Sacs à album ou sacs d'histoires, une même conviction

Publié le par isa

sacs-d-histoires.jpg

Un fois sur le site cliquer sur voir le film à droite de la page

https://www.ge.ch/enseignement_primaire/sacdhistoires/

 

Cliquer sur l’image et visionner un puits

 

d’idées ou de motivation…

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

sylvieg 09/03/2014 00:16


Ah moi aussi, j'y pense à ce projet...Comme les boîtes autonomes qui ont fait leur timide apparition il y a 3 ans dans ma classe et qui sont aujourd'hui nettement plus nombreuses (il reste
néanmoins toute une progression pour encore évoluer...mais je sais que peu à peu cela se construit) , je pense qu'à la rentrée naîtront les sacs à albums: j'imagine que je proposerais des sacs
d'albums "phares" que j'aime réutiliser comme Dans la cour de l'école, Le petit bonhomme de bois, Roule Galette...et pourquoi pas des contes comme  Boucle d'Or et les 3 petits cochons que
j'aime beaucoup raconter afin de pouvoir les fabriquer bien en amont ...


et les autres seront pensés au cours de l'année (mais je dois dire qu'il est indispensable pour moi d'anticiper, préparer en ayant le temps...). En tout cas, c'est décidé, ça va se mettre en
route...


Merci Emilie, merci Isa d'avoir semer la petite graine...dans nos esprits!!!!

La maikresse 07/03/2014 17:43


Whouah : merci Isa!

hélène 07/03/2014 10:53


Super ! ça ne fait que nous motiver encore plus : j'aime les choses qui ont du sens et qui rassemble !!!

Emilie44 06/03/2014 13:29


Quelle super vidéo! Je dois avouer que par moment j'en ai eu les larmes aux yeux de voir toute cette implication ces familles, qui adhèrent tellement au projet grâce
à la mise en valeur de leur culture d'origine...


 


J'aimerais ajouter cette dimension "mise en valeur des cultures d'origine", mais je me demande comment faire? Si on veut faire des sacs à albums qui suivent les
albums étudiés en classe, ce ne sont jamais les mêmes tous les ans, et du coup il est plus difficile de se créer des traductions à l'avance dans les différentes langues des familles de
l'école...

isa 06/03/2014 17:34



voilà une bonne question Emilie, effectivement, je trouve qu'emmener le livre qu'on vient de travailler est un + parce que les élèves le connaissent, ont pris plaisir à l'écouter en
classe et ont trés envie de le retrouver chez eux, d'un point du vue du langage c'est évidemment un réinvestissement immédiat. Mais je pense qu'il est intéressant également d'avoir un stock de
livres ( les anciens : années précédentes) qui circulent à la manière du prêt bibliothèque. Le glossaire tel qu'il est conçu en Suisse est , d'après ce que j'ai compris ( dites moi si je me
trompe), les images du livre avec la traduction dans différentes langues que les parents ajoutent au fur et à mesure. Est-ce uniquement les personnages , les objets, les lieux , les actions ou
bien les images des pages ? Et dans ce dernier cas, comment font les familles qui ne parlent pas du tout la langue française ? 



vivi 06/03/2014 11:36


Superbe reportage! Quand je vois les interactions qui se créent à la maison grâce à ces sacs, je me dis que cela vaut vraiment la peine.


Pour l'instant, je n'ai donné que 4 sacs: Rouge galette, la moufle, 1 2 3 petits chats et le machin. Ce n'est pas assez! Je me remets à ma machine.


J'aime bien l'idée de l'arbre en bois sur lequel sont accrochées les photocopies des couvertures d'albums. Je vais réfléchir à ça. Merci Isa pour cette vidéo...
dynamisante.

Muriel 06/03/2014 11:11


Bonjour ISA, bonjour tout le monde!


Mille mercis pour cette vidéo, dont j'ai transmis le lien à mongroupe AGEEM,sans oublier de refaire de la pub pour ton site!!!


Stasia et bien d'autres se souviendront avoir rencontré des expérimentations ressemblantes au colloque AGEEM de Chaumont en Champagne....


Bonnes vacances aux collègues de Zone A qui commencent... j'avoue que je décompresse et que j'en avais bien besoin! Je ne regardeque peu de choses pour
l'école cette 1ère semaine, et de toute façon QUE des trucs sympas, comme celui-ci, par exemple...même si c'est toujours frustrant de voir toutes ces merveilleuses idées que je n'ai pas toujours
le temps/force/courage/.... de mettre en oeuvre!

isa 06/03/2014 12:14



super Muriel et merci, je me doute bien qu'il y a des expériences de ce projet également ailleurs et chez nous, ce que je souhaiterais c'est partager un maximum celles-ci, donc si des
collègues qui font ce type de travail viennent lire ici, ce serait sympa qu'elles nous expliquent ou/et montrent leurs pratiques.



Pierrick 06/03/2014 10:29


Merci Isa pour cette vidéo !!! Maintenant je vois concrètement ce que je peux mettre en place dans ma classe pour concrétiser ce projet...


Après en avoir parlé avec mes collègues, ce sera notre projet pour l'année prochaine... Vivement l'année prochaine !!!

isa 06/03/2014 10:46



Ah je suis contente de votre enthousiasme, je crois tellement à ce projet. Bon moi je regrette juste de ne plus enseigner, cela m'aurait énormément plu. Je remercie Emilie de nous avoir
lancé sur cette piste de travail, et je remercie ceux qui ont osé se lancer en partant de leur imagination, en croyant en leur potentiel créatif et je sais que nous allons continuer à enrichir
les idées, les possibilités. Ces enseignants suisses nous offrent une belle illustration de leur projet, on pourrait penser qu'il est abouti, je pense qu'on peut toujours trouver des variantes,
des évolutions, des adaptations. J'ai trouvé dans mes recherches qu'il y avait les mêmes sacs à histoires au Luxembourg et au Québec, mais peut-être y en a -t-il encore ailleurs ?



Christine F. 06/03/2014 10:24


Oups," recencer" biensûr !


Isa peux-tu s'il te plait, nous mettre l'adresse du lien ?

isa 06/03/2014 10:32



c'est fait



Christine F. 06/03/2014 10:15


Extraordianaire ! Voila exactement la direction que je souhaite suivre et c'est aussi une des raisons pour laquelle je n'ai encore rien posté concernant les sacs à album car, dans mon idée, entre
aussi la dimension "langue de la culture d'origine" telle exploitée dans ce projet formidable. J'adhère à 100% et cela booste mon élan pour travailler dans ce sens. Je suis actuellement entrain
de ressencer les albums dont nous disposons déjà d'une traduction écrite et ceux dont il sera nécessaire de créer des versions dans les différentes langues pratiquées par les familles de l'école.
Ce n'est pas une mince affaire mais c'est tellement motivant. Je pratique déjà depuis de nombreuse année le prêt de livres avec les traductions dont je dispose lors du prêt de livres de la BCD.
Je crois profondément à ce lien qui se créer alors entre l'école et les familles concernées. Merci Isa pour la mise en ligne de ce fabuleux reportage. Je ne lance mon projet que l'année prochaine
mais grâce à toi mes derniers doutes viennent de tomber.

isa 06/03/2014 10:32



Je peux dire que j'y mets toute ma conviction. Dans ce document, ce qui me plait bien c'est également l' appui des familles dans la confection des sacs, dans la traduction des livres. Ce
que je veux dire dans mon insistance, c'est qu'une idée peut alimenter d'autres idées, que chacun est maitre dans son projet, que celui -ci peut évoluer en cours de route, que tout ce qui
concourt à l'objectif final ( lutter contre les inégalités et favoriser la lecture en famille pour une meilleure réussite scolaire) est à partager pour que chacun s'y retrouve. C'est toute la
richesse de nos échanges.



edith 06/03/2014 09:55


rien ne s'ouvre quand je clique sur l'image.


Est-ce un montage que tu as fait ou peux-tu ajouter le lien du site où on peut trouver cette mine d'idées et de motivation?


Merci Isa.

isa 06/03/2014 10:24



tu es sur ta tablette ? Je vais mettre le lien en dessous.