regarder , est-ce observer ?

Publié le par isa

observer.JPG

 

Regarder , est-ce observer ?

 

Comme je l’avais souligné dans la préparation prévisionnelle de la période 3, observer ne va pas de soi, les enfants vivent dans un monde d’écrans. Ils sont assaillis par une multitude d’images qui les traversent parfois, les marquent quelquefois et les interrogent de temps en temps. C’est dans cette dernière catégorie qu’ils vont passer du regarder au observer. L’observation doit amener l’élève à s’interroger lui-même.

 

L’élevage en classe va développer cette attitude qui est de se donner une hypothèse en lien avec ses propres représentations, et de la mettre à l’épreuve de l’expérience pour que l’observation permette ensuite d’en tirer des conclusions « scientifiques ».

 

L’approche de l’animal est d’abord du domaine de l’affectif et l’observation doit opérer une distanciation qui va permettre d’atteindre une image plus réaliste. On voit ainsi les élèves dessiner avec plus de précision un animal quand ils sont sortis du simple regard et passés à l’observation.

 

L’implication de l’élève dans sa démarche scientifique est un facteur de mémorisation important. Plus l’élève est instigateur du questionnement et agit dans l’expérience, plus son observation est attentive, pressé qu’il est de voir les conséquences de son essai. Cette attitude développe alors l’attention, la concentration et induit la mémorisation. Les prolongements sont également favorisés puisque l’élève a le désir de renouveler cette démarche qui lui a procuré plaisir et étonnement.

 

Et que dire du bénéfice langagier autour de l’observation, regarder n’implique pas nécessairement de verbalisation, mais observer invite à l’échange, chacun partageant ses commentaires et vérifiant que les autres voient bien le même phénomène que lui ou bien se dépêchant de manifester sa découverte aux autres, ou enfin continuant de s’interroger sur d’autres caractéristiques ou d’autres comportements de l’animal.

 

Dans la première préparation que j’ai proposée, je suggère d’utiliser une loupe pour observer les bouches des escargots. Il s’agit de renforcer l’importance de l’ observation en donnant à l’élève un outil qui favorise celle-ci. En commençant par faciliter et même susciter grandement un intérêt pour la recherche, l’enseignant engage chacun de ses élèves dans une position d’acteur sur le chemin de la connaissance.

 

La curiosité naturelle de l’enfant est à nourrir mais il ne suffit pas de le mettre en position de spectateur, le rôle d’enseignant est de faire émerger les questionnements pour que regarder s’enrichisse d’observer.

 

 

On voit bien là que les effets d’un tel travail ont des conséquences générales sur les enjeux scolaires. Diriger son attention, développer ses capacités sensorielles, mobiliser son énergie et son activité intellectuelle sont des appuis indispensables pour devenir élève.

Publié dans découvrir 2014

Commenter cet article

Beatrix 23/01/2014 15:42


je te remercie Sylvie pour tes mots qui sont exactement le reflet de ce que je fais mais aussi de ce que je pourrais dire à une amie...


on sait bien que tout cela est plus facile à dire qu'à faire, mais cette épreuve ma fait prendre conscience que la santé est un bien précieux et que mes puces ont besoin de leur maman


merci encore


Béatrix

sylvieg 21/01/2014 23:29


Bonsoir Béatrice,


Je me permets de t'envoyer moi aussi Béatrice un petit coucou car ce sont tes mots qui me touchent et je t'imagine obervant tes escargots...on est parfois un peu maboul avec notre classe. C'est
sûr, c'est super d'avancer avec ses élèves, de penser, repenser et penser encore à eux, à ce que l'on va faire pour les intéresser,les faire grandir, progresser...mais parfois on en oublierait
presque sa petite famille ou soi...Cela m'arrive parfois, je suis partagée par le plaisir et la permanente pensée de l'Ecole (ce n'est pas français du tout...) et ma vie privée: trouver le juste
équilibre! pas toujours facile même si je trouve cela passionnant. Une chose est sûre, il y a des moments où il faut penser à soi, la Santé est quelque chose de primordial ...alors repose toi
bien d'abord, prends ce temps pour toi!

Beatrix 21/01/2014 11:22


Que de merci à t'envoyer... pour le travail de ce site, la communication, l'empathie... et surtout la justesse


la justesse pédagogique, humaine...


je te remercie pour tes mots qui me touchent

Beatrix 21/01/2014 10:29


Merci Isa


Pour moi tout était OK, j'avais commencé, tous les livres étaient en ma possession, je devais recevoir les escargots jeudi et comme je fais partie de la dernière zone, ca allait. Tout était
génial, trop peut être....


Etait car je suis rentrée jeudi en Urgence à l'hopital pour une intervention pas prévue... tout se termine bien, je suis rentrée samedi soir et le pire a été évité


Hier, j'ai réalisé que mes escargots devaient arrivés... une collègue me les a apportés hier


et me voila donc seule chez moi à OBSERVER mes escargots...


J'espère pouvoir reprendre la semaine prochaine pour partager tout ça avec mes élèves...


je m'assoie pour la première fois à la l'ordi depuis mercredi et je vois tout mon retard...


Remarque,  là, j'ai le temps.. mais pas trop l'énergie qd même


merci encore


 


 

isa 21/01/2014 11:10



pense d'abord à ta santé Béatrix et ne te soucie pas de ce que tu "manques", la vie nous fait parfois des tours qui montrent que le chemin tout tracé, ça n'existe pas et que l'adaptation
est une forme d'intelligence et je ne doute absolument pas de la tienne , donc relativise et sois heureuse d'être rentrée chez toi. Peu importe que tu ne fasses pas tout ce qui était prévu,
l'objectif de cette période est la découverte du monde, laisse tes élèves découvrir le monde sans toi et quand tu reviendras ils seront tout contents de découvrir tes escargots.



Emilie44 21/01/2014 08:19


Merci Isa pour ce texte vraiment très juste!