rythmes scolaires, allons-y !

Publié le par isa

 

image002-copie-12.jpg

 

Les rythmes scolaires, allons-y !

 

Notre précédent débat avait eu lieu avant la mise en place réelle de la nouvelle organisation qui touche 1 élève sur 4, et l’année prochaine, toutes les écoles devront l'avoir aménagée.

Même si je pense qu’il est encore un peu tôt pour en faire le bilan, il n’empêche que le débat public est là et qu’il est intéressant d’y participer.

Je ne souhaite pas que celui-ci s’oriente vers des attitudes partisanes et j’ai refusé la diffusion de pétitions dans lesquelles le choix se situe entre pour ou contre. Il me semble que ce sujet est suffisamment important puisqu’il relève d’un choix de société où la protection des enfants est de tout premier ordre et il faut s’interroger sur la vie que nous voulons pour eux.

Partant de ce postulat, il est complexe de vouloir revenir à un fonctionnement que ,par ailleurs, les études de nos brillants chercheurs dénoncent (depuis longtemps d’ailleurs) et j’ai envie de croire qu’ils savent de quoi ils parlent. Mais il est essentiel et courageux aussi de regarder les dysfonctionnements observés actuellement dans des écoles qui peuvent être de différents ordres au demeurant.

Et puisqu’il est plus constructif de proposer que de dénoncer, j’aimerais que notre débat s’oriente vers des ouvertures et non des fermetures. C’est pourquoi je poserai deux questions :

 

Que ne souhaitez vous pas pour cette nouvelle organisation ?

 

Que souhaitez-vous ?

 

Je rappelle que sur le blog les débats relèvent de ma responsabilité et que j’ai toujours posé mes règles qui sont le respect et la non-violence verbale. Je m’autorise à supprimer un commentaire qui ne respecterait pas ces règles.

 

 

  

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Céline 06/10/2013 17:55


Je souhaite qu'on prenne en compte la spécificité des élèves de maternelle, surtout les plus jeunes. Quel que soit la durée du temps scolaire, je souhaite qu'ils puissent rentrer chez eux ou
aller chez quelqu'un de leur famille (gd parents),  après la classe. Pour ceux qui ne peuvent rentrer, on pourra alors  mettre en place un temps vraiment calme, un vrai temps de rupture
ou ils pourront choisir de faire ou non. Et parler à un adulte !


Pour cette raison, je ne souhaite pas que le temps méridien soit allongé. Car cette solution oblige ts les enfants à participer.


Autre sujet de réflexion : en temps que parents, je passe mon mercredi et qqfois aussi mes soirées à conduire mes enfants (12 et 8 ans) à leurs activités sportives et culturelles. J'accepte le
coût qu'elles représentent en temps et en argent, cela me parait important pour eux. Nous sommes nombreux dans ce cas. Il faudrait peut-être remodeler pour tous cette organisation : des activités
librement choisies et adaptées à leur âge où les enfants sont conduits après l'école (et une pause).Rôle des collectivités territoriales : faire le lien avec les associations locales qui
organisent ces activités, encadrement du déplacement si besoin, aides financières pour les familles qui n'y avaient pas accès pour des raisons financières. Rôle des enseignants : percevoir ces
activités comme des compléménts et en informer les parents.


Voilà, ce sont mes reflexions à l'heure actuelle.


J'ajoute que je redoute un peu dans mon travail la tension supplémentaire que va représenter le mercredi matin travaillé, car le mercredi était pour moi un temps de recul pédagogique(à partir du
mardi soir...ça compte psychologiquement)


Par compte, en temps que directrice, j'espère que la nouvelle organisation faciltera le travail en équipe et la concertation car cela était devenu très difficile depuis la disparition du samedi
matin :  les journées étaient extrèmement tendues (aide parsonnalisée le midi, réunions le soir quand on est fatigués...)

sandrine 06/10/2013 15:57


bonjour,


Nous ne sommes pas encore passés à la semaine 4 jours et demi. Mais on sent beaucoup de pression de part et d'autre du système: la mairie qui ne veut pas dépenser d'argent, l'isnspection qui met
la pression sur une organisation d'emploi du temps.... Et là-dedans, nous devons trouver des moments sereins pour réfléchir. Je travaille en PS dans un pôle scolaire rural. Les collègues ne
veulent pas de différences entre la maternelle et l'élémentaire mais en même temps, il faudrait que la sieste soit  prise en compte dans l'allègement du temps scolaire. Plusieurs
propositions sont faites: 8h30/12h00; 14h 15h30.  ou 9h 12h 14h- 16h15. Certaines de mes collègues ont suggéré de faire classe seulement le matin chez les PS et je serais donc dispo pour
faire décloisonnement et alléger leur classe pendant 1h30 les après-midi. Cette configuration ne me plait pas du tout. J'ai cette impression d'être un pion qu'on balade .... Je réfléchis à une
organisation mais c'est très compliqué.... Je suis perdue. Je me réjouissais de ce changement de rythme mais finalement nous avons plus de perdants que de gagnants !!!

isa 06/10/2013 17:03



plus de perdants, pas sûr, c'est vrai que cela demande une harmonisation et ne pas laisser entrer les intérêts des adultes avant ceux des enfants, mais je ne comprends pas trop cette
histoire de PS, ils sont pourtant bien là et ils ont autant besoin de leur maitresse que ceux du CP l'après midi, évidemment durant la sieste, cela me parait possible d'alléger les classes des
collègues en prenant des groupes en charge à condition que les petits aient la possibilité d'un réveil échelonné qui leur permet de revenir dans leur classe et d'y retrouver leur
maitresse.



ghislaine 06/10/2013 12:19


En ce qui concerne les ATSEM.


dans notre école les heures de ménages qu'elles faisaient l'année dernière  ( le mercredi matin le dortoir était fait ( drap changé, les lits étaient empilés pour faire le ménage et
serpiller , la salle de motricité nettoyé et serpillé) .


MAINTENANT , comme la mairie a valorisé leurs statuts en les incluant comme animateurs pour les TAP . les heures de ménage n'avaient pas été réattribuées à quelqu'un !!! Conscienceuses comme
elles sont, elles ont essayé de faire au mieux pour avoir des locaux propres mais là elles tirent la sonnette d'alarme et nous les enseignants aussi auprès de la mairie qui essaye de déployer du
personnel pour faire du ménage...


Mais tout cela sans tenir compte de la vie de l'école et de l'utilisation des locaux . Chacun fait sa sauce sans concertation avec tous les interlocuteurs ( atsem , enseignants, personnel de
mairie) entre deux couloirs !!!


Petit à petit la mairie essaye de palier à ce manque d'hygiène qui est un point crucial dans une école maternelle mais en désahabillant Paul pour habiller jacques . Je m'explique : la mairie
prend du personnel de l'élémentaire pour venir faire du ménage à la maternelle ( afin d'augmenter leurs heures travaillées et limiter les déplacements ) MAIS les créneaux ne correspondent pas à
la vie de l'école ... Et on nous répond : " il faut savoir ce que vous voulez!"


En ce qui concerne le retard des enfants et le petit déjeuner


Plusieurs parents m'ont demandé d'instaurer une collation à l'accueil le matin car les p'tits loulous ne mangent pas . après concertation avec mon inspecteur et les directives de l'éducation
nationale , je ne peux instaurer ce moment et n'ai pas à me substituer aux parents. j'essaye d'amener ces parents à repenser le rituel du lever et de la prise de petit déjeuner avec ces nouveaux
horaires .Nous reconduisons cette année les petits déjeuners pédagogiques en partenariat avec la mairie  pour aider les parents .


 


Je rejoins le commentaire sur l'école le samedi matin avec la pause du mercredi .


les familles divorcées avec des rythmes de garde alternés doivent prendre en compte que l'école concerne les 2 parents et pas seulement celui qui en a la garde la semaine. Ok des contraintes de
domicile font que le parent du weekend n'habite pas forcément la commune de scolarisation de l'enfant mais leur présence à l'école est primordial...


Toute la société doit s'adapter et repenser son fonctionnement et ne peut pas être nombriliste . Automatiquement , les changements bouleversent les habitudes de chacun mais ne sont pas
incompatibles.


 

isa 06/10/2013 12:40



lever plus tôt=coucher plus tôt, le bon sens a besoin parfois d'être rappelé  car j'imagine que ce n'est pas la majorité des parents qui
font ce genre de demandes.



catherine 06/10/2013 11:03


Pour répondre à ta question  Isa sur les ASEM :


elles ne font pas d'heures supplémentaires, leurs horaires sont fixes (8h15-17h15). Elles doivent juste passer un coup de balai humide dans les classes, elles ne s'occupent plus des parties
communes (couloirs, escaliers, cour, toilettes adultes...) Ce sont des personnes embauchées (contrats précaires) qui viennent  tôt le matin ou le samedi . Dans mon école cette personne vient
1h (de 7h à 8h), à un autre moment genre 13h30 à 14h30 puis je crois encore le soir, elle doit faire le ménage à elle toute seule que faisaient 3 Asems...


Le samedi matin c'est une autre personne qui vient pour nettoyer les classes (7 cl). Elle doit tout faire en 3h! du coup pour lui faciliter le travail, les asem doivent lui monter les chaises sur
les tables, elle ne les descend pas, ce sont les Asem qui doivent le faire le lundi matin(arrivant à 8h15, les enfants arrivant à 8h20, ils sont accueillis avec les chaises sur les tables, je
refuse de faire ce boulot!) j'avoue que lundi dernier je suis arrivée à 7h50 comme je le fais depuis des années et voir toutes les chaises sur les tables ça ne donne pas envie de travailler !!!


Quant au 40%de retardataires dans les écoles parisiennes ce serait une enquête de la villle de Paris... qui avait peut être une idée derrière la tête à l'époque!

isa 06/10/2013 11:21



d'une certaine façon les atsem font un travail plus en relation avec les formations qu'elles reçoivent maintenant  tournées vers les enfants,mais croire qu'une personne seule puisse
faire le travail de ménage de 3 personnes qui plus est de vraies professionnelles ( la preuve cette histoire de chaises qui ne posaient pas de problème auparavant), je trouve que c'est
irrespectueux pour ce qu'elles faisaient. Ce sont toutes ces petites choses qui créent des crispations, le manque de considération, le manque aussi de volonté que le ménage soit fait
correctement, comme si cela n'était pas si important.



catherine 06/10/2013 09:55


ouh! que ça me fait du bien de voir que dans ma capitale je ne suis pas la seule à être désespérée et REVOLTÉE! tout ce gachis était prévisible et ce n'est pas faute de l'avoir dénoncé,
visiblement le temps politique n'est pas compatible avec le temps de l'enfant...


Travailler le samedi matin était infiniment précieux en maternelle : c'est vrai qu'il y avait peu d'enfants mais je me souviens de matinée où nous nous réunissions, nous affichions, nous
préparions, nous pouvions voir les parents, c'était aussi la matinée réservée aux fêtes, quelquefois aux conférences. Ce que je propose :


-travailler le samedi matin (coupure du week end moins longue)


-commencer l'école plus tard (9h) avec accueil  tranquille (pourquoi pas un petit déjeuner pour ceux qui arrivent sans manger à l'école et il y en pas mal) il y aurait 40% de retard dans les
écoles actuellement...


-raccourcir les grandes vacances


-1 semaine de congé en mai pour souder entre eux tous les divers ponts et moins hâcher le temps scolaire


-en parallèle revoir les programmes scolaires et mettre l'accent sur la formation des jeunes pour permettre aux élèves d'être des acteurs épanouis dans  leurs apprentissages et qu'ils
deviennent des citoyens responsables et heureux!


on peut rêver!


Bon courage à toutes

isa 06/10/2013 10:02



tu veux dire 40% d'enfants qui arrivent en retard le matin ? C'est énorme !



ghislaine 06/10/2013 00:59


Je rejoins toutes les remarques émises ci-dessus.


Nous sommes passés à 4 jours et  demi à la fois dans la concertation et la précipitation. Au fur et à mesure que l'on avance , que cela  soit au niveau des enfants , des enseignants,
des atsem, des personnes qui gravitent autour pour essayer  que cette réforme se passe dans les meilleures conditions  : tout le monde fait de son mieux et déborde d'énergie pour
s'entraider MAIS la fatigue le stress, les conditions de travail de plus en plus difficiles des rapports de force de la mairie, font qu'il y a de plus en plus de mécontentements et de
découragements.  Nos matinées commencent à 8H35 pour finir à 12h (12H15le mercredi) puis une fois sur  deux 14H-15H30 et 14H15-16H30. C'est vrai que le matin on prend plus le temps en
maternelle dans les activités . Mais arrivé le jeudi la fatigue se fait ressentir et le vendredi il y a plus de pleurs et d'énervements et de chutes dans la cour!!!


Le vendredi soir je ne vois plus les parents car je finis à 15H30!!!


TOut changement bouleverse les pratiques de chacun mais doit apporter des améliorations et une qualité d'exercices de ces fonctions et non une dégradation  ( le ménage est mis de côté)
 les rapports humains dans l'équipe deviennent tendus. 


Quoi proposer ? une semaine à 4 jours avec un après midi entier libéré pour des activités, des sorties ( actvités sportives ou artistiques nécessitant un transport...) mais surtout des vacances
plus courtes et régulières  ( les parents peuvent plus facilement s'organiser pour une semaine que deux ) des zones de vacances pour l'été ( qui prennent en comptent que la majorité des
parents n'ont que 3 semaines de vacances et non deux mois) C'est toute une économie à repenser ....où tous les acteurs de la société doivent mettre la main à la pâte...

isa 06/10/2013 09:39



la question qui me vient à la lecture de vos commentaires, c'est : "les atsem font-elles des heures supplémentaires, ou bien leur demande -t-on de faire de la prise en charge en plus du
ménage et dans ce cas, les communes considèrent qu'elles ne travaillaient donc pas suffisamment avant cette réforme si on peut leur donner une tâche de plus ?" ( ce qui serait un comble puisque
cela fait des années ,j'imagine, qu'elles travaillent ainsi), pouvez vous m'expliquer parce que je suis curieuse ? 



Elo 05/10/2013 23:00


j'ai publié trop vite. 


ce qui me gêne aussi c'est qu'on parle d'une réforme unique pour un enfant de 2 ans ou de 10 ans, qui n'ont pas les mêmes rythmes ni les mêmes attentes...


 

isa 06/10/2013 09:41



oui Elo, mais cela n'est pas nouveau, les petits ont toujours eu autant d'heures que les plus grands, cela n'a rien à voir avec la réforme.



Elo 05/10/2013 22:56


bonjour


pour ma part je ne suis que jeune enseignante et je n'ai pas le recul de certaines qui ont connu les 4 jours ou 4,5 jours (samedi). 


une réforme pour respecter le rythme des enfants, leur proposer des activités que certains ne pourraient pas faire je trouve ça bien! mais un peu utopique! Tout d'abord, si nous voulons respecter
le rythme des enfants, il faudrait venir le samedi et non pas le mercredi mais voilà avec notre société de consommation, et toute la politique qui gère nos vies, ce n'est plus possible...alors
qu'on ne me parle pas de l'intérêt des enfants car ils se lèveront 5 jours de suite (certains sont à 7H à la garderie), et passeront plus de temps à l'école qu'avant (même s'ils n'ont pas
d'activités "intellectuelles" toute la journée).


 Ensuite je pense que les inégalités vont augmenter.


Je travaille dans le 93. Les mairies essayent de faire ce qu'elles peuvent avec ce qu'elles ont mais si je prends le cas de ma ville : une vingtaine d'école et très peu d'infrastructures. Il va
donc  avoir un roulement, certains jours des écoles vont finir plus tôt pour aller faire des activités dans des centres, gymnases... et d'autres jours ça sera d'autres écoles, et ça changera
aussi sur les périodes! je vous laisse imaginer la gestion. les enfants vont être perdus.  Ces activités ont un coût. Ce coût sera financé en partie par les parents! or, beaucoup de parents
sont pauvres et donc les enfants n'auront pas forcément accès à ces activités.


De plus on nous demande de faire ces activités. Sinon celles-çi seront surement réalisées par des animateurs, qui viendront dans nos classes! 


enfin, quand je vois qu'à Paris il y a des gros problèmes cela me fait peur pour mon département. 


 


en résumé, une réforme oui pourquoi pas, mais surement pas celle-là. J'ai l'impression qu'on nous impose beaucoup de choses, et qu'en même temps on nous laisse beaucoup de liberté. Du coup
beaucoup de différences entre les villes, ce qui va favoriser les inégalités.

isa 06/10/2013 09:59



Les inégalités existaient avant, tu as déjà des communes qui ont mis en place des activités péri-scolaires depuis des années et qui ont fait des choix politiques pour leur ville en faveur
des enfants et des familles, cette réforme tente, il me semble, d'aplanir ces inégalités en incitant toutes les communes à offrir ces activités pour justement que les enfants qui n'y ont jamais
accés puissent en bénéficier. Je suis d'accord avec toi, la mise en place est difficile et la volonté du changement pas toujours évidente. Les chercheurs pensent que les journées de classe sont
trop longues et que la semaine n'est pas suffisamment régulière, qu'à chaque rupture du rythme ,les enfants ont des difficultés à se remettre dans les apprentissages, il faut de la régularité et
de la continuité, tous les choix avec des horaires qui varient ne sont pas dans l'esprit de cette réforme et je pense que Paris a fait cette erreur de concentrer sur deux jours les activités
péri-scolaires, cela crée de l'inquiétude chez les enfants qui ne s'y retrouvent plus, n'ont pas de repères et n'arrivent pas à s'adapter à tous ces changements.Encore une fois, ce sont des choix
avec une priorité donnée aux adultes pas aux enfants pour tordre les horaires en fonction de leur avantage. Effectivement, tu as raison , aucune étude scientifique ne tranche en faveur du
mercredi ou du samedi, cela pourrait être au choix,nénamoins il est prouvé que pour les enfants plutôt de milieux défavorisés, le week-end de deux jours est une trop longue coupure qui reporte
leur capacité d'attention au Mardi, le Lundi étant presque zappé du coup.



Valérie 93 04/10/2013 22:17


Kaloo je vote pour toi!!! ;)

Kaloo 04/10/2013 20:43


Bonoir, nous sommes nous aussi passés au 4 jours 1/2 dans un village de la banlieue de Montpellier. Le maire était très désireux de mettre en place la réforme, les parents plutôt d'accord mais en
souhaitant une prise en charge des enfants par des activités diversifiées, de qualité et sans surcôût excessif.


Nous faisons 9h/12h - 14h/16h15. Les parents ont deux choix, soit :


- ils laissent leurs enfants jusqu'à 17h et ce sont les atsem qui  les prennent en charge pour le goûter et des jeux dans la cour ou en classe


- les enfants vont participer aux ateliers de l'ALAE et peuvent être récupérés à partir de 18h.


Dans l'absolu, le projet est réfléchi mais cela demande aux parents de prévoir à l'avance l'heure de sortie et là, ça devient un peu la pagaille. Les atsems se sentent assez mal car elles ont
l'impression de courir toute la journée. Elles ont peu de temps pour travailler dans la classe à la préparation du matériel. L'équipe enseignante essaie de les soulager de ce surplus de travail
au mieux. Les enfants sont en temps de collectivité encore plus qu'avant...chercher l'erreur. Ils sont déjà dans un état de fatigue et d'excitation avancé et nous sommes qu'à la semaine 5 !!! Par
contre, avoir une matinée de plus avec les petits (ils viennent à 90% pour le moment) permet d'avancer mieux et cette matinée est de qualité (comme elle l'était le samedi, mais j'étais en
élémentaire à cette époque)


Quant à moi, je me suis prise pour le ministre et vous présente mes propositions :




Voici mon opinion personnelle et qui n'engage que moi :



 


* Une semaine allégée et alternée, avec école un samedi sur deux :



Une semaine avec 20h sur 4 jours et une semaine avec 24h sur 4 jours 1/2.


Travailler le samedi présente de nombreux avantages :


- La coupure du mercredi est conservée et la coupure du week-end diminuée;


- Les enseignants peuvent rencontrer plus facilement les parents;


- Les mairies n'ont pas à mettre en place le système de cantine;


- Les familles recomposées ou divorcées bénéficient encore de temps le week-end.


 


* Une réduction des vacances scolaires d'été : 15 jours en moins et une alternance de 7 semaines d'école pour 2 semaine de vacances dans l'année. Les chronobiologistes recommandent cette
alternance et notre cher ministre semble de notre avis.


Le débat va être relancé et le petit monde de l'EN va encore bruisser et lever le bouclier contre l'attaque des sacro-saintes vacances !


 


* Une réduction de la journée de classe :


5h30 maximum de temps de classe avec une pause méridienne entre 1h30 et 2h.


La classe finissant vers 15h30 et permettant aux enfants de participer à des activités périscolaires de qualité prises en charge par la commune ou à leurs activités associatives.


C'est le seul point abordé dans la réforme actuelle, hélas !


 


* Un allègement des programmes scolaires pour l'élémentaire.


 


* Des rythmes différents pour la maternelle et l'élémentaire.

isa 05/10/2013 15:28



je vote également pour toi Kaloo ...



sylvie g 04/10/2013 20:26


Pas encore instauré le nouveau rythme dans ma commune non plus mais bien sûr, cela fait cogiter...Quelques questions, inquiétudes:


Dans mon école de 9 classes,avec 2 services de cantine (il faut traverser la route pour s'y rendre...) nombreux sont les jours où les Atsem doivent travailler 2 heures de suite le midi
pour pallier au manque de personnel (difficulté de la mairie à trouver du personnel, absences...).


Je suis très inquiète pour les Atsems car ce sont elles qui "portent" le groupe durant ces temps collectifs car il y a une carence d'animateurs( Ce sont pour la plupart des femmes au foyer
qui assurent le temps du midi + des atsems). Je vois ces dernières déployer une grande énergie pour apprendre aux enfts à se mettre en rang, les faire chanter, faire en sorte que ce  temps
collectif soit ludique . c'est vrai METIER ! Et comme tu dis Isa, c'est un choix politique, cela doit être une priorité l'encadrement: cela ne s'improvsie pas d'animer un grand groupe
et plus ils sont petits, plus cela doit être préparé, pensé (à mon avis)!


Le deuxième élément  qui m'inquiète concerne le nombre: ce que je souhaiterais pour cette nouvelle organisation, c'est que les enfants soient en groupe restreint car d'après moi, c'est
ce qui nous fatigue le plus TOUS et idéalement à la place de ces nouveaux rythmes, j'aurais réduit les effectifs de moitié et ELLE AURAIT ETE LA L'AMELIORATION! Mais là n'est plus le débat!
En tout cas, qu'est ce que j'apprécie ce moment l'après midi après la sieste ! Ils se réveillent et s'habillent à leur rythme, sont moins nombreux, nous prenons le temps!


mais en y réfléchissant de plus près, je me rends compte que oui cette année l'après midi, ils sont becp moins nombreux (16 pour l'instant, je dois dire que j'ai largement argumenté auprès des
parents pour dire qu'il valait mieux y aller en douceur si les grand parents... ou eux même pouvaient les garder l'après midi pendant une période d'adaptation et je ne le regrette pas, c'est
encore ...ce temps collectif qui  me semble si violent!) Mais l'an dernier, l'après midi ils étaient 27, 28 sur 31 et le temps, l'ambiance, le RESSENTI  était tout de même plus doux,
plus posé, plus serein que le matin. Pourquoi?Moins d'exigences? très certainement. Davantage de respect du rythme et désir de chacun? C'est sûr.


Bref, il faut aussi se poser cette question....

isa 05/10/2013 15:26



ah oui ça c'est certain Sylvie, cet aspect des choses ( effectifs) est évidemment tellement essentiel qu'on l'oublie.



pascale38 04/10/2013 20:21


Je voulais remercier Marion pour les réponses à mes questions, je continue à vous lire en me disant que vos expériences doivent nous servir à faire "mieux" l'année prochaine mais je vois que ce
n'est pas facile ! Bon courage à toutes et tous !

claire 04/10/2013 18:31


Bonjour, moi aussi je suis à Paris et c'est une véritable catastrophe !Personne n'est satisfait, les parents s'attendaient à des ateliers de qualité proposés par des associations, en fait les
élèves (en moyenne 14 pour 1 adulte) sont gérés par les ASEM et les animateurs de cantine. Pas de locaux (le centre de loisir est DANS les écoles à Paris), donc les classes, le préau, sont
réquisitionnés, on ne peut plus afficher dans notre classe, préparer le matériel pour le lendemain. Impossible d'installer le parcours de grande motricité le vendredi soir car le préau est
occupé, du coup on ne fait plus de parcours, impossible de faire des activités salissantes mardi et vendredi après-midi car les ASEM n'ont pas le temps de nettoyer avant que les classes soient
occupées pour les ateliers… Les ASEM sont mécontentes car elles disent que ce n'est pas leur travail, les tensions augmentent… La cour n'est nettoyée que le samedi matin, les feuilles bouchent
les grilles d'égout, l'école n'a jamais été aussi sale… les enfants sont perdus : aucun jour ne ressemble au précédent ou au suivant, de nombreux REV (référent éducation ville) ont déjà
démissionné… De nombreux enfants restent toute la journée à l'école le mercredi (ils enchainent classe, cantine, puis centre de loisir) car les mamans ont repris le travail à temps plein.
Rappelons aussi qu'à Paris les ASEM se relaient à la loge quand la gardienne est en pause et font le ménage de toute l'école. Elles sont dans les classes de PS le matin, mais moi qui suis en GS
je n'ai pas vu UNE SEULE FOIS l'ASEM dans ma classe depuis la rentrée, et avec 29 élèves ! C'est la pire rentrée de ma carrière. Je me demande si je ne vais pas changer de boulot…


 

valérie 03/10/2013 22:53


Il est vrai que nous avions un rythme différent des pays qui nous entourent mais la maternelle française n'est-elle pas également une exception ? Si l'on imite la Finlande, je signe de suite :
école sur 5 jours mais fin des cours à 14h tous les jours, 18 élèves par classe, avec 2 adultes...


J'expérimente depuis la rentrée les nouveaux rythmes et je n'ai pas encore vu de positif ni pour mes élèves, ni pour nos ASEM, ni pour les rares animateurs compétents, s'arrachant les cheveux au
milieu des personnes recrutées n'importe comment... Tout le monde subit cette réforme, tout le monde essaie de compenser les dysfonctionnements existants pour épargner les élèves... Cette réforme
ne respecte pas le rythme des petites sections... On les presse de se lever pour aller aux formidables ateliers de la mairie de Paris : feutres ou kaplas ou chansons... 5 jours de collectivité
intensive, je ne suis pas sûre que l'on supporterait ça ! De plus, j'ai l'obligation de quitter ma classe, c'est sûr que dans notre job, il n'y a pas de préparations ! C'est en tous cas ce que
pense les concepteurs de cette réforme ? En tant qu'enseignante, je n'ai plus de respirations dans la semaine, finies les expos du mercredi, les ciné du mardi soir, pour revenir requinquer dispo
et souriante le jeudi, j'ai même du mal à bouquiner car trop fatiguée... Oh, ce n'est pas très grave, qu'est-ce que ça peut bien faire que les instits récupèrent ? Cela devient très dur dès le
jeudi, il y a comme 2 jours en trop... Notre école si tranquille avant est envahie de tensions, la patience de certains s'émoussent... Et en plus, tous les locaux sont sales, pour la 1ère fois
depuis 10 ans que j'y enseigne...


Je suis aussi maman, pour l'instant mes enfants sont heureusement épargnés... Je vais devoir épargner pour payer une garde d'enfant convenable afin que mes loulous ne subissent pas ça... Je paie
déjà fort cher pour les faire garder le mercredi matin.


La seule solution pour que ça marche serait sûrement que les enseignants assurent le temps scolaire + périscolaire, mais à quel prix ? Sacrifice de sa vie personnelle, familiale, sacrifice du
temps de préparation, de réflexion...


Plus de recul, plus de vie de famille, je ne suis pas sûre d'être prête à ça...

isa 04/10/2013 07:52



et donc  en Finlande, il y a des activités péri-scolaires et pour 100 places au concours de recrutement d'enseignants à Helsinki, il y a 1400 candidats...Mais il n'y a pas de
maternelle. Concernant la collectivité pour les petits, je m'interroge également car je me dis que vos petits élèves ont vécu la crèche et sont donc habitués à la collectivité, alors il faut
croire que vos écoles sont trop grandes et que le nombre d'élèves y est trop important. On voit bien qu'il y de vrais choix à faire et effectivement il est anormal que les écoles se déprécient
quand un projet d'amélioration est mis en place. Si tu as lu le précédent débat , tu y verras que moi non plus si j'avais eu à choisir , je n'aurais pas aimé perdre mon mercredi, oui c'est un
souffle et  je me suis toujours battue pour continuer à travailler le samedi, mais là encore tout le monde a de bonnes raisons ( et surtout vous à Paris) de ne pas vouloir y revenir. Donc si
les journées doivent être allégées car effectivement le souffle nécessaire était peut être dû aussi à ces longueurs de journée,chacun a une responsabilité collective pour que cela fonctionne.
Vous avez raison de dénoncer de mauvaises conditions, il est anormal qu'un travail soit choisi au profit d'un autre (l'encadrement et le ménage sacrifié), il y a beaucoup trop de tension et
d'énergie perdue dans ces crispations. Pour moi à Paris, l'erreur est qu'il n'y a pas de régularité dans vos horaires et qu'en choisissant deux jours , il y a sûrement dû avoir l'idée d'un gain
de personnel ce qui aurait été plus compliqué sur 4 et du coup, c'est insatisfaisant pour tout le monde et notamment pour des petits bouts de 3 ans qui ont en horreur tout ce qui est
discontinuité.Mais toi Valérie, tu souhaites quoi ? Revenir en arrière ? 



micheline 03/10/2013 22:33


bonsoir,


nous ne sommes pas encore passés à 4,5 jours mais les inquiètudes sont grandes.Cela fait plus de 20 ans que historiquement nous travaillons 4 jours par semaine, autant dire que nombres
d'habitudes sont prises aussi bien du côté enseignants que des parents et si l'on interroge ces deux publics la majorité préférerait en rester là.


en tant qu'enseignante, j'ai toujours pratiqué mon métier avec sérieux et avec les meilleurs encouragements des différents inspecteurs qui ont pu me voir fonctionner ...mais pour moi la coupure
du mercredi est très importante, c'est un besoin pour recharger les batteries et un leurre de penser que revenir en classe le mercredi est souhaité par les profs des écoles ou les parents .Ici
dans la région, cette réforme est complétement IMPOSEE et vraiment mal vécue  .les premières réponses de la mairie : rallonger la pause méridienne...super, passer de 2 heures à 2heures 45,
tout ça parce que le personnel d'encadrement serait alors tout trouvé.Bonjour les grandes récrés pour les enfants. Et du côté des enseignants, être obligé d'attendre ses élèves aussi longtemps
avant le retour en classe quel progrès dans la gestion du temps, si tu n'habites pas sur place tu perds un temps fou


Finalement ce sera le soir que la relève sera assurée mais comment trouver du personnel compétent...pour 1 heure chaque soir?Profil de poste : travailler 4 heures par semaine...gare aux agents de
cantine qui finiront par encadrer tout le monde ou des atsem liberees du menage...où sont les ambitions du départ?La qualité et la diversité...


et notre classe, lieu primordial et sacralisé pour notre travail quotidien...comment ce lieu sera t-il utilisé? tu es obligé de "fuir" la classe dès 15h30 et le lendemain tout le travail sur le
devenir élève risque d'en pâtir.Je trouve cela lamentable.


De plus , nos petits élèves fréquentent déjà souvent le périscolaire du matin puis la cantine puis le périscolaire du soir , qu'importe rajoutons encore une strate avec ces nouveaux rhytmes..le
mur est juste devant, rien n'y fait, on continue de foncer . Je pense que toute cette irresponsabilité nous reviendra dans la figure comme un boomerang.Dommage pour nos élèves.

fifi 03/10/2013 21:36


 A Paris en Ps , nous quittons la classe à 15h le mardi et le vendredi , avec classe le
mercredi de 8h30 à 11h30


Les enfants sont fatigués, pleurent quand les animateurs arrivent, me demandent ' tu pars
aujourd'hui ?' .Mon départ de la classe alors que les animateurs et asem viennent investir ma classe est déstabilisant pour les enfants, pour moi qui doit me presser de tout préparer pour le
lendemain et laisser MES élèves entre d'autres mains sympatiques et bien intentionnées mais qui ne vont que reproduire ce que je fais en classe en prenant les raccourcis que je m'interdis de
prendre pour laisser aux enfants le temps de découvrir, expérimenter …..


Les enfants font ' motricité ' dans la classe et pensent ensuite que pendant le temps de classe ,
il est autorisé d'escalader les bancs, sauter , courir ….Les parents nous voient moins le soir et c'est l' asem qui donne les informations sur la journée


Ces confusions concernant les lieux et le contenu des activités est très préoccupante pour l'avenir
de l'école maternelle !


Je n'ai pas de proposition concrète à proposer mais CE rythme là en concernant les petits est à mes
yeux un scandale .



isa 03/10/2013 21:54



merci Fifi de venir nous expliquer comment ça se passe à Paris, j'ai le sentiment que c'est là que les insatisfactions sont les plus grandes, je m'interroge sur le pourquoi de cette
irrégularité sur la semaine, changements uniquement le mardi et le vendredi. Je crois me rappeler que c'était un choix pour donner plus de temps aux animateurs pour des projets , enfin c'est ce
qu'on m'avait expliqué lors du précédent débat. A l'époque, j'avais trouvé que ce n'était dans l'esprit de la réforme, il est évident qu'il faut de la régularité et des repères et surtout pour
les plus petits, or leur proposer des temps si variables avec des jours sans et des jours avec, je ne vois pas cela trés judicieux et je pense que le changement n'a pas été choisi dans leur
intérêt. On voit bien que ça coince finalement pour tout le monde. Concernant les atsem et leur mimétisme de l'enseignant , nous en avons parlé dans un fil de commentaire ICI, il faut se détacher du fait
que les atsem feraient classe, elles ne le font pas, ce n'est plus l'école au moment où elles prennent en charge les enfants, arrêtons de croire qu'une personne qui agit au même endroit que soi
,avec les mêmes enfants, en utilisant les mêmes matériels pourraient faire le même métier, non et je pense qu'il est inutile de se disqualifier soi-même, le contenu, le travail en amont , la
conduite de la classe c'est autre chose et j'espère que tu arrives à te dire qu'elles ne pourront jamais te remplacer et qu'il est excessif de voir la fin de l'école maternelle dans ce
changement .  Je me dis également que pour les petits qui changent déjà de têtes, ne pas changer de lieu peut avoir un côté finalement rassurant. Il n'en demeure pas moins que la
souffrance est bien ressentie et qu'il est important d'en tenir compte, il va sûrement falloir revoir tous vos dysfonctionnements, comment changer en mieux ?



Marion 03/10/2013 21:23


et suite à la réponse pour Pascale, les enfants qui font la sieste revbiennent à 13h20 (comme on faisait avant) les atsem qui font cantine les couchent en même temps que les autres et c'est
gratuit

Marion 03/10/2013 21:19


Pascale, dans l'écdole où je suis, tous les enfants mangent à la cantne sauf les TPS (qui ne reviennent pas) et 2 enfants qui habitent à coté. Pour ces deux enfants, 1 a fait le choix de venir
aux activités périscolaires (il revient à 13h30, l'autre revient à 14h15. Dans les 2 cas, ils sont acceuillis par animateurs.


Le tempss périscolaire est entièrement gratuit car par notre ruralité, oaucun parent ne peux venir chercher son enfant.


les apc sont le lundi et jeudi de 13h30 à 14h00. On prend chaque fois un niveau de classe (lunid MS pour moi, CP pour ma collègue, jeudi GS pour moi et CE1 pour ma collègue) et on fait de
l'informatique (plus facile en petit groupe hein!!!!!) et l'écriture du site internet de l'école. Et les enfants adorent

pascale38 03/10/2013 20:38


Bonsoir, Nous ne sommes pas encore passé aux nouveaux rythmes donc je lis avec attention vos retours. Je me pose des questions sur la journée avec reprise à 14h15, c'est je crois Marion qui en a
parlé, comment cela se passe pour les enfanst qui mangent chez eux, à quelle heure reviennent-ils,où font-ils la sieste, est-ce payant si c'est sur le périscolaire ? Et l'autre question c'est à
quel moment faites vous les APC après 16h30 ou le midi? Merci si vous avez des réponses à me donner !

natacha 03/10/2013 19:42


bonjour, je pense pour ma part qu'il faudrait, en maternelle, allonger le temps de pause méridienne afin que les enfants puissent avoir un temps de sieste nécessaire (surveillé par atsem et
animateurs) et les récupérer en classe à partir de 15h/15h30 jusqu'à 17h (heure à laquelle ils sont dispos pour apprendre); le temps de pause allongé nous permettrait de faire toutes les réunions
obligatoires et nous éviterions ainsi de revenir le mercredi après-midi pour les faire. Actuellement dans notre école (4 jours) les horaires de classe sont: 9h-12h et 14h-17h, au final rien ne
changerait vraiment, les animateurs seraient présents pour l'alae le matin, le midi un peu plus longtemps et le soir et nous nous finirions un peu plus tard.

Emilie44 03/10/2013 19:41


Ah zut, j'avais écrit un grand commentaire qui a disparu par une erreur de manip de ma part!!!


 


Je disais donc que j'aurais voulu que la réforme aille plus loin et prenne en compte la différence entre un enfant de TPS/PS et un enfant de CM... En maternelle, on
aurait pu alléger les journées mais NE PAS reporter ces heures sur le mercredi matin. Les enfants de maternelle auraient une semaine de classe allégée de 3 heures, mais comme nos obligations de
service seraient restées les mêmes, nous aurions pu venir en surnuméraires tous les mercredis matin pour aider nos collègues d'élémentaires (en CP et  CE1 par exemple).

Isabelle L 03/10/2013 19:29


Notre petite école rurale n'est pas encore passée aux 4 jours et demi , mais une réunion approche pour consultation ( à voir ) la communication n'est pas le fort de la municipalité dans laquelle
je travaille ! J'ai l'impression que la coupure péri-scolaire sur le temps de midi serait plus intéressante dans le cadre qui nous est proposé actuellement , répondant peut être mieux aux besoins
des enfants , choix : sieste ou pas, repos ou pas, activités calmes ou pas (!!!). 


Ce que je ne veux pas : une récré pour activité périscolaire faute de personnel et moyens !


Dans l'idéal je serais pour une semaine de 5 journées de 4H45 d'école (voir moins en diminuant les vacances d'été)
  et activités périscolaires en fin d'après midi, laissant la possibilité de décloisonnement en début d'après midi (redéploiement des enseignants de ps sur des groupes + âgés)

laetitia 03/10/2013 18:39


Pour répondre à Isa, la ville avait mis en place l'Espace Educatif pour répondre au besoin de garde des enfants après 16h jusqu'à 17h30. C'était un service payant (relativement modique) ouvert à
tous.


Avec la réforme, proposer qq chose revient à financer 3/4h de plus et la ville a voulu que cette réforme lui coûte le moins cher possible, ne sachant pas si il y aura des aides les prochaines
années. (ça, c'est mon analyse !)


De plus, les parents pouvant venir chercher les élèves n'importe quand à cette récré, il est difficile de mettre en place quelque chose. Si les parents peuvent venir chercher les élèves quand ils
le souhaitent, c'est pour éviter d'être submergé par le nombre. Si le nombre d'élèves est trop important, la Ville devra embaucher du personnel en plus ! La Ville a donc intérêt à rendre ce temps
le moins attractif possible.


Mais nos ATSEM, qui sont des filles super, commencent à proposer, de leur propre initiative, des petits jeux dans la cour.


Enfin, nous avons un problème de locaux. Les instits doivent faire des APC ou travaillent dans leur classe, reçoivent les parents, comment faire cohabiter des activités encadrées par des
animateurs et les instits ? Pour éviter de se mettre les instits, déjà très remontés contre la réforme, complètement à dos, la ville nous a dit qu'ils n'utiliseraient pas les locaux. (Aux ATSEM,
qui s'inquiétaient pour cet hiver, ils ont tenus d'ailleurs un autre discours, précisant que les locaux étaient municipaux et que la Ville pouvait les utiliser si besoin !).


La Ville a fait le forcing pour mettre en place les nouveaux horaires dès 2013. Les enseignants et les parents souhaitaient une mise en place en 2014 pour avoir le temps de se concerter. Beaucoup
de crispations de tous les cotés, des enjeux "politiciens" qui se mèlent à tout ça, et on arrive à ce résultat !


 

isa 03/10/2013 18:49



dans l'intérêt des enfants , il y aura sûrement une vision plus réaliste quand les accidents de cour vont se
multiplier car c''est bien connu , c'est sur ce temps que les incidents les plus fréquents arrivent. Elles ont du courage vos atsem à se plier à toutes les gymnastiques qu'on leur donnent à
faire.



christine G 03/10/2013 18:15


pour moi il ya deux problématiques : les besoins de l'enfant ( mais  au combien dépendants des réalités sociales des parents...) et les capacités de l'enseignant à enseigner sereinement
(aller à l'école c'est une chose mais vaudrait mieux qu'on tienne le coup!!)


Je suis fatiguée, très lasse... par ce nouveau rythme?? OU par toutes les difficultés, les incompréhensions, les tensions, les ballottages de gamins inhérentes à cette nouvelle réforme??? je ne
sais même plus ce que je souhaite vraiment... Je me sens sous pression, avant je relachais la tension le mardi soir maintenant je dois tenir 5 jours consécutifs.. Quant.auxparents, ils ne peuvent
décemment pas être libres pour 15H45 donc ils ont multiplié les solutions de garde le matin et le soir.... . J'ai 7 mamans qui ont leur mercredi de libre pour profiter de leurs enfants,
aujourd'hui j'ai des élèves qui pleurent parce qu'ils savent leur maman disponible pour le bébé mais eux doivent se lever ...


j'ai le sentiment qu'il faut raccourcir cette journée d'école mais comment pour que ce ne soit pas au détriment des enfants? j'ai le sentiment qu'il n'y a plus de souplesse dans rien, moins de
ressources familiales (les grands parents sont souvent loin ou en activité...), moins d'entraide entre voisins entre amis, des conditions et des horaires de travail de plus en plus"
farfelus"alors j'avoue me sentir bien démunie

isa 03/10/2013 18:33



tu as tout à fait raison Christine, le choix de société est complexe parce que nous voulons tout et son contraire, tous les pays qui sont cités en exemple comme la Finlande 1ere aux
évaluations Pisa ont fait de réels choix pour leur jeunesse, les aides aux familles sont substantielles, les systèmes de garde sont surdéveloppés, et tout cela jusqu'à l'université, tous les
jeunes danois touchent 800€ par mois pour faire leurs études supérieures, la contre partie est que le niveau d'imposition est élèvé.Ces pays font le pari de l'intelligence, ils investissent dans
leurs enfants. Ce sont d'autres cultures et des petits pays.Mais ils sont meilleurs que nous.



marie 03/10/2013 17:43


je suis enseignante en PS/MS dans une école primaire 194 enfants en milieu semi-rural, mon école est passée en 4 jours et demi. Nous commençons à 8h30 jusqu'à 11h45 puis 13h30-15h30 contre 9-
12h/ 13h30-16h30 l'année dernière et le mercredi matin travaillé. Les PS/MS vont à la cantine dès 11h45 et sont couchés à 12h30. les MS sont levés à 13h30 s'ils ne dorment pas et réveillés à
14h00. Les premiers PS se lèvent à 14h00, les derniers 15h00. L'après-midi, je passe beaucoup de temps avec les MS et les PS qui se lèvent choisissent des ateliers autonomes.


Les TAP ont lieu de 15h30 à16h30, la mairie a fait l'effort de mettre des activités différentes, il y a de l'art plastique, des activités physiques,animation à la médiathèque, jeux libres avec
les ATSEM.


A l'heure d'aujourd'hui, en temps qu'enseignante, je suis satisfaite de ces nouveaux horaires. J'apprécie les 5 matinées même si elles sont plus longues. J'ai plus de temps moins de stress.
Les enfants font moins de garderie le matin(j'ai un enfant déposé à 7h30) et arrivent donc à l'école moins énervés. Ils ont le même temps de sieste.


En temps que maman aussi, je récupère ma fille à 15h30 ou 16h15 les jours d'APC.


Oui, il y a des enfants fatigués mais est-ce pour autant dû aux nouveaux horaires, il y a toujours eu des enfants fatigués. garderie matin et soir, activités hors de l'école, centre de loisirs le
mercredi. Je pense que cette réforme aide les enfants qui font beaucoup de garderie et sollicite plus les autres.

marielle 03/10/2013 17:40


D'ACCORD AVEC TOI LAETITIA

Laetitia 03/10/2013 17:18


Bonjour,


Voici ma situation. Ecole maternelle zep passée à 4jours et demi. Horaires : 8h30 / 11h30, 13h / 15h15, plus le mercredi matin 8h30/11h30. (avant, c'était 8h30/11h30, 13h/16h). Les APC se
déroulent 2 fois par semaine de 15h15 à 16h. En PS, nous avons fait le choix de ne pas faire de récré.


Après 15h15, garderie récréative gratuite encadrée par nos ATSEM jusqu'à 16h (les parents pouvant récupérer leur enfant quand ils le souhaitent pendant cette récré), puis Espace Educatif (comme
auparavant) de 16h à 17h30 avec activités proposées encadrées par des animateurs de la ville et payantes.


Bilan :


Pour les enseignants, malgré la grogne de beaucoup contre le mercredi matin travaillé (coût du déplacement en plus, pause appréciée, ...), je trouve que c'est tout bénef'. Je termine tôt et peux
préparer ma classe, faire des activités loisirs, et plein d'autres choses. En PS, on a perdu du temps de sieste et de récré et  je gagne une matinée de plus pour faire des choses avec mes
élèves. Mais ça c'est mon avis perso.


Pour les parents : beaucoup râlent. Une fin d'école trop tôt pour les parents qui travaillent, pas d'activités proposées pendant les 3/4 d'heure mais une récré dans la cour. Comment cela va-t-il
se passer en hiver ? Une mise en place les premiers jours un peu chaotique qui en a effrayé plus d'un.


Pour les ATSEM : Elles ont le sentiment de passer leur temps à courir. Pour dégager du temps pour la récré, elles commencent à 8h15 (avant 7h30), puis elles enchaînent avec la classe, la cantine,
la sieste, et cette récré pour terminer exténuées à 16h15.(une société privée s'occupe -mal- du ménage du soir). Beaucoup moins de temps pour s'occuper de la classe, passer un petit coup de balai
pour rattaper le ménage mal fait, découpage, lavage des pinceaux, ... Le mercredi matin, de 11h30 à 12h30, il y a une garderie gratuite pour les parents qui ne peuvent venir chercher à 11h30 leur
enfant.


Pour les enfants : La journée d'école est plus courte mais le temps de présence, lui, est souvent le même, voir plus pour certains. La garderie récréative étant gratuite, les enfants dont les
parents ne travaillent pas y sont souvent laissés. Les ATSEM remarquent que de plus en plus d'enfants stationnent près de la grille pour attendre leurs parents, au lieu de jouer dans la cour. Les
parents verbalisent une plus grande fatigue avec ces nouveaux rythmes. Mais difficile de mesurer la réalité de cette impression.


Mon avis : ce qui fatigue les enfants, à mon sens, c'est trop de collectivité. Pour moi, en maternelle,  ce serait 5 matinées travaillées et c'est tout. La sieste à la maison. Et pour les
parents qui travaillent, prévoir des aides financières pour payer une nounou ou la crèche pour prendre le relai. Mais biensûr, il faudrait prévoir suffisamment de places ! Les instits libérés
pourraient aller épauler les collègues en élémentaire pour travailler l'après-midi en petit groupe ou autre.


 

isa 03/10/2013 18:16



mais pourquoi rien n'est possible pendant ce temps trop long de récré, je suis d'accord avec les parents et c'est normal que les petits n'attendent que leur départ ?



la maikresse 03/10/2013 16:35


je témoigne ici:http://psmsclasse.eklablog.com/moi-aussi-a100429523

isa 03/10/2013 18:13



merci la maikresse, il faut effectivement de la volonté et le désir de changer pour mieux, tu as tout à fait raison.



Marion 03/10/2013 15:35


pour répondre à la question de Isabelle:


à la sieste, comme toujours il y a une atsem pour les 20 enfants (+ d'éventels primairs qui veulent dormir)


au temps périscolaire, on a toujours 2 groupes de 15/16 élèves avec 2 accomapgnateurs (donc 4 pour 30/32 enfants)

isa 03/10/2013 18:11



merci Marion



marielle 03/10/2013 14:41


Bonjour, Je suis dans une école maternelle,


je pratique la semaine à 4 jours et demi avec des TPS, PS, MS, les horaires sont les lundi, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 11h45 le matin , et de 13h30 à 15h30 l'après midi; le mercredi
matin, de 8h30 à 11h30. Je n'ai pas de baisse de fréquentation le mercredi (comme cela était le cas le samedi)


J'avoue que c'est bien agréable d'avoir ses élèves 5 matinées qui se suivent. Le rythme du travail est moins stressant (car on a le temps de voir et revoir les notions) et l'ambiance de classe
est sereine et concentrée.


Par contre, je ne travaille plus avec mes petits au levé de la sieste (soit ils dorment encore, soit c'est l'heure de ranger pour la sortie ) Ce temps me manque car c'était un temps important
pour relationner de façon duelle et dans le calme avec mes élèves !!! Notre inspecteur a interdit que l'on fasse une récréation l'après midi (pour les Petits pas de problème, mais pour les GS, et
en élémentaire, DUR dur de rester concentrer pendant 2 heures d'affilées...)


On a remarqué que sur l'école les enfants fréquentent davantage la cantine et le CLAE (les parents ne travaillant pas, font le choix de faire moins d'allers retours rapprochés, pour venir
chercher leurs enfants ; et tant qu'à payer le centre de loisir, ils l'utilisent jusqu'au bout : 18h15)L'ecole n'est pas très grande, il a fallu aussi trouver une autre façon d'utiliser les
locaux...


Sur le temps de centre de loisir, ça a été difficile d'anticiper cet afflue d'enfants. Donc début septembre, ça criait dans toute l'école: animateurs stressés par ce changement, et enfants
stressés par cet environnement et par le manque de récréation de l'après-midi.


Mais petit à petit, des solutions se trouvent, des séances yoga ou relais, se font dehors pendant le temps de classe de l'après midi pour les GS. La mairie a trouvé d'autres animateurs...Les élus
commencent à comprendre que c'est bien aussi de créer un Centre de Loisir proche des enfants : il ne faut pas de l'activisme à tout crin. Un enfant est aussi très heureux si'il ne fait pas du
violon, de l'équitation ...Il faut faire attention à ne pas faire des enfants surmenés.


Oui, les enfants me semblent fatigués. La fatigue peut venir du fait qu'ils sont en grande collectivité de 8h à 18heures.


 Il me semble, qu'il faudrait ralonger la pause méridienne dans mon école ...


Je pense qu'on peut trouver des solutions si on s'en donne le temps avec les moyens qu'on a. Faut-il davantage de moyen ? Peut être... Mais attention à ne pas surmener les enfants!


Pfff, cette réforme fait verser beaucoup d'encre,  "c'était mieux avant..." ?????pa si sûr !


 


 

isa 03/10/2013 18:10



oui je suis d'accord avec toi sur le surmenage des enfants mais est-ce un résultat de cette réforme ou une volonté déjà bien présente des familles à faire faire beaucoup d'activités à
leur enfant en pensant bien faire ?



maud 03/10/2013 14:38


il y a quelque chose que je ne comprends pas, comment peut-on imaginer, croire et dire que la réforme va être bonne pour les enfants et mieux pour leurs
apprentissages si au final on ne change pas l'amplitude horaire passée à l'école et qu'en plus on leur rajoute le mercredi matin?


Perso cette réforme je ne la comprends pas :


terminer l'école plus tôt et mettre les TAP après augmente la fatigue car beaucoup d'enfants (pour ne pas dire tous les enfants de l'école) vont se retrouver
ensembles et selon les communes cela va juste consister à faire cohabiter tous ces enfants dans un bruit inimagineable. Qui débauche entre 14h30 et 15h pour pouvoir venir chercher son
enfant?


mettre les TAP le matin va alourdir la journée de ceux dont les parents travaillent tôt.


mettre les TAP entre midi et 2 va trop agrandir la pause méridienne et on se retrouve dans la même problématique du nomnbre et du bruit avec en plus la difficulté
pour les enseignants de "récupérer" les enfants pour faire classe.


 


Alors je sais bien, certains se disent les parents on s'en fiche nous ce sont les élèves qui nous interressent, oui mais nos élèves sont les enfants de
leurs parents aussi et on ne peut faire l'impasse sur ça au risque de pénaliser les élèves au final.


 


Si réforme il doit y avoir, il faut d temps pour la préparer et la mettre en place. Il faut penser l'école peut-être autrement et revoir les méthodes d'enseignements
et les temps d'enseignement.


 


Ah et enfin il me semble, mais c'est juste mon sentiment, abérrant de vouloir que la maternelle et l'élémentaire suivent les mêmes ryhtmes. Il y a une grande
différence, trop grande même de ryhtmes entre ces 2 écoles.


 


Enfin pour citer l'exemple concret d'une copine qui vit la réforme en tant que mère d'une petite fille de MS et en tant qu'instit de MS-GS : sa fille est déjà
épuisée alors que l'année dernière elle allait au centre aéré 1 semaine sur 2, ses élèves sont sur-excités et incapables de se concentrer, et comme les TAP sont le soir, elle ne voit plus les
parents.


Alors la semaine à 4 jours n'est peut-être pas formidable mais je ne suis pas certaine qu'elle était si mauvaise... En Aquitaine elle a été instaurée (pas partout
mais pas loin) il y a un peu plus de 20 ans (j'ai fait la semaine à 4 jours et demi le samedi matin tout mon primaire et quand je suis arrivée dans mon collège, la semaine à 4
jours a été instaurée au primaire et pour les 6ème pour leur alléger la semaine!!!  le reste du collège et le lycée sont passés à 4 jours et demi le mercredi matin par référendum), cela
fait 10 ans que j'enseigne en 4 jours (et bien avec le recul, ça fonctionne cette semaine à 4 jours!) et pour ma part je crois vraiment que ce qui ferait du bien aux enfants ce sont des vacances
plus souvent mais juste d'une semaine. Cela éviterait d'accumuler trop de fatigue (la pire période étant quand on se retrouve en 3° zone après noël...) de toute façon les parents n'auront que 5
semaines de vacances par an mais c'est plus facile de caser ses enfants 1 semaine durant que 2 semaines... mais bon là on touche au tourisme donc, pas possible...


 


Voilà Isa je suis surement partisane mais actuellement je ne vois pas où est l'intérêt et le bien être de nos élèves. Je suis farouchement favorable à une réforme
pour que l'école remplisse pleinement son rôle mais j'aimerai que l'on arrete de faire comme le chasseur qui pour tuer son chien l'accuse de la rage! Si réforme il doit y avoir il faut que chacun
arrete de se regarder le nombril, il faut que la société dans son ensemble accepte que les enfants soient une priorité sinon cela n'a aucun sens. Et comme on est en train de le voir aujourd'hui
c'est du grand n'importe quoi qui fatigue les enfants et dessert l'école dans son ensemble.

isa 03/10/2013 18:07



Maud, je comprends ce que tu dis et je suis certaine que la collectivité est possible si les conditions sont favorables. Quand tu parles d'amplitude horaire, normalement ce n'est pas la
même chose d'être en situation d'élève et d'être dans des activités ludiques qui ne demandent pas la concentration et l'attention que les apprentissages requièrent. Donc logiquement, les enfants
passent moins de temps à "l'école" , même s'ils sont dans les mêmes locaux, et donc normalement on ne leur propose plus de l'école. Tu vois ce que je veux dire ? Tout dépend de la volonté des
communes et de tous les partenaires pour faire un vrai temps péri-scolaire. Il n'est pas question de venir plus tôt chercher son enfant car ce temps péri-scolaire devrait être un plus et non un
moins. Oui tu as raison, il faut du temps et une vraie volonté d'amélioration du temps de l'enfant. Concernant la semaine de 4 jours, nous sommes les seuls en Europe à fonctionner ainsi, aucun
pays ne la fait, cela veut tout de même dire quelque chose, et les études montrent qu'elle serait une trés mauvaise chose pour les enfants et notamment toujours les mêmes les plus défavorisés.
Difficile de tenir compte de tout ça et de réussir un si grand changement. 



jessie 03/10/2013 13:40


Bonjour, enseignante je tenais aussi à témoigner comme maman. Mes enfants 4 et 7 ans sont passés à la semaine de 4 jours et demi. Ce nouveau rythme les fatigue beaucoup surtout le petit dernier.
Il faut dire qu'en Alsace l'école commence à 8h et se lever tôt 5 jours de suite est difficile. Par ailleurs, de nombreux parents de petite section soulèvent le problème des siestes qui sont
écourtées, l'horaire de l'après midi étant 13h30-15h15.

isa 03/10/2013 17:56



est-ce que tu souhaiterais que l'horaire du matin change ?



Marion 03/10/2013 12:36


bonjour, je voudrai témoigner de l'organisatiopn mise en place dans notre école qui fonctionne très très bien (commune ruarle, 52 enfants de TPS à CE1, 2 classes). Tout d'abord, l'organisation a
été réfléchie entre parents/enseignants/mairies/communauté de communes/ oisl (office intercommunal sports et loisirs) et c'est peut être pour ça que ça marche!!!!!!!


notre temps périscolaire se situe entre 13h30 et 14h15 tous les jours. Il y a plusieurs avantages à ce choix:


* PS et MS à la sieste donc pas d'activités périscolaires pour eux, quand ils se réveillent ils viennet en classe comme avant, donc rien a changé pour eux sauf le mercredi matin en plus. Pas de
soucis de repérage dans le temps.


* les horaires pour les parents n'ont pas changé, 9h00 - 16h30, ils sont contents. pas de soucis de sécurité aussi puisque tout le mondepart en même temps.


* un temps périscaolaire à ce moment là correspond à un creux intellectuel pour les enfants, donc on respecte les rythmes! les activités sont proposées mais les enfants de GS CP CE1 (les CE2 et
CM sont dans une autre école) qui le souhaitent peuvent aller faire la sieste s'ils sont fatigués ou aller au coin détente livre/musique s'ils veulent se reposer. Syr le temps de digestion,
beaucoup apprécient faire une sieste (même les matresses!!!!)


* en tant qu'enseignante, ma journée est moins longue et je "gagne" une matinée avec des maternelles ce qui représente beaucoupd e temps = je pressemoins les eng=fants, j'ai plus de temps avec
eux et l'ambiance générale de ma classe est beaucoup plus zen.


Nous sommes une commune très rurale avec peu de moyens,  mais tout le monde a joué le jeu les activités périscolaires reviennnt à 170€ par enfant et par an.


Les activités proposées sont variées et bien encadrées. L'OISL (office des sports et loisirs) travaillait déjà en CEL avec nous. On a juste reporté les actions écoles sur le périscolaire. L'OISL
a fait une réunion avec tout partenaires/associations/sites touristiques>/ artistes/ artisans..... pour que chacun propose une activité, sachant qu'ils seraient payés mais pas trop non plus
(30€ la séance je crois) A partir de là, une liste d'interventions a été crée avec les aprtenanires qui le voulait et nous enseignants nous avons choisi 2 activités par jour par période. Les
enfants ont donc le choix entre 2 choses chaque jour (lundi: théâtre ou jeux de ballons, mardi: contes ou ballade en forêt, jeudi: chorale ou jeux collectifs, vendredi: jardin ou jeux de cours
(marelle/bille/corde à sauter).... et toujours repos pour ceux qui veulent. Et après les vacances, les activités ne seront pas les mêmes.


 


Dans notre région, il y a rien pour les eng=fants, ou alors c'est loin. Alors cette réforme est quand même un plus pour ces enfants qui restaient chez eux sans possibilité de "sortir".


La fatigue, je ne la retrouve pas chez les enfants, je ne pense pas que se lever un mercredi matin est "plu" fatiguant car les enfants prennent un ryhtme de coucher/lever qui est fixe dans la
semaine.


Et en tant qu'enseignante/die=rectrice, j'apprécie cet allègement des journées, entre midi et 14h15 cela fait que je bosse efficacement et le soir j'ai + de disponibilités abvec mes filles, donc
c'est assez positif.


Je suis prête à échanger avec vous sur ce sujet et partager mon expérience. Je reste à votre disposition

isa 03/10/2013 15:18



quand tu dis bien encadrées, tu peux nous dire combien d'adultes pour combien d'enfants ?



Anne-Laure 03/10/2013 12:11


Bonjour, la réforme est passée dans notre école, et je peux déjà constater les effets de celle-ci:


- le positif: 5 matinées de travail au lieu de 4. J'ai enfin le temps de monter de belles séances de découverte du monde.


- le négatif: des APS encadrées par les ATSEM. Fonctionnant en RPI, dans un secteur rural, les moyens alloués par les mairies étant modestes, ce sont les ATSEM qui assurent les APS dans les 3
écoles du RPI. Donc A chaque fin de journée et de 11h à 12h le mercredi matin, nous devons nous passer de leur présence, avec des classes de 27 et 28 élèves.


Je ne sais pas si on peut généraliser notre cas, mais ici nous avons beaucoup de parents au foyer ou en congé maternité qui pourraient garder les enfants à la maison le mercredi matin s'il n'y
avait pas d'école. Mais non, il y a de l'école. Aussi tout le monde est présent et personne ne se repose. je ne peux que constater dansma classe de PS que  seulement après 4 semaines nous
avons déjà beaucoup plus de malades et de fatigue accumulée que les autres années.


 

isa 03/10/2013 15:16



donc tu souhaiterais quoi ? Revenir au précédent fonctionnement ?



so 03/10/2013 12:11


Pour des journées de classe plus courtes et avec les mêmes horaires... donc 5 jours de 5h.


Contre la semaine de 4 jours qui demande effectivement 3 jours de congé pour se remettre!