rythmes scolaires suite....par Sylvie G: la salle des maitres

Publié le par isa

salle des maitres

Je pensais écrire sur le blog à propos des rythmes sco, de l'ambiance actuelle, des discours théoriques et formels de certains chronobiologistes comme Hubert Montagner (qui est venu pour un débat ds ma ville, tu parles d'un déba t!Tout est déjà ficelé!) loin de la réalité de nos conditions de travail.

Il nous a expliqué le bienfait de cette réforme (tout en connaissant les conditions ds lesquelles elle s'applique ...) 
Je voudrais confronter  sa vision de l'Ecole (avec laquelle je suis d'ailleurs tout à fait d'accord sur bien des points: trop de stress, d'éva, pas assez d'estime de soi, d'alternance d'activités nécessitant concentration ou non, école considérant l'enfant comme un  entonnoir )   avec la mise en place actuelle des rythmes ds plusieurs villes que je connais.

Est ce vraiment du plus pour les enfants INSECUR (comme il les appelle) d'avoir un temps péri-scolaire durant lequel ils sont "parqués" dans une salle de jeux (60 enfts)? (cela se passe ds une école en ZEP)

Excuse moi mais cela me rend dingue!

Alors ,quand j'ai demandé à cette collègue (que j'apprécie pourtant) ce qu'elle pensait de cette réforme, elle m'a répondu: "Tu sais, on va s'habituer, je ne veux pas m'user à combattre encore quelque chose qui passera de toute manière. 
Je pense que c'est une mauvaise réforme, les enfants sont fatigués.
Mais elle m'a avoué que de façon individuelle, même si elle regrette de travailler le mercredi matin, ce nouvel emploi du temps lui permet de rentrer chez elle à 15h45 et que comme les animateurs n'ont pas le droit d'utiliser les salles de classe, il n'y a pas de problème, les classes ne sont pas dérangées...

Bref, on pense bien à l'Enfant avec un grand E...

Chacun la ramène à soi, son petit arrangement ds sa ptite ville, sa ptite école: Emiettement de la journée de l'enfant, Contenu de ces temps péri-scolaires, Cohérence de la journée de l'enfant ds sa globalité... Compétence du personnel, temps collectif accru...
C'est à peine si on en entend parler...

Non, non, ce sont ces méchants instits qui ne pensent qu'à leur Mercredi...

Quand j'écoute le discours de Mr Montagner, je suis doublement meurtrie: je suis d'accord avec sa vision de l'enfant tel qu'il devrait être pris en compte à l'école mais COMMENT faire ?

"Il faut revenir à l'Ecole maternelle de Madame Kergomard" nous dit il. 
"Privilégier des temps "légers", doux jusqu'à 9h30" (car les enfts INSECUR ont besoin de tout ce temps pour entrer doucement dans la classe).
Que penser alors des inspecteurs qui nous demandent de réduire l'accueil à 15 minutes?
Que faire ds une école de 9 classes où le créneau à saisir nécessite de ne pas rater le coche?

"Prendre le temps d'accueillir chaque enfant pleinement, en lui faisant comprendre qu'il est important pour nous".
Ok, je m'y efforce mais à 30 ds la classe, c'est parfois OUCH!!!! Un peu le sentiment d'être une pieuvre pour accomplir cela(Même si ds l'ensemble cela se passe bien) 

"Arrêter les évaluations,  arrêter de mettre les enfts ds une case": 100% pour 100 d'accord mais Quid du discours, forcing entendu depuis tellement d'années...

Et tellement d'autres éléments cités...
C'est une situation schizophrénique: depuis des années, nous entendons ces injonctions qui viennent du haut, c'est à dire de notre hiérarchie, nous nous trouvons en désaccord mais nous composons, nous pesons le pour et le contre, nous réfléchissons sur le bien fondé de nos pratiques  et aujourd'hui on vient nous taper sur les doigts en nous disant que l'on fait mal, que tout est à revoir...et que décidément nous n'acceptons pas le changement, nous sommes conservateurs... 

Ce soir, je suis Chagrin, triste, j'ai l'impression que nous baissons les bras...

Je suis très inquiète pour l'Ecole, pas vous?
Y a t'il des collègues qui vivent une mise en place de la réforme qui se passe bien???
Faîtes-nous part de votre expérience!

Une petite parenthèse : si je partage la vision  de MR Montagner concernant l'école, je reste perplexe face à ses propositions concrètes.
un petit peu utopistes non?
Loin de la réalité de ce que nous vivons, c'est sûr!

Voilà Isa, finalement j'ai écrit, alors même si mon écrit est un peu confus, si tu penses qu'il peut faire l'objet d'un article, j'aimerais partager la vision des collègues sur tout cela.


Suis-je trop sensible? Est ce que je ne prends pas assez de distance?

Sylvie G

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Annie M 30/11/2013 14:36


Voici mon témoignage


Dans ma ville la réforme est en place depuis la rentrée; la mairie a imposé son sénario à (presque) toutes les écoles, qu'elles soient maternelles ou pas, à savoir 2 journées longues (6 heures,
comme avant) et deux journées courtes (fin du temps de classe à 15h) : je dis imposé mais c'est quand même le DASEN qui a validé ! Il a aussi permis à quelques écoles (qui avaient déposé des
projets différents) de déroger à ce scenario; mon école en fait partie.


les matinées sont allongées (8h45 à 12h) ce qui permet d'allonger un peu l'accueil (après le départ des parents) et d'être plus cool dans les transitions;


les après midi, le temps de classe est positionné de 14h30 à 16h30; le temps d'activité périscolaire (TAP dans le nouveau jargon) est organisé de 13h30 à 14h30.


à cette heure-la les TPS PS (mes élèves) sont en sieste depuis la fin du repas; les MS font un temps de repos allongé (à partir de 13h30, avant ils sont en récréation) et pour les GS, les
animateurs (dont les ATSEM) mettent en place des actvités ludiques (contes, jeux de société, jeux sportifs, peinture... pas tout ça en même temps bien sûr!)


de ces changements, ma collègue et moi (et oui, nous ne sommes que 2) faisons le bilan d'étape suivant:


une matinée de classe en plus (le mercredi) c'est la possibilité d'organiser une vraie continuité dans la semaine et nous n'avons plus le "choc" du jeudi matin où les enfants étaient très
difficiles à gérer (quand ils avaient " coupure" le mercredi)


les deux heures de l'après midi permettent d'organiser des ateliers tranquillement et de laisser s'échelonner les réveils; en plus on ne fait plus le goùter sur le temps de classe (avant c'était
goûter collectif avec des objectifs de diversification alimentaires) car avec une sortie à 16h30 les enfants peuvent goûter après (avec les parents ou les animateurs de garderie)


ce qui a été difficile c'est qu'on avait mis une journée "différente" (1 fois par semain) avec classe de 13h30 à 15h30 et TAP de 15h30 à 16h30 et là, pour les petits dur dur! car au lever de
sieste aller voir des animateurs qu'on ne connait pas, même encore mainenant certains sont réticents... du coup, comme on avait positionné notre temps APC en parrallèle,  je garde en jeux
libres dans la classe les TPS, les PS qui n'ont pas envie de bouger (mal réveillés ou encore en train de dormir!).


cette journée différente n'est pas notre meilleur choix : au bout du compte les jeunes enfants ont suffisamment de stimulations sur le temps scolaire (grace aux instits !!) il est plus important
de privilégier le repos et de minimiser le nombre d'intervenants.


pensons aussi aux enfants en difficulté ou handicapés pour qui ces changements d'adultes peuvent occasionner de véritables crises d'angoisse.


il restera sans aucun doute à s'interroger sur les contenus des TAP, puisqu'ils sont proposés A L'ECOLE, donc ils nous engagent quand même!


au fait, mon école est en réseau d'éducation prioritaire (si si ça existe toujours...sur le papier) et en plus on n'a pas de problème de locaux, ce qui a été un facilitateur pour la mise en place
puisque nos classes ne sont utilisées que par nous (ouf!)


si besoin, je peux apporter plus de précision(s)


 

catherine 30/11/2013 14:13


Ben moi dans ma capitale c'est du grand n'importe quoi ! Le bilan des ARE dans mon école maternelle c'est : foot pour les garçons (quand on est une fille et qu'on aime çà c'est non, quand on est
un garçon et qu'on aime pas ça c'est obligatoire!) zumba et OUI OUI pour les PS! Tout ça dans une ambiance de surexcitation, avec 80% des enfants qui restent aux ARE, des ASEM qui se prennent
pour des enseignantes, des parents qui sont ne comprennent pas à qui ils doivent s'adresser, une mairie qui inonde les mêmes parents d'informations mensongères, des enseignants perdus, fatigués
et désespérés par le peu de cas qu'on fait de la pédagogie et de l'ECOLE en général et les ENFANTS DANS UN ÉTAT DE FATIGUE ET D'ÉNERVEMENT comme je n'ai jamais vu (je suis moi aussi enseignante
depuis 30 ans) ils sont totalement perdus : qui fait quoi? où? comment? avec qui ? pas un jour dans la semiane qui ressemble à autre... quel gâchis!!! Je ne peux pas en prendre mon parti en
disant je prends ce qui est bon et le reste je fais avec; nous travaillons avec de jeunes enfants malmenés par cette réforme, je trouve que dire aux parents "couchez vos enfants plus tôt" c'est
un peu facile, c'est vrai qu'ils manquent de sommeil mais la priorité c'est bien d'articuler tous les temps de l'enfant, je pense que la maternelle y arrivait assez bien jusqu'ici et qu'elle a
été sacrifiée : le temps politique et le temps de l'enfant ne vont pas au même rythme! Nous faisons les frais de quelque chose qui nous dépasse.J'espère que dans d'autres endroits cette réforme
sera aplliquée de façon plus intelligente. Pour l'instant grand découragement des enseignants dont la parole professionnelle est niée, avec nos chefs qui semblent tétanisés et je nous souhaite
bien du courage quand nous allons travailler entre 2 périodes, 10 semaines d'affilées! JE VOUDRAIS QU'ON M'EXPLIQUE Où EST LE RESPECT DU RYTHME DE L'ENFANT!!!

Emilie44 30/11/2013 10:08


Muriel, je suis archi d'accord avec toi, c'est ce que nous voulions toutes dans mon école : en priorité réduire significativement le nombre d'élèves par classe
(c'est impensable d'avoir des seuils d'ouvertures plus élevés en maternelle qu'en élémentaire! C'est pas grave, les petits ça peut s'entasser...) et aussi que les maternelles n'aient pas classe
le mercredi matin et que nous allions aider nos collègues d'élémentaire pour cette matinée.

valérie D 30/11/2013 09:52


A Muriel : POUR à 200 %. J'avais 20 élèves l'an dernier, j'en ai 27 cette année. Même avec 20 plus bouge-bouge, c'est plus facile à gérer. Le nombre devrait être la priorité.


Nous n'avions pas fait grève lors du dernier mouvement : certains parents (ceux qui sont avec nous à la commission "nouveaux rythmes" mise en place par la mairie) nous l'ont reproché, disant que
nous ne faisions pas grève lorsqu'il le fallait. Je leur avais alors répondu que ce sont leurs enfants les premiers concernés, et donc à eux de prendre la décision de boycotter une journée de
classe pour s'exprimer (le dernier mercredi travaillé en totalité). Cette fois, pour le mouvement de jeudi, j'ai appelé cette maman récalcitrante : "alors, on fait quoi ?" Mes collègues voulaient
bien suivre mais on veut que les parents mettent en place une action montrant leur désaccord. J'ai envoyé un mail à notre maire (qui se plaint d'être contraint de mettre en place une réforme avec
peu de moyens financiers) : "si vous aussi ça vous semble pas tenable, soyez avec les parents et les enseignants : solidaires". Résultat : toutes les écoles fermées jeudi, pas de service minimum
mis en place par la mairie, des parents qui râlent  car ils n'ont pas de solution... quand je leur dis : "êtes vous prêts à payer pour les activités qui occuperont vos enfants après l'école
l'an prochain ?" (quand on leur parle de leur porte-monnaie, bizarre, on a plus de répondant que si on parle des heures de leurs enfants... pas pour tous mais je sais à qui je m'adresse), j'ai
entendu : "quoi ? mais il va falloir payer ? mais nous on est pas au courant !" Et c'est là tout l'intérêt : la réforme se prépare, tout doucement, mais sans vraie communication aux familles.
Notre DASEN voulait le dossier prêt très rapidement, mais a dit à notre maire ne pas l'avoir reçu : pas d'accord du dossier = pas de communication aux familles = pas de vagues. on peut tenir
comme ça quelques mois et hop ! réforme mise en place en septembre sans trop d'histoires !

anna T 29/11/2013 22:27


Bonsoir,


Je vais m'exprimer en tant que maman d'un petit garçon en PS. Il fréquentait jusqu'au vacances de Toussaint l'école de ma commune, tandis que j'enseignais en maternelle dans un village
voisin. Ma commune applique les nouveaux rythmes : mon fils et tous ses copains de PS étaient réveillés en plein sommeil à 14h30 (couchés à 13h30, mais le temps de se déshabiller, de
s'installer ils étaient endormis vers 14h), ils devaient s'habiller et rejoindre leur maître car l'ATSEM filait préparer son atelier périscolaire. Comme mes horaires de travail n'ont
pas changé (il en va de même pour les parents de tous ses copains de classe) mon fils restait non seulement aux activités périsco (de qualité variable selon la personne en charge- du moins c'est
mon ressenti, mais difficile de juger sans y avoir assisté), mais aussi à la garderie du soir. Il avait donc des journées tout aussi longues qu'avant la réforme, mais moins de sieste et en prime
le mercredi matin.
Bilan des courses : un enfant archi-grognon tous les soirs, qui s'endormait à table à 19h voire qui allait au lit sans manger; des poussées d'eczéma qui sont revenues alors qu'elles avaient
disparu depuis 2 ans ... bref, j'ai décidé d'arrêter les frais et je l'ai scolarisé dans mon école, il peut dormir à sa guise, se reposer le mercredi matin, et ça va vraiment mieux. Mais ce n'est
que provisoire.


 

Lydie 29/11/2013 21:36


Eh bien moi aussi je suis complètement dépitée avec ces futurs nouveaux rythmes!Les maternelles passent toujours après tout le monde,je l'ai dit en conseil d'école devant les parents et la
municipalité mais le maire m'a dit que c'était pas facile de faire des animations pour les PS et qu'ils n'auront pas les moyens d'embaucher des animateurs pour toute l'école!!Si bien qu'en
élémentaire ils pourront avoir des animateurs à 15H45 tous les jours et 15h le vendredi et les maternelles seront pris en charge de 13H30 à 14H et de 16H15 à 16H30!! par des employés communaux ou
atsem mais comme il n'y en a qu'une sur l'école et qu'elle fait la sieste de mes PS on la prendra pour animer et mes PS...on verra!Les PS auront comme activité périscolaire: sieste (alors que
depuis 35 ans que j'enseigne on me dit que c'est une moment pédagogique) si bien qu'ils n'auront rien en plus que maintenant, 1/4H de moins par jour et viendront en prime le mercredi matin!!Et
les profs on en a rien à faire..ils ont une pause de 11H30 à 13H30,on leur prend leurs élèves une demi-heure,et on leur redonne...dans quel état? et on a classe jusqu'à 16H15,même pas sûre qu'on
aie le droit de faire une récré dans l'après-midi!! On dispose (la municipalité) de notre temps perso sans qu'on aie le droit de ne rien dire,c'est inadmissible!!En échange d'une matinée de 3h on
me donne une demi-heure par jour de 13H30 à 14H!! Si encore c'était pour le bien de mes élèves!!Je suis aussi très en colère et on ne peut rien dire,rien faire!!

Claire KB 29/11/2013 19:04


Chez nous la réforme ne sera en place qu'à la rentrée prochaine... avec en maternelle classe de 9H00 à 12h00 mais prière de laisser sortir les enfants qui déjeunent à la cantine dès 11h45 pour ne
pas que les enfants de l'école privée attendent trop longtemps pour manger...là j'aimerais que mon inspecteur soit là pour ruer dans les brancards avec moi car la maîtresse se retrouve avec des
enfants sur les bras jusqu'à midi 20 quand la responsable de la restauration scolaire a fait des erreurs dans les listes! (la cantine est à 5 minutes à pied de l'école, évidemment pas sur place)


Ensuite, les enfants seront en TAP de 14h00 à 14h45 et la classe reprendra de 14h45 à 17h00, bilan des courses, la journée de classe n'est allégée que pour les enfants qui ne font pas de sieste
et on termine toujours aussi tard pour que les enfants transportés en car prennent les mêmes cars que les collégiens!


Alors moi qui me disait à défaut d'être un bien pour les enfants si je rentre 4 jours par semaine avant 18h chez moi ce serait un mal pour un bien! Et bien j'ai bien peur comme toi que cela soit
un mal pour un mal.


Si on veut faire une vraie bonne réforme, il faudrait commencer par les rythmes annuels aevc un zonage pourquoi pas des vacances d'été histoire de ne pas trop mécontenter les professionnels du
tourisme... ce qui veut peut-être dire une modification d'un certain nombre d'habitudes sociétales comme les vacances systématiques en août dans le bâtiment etc...


Enfin bref je pense que la problématique est bonne, mais on prend le problème dans le mauvais sens, sans imposer suffisamment de choses: trop de livbertés données aux mairies dans l'organisation
cela donne du grand n'importe quoi et des rythmes qui ne sont plus conditionnés par le bien de l'enfant, mais par le FRIC une fois de plus.


Je crois que je suis un peu en colère!!! mais le comportement de notre mairie: pas d'ATSEM en classe de TPS PS le matin avant 9H10 (pédibus parce que les enfants doivent venir à pied après être
descendus du car) fin des cours 15 minutes avant l'heure... tout ça parce qu'on ne va pas embaucher les deux ou trois personnes nécessaires; et on met les enfants, les instits et les ATSEM sous
pression constante en refusant le dialogue!


Allez j'arrête de vider mon sac!


Bon week-end à tous

Muriel 29/11/2013 18:57


Je suis bien d'accord avec Yobrego! Sylvie, conserve ce que tu juges bon pour tes élèves, tu es la mieux placée pour le savoir. Prépare tes arguments pour
l'expliquer si on te le demande.... sois en harmonie avec toi-même et ton éthique professionnelle.


C'est difficile de se projeter dans ce nouveau dispositif tant qu'on ne l'a pas vécu, ce qui est mon cas, ce qui est bien, moins bien.... on ne peut que
l'extrapoler. Je ne veux pas faire de l'immobilisme ni la mauvaise tête, mais je pense que les efforts ne sont pas portés où ils le devraient....


Cependant une chose est sure: si la société ne change pas de rythmes, si l'enfant n'est pas au coeur de la réflexion, tout cela ne sert à
rien!


Nous avons fait un sondage dans notre école, en proposant cours le samedi matin.... bien sur, les parents préfèrent le mercredi très majoritairement afin de
ne pas modifier les petites habitudes familiales et les sorties (ce que je comprends bien, mais qui prouve que l'enfant n'est pas la réelle préoccupation).


J'invite à lire cet excellent article de Claire Leconte (chronobio) ICI.


Moi je dis:


- que la première chose à faire pour réduire la "fatigue" des enfants est de réduire.... le nombre d'élèves dans les classes!!!! J'ai 30 élèves, trois
niveaux, et bien en fin de semaine, c'est comme si on nous avait passés dans une
lessiveuse !!!!!


et si on ne peut pas y échapper, à la semaine de 4,5 jours, s'ils ne veulent pas réduire les grandes vacances, etc....


- que les maternelles ne devraient pas avoir cours le mercredi (comme ça on aurait une vraie différentiation entre les petits et les grands!) , et que les
maîtresses de maternelle iraient  (faut ben bosser) chaque semaine aider leurs
collègues en élémentaire (par ex déboubler les CP....) et qu'on pourrait faire des choses géniales!


Qui vote POUR ??????


 

sylvieg 29/11/2013 18:03


Peut-être que je me suis mal exprimé Yobrego, bien sûr que tu fais ce que tu veux ds ta classe mais quand même : au lieu de dire que l'ECOLE ne va pas bien, ce avec quoi  je suis
d'accord(surtout au collège), est ce avec ce qui est proposé actuellement, l'on va vers le mieux?


Je ne pense pas être réac, j'ai l'impression que l'on veut réformer l'école par la petite porte, finalement  à la périphérie .Mais si l'on évoque pas les contenus et les conditions scolaires
et périscolaires, est ce que c'est raisonnable? Ne va t'on pas vers le pire?...Je ne demande qu'à être convaincue  par le bienfondé de cette réforme mais le récit des 60 enfts ds la salle de
jeux dans une école par une collègue, celui des enfts en moyenne section arrivant à 14h ds leur classe  fatigués après la pause méridienne prolongée ds une autre école...Tout cela me laisse
perplexe...C'est pourquoi il serait vraiment intéressant d'avoir des témoignages  de personnes qui vivent la réforme dès cette année.

Emilie44 29/11/2013 14:59


Moi je suis sortie dépitée hier soir d'une énième réunion de comité de réflexion sur la mise en place des nouveaux rythmes...On s'était mis d'accord avec les 4
autres directeurs de maternelles de ma commune, pour lire un communiqué exprimant notre avis et exposant tous nos points de vue pédagogiques pour ne pas devoir appliquer le scénario imaginé par
la mairie... Et bien ça n'a servi à rien, on ne nous écoute pas, nos arguments pédagogiques qui sont pourtant recevables ne pèsent pas le poids face à la logique financière de la mairie et aux
parents qui se fichent que leurs enfants de PS n'aient aucun allègement de la journée de classe, avec le mercredi en plus... Cherchez l'erreur... Les plus grands auront bien 45 minutes de classe
en moins chaque jour, mais pas les petits! Je suis très remontée et dépitée, ce n'est pas du tout l'enfant qui est au centre de la réforme des rythmes, c'est d'abord l'intérêt des mairies, des
associations, des parents d'élèves, etc...

christine G 29/11/2013 13:13


ben moi les filles c'est vendredi midi et je suis naze!!!! j'ai besoin de la coupure du mercredi matin et je pense que mes élèves aussi ....ai je tort, ai je raison je n'en sais rien!!


 ce midi je suis partie en confiant mes élèves a des animateurs et les sempiternels mêmes affreux jojos étaient déja punis comme hier, avant hier et je vais revenir je les trouverais
surement repunis comme hier avant hier...je verrais des enfants contraints au silence dans la salle de jeux après avoir été contraints dans la cantine...je verrais 40 petits contraints d'écouter
un histoire face à un livre.. et je devrais comprendre que la ville fait d'énormes efforts pour financer ces animations!!! bon j'y vais !!!!!! oui sylvie j'avoue que parfois les bras m'en tombent
et je ne fais pas grève jeudi.......

yobrego 29/11/2013 09:26


Peut être il faut en prendre et en laisser!!!


y'a les années inspection et les autres


Si tu penses vraiment que l'accueil plus long le matin est important fais le


Si tu penses que le temps de sieste à la demande et peu importe sa longueur c'est important fais le


Si tu penses que passer son temps à évaluer des enfants qui ne sont pas en obligation scolaire c'est ridicule ne le fais pas


 


On n'est pas des moutons 40 ans de carrière durant!


y'a ce qu'il faudrait faire pour être dans le moule et puis y'a ce que tu penses bon pour l'élève et aussi pour l'enfant mais il faut pouvoir argumenter


 


pour les ryhtmes y'a ce qui est sur le papier et puis ensuite ce que chacun peut faire en pensant que ce sera "bien" pour l'enfant


 


Tu sais 36 ans de maternelle ne m'ont finalement pas changé dans ma manière de travailler et je me rends compte que juste peut être je suis un peu + professionnelle surtout depuis que je
travaille avec ce merveilleux blog!!!!


Surtout croire à ce que tu fais et puis l'inspectrice ou eur n'est pas derrière ton dos tous les ans!!!!!!!


Moi aussi je suis inquiète pour l'avenir de l'école mais une société qui a tellement changé doit aussi avoir une école qui évolue et toute évolution passe par des réformes qu'il faudra adapter
;;;;;dans tous les cas un début de réforme c'est mieux que pas de réforme du tout et la "pseudo" fatigue des élèves à cause du mercredi matin ça me fait rire . Commençons par coucher à des heures
raisonnables tous les enfants, admettons que la sieste l'après-midi n'est certainement pas du temps perdu et admettons aussi quand même que rien ne sera mieux pour les maternelles qu'une matinée
scolaire de plus. Aucun après-midi n'aura la même efficacité;


Bon week end