que je me dis : "j'm'offrirai bien le congrès cette année !!! "


et puis ... voilà ...  j'y vais pas ! 


là avec ce truc dont j'ai TANT envie et qui piétine grave ! je vous y rejoindrais bien les collègues avant que le grand méchant louup ne me mange !!!

isa 10/02/2013 17:10



A chaumont , à voir ICI



manu 10/02/2013 16:20


Purééééééée !!!!! je bave devant tous vos jouets les filles !!!


j'ai tous mes "ateliers" prêts à être utilisés MAIS JE N'AI PAS DE RANGEMENT !!!!!


alors je ne fais que les regarder en passant dans les rangements actuls et je meure sur place !!!!!!!!!!!


et la tour suédoise ? elle coûte combien ? c'est bien chez i    .........           et a hein ?

pascale 09/02/2013 18:24


 Bonjour


J'espère qu'il n'est pas trop tard pour répondre au questionnaire !


Contexte : Isère, école dans le centre d'une petite ville (8000 hab), école maternelle 4 classes,
28 PS cette année dans ma classe.


- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ? Je crois que c'est que je recherchais ! Je
voulais que les enfants manipulent davantage que ce que je leur proposais, je voulais qu'ils deviennent un peu plus autonomes.


- modalités d’utilisation de vos ateliers. J'ai commencé l'année dernière avec une tour avec des
tiroirs qui s'enlèvent, cette année une deuxième tour ! Pendant les ateliers du matin les enfants s'inscrivent pour y aller, comme ils s'inscrivent aux autres ateliers (avec moi, la
peinture...)


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par rapport
à ce qui est proposé dans le dossier)? je n'ai pas autant de tiroirs que d'élèves mais vu mon utilisation ce n'est pas gênant. Les contraintes sont les mêmes, un tiror, un élève, on range avant
de reprendre un autre.


- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…) Non, je n'en ai pas parlé dans le cahier de
vie.


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ? Les enfants peuvent
refaire plusieurs fois la même chose, c'est ce que je cherchais après avoir trop vu les enfants vouloir refaire un atelier et notre manque de temps pour le faire. Ils arrivent à rester à un
atelier sans me solliciter sans arrêt et donc je peux m'occuper d'un atelier avec d'autres élèves, en jetant un oeil quand même, la limite est aussi que je ne vois pas toujours si la "boîte" est
utilisée correctement ou si la difficulté est surmontée ou si l'enfant abandonne avant d'avoir réussi. Un autre avantage c'est les niveaux différents proposés, j'ai mis des lettres aimantées ça
n'intéresse pas encore tout le monde mais pour les autres c'est bien (je ne sais pas si je suis très claire !)


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ? J'avais déjà commencé à travailler sans
groupes fixes mais par inscription par chaque enfant à l'atelier désiré, les ateliers autonomes m'ont aidées dans cette organisation.


- quelles questions vous posez-vous encore ? Comment diversifier, quand changer ? souvent il me
manque du temps.


- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…) J'ai été inspectée cette
semaine ! Il a eu l'air intéressé mais n'a pas fait plus de commentaires !


- autres remarques… ??? Merci pour cet article, depuis je me suis penchée sur la pédagogie Montessori, ça m'a permis d'évoluer dans ma pratique pour ces élèves de
petite section si particuliers !!


Et puis merci au blog, c'est la première fois que je laisse un commentaire mais je vais essayer de participer un peu plus !!

isa 09/02/2013 20:07



non ce n'est pas trop tard, Muriel parle d'un bilan pour le 20 Février et je suis heureuse que tu laisses un commentaire pour la première fois Pascale.



Anne-Sophie 08/02/2013 10:00


Le choix de l'horaire a découlé de l'observation de mes TPS. Certains arrivent tôt à l'école, allant à la garderie. A 10h45, après une récréation qui peut parfois être fatiguante pour eux (froid,
bruit, peur des plus grands, fatigue du début de matinée), j'avais l'impression qu'ils avaient besoin de retrouver un peu de sérénité. Les ateliers de manipulation leur permettent d'accéder aux
apprentissages (c'est effectivement un horaire où ils sont actifs) dans un cadre rassurant, qui leur convient, à leur rythme. De plus, c'est un grand moment de calme dont ils ont bien besoin
avant d'"affronter" la cantine.


Voilà mon organisation actuelle mais rien n'est figé, j'essaierai d'autres moments si celui-ci ne s'avère pas judicieux...


J'apprécie beaucoup de lire l'expérience des collègues et j'ai hâte de lire le compte-rendu de Muriel. Encore Merci !

ML 07/02/2013 19:07


Contexte : 59 Ecole Maternelle TPS bon milieu-


 pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?  


Comme son nom l'indique, pour rendre les enfants autonomes, pour palier aux arrivages progressifs de nouveaux élèves dans ma classe, pour développer la concentration, pouvoir utiliser des jeux
qui ne sont pas forcément en nombre suffisant pour des groupes de 6 élèves. Pour développer la motricité fine des tout petits


- modalités d’utilisation de vos ateliers (succinctement : conditions matérielles,
organisation spatiale et temporelle, moments de la journée que vous privilégiez pour les utiliser…)


Casier à tiroirs, séparation des tables face à un mur, pour le moment je les utilise l'après midi avec un groupe de 6,7 élèves. 


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par
rapport à ce qui est proposé dans le dossier)?


J'ai pioché un peu partout sur le net des idées, on en trouve beaucoup et j'ai adpaté en fonction du matériel disponible, je vais complèter au fur à mesure en commandant du matériel et
récupérer auprès des familles.


Contraintes de place.  


- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…)  J'ai créé une fiche que chaque
enfant garde dans son casier,  il peut marquer dessus, j'ai essayé, j'ai réussi


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?


Beaucoup d'avantages: les enfants choisissent, son responsable de leur tiroir, travaillent à leur rythme, se concentrent mieux, partagent leurs expériences, sont plus calmes.  Bon c'est le
début, il faut voir si ils ne vont pas s'éssoufler


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?


- quelles questions vous posez-vous encore ? Comment écrire une progression, j'ai
l'impression qu'on peut décliner des tiroirs à l'infini?? 


- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)


Pas de retour pour le moment, je viens de mettre en place le dispositif 


- autres remarques… ???

Anne-Sophie 07/02/2013 15:08


 


Bonjour,


Voici mon témoignage, première et modeste contribution à ce blog qui apporte tant !


 


- Contexte :


Ecole en zone urbaine, 3 classes de maternelle (2 ont mis en place des ateliers de manipulation). Classe de TPS-PS (20 élèves).


- pourquoi :


Nous avons constaté que nos élèves avaient un grand besoin de manipulation et de répétition des exercices, à leur rythme.


- modalités d’utilisation 


Les ateliers sont proposés tous les jours, de 10h45 à 11h15. Deux meubles sont dédiés au rangement de la quarantaine d'ateliers (dans des casiers qui se retirent).
Les enfants peuvent s'installer où ils le souhaitent. Un tapis est déroulé pour ce temps. Les élèves ont quelques consignes pour l'installation:


- enlever ses chaussures pour aller sur le tapis


- pas de farine, semoule, encre...sur le tapis


- les ateliers eau et farine sont réalisés sur la table protégée.


-en gardez-vous trace ?


Oui, une feuille de suivi sur laquelle je note mes observations, les démarches des enfants, leurs progrès. J'observe généralement 2/3 élèves par semaine.


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?


Les élèves aiment ce moment, ils sont concentrés (tous), calmes, actifs. Ils progressent à leur rythme et s'épanouissent. L'évaluation cependant est plus difficile.
Certains ateliers (vie quotidienne) ne rentrent pas dans les "cases" des programmes. Il faut être également très vigilent sur la pertinence des ateliers proposés : l'atelier pousse-t-il vraiment
l'enfant à progresser ou est-il devenu "occupationnel". Enfin, ces ateliers se déroulent dans un silence complet. Lorsque je remontre un atelier à un enfant, il n'y a pas de mise en mots, ce qui
peut être gênant, déroutant (surtout en maternelle où l'on a l'habitude de décrire tout ce que l'on fait). De ce fait, le temps de langage après les ateliers est très important (apport du
vocabulaire, explication des démarches).


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?


Oui, ces ateliers prennent un temps que je destinais auparavant à des ateliers "traditionnels". Au lieu d'avoir deux temps d'ateliers, je n'en ai plus qu'un , il a
donc fallu que je les repense, les précise. Le suivi des élèves est également plus individualisé.


- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)


Un échange sur cette pratique a été organisé par le conseiller pédagogique de la circonscription.  Les enseignants qui pratiquent ont exposé leur expérience,
certains enseignants étaient tentés, d'autres non (par peur de la désorganisation, que la classe leur échappe...). Je suis inspectée cette année et aurai donc l'avis de l'IEN à ce moment.


- autres remarques… ???


La mise en place de ces ateliers a demandé du travail, de l'investissement en temps mais aussi un peu en argent (malgré la réccup). Cependant l'apport est tel, pour
les enfants comme pour l'enseignant, que je ne regrette absolument pas. 


Bonne continuation à tous et merci encore tous les échanges proposés.


 

isa 07/02/2013 17:21



merci de ta participation Anne -Sophie, c'est intéressant et original ton horaire, ça correspond à la période la plus propice aux apprentissages, tu en as tenu compte ?



F@nny 06/02/2013 18:45


Isa, j'avais en effet moi aussi fait un copié-collé de mon texte écrit sous word ( comme tu l'avais conseillé pour ne pas effacer  tout ce que j'avais écrit). Je voyais bien tout mon texte
dans le cadre avant de publier le commentaire mais ensuite, il en manquait un bout...peut-être parce que " ma modeste contribution" était trop longue...donc, j'ai refait un copié-collé pour
remettre la suite dans un autre commentaire...

isa 06/02/2013 18:49



Essaie d'utiliser une taille de police plus petite, je ne sais pas du tout mais je me demande si cela pourrait faciliter. merci de ta persévérance !



sylvie g 06/02/2013 17:52



-
Contexte
: Dans l’Essonne, école maternelle  de 9 classes, 31Petits



-
pourquoi
avez-vous décidé de les mettre en place ?



-  J’ai  eu l’occasion de travailler avec une collègue qui m’a becp parlé de ces ateliers car ses enfants
les pratiquaient à l’école Montessori, cela m’a rapidement donné envie .



  



-
modalités d’utilisation
 Deux expériences :



-     L’an
dernier, sur une étagère étaient disposées des boîtes plastiques transparentes rectangulaires  ou carrées (merci ma boulangerie et les mangeurs de
bonbons...) qui s’emboitaient pour le rangement



Je proposais un atelier de manipulation en même temps que les autres ateliers quotidiens 


     
-    Cette
année je dispose d’un meuble en escalier du Suédois avec 12 bacs , les enfants peuvent les prendre quand ils veulent (accueil, après ateliers ou lever de la sieste), sur les tables ou par
terre...



 



 



-
quelles modifications/ quels a ménagements / quelles contraintes



Tandis que l’an dernier, je faisais évoluer la difficulté au fil du temps en ajoutant une consigne à l’aide d’une photo ou d’un dessin modèle ( algorithme représenté par exple) ou en modifiant le
matériel pour affiner la compétence, cette année tout est becp plus brouillon, becp moins facile à observer pour moi et les enfants qui les utilisent sont

isa 06/02/2013 18:01



aïe , et je n'ai rien vu sur le forum concernant les commentaires, quand vous mettez votre copier-coller, vous voyez bien tout votre texte ?



val 06/02/2013 17:31





Contexte : milieu rural, école de 5 classes dont 2 classes de maternelle. J’ai 30 PS/MS


- pourquoi ? Ton
article m’avait beaucoup intéressé, les présentations successives des collègues me donnaient aussi envie de mettre ces ateliers en place dans la classe surtout pour les faire manipuler davantage, développer l’agilité de leurs doigts, la coordination, la concentration. C’est très intéressant, on peut faire travailler différents
mouvements. A la rentrée en septembre j’ai demandé du matériel de récup aux parents mais je n’ai pas eu le temps d’installer matériellement ces ateliers avant les vacances de Noël.


Ils sont donc en place depuis la rentrée de janvier, je les ai d’abord présenté petit à
petit en regroupement.


- modalités
d’utilisation je n’ai que 18 cagettes (meubles achetés chez un fabricant suédois aussi…). Les enfants me demandent de les prendre au temps d’accueil, quand ils ont fini un
atelier, l’après midi au lever de sieste pour PS.


Je les ai aussi mis en tant que vrai atelier autonome pour un groupe de 6.


Les consignes sont « un seul enfant par cagette » « remettre le matériel
comme il était au début pour que le copain puisse jouer facilement » « ranger la cagette quand on a fini ». J’insiste sur le respect de ces règles.


quelles modifications/ quels
aménagements / quelles contraintes


C’est vraiment le tout début. Les cagettes sont bien identifiées avec photo, il va
falloir que je formalise un peut tout ça… En fait c’est du temps que cela demande, je réfléchis déjà à la manière dont je veux les faire évoluer, les complexifier.


Pour l’instant ce sont les ateliers manipulation/transvasement avec différents outils de
riz et semoule qui ont le plus gros succès.


Puis suivent les manipulations avec différentes pinces récupérées. On va d’ailleurs
s’intéresser plus précisément à ces pinces, quelle diversité !


Pour l’instant je ne note pas qui fait quoi… C’est le début mais je pense après il
faudra que j’arrive à inciter certains à aller vers d’autres ateliers.


- quels avantages, inconvénients et
limites


Les enfants sont très concentrés sur leur atelier, quel calme…


Cela développe le respect du matériel, l’autonomie.


Cela permet d’utiliser du matériel qui dormait dans un coin.


L’inconvénient c’est le temps de réflexion, recherche du matériel, installation qui est
long…


C’est difficile de se donner du temps pour être vraiment avec eux lors de ces ateliers
autonomes, c’est cela que j’aimerai arriver à faire maintenant : les observer.


- ces

Sophie (pas si) sage 06/02/2013 14:14



isa 06/02/2013 14:21



petit problème technique ,on y remédie en passant par ma messagerie et voilà le commentaire de Sophie


Contexte : Seine Saint Denis (93), zone urbaine en centre-ville, classe de 17 PS (1 nouveau
depuis hier) et 9 MS (dont 1 intégration à mi-temps avec AVS de 13h30 à 15h30) dans une école maternelle de 8 classes.


Pourquoi: Déjà en pratique (comme un atelier à part entière) avec mes GS ou MS-GS depuis
septembre 2008. Avant ça, j’utilisais quelques idées d’activités de manipulation …


Modalités : Toujours en usage dans la classe en
parallèle des coins-jeux, des puzzles, ou même des ateliers. Je peux parfois, ne proposer aucun atelier et les élèves choisissent donc un plateau de travail.


Les plateaux ont été proposés dès la 1ère semaine de la rentrée à raison d’une dizaine par jours. Je les ai présenté rapidement avec peu de consignes verbales.
J’ai surtout insisté sur les règles d’usage : 1 plateau par enfant – on range quand on a fini de travailler – interdiction de prendre un plateau qui n’est pas dans le meuble.


Matériel : J'utilise un meuble à casiers (qui sert normalement à ranger le travail des
élèves).


Chez les GS,  les activités étaient classées par difficulté comme Maria Montessori. Cette année en PS-MS, les plateaux de travail n’ont pas de place
définie. Ils sont transparents et les élèves peuvent donc voir leur contenu.


Pas de consigne d’indiquée. Je pense que le matériel utilisé est assez
inducteur. Il y a beaucoup d’activités type vie courante de Maria Montessori (versers, pinces …). Des jeux pédagogiques …


Ils peuvent être évolutifs, disparaître pour laisser la place à d’autres



 


Traces : Pas de traces du passage de chaque enfant. Comme les plateaux sont à disposition
dès l’accueil et que les enfants sont libres d’en faire autant qu’ils veulent, ça ne serait pas gérable de surveiller 25 enfants en même temps !!!


Par contre, je note dans mon cahier de suivi (dès que je l’observe) ce
qu’ils sont capables de faire : trier tant de couleurs, faire un rythme …


 


En GS, j’utilisais le système de brevets à passer que les élèves collaient
dans leur cahier de progrès. Comme, mes PS-MS n’ont pas de casiers pour ranger leur travail, je ne l’applique pas. Il y a très, très peu de fiches donc ce n’est pas gênant de ne pas avoir de
casiers personnels.


 


Avantages : Que du +++. Les enfants sont
« acteurs » de leur apprentissage et s’investissent plus rapidement. Ils progressent à leur propre rythme. Ils sont plus autonomes et dépendent moins de l’adulte. Je peux parfaitement
m’occuper d’un groupe sans être dérangée constamment.


Ça convient tout à fait à ma personnalité « pédagogique » car ça
permet d’individualiser les apprentissages.


 


Changement dans ma
pratique Quelle pratique ???


J’ai toujours eu un fonctionnement non « traditionnel » depuis que
j’enseigne. Je me suis toujours inspirée de plusieurs pédagogies (Freinet, Montessori, … ).


 


Questions : aucune !


 


Retours
institutionnels : aucun, pas d’inspection depuis fév
2005 !!!!


Par contre, j’ai « initié » cette année mes collègues de PS-MS et
TPS-PS.


Ce matin, lors d’une animation pédagogique, j’en ai parlé à la conseillère
qui va réfléchir à en parler l’année prochaine au cours d’une animation. Elle avait l’air très ouverte et pas seulement pour la mater (aussi pour l’élémentaire jusqu’en CM2 !!!).


 


Remarques : quand j’ai commencé à l’instaurer dans
ma classe, j’avais l’impression encore une fois d’être un « ovni » pédagogique. 


Maintenant, j’ai l’impression que son bien-fondé convainc de plus en plus de
collègues. La preuve, en cherchant sur internet, ça foisonne d’idées autour. Et c’est tant mieux !!!!!



Sophie (pas si) sage 06/02/2013 14:06



isa 06/02/2013 14:11



un blanc ? Sophie ?



Sabrina 06/02/2013 13:27


Je n'ai pas encore assez de recul pour répondre aux questions de Muriel. La mise en place de ces ateliers a pris du temps : elle est en route dans ma classe depuis début janvier. J'ai proposé aux
enfants ces ateliers à la fin des activités habituelles de la classe : plutôt que de prendre un "petit" jeu en attendant que tous les copains aient fini leur travail, on prend un bac. Du coup,
certains enfants ne pouvaient jamais en prendre. Donc de ce fait,  pendant 3 semaines, les bacs ont été mis à disposition pendant le temps d'accueil : bacs à sable + bac à eau avec
transvasement onteu bcp de succès. Si bien que lorqu'ilsétaient pris, les autres enfants préféraient reourner sur les "petits" jeux habituels. Donc déçue! Mais voilà, depuis 2 semaines, puisque
je sentais un manque d'envie sur les autres bacs ou une lassitude (déjà!), je les propose maintenant 1 fois par semaine après la récré du lundi où les enfants choisissent une activité : pâte à
modeler, coins-jeux ou bacs, et ça tourne au fur et à mesure des semaines. J'ai eu le tort de ne rien présenter des activités qu'on pouvait réaliser avec le matériel des bacs. Je voulais que les
enfants découvrent par eux-mêmes, ma phase de découverte a été trop longue sans aucun retour derrière, juste moi qui allait les voir de temps en temps, plutôt qu'un enfant amène son bac au coin
regroupement et explique ce qu'il a réussi à accomplir. Y'a tellement à faire dans une classe!!!! Donc cette aprem, il est prévu que je relise bien attentivement le protocole de Muriel pour voir
où je me suis râtée... ou disons plutôt où je peux améliorer!

F@nny 06/02/2013 12:24


oups! il en manque un bout ( et j'ai fait plein de fötes!!!)


 


- quels
avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?


J’ai vraiment été épatée du calme des
enfants qui utilisent ces ateliers (même si ça dérape parfois : utiliser la pince à pâtes pour attraper l’oreille du copain au lieu des pompons!) et de leur intérêt pendant que je leur
présente les nouveaux ateliers : ils me regardent faire sans parler( je ne parle pas non plus !), émettent quelques murmures désapprobateurs quand je fais mine de me tromper et
m’applaudissent quand j’ai fini, me disent de ne pas oublier de défaire et de ranger dans la boîte puis sur l’étagère et ensuite, ils doivent expliquer la consigne de l’atelier présenté.


 Les inconvénients, c’est que je
ne suis pas toujours disponible pour voir qui fait quel atelier, comment, s’il réussi ou non…Mais je les vois au moins se précipiter dessus !


Il faut aussi régulièrement rappeler
les règles ( 1 enfant par atelier, on défait et on range…)


 


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?


Pas vraiment, je ne les ai pas intégré
à mes ateliers «  classiques »… je manque encore de recul je pense, mais bon, l’envie de continuer, d’améliorer est là, ça compte, non ?!


- quelles
questions vous posez-vous encore ?


Sur l’évaluation, le suivi de ces
ateliers, la façon de les faire évoluer, de les intégrer justement


- quels retours
institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)


Aucun pour le moment, juste celui de
mon atsem très enthousiaste et j’avoue que je ne les ai pas présenté aux parents ( les ateliers n’existaient pas au début de l’année, lors de la réunion de rentrée puisque je ne me suis
« lancée qu’après la Toussaint) mais comme je compte faire un «  appel » pour récupérer du matériel ( pinces, chaussettes, etc…) dans les cahiers de liaison, je leur expliquerai le
principe de ces ateliers à cette occasion je pense)


- autres remarques… ???


  ces ateliers sont encore à
l’état embryonnaire dans ma classe ( mais je cogite, je cogite…)alors je ne sais pas si ma modeste contribution fera vraiment avancé le schmilblik !!!


 


 

F@nny 06/02/2013 12:18


Bon, je me lance ! Même si tout
n’est pas encore au point.. mais ça me permettra aussi de prendre du recul !


 


- Contexte : département, type d’école (urbain, rural, ZEP, primaire ou maternelle pure…), niveau de la classe concernée


18, urbain, maternelle, PS ( 20
pious-pious)


 


- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?


Je «  bavais » littéralement
d’envie en lisant tous les témoignages, les documents laissés par les collègues sur ces fameux ateliers ! Et puis l’envie, la nécessité de laisser les enfants manipuler, faire, refaire,
défaire, choisir…sans contrainte, en ayant moins l’impression de les faire courir d’une activité à l’autre…


 


- modalités
d’utilisation de vos ateliers (succinctement : conditions matérielles, organisation spatiale et temporelle, moments de la journée que vous privilégiez pour
les utiliser…)


Ces ateliers sont libres d’accès quand
ils ont fini leur travail ou au lever de la sieste…les enfants ne les utilisent pas au moment de l’accueil, je n’ai pas beaucoup de place dans ma classe ( pourtant assez grande mais toute en
longueur, avec les porte-manteaux sur tout un pan de mur donc finalement assez peu logeable…) alors ils s’installent où ils peuvent, souvent sur le tapis du coin regroupement et le matin, c’est
là où tous le monde circule ( parents, enfants)pour accrocher les étiquettes de présence, poser les doudous…Je me suis creusée la tête cet été pour voir si je pouvais installer quelques tables
supplémentaires mais pas encore trouver de solutions ( à moins de pousser les murs !), j’ai réussi à récupérer une étagère dans laquelle j’ai disposé quelques bacs, des boîtes en carton,
c’est un peu fait de bric et de broc, j’ai commandé un meuble à la mairie avec des bacs  mais pas de nouvelles, alors je fais avec ce que j’ai ! ( et si l’année prochaine, j’ai plus
d’élèves, je ne sais même pas où je pourrai mettre cette étagère qui pour le moment se trouve devant des porte-manteaux non utilisés !)


Quant au matériel des ateliers,
pendant les vacances de la Toussaint, j’ai fait le tour de mes placards ( école et maison), j’ai ressorti des jeux non utilisés ( souvent parce que justement je ne pouvais pas les utiliser en
ateliers de 6 élèves), acheter ( à mes frais, of course !) des pinces diverses, récupérer à droite à gauche diverses petites choses…j’ai finalement mis ces ateliers en place à la période 2 (
environ une douzaine faute de place dans l’étagère)et j’avoue ne pas en avoir changer beaucoup ( faute de temps) à la période 3 ! mais , promis, je m’y colle pendant les vacances qui
arrivent !


 


- quelles
modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par rapport à ce qui est proposé dans le dossier)?


Je tâtonne encore…je n’ai pas mis de
photo ( pour la consigne ou le rangement) dans les boîtes ( mais je garde l’idée des scratchs, donnée par Sev je crois, dans un coin de ma tête…L’une des principales contraintes est pour moi le
temps que tout cela prend ( pour trouver les ateliers, les préparer…) et là, tout reste à faire ( les photos, un tableau récapitulatif des ateliers, avec les domaines concernés, les consignes,
les compétences, le matériel, les évolutions possibles, la période concernée…)


Je n’ai pas non plus osé me lancer
dans les ateliers semoule, eau ( puisque comme je l’ai dit, ils manipulent sur le tapis, et niveau nettoyage, j’ai peur que ce soit compliqué : je les vois mal sortir
l’aspirateur !)


 


- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…)


non, mais l’idée d’un trombinoscope
dans chaque boîte où les enfants feraient un point sous leur photo à chaque utilisation me permettrait déjà de voir qui fait quoi !


 

Stasia 06/02/2013 11:34


mince ! c'est écrit énorme : je n'ai pas fait exprès.

isa 06/02/2013 11:58



ce n'est pas grave, c'est bien lisible 



Stasia 06/02/2013 11:33



- Contexte :
école maternelle 4 classes, grande ville (Dijon, Côte d’Or), quartier profil ZEP, TPS/PS (9+14)


- pourquoi :
 j’ai toujours été intéressée par les travaux de Montessori, mon dada dans toute les classes est l’accès à l’autonomie, la manipulation est très importante à mes yeux en
maternelle. Notre circonscription a vraiment fait, avec l’AGEEM, la promotion de ces ateliers et le calme, la concentration et le sérieux des enfants vus sur les films montrés en
conférence pédagogique ont achevé de me convaincre.


- modalités
d’utilisation : 2 meubles à tiroirs neufs (mobilier neuf dans école rénovée), une cinquantaine d’ateliers, toute la classe en deuxième série d’ateliers ou après
la sieste. Chacun s’installe seul à une table ou par terre (tiroir marqué par une grosse gommette rouge) puis nettoie et range avant de changer d’atelier.


- quelles modifications/ quels
aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par rapport à ce qui est proposé dans le dossier)?



- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…)pas de traces L


- quels avantages, inconvénients
et limites trouvez-vous à ce dispositif ? nous manquons de place dans la classe. Les meubles fournis par la mairie sont séduisants mais pas très pratiques
(les tiroirs sont très grands et glissent très mal, pas de possibilité pour ranger un tout petit atelier, ils tiennent une place folle sur les tables). Il faut vraiment du temps pour faire
évoluer les ateliers (remettre en place, faire de nouvelles photos) et de la place pour stocker le matériel. Mais si on est organisé, ça peut être un investissement pour plusieurs années.


- ces ateliers ont-ils modifié
votre pratique de classe ? Un peu. Des longs moments de pur bonheur et de tranquillité laborieuse, du temps pour observer les enfants


- quelles
questions vous posez-vous encore ?


- quels retours
institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…) c’est ma première année d’ateliers de manipulation et j’ai été inspectée l’an dernier. Notre
circonscription nous préconise de les utiliser depuis quelques années, en lien avec l’AGEEM qui a beaucoup planché dessus


- autres remarques… ??

vivi 06/02/2013 10:50


Super document en effet, je ne l'avais pas vu. Je l'imprime pour m'en imprégner et le partager. Merci.

isa 06/02/2013 11:00



en fait , nous avions organisé un débat ( par moment, il me manque ces débats sympas) sur l'autonomie et Muriel était avec nous et a parlé de son expérience , curieuse comme je suis , je lui ai demandé si
elle pouvait nous la faire partager concrètement et c'est ainsi que c'est parti.



vivi 06/02/2013 10:25





Ton
questionnaire Muriel, me permet d’analyser de plus près ma pratique de ces ateliers de manipulations individuels : Pourquoi ça ne marche pas dans ma classe ?


 


Contexte :
Pyrénées Orientales (66), maternelle 5 classes, PS/MS


Le
dispositif est en place : 2 meubles réservés à ces ateliers (une colonne suédoise) + un meuble de 15 casiers avec photo de l’atelier de manip
sur le devant de la boîte. Feu rouge et feu vert placé… A la réflexion, il vaut mieux mettre que des choses accessibles et complexifier plus tard… J’enlève les feux demain !


Pourquoi ?
pour
que les enfants aient la liberté de choisir leurs apprentissages, pour sortir de ce qui est toujours « imposé »


Quoi ?
des
math, des jeux de lecture (pince à linge), de la motricité fine (pipette eau, boules cotillon…), du découpage et collage (tube colle)…


Quand ?
L’après-midi
avec les MS. C’est sûr, ils adorent ça, mais…


Les
petits sont demandeurs mais, j’en ai fait l’expérience en début d’année, semoule et eau ont été mélangées… couscous party dans la classe… étant à mi-temps, c’est difficile à gérer. Mais, à
retenter avec les petits qui sont certainement aussi capables que les moyens de gérer un bac.


Trace ?
Elle
ne ma paraît pas indispensable


Avantages :
l’autonomie
(on recherche tous ça pas vrai ?), la liberté de sortir des sentiers battus (Merci Muriel !)


Inconvénients :
la
pagaille de ceux qui ne savent pas encore gérer… besoin de place, besoin de matériel et de temps de préparation (j’ai adoré et je continue à chercher de nouvelles idées (sur pinterest)


Retour
institutionnel ? Aucun,
l’inspecteur n’a rien regardé dans la classe !


Pratique
de classe modifiée ? Non
mais je sens bien que c’est un tort.


Ces
ateliers n’ont pas une place réelle dans mon cahier-journal… du coup, ils passent souvent en second plan… et ils ne sont pas mis à profils comme ils devraient l’être. C’est décidé, je les
intègre dès demain dans mes ateliers !


 

isa 06/02/2013 10:42



il est évident que ce bilan va permettre de détailler les pratiques de chacun et incontestablement cela va donner des informations supplémentaires et permettre de réajuster . Je te
conseille Vivi d'aller relire l'excellent document de Muriel qui donne l'esprit de ces ateliers et son organisation: ICI



Stasia 05/02/2013 19:45


Muriel, j'essaye de t'envoyer ça demain.

Sophie (pas si) sage 05/02/2013 19:27


Merci du conseil, je crois que c'est ce que je vais faire demain pour éviter que mon message ne parte en fumée une 2e fois. 

Sophie (pas si) sage 05/02/2013 19:21


Grrrrr !!! Mon message s'est effacé avant que je finisse d'écrire alors que j'arrivais à la fin ... Je recommence demain après-midi ... Trop fatigué ce soir ; en
plus, une animation pédagogique demain matin ...

isa 05/02/2013 19:24



si tu écris beaucoup, tape ton texte sous word puis fais un copier coller pour éviter ce genre de désagrément.



Sev 04/02/2013 21:47


 Contexte : Haute-Loire (43), rural, école de 5 classes dont 2 maternelles, 5TPS/12PS/6MS


- pourquoi ? quand j'ai découvert ces ateliers sur le site, j'ai été très vite conquise car cela
répondait à mon envie de faire manipuler beaucoup plus les enfants, et surtout à leur rythme. (on nous dit et je pense à raison : PLUS DE FICHES EN MATERNELLE !)


- modalités
d’utilisation  j'ai repeint un vieux meuble de ma
classe, j'ai acheté des bacs chez le suédois; je permets aux enfants d'y aller quand ils veulent, j'ai 6 tables qui leur sont réservés, masi ils peuvent aussi aller par terre, ou sur un
banc.


quelles modifications/ quels aménagements /
quelles contraintes j'ai scratché sur les bacs des photos de
l'atelier (je les change donc facilement à chaque période si besoin) mais pas de consigne; j'y colle aussi des gommettes qui correspondent au niveau de classe, certains ateliers concernant les 2
niveaux. Les enfants savent alors quels jeux ils peuvent choisir en fonction de leur niveau. Par contre, il faut passer du temps pour bien expliquer les consignes de chaque atelier en
regroupement; je vois que ça fonctionne bien car les enfants ne me demandent jamais ce qu'il faut faire ensuite. De plus, il faut un GRAND placard pour stocker tout le matériel.


Trace : oui, je fais
un tableau à double entrée avec d'un côté les jeux et de l'autre les noms des enfants; c'est moi qui le remplis en fonction des réussites. Ce tableau me permet de voir ceux qui participent
beaucoup, les jeux qui sont le plus utilisés, les réussites des enfants. Je n'évalue pas tout le temps car je peux être occupée à autre chose, mais dès que je le peux. Pour les MS, j'ai
transformé ce tableau en brevet de réussite que je colle dans leur cahier pour une trace à la maison. Je vais peut-être le faire ensuite aussi pour les PS.


quels avantages, inconvénients et limites
:  je n'y trouve que des avantages, j'adore ce dispositif; il
permet de respecter le rythme de l'enfant (ce qui est primordial), de balayer toutes les activités de la maternelle (manipulation, dénombrement, lecture.....). Le seul inconvénient que j'y
trouve, c'est avec certains TPS qui mettent le bazar car ils sont encore trop petits, et du coup, quand je ne suis pas dispo, je ne leur permets pas d'y accéder.


ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe
?s non, pour moi, c'est un plus par rapport aux ateliers habituels que
j'ai conservés. Mais cela correspond bien à ma pratique qui n'instaure pas de groupes de travail mais laisse les enfants "avoir envie de ".


quelles
questions vous posez-vous encore ? sur l'évolution des
ateliers au fil des périodes; comme c'est ma première année, je n'ai pas encore de recul; 


quels retours institutionnels
:  je n'ai pas eu d'inspection mais mes collègues ont l'air
séduit par le dispositif.


merci en tous cas Muriel d'avoir lancé ce dispositif sur le site, j'y adhère vraiment
et les enfants aussi !!!

Muriel 04/02/2013 19:29


Ah merci les filles pour votre participation, même en épisodes-feuilleton
(!)


J'adoooore lire vos commentaires!


C'est vraiment super riche et franchement cela va tous nous aider à approfondir notre réflexion!


Ca fait chaud au coeur de constater que les IEN sont séduits parfois: continuons ainsi, on a du boulot! Mais quel plaisir aussi!


Vive la Maternelle (ou quel que soit le nom que certains veulent lui donner...)


J'attends avec impatience les autres commentaires! Merci d'avance!!!!!

isa une autre 04/02/2013 18:00


J'ai oublié de dire que j'aime aussi particulièrement   la bienveillance de tous et l'humilité de chacun des participants  .

isa une autre 04/02/2013 16:51


 


suite " très peu nous font défaut ."


Merci Isa pour ce  site merveilleux  :j' y ai retrouvé l'envie et la force d'enseigner !


J'aime le partage, la mutualisation,l'entre-aide , l'humour,et les chansons de Vivi et puis TOUT ! Je suis fan de !

isa 04/02/2013 17:01



ouf , j'ai bien cru que je n'allais jamais avoir la fin, ça m'aurait gâché la soirée , merci Isa et
vraiment merci !!!



Sarah 04/02/2013 16:21


- Contexte : Eure, Village en RPI, classe de PS/MS de 29 élèves dans une école maternelle à 2
classes.


- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?


Parce que j'avais envie de renouveler mes pratiques et de me mettre plus en retrait, de prendre le temps d'observer les enfants construire leurs savoirs. Et puis
c'est aussi un peu de votre faute !  ici, c'est un vrai lieu de tentation ! ;-)


- modalités d’utilisation de vos ateliers.


L'après-midi, au lever de la sieste pour les PS et au retour de récréation pour les MS.


J'ai 2 meubles : un meubles à cases qui servait à ranger les travaux des enfants, et un meuble à longues étagères. J'ai récupéré des bacs en plastique blanc à la
cantine pour stocker les activités. A l'extérieur de la boîte : la photo de l'activité à réaliser, à l'intérieur, la photo de l'atelier rangé. Au fond de la boîte, j'ai aussi mis un trombinoscope
sous format A5 des enfants. Chaque fois qu'ils passent à l'atelier, ils font un point au feutre sur leur photo. (Et ça, ça marche bien !)


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes y avez-vous apportés (par
rapport à ce qui est proposé dans le dossier)? Euh... je crois que j'ai du faire un peu à ma sauce à un moment, mais je ne sais plus trop à partir de quand !


- en gardez-vous trace ? Un trombinoscope au format A5 dans le fond de la boîte pour noter qui
fait quoi. (les enfants font un point de couleur sur leur photo quand ils ont terminé. Ca marche bien, mais cela ne dit rien de la qualité de ce qui a été fait !


- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?


J'ai du mal à savoir qui fait quoi, cela nécessite une évidente "perte de maîtrise" pour moi. Mais qu'est-ce que j'aime ça !!!


C'est quand même très chronophage pour la mise en place (j'y ai passé 1 mois cet été !) et j'ai vraiment du mal à faire évoluer les ateliers, à les complexifier. Je
sais qu'il faudrait que j'y passe encore un paquet d'heures... et je ne les trouve pas !!! :-(


J'aime voir certains jeux ressortir du placard !


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ? OUI, un "lâcher-prise" très net ! Et
la saveur du calme de l'après-midi... Hmmmmm...


- quelles questions vous posez-vous encore ?


Comment arriver à intégrer plus d'activités et à faire totalement la classe de cette façon-là ? Ca me plairait vraiment, mais je n'arrive pas à trouver le temps pour
prendre le recul nécessaire sur mes pratiques. (et puis je travaille à mi-temps, il faut aussi qu'il y ait un certain cadre pour la nouvelle collègue qui arrive à chaque rentrée !)


- quels retours institutionnels en avez-vous eu ? (qu’en pense votre IEN…)


J'ai été inspectée en octobre, il a été emballé, et m'a proposé d'échanger avec une collègue d'un autre village proche qu'il venait d'inspecter et qui commençait
elle aussi. Il projette de proposer une animation pédagogique à ce sujet l'année prochaine.

isa une autre 04/02/2013 14:56


   Bonjour à toutes et à tous ;


J'en profite pour vous dire que vous êtes une source d'inspiration ; vous êtes de grand(e)s professionnels/'professionnelles .Merci pour tous les échanges
, toutes les propositions ; vos cerveaux sont énormes et bouillonnants ! et les guitares nous accompagnent tous les matins .


MERCI


 


- Contexte :


89, yonne , 3 classes, urbain , maternelle pure, PS





- pourquoi avez-vous décidé de les mettre en place ?


pour varier les plaisirs avec les moyens l'après midi en décloisonnement il y a deux ans; pour gérer un groupe de petits garçons l'an dernier pour qui l'école était
un immense champ de foire (ils se connaissaient depuis 3ans à la crêche ! ) ; et cette année pour gérer 29 petits, très petits, et rendre le début de la journée actif , serein et calme et
impliquer les parents aux activités au moment de l'accueil


.Je pratique les ateliers autonomes à l' accueil .





- modalités d’utilisation 


pas de meuble spécifique ; les jeux sont proposés sur une grande table et les enfants viennent se servir ; dès qu'ils ont terminé l'activité ,ils peuvent en changer; quand l'accueil est terminé ,
les jeux sont regroupés dans une grande panière


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes


 je mixe les jeux de commerce et des activités de motricité fine (ciseaux , pinces ..) et je
cible des compétences différentes selon le moment de l'année .





- en gardez-vous trace ? (évaluation ou autre…)


Je laisse dans un premier temps les enfants manipuler, j'explique , nous échangeons puis progressivement je constate les progrès faits et j'évalue .


Les activités sont répertoriées dans le cahier mensuel des enfants sous l' appellation: activités sans traces écrites (dans un cartouche , j'écris le domaine , la
compétence /objectif et la consigne ) .


J'estime que les activités de manipulations sont extrèmement importantes et qu'il faut en garder trace ! et j'aime que les parents sachent ce que l'on fait à
l'école.








- quels avantages, inconvénients et limites trouvez-vous à ce dispositif ?





J'aime cette transition entre maison/école, fin de nuit et début de journée, pendant laquelle les enfants sont actifs, calmes et partageurs avec leurs parents; je
suis disponible pour tous et chacun, pour les enfants et les parents et l'expérience de ce fonctionnement m' a montré qu 'il était bénéfique au petit groupe , au groupe agité et au maxi grand
groupe pas autonome (29 élèves en début d'année).





Cela demande  de  la préparation et quand même du matériel !





- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ?


Oui je ne peux plus fonctionner en groupes  :les rouges ; les bleus; les chatons , les biquets.......;


 Au coin regroupement ,j'explique aux enfants les activités que l'on va faire le  matin  et ils choisissent l'activité qu'ils veulent faire ( c'est un
peu la précipitation mais ........  de toute manière, je deteste les carcans et j'aime bien le côté fouillis organisé ) ; les activités durent 20/25 mn et on change : un grand cri résonne
dans la classe : qui veut venir travailler avec moi ? et la course commence ! l' atsem et moi- même pointons bien sûr les passages et sollicitons les enfants qui préfèrent investir les coins jeux
( en fait, ils veulent tous passer avec les adultes : très peu nous f

isa 04/02/2013 15:17



Isa une autre ton enthousiasme est agréable à lire, si ce n'est que tu n'as pas fini ta dernière phrase, aurais-tu cliqué trop vite ? ça nous laisse en haleine !



Céline 04/02/2013 11:42


Bonjour Muriel,


Je  me suis moi aussi lancée dans cette pratique suite à une conférence donnée, l'an dernier dans mon département, d'Eric Weil et de Nicole Peyret.


Contexte: Dordogne (24), zone péri-urbaine, école primaire 4 classes, 26 PS-MS


Pourquoi: L'un des axes de notre projet d'école étant l'acquisition de l'autonomie et la mise au travail, ce fonctionnement s'y
intégrait parfaitement.


Modalité d'organisation:


Matériel : plusieurs étagères et bacs de la célèbre marque suédoise. Certains bacs peuvent être sortis de l'étagère, pour les autres, les élèves
prennent les jeux qui y sont rangés. Il y a une trentaine d'ateliers présents en même temps. J'ai gardé le fonctionnement présenté par Eric Weil et Nicole Peyret.


Temps: Je prévois un temps dédié aux ateliers individuels de manipulation, pendant 45 minutes l'après-midi, suivi d'un regroupement de 10 minutes
(présentation d'un atelier par un élève ou par moi).



Modifications / Aménagement / Contraintes: Comme j'ai une très grande classe, la place prise par ces ateliers ne me gêne pas.
J'ai encore peu de recul sur le fonctionnement car les élèves ne manipulent réèllement que depuis la période 2, la période 1 ayant servi à présenter le fonctionnement et les différents ateliers.


Je pense néanmoins les mettre en place en fin de matinée l'année prochaine.


Traces: J'ai un classeur où sont présentés tous les ateliers, leurs objectifs, le matériel, les variantes et évolutions
possibles. Pour le moment, je commence à observer mes élèves et à noter dans un cahier mes observations.


Avantages / Inconvénients / Limites: Les enfants ont beaucoup de plaisir à travailler seul, tranquillement, avec un atelier
qu'ils aiment. Pour le moment, il faut souvent rappeler les règles et gérer les frustrations.


Modification de la pratique de classe: Pour le moment, non, je n'ai pas changé le reste de ma pratique. A voir ...


Quelles questions : Comment faire évoluer ces ateliers? Comment inciter un enfant à changer de type d'atelier? Quoi observer,
comment "évaluer" les progrès?


Retours institutionnels: L'AGEEM du département prône beaucoup ce type de fonctionnement, et notre IEN adhère à tout ce qui peut
changer notre façon "traditionnelle" d'enseigner, du moment que nos objectifs sont clairs et en accord avec le socle commun. Je suis donc assez soutenue.

Muriel 03/02/2013 21:10


Merci MC, Maud et Laurence!


Pour MC, l'académiede Versailles (78) est vraiment très au fait de ce dispositif (cf les travaux menés par Eric WEIL, IEN de cette académie il y a quelques
années) C'est une chance!... car ce n'est pas le cas partout! Mais cela le deviendra peut-être si nous continuons à essaimer ainsi!

lopez 03/02/2013 21:00


Bonjour, 


Enseignante en MS, GSà Toulouse (haute Garonen), j'ai mis en place les ateliers depuis les vacances de Toussaint.


J'ai eu envie en voyant des photos d'ateliers déjà réalisé sur ce site. 


J' utilise les ateliers en 1/2 groupe, pendant l'intervenante d'anglais ou d'informatique. 


Je profite de ce temps très calme pour des évaluations individuelles ou autres.


Je l'ai installé dans la salle d'étude qui est juste à côté de ma classe et qui est vide pendant la journée.


J'adore ce temps calme quand je surveille. Quand c'est l'assem,  les élèves en profitent pour échanger...


J'avais un dizaine de boites (marteau clous + planche liège + petites pièces). Ils adorent ce jeu là particulièrement et ne s'en lasse pas. Dois-je les obliger à choisir autre chose?...


Je dois vérifier les niveaux d'eau de certains ateliers assez souvent.


j'ai photographié les ateliers au départ, puis quand il est terminé. Ils ont pour consigne de le ranger comme ils l'ont trouvé au départ. 


J'ai msi à disposition une pelle balayette, une éponge et une serviette éponghe, mais quand ce n'est pas mon groupe quiy va, je retrouve souvent des pâtes par terre...Les consignes sont sans
cesse à rappeler.


Je ne sais pas encore bien comment évaluer les ateliers ou comment les complexifier. 


J'ai invité la Clis de l'école ainsi que 2 autres collègues  à venir l'utiliser. 


Aucun retour de la hiérarchie.


J'en suis très satisfaite. Mis je suis à la recherche d'autres ateliers pour les plus grands (GS) avec un système d'autocorection.


Un grand merci pour toutes ces idées qui améliorent ma pratique de la classe.


Laurence de Toulouse


 

maud 03/02/2013 20:50


- Contexte :Gironde 33, ultra urbain, maternelle 5 classes, PS 


- pourquoi parce que je trouvais que je passais à côté d'un truc vital pour les petits, la
manipulation mais sans savoir comment y remédier, et puis j'ai découvert les ateliers autonomes et je me suis lancée (il m'a fallut 2ans) 


- modalités d’utilisation : j'ai des bacs suedois et des boites plastiques, le tout rangé dans des
étagères modifiées pour permettre une meilleure utilisation. soit je sors les bacs et les dépose sur les tables pour l'accueil du matin, soit ils sont en ateliers libres après les ateliers,
soit après la sieste. j'ai gardé la règle générale, 1 enf par boite, on range la boite comme on la trouvée et on la remet à sa place avant de changer.


Mais cette année je me rends compte que je les ai moins poussés à les utiliser et les enfants y vont moins. 


- quelles modifications/ quels aménagements / quelles contraintes ? obligation de faire un
roulement car il y en a tellement qu'il faut faire des choix: stockage du matériel dans l'armoire ou un peu partout dans la classe. l'obligation de mettre des photos consignes pour que les
enfants soient le plus autonomes possible si pas d'explication avant utilisation. 


- en gardez-vous trace ? non 


- quels avantages, inconvénients et limites 


l'autonomie et le plaisir engendré par ces manipulations.


la difficulté à n'être que 1 devant le bac, à bien ranger son bac. 


je ne sais pas trop comment amener certains enfants à utiliser les bacs. 


- ces ateliers ont-ils modifié votre pratique de classe ? oui et non,  oui car ces
ateliers m'obligent à lâcher prise  je trouve, enfin c'est ma politique, je ne cherche pas à faire des brevets ou à savoir qui a réussi quoi, je les laisse manipuler c'est tout. non car je
continue à travailler en atelier dirigé.


- quelles questions comment bien les faire évoluer? quand les mettre en place dans l'année?
par quoi commencer pour être bien racro avec leurs besoin. 


- quels retours institutionnels pas de retour pas d'inspection.


ma collègue des moyens y pensait depuis longtemps et les a lancé réellement l'année dernière, ma nouvelle collègue des petits a adopté ces ateliers et les met
en place petit à petit.


- autres remarques… ??? ça prend du temps à mettre en place, ca demande beaucoup de ressources et de la place pour les ranger, pour moi c'est ce qui me gêne le
plus j'aimerai un pan de mur entier pour pouvoir tout bien ranger et sortir les bacs que je voudrais quand je voudrais... si je pouvais doubler la superficie de ma classe et diviser par presque 2
le nombre d'enfants...