semaine 10 Victor et la sorcière

Publié le par isa

 

Période 2

objectif général: agir et s'exprimer avec son corps

semaine du 8 Novembre 2010

 

 

Le livre de la semaine:

victor et la sorcière

 

Résumé : Victor le petit lapin , furieux d'avoir été grondé par son papa, s'en va et s'aventure dans la forêt où il découvre une maison. Celle-ci est habitée par une sorcière qui l'attire et l'enferme .Grâce à l'aide du chat, Victor va réussir à échapper à la sorcière et à ses amis les chasseurs.

 

Pourquoi ce livre ?: Poursuivant notre travail sur l'entraide et la solidarité, nous allons aborder la notion d'aide envers un copain. Comme le chat qui souhaite sauver le petit lapin, les élèves vont être amenés à vivre cette semaine à deux où chacun sera préoccupé de l'autre et aura comme tâche d'aider ou d'accepter l'aide de l'autre. L'idée étant qu'on peut commencer petitement à apprendre à tenir compte de l'autre, celui qui est à côté de soi. Par ailleurs, travaillant sur la découverte des possibilités de son corps, les élèves seront amenés à imaginer comment la sorcière aurait pu faire telle ou telle tâche sans bras.

 

Objectifs spécifiques et compétences disciplinaires:

 

agir et s'exprimer avec son corps: cycle jeux collectifs fiche 3 (2007-2008) « vider la caisse », découvrir les possibilités de son corps: les bras ,dans des scènes d'expression gestuelle à partir des images du livre.

devenir élève: faire un choix ( désigner un copain),apprendre à coopérer avec un camarade de la classe et dans la durée ( toute la semaine), apprendre à dialoguer entre eux ( au sein du binôme).

s'approprier le langage et découvrir l'écrit: utiliser les pronoms « je, il ou elle » avec l' album langage, reformuler la consigne ( décrire ce qu'il fallait faire en EPS), désigner les parties de son corps ( mains-bras), entrainement au graphisme du rond puis évaluation en fin de semaine, .

percevoir, sentir, imaginer, créer : faire un fond sur la peinture de la semaine dernière en utilisant la technique diluée de Marcelle Loubchansky.

découvrir le monde: découvrir le vivant: découvrir les parties du corps , découvrir les formes: le rond, reproduire un puzzle, découverte de la matière: réalisation d'un gâteau en forme de bonhomme ( réinvestissement), structuration du temps: percevoir la succession des jours ( la semaine) .

 

Déroulement:

 

Les élèves vont se retrouver deux par deux durant toute la semaine.

Ces binômes sont formés à partir d'un choix fait par les élèves les plus en retrait.

L'enseignant sollicite ces élèves les uns après les autres, ils opèrent un choix puis lorsque ce groupe d'élèves a fini son choix, les élèves qui restent se rassemblent par deux selon n'importe quelle organisation. Mais il est important que les élèves les plus inhibés soient ceux qui commencent à choisir.



Les binômes vont fonctionner toute la semaine ensemble, ils coopéreront dans toutes les activités, sauf lors de l'évaluation graphisme qui aura lieu le vendredi matin.



 

Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

lundi : Dalma n'est pas tout seul, il a un petit copain (marionnette ou peluche). Il explique qu'il est en vacances chez lui et qu'il vient à l'école avec lui. Il s'appelle Momo. Il va rester toute la semaine. L'enseignant montre sur le calendrier ce que cela fait une semaine. Momo dit que Dalma va l'aider car il ne sait pas , il ne connait pas l'école et il ne veut pas faire tout seul.

L'enseignant rappelle le mot appris la semaine dernière : s'entraider, il propose de faire comme Dalma et Momo, se mettre à deux où chacun aide l'autre, tout se fera ensemble.

Les élèves désignés choisissent leur copain de binôme. Pour aider à se rappeler avec qui on est, l'enseignant utilise les photos des élèves et fait un tableau bien visible.

 

mardi : Dalma dit que Momo lui a demandé ce que les élèves font en EPS, il a répondu qu'il ne savait pas. L'enseignant propose que chaque jour de la semaine ( il montre de nouveau sur le calendrier), un binôme vient expliquer en reformulant la consigne du jeu «  vider les paniers ».

 

jeudi : un autre binôme vient reformuler la consigne du jeu.

 

Vendredi: Dalma dit que c'est le dernier jour pour Momo, il va rentrer chez lui. Momo est content, il veut bien encore qu'un groupe lui raconte le jeu  « vider les paniers » pour pouvoir l'expliquer à ses copains.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1 S'approprier le langage (lundi , mardi, jeudi)

«  Je parle avec l’aide de mon album langage»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation.

Compétence visée : comprendre qu’on s’adresse à lui,  nommer son camarade.

Support  : album langage

Matériel : -

Consigne : « Tu me dis comment s'appelle ton copain puis comment tu t'appelles, et ce que ton copain a fait et ce que tu as fait »

 

Le binôme passe ensemble à l'album langage, l'enseignant prend en priorité les groupes avec les élèves particulièrement dans le refus de parler ou très effacés. Le support peut être la séance d'EPS.

N°2 Découvrir l'écrit (lundi, mardi, jeudi)

«  Nous nous entraînons à tracer des ronds»

 

Objectif : apprentissage du graphisme du rond.

Compétence visée :  reproduire un motif graphique: le rond

Matériel :  feuille A3+ pot de feutres+ gommettes rondes.

Consigne : « Vous collez des gommettes sur votre grande feuille et vous les entourez ensuite, cela vous apprend à dessiner des ronds, Vendredi, chacun de vous fera une évaluation pour montrer comment il sait dessiner un rond tout seul après avoir appris ».

 

Les binômes travaillent sur la même feuille, l'enseignant ou l'atsem encourage chacun à expliquer à l'autre comment faire.

N°3 Découvrir l'écrit (vendredi)

«  Je fais du graphisme»

 

Objectifs : évaluation du graphisme du rond.

Compétence visée :  reproduire un motif graphique : rond.

Support  : feuille photocopiée Matériel :pot de feutres par élève.

Consigne : « Tu entoures les points et de l’autre côté de la feuille tu traces des ronds comme tu sais maintenant les faire  »

 

Aucune aide n’est donnée puisqu’il s’agit d’une évaluation.

 

Fiche évaluation

 

 

 

Regroupement 2 après la récréation (10h30-10h45):

 

 

lundi : Lecture du livre de la semaine «  Victor et la sorcière » L'enseignant propose de faire un jeu , il s'agit d'imaginer la sorcière sans bras. L'enseignant demande aux élèves de montrer leurs mains, de montrer ensuite leurs bras. Il désigne un binôme qui vient pour observer une image du livre et trouver une solution pour faire ce que la sorcière fait sur l'image sans ses bras, soit le binôme parvient à faire, soit ils doivent s'entraider en imaginant qu'un des deux a ses bras. Image de la sorcière qui appelle les chasseurs au téléphone : fiche à télécharger.

 

mardi : Lecture du livre de la semaine «  Victor et la sorcière » L'enseignant propose l'image de la sorcière qui tient la clé: fiche à télécharger.

 

jeudi : Lecture du livre de la semaine «  Victor et la sorcière » L'enseignant propose l'image de la sorcière qui roule sa pâte: fiche à télécharger.

 

vendredi:Lecture du livre de la semaine «  Victor et la sorcière » . L'enseignant demande qui a aidé Victor le petit lapin. Et dans la classe, l'enseignant recueille les sentiments des élèves sur les binômes. Lecture du cahier de liaison.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

N°1 Percevoir, sentir, imaginer, créer /Découvrir le monde (Jeudi)

«  Nous faisons nos gâteaux ensemble».

 

Objectifs : réinvestissement de l'apprentissage de la semaine précédente dans une coopération à deux.

Compétence visée :   modelage de la matière.

Support  : feuille de papier sulfurisée par binôme avec leurs prénoms.

Matériel :mêmes ingrédients que la semaine dernière + petit plateau modèle grandeur nature de la recette.

Consigne : « Vous regardez sur le plateau ce qu'il y a et vous prenez exactement la même chose pour faire votre pâte, attention, vous ne pouvez toucher aux choses qui sont dans le plateau, c'est juste pour vous aider. Quand vous avez fait votre pâte, vous faites vos sablés».

 

Le plateau sera composé de d'un grand verre de farine, d'un petit verre de sucre, d'un oeuf, d'un morceau de beurre ….. Les binômes, encadrés par l'atsem qui vérifie uniquement, ne touchent pas au plateau mais recomposent leurs propres ingrédients pour faire leur pâte.

L'idéal serait d'avoir des emporte-pièces en forme de petits bonhommes comme dans le livre de la semaine.

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer (Vendredi)

«  Nous finissons notre peinture »

 

 Objectif : coopération à deux, technique: explorer un médium pour découvrir les effets produits, notions : dilution et all-over, artiste: Marcelle Loubchansky.

Compétence visée : tirer parti des ressources expressives d'un procédé.

Support  : feuilles des binômes déjà peintes ( rond tout seul).

Matériel :  par binôme, 1 pot de gouache + 1 pot d'eau.

Consigne : «Vous allez ensemble finir la peinture comme Marcelle Loubchansky qui peignait sur toute sa feuille, elle utilisait l'eau pour diluer sa peinture, ainsi l'un va peindre avec la peinture et l'autre repassera de l'eau sur la peinture, vous ferez ainsi sur les deux feuilles, attention il ne faut pas cacher votre rond».

 

 



 Loubchansky 1

N°3 Découvrir le monde

«  Nous faisons des puzzles »

 

 

 Objectif : entraînement aux puzzles jusqu’à 6 pièces.

Compétence visée :  reproduire un assemblage d’objets de formes simples à partir d’un modèle.

 Matériel :  puzzles de différentes difficultés jusqu’à 6 pièces .

Consigne : « Vous faites les puzzles ensemble, dés que vous avez réussi je vous donne un nouveau puzzle jusqu’au puzzle de 6 pièces».

 

 L'organisation des binômes peut être de faire le puzzle ensemble ou bien de laisser un élève faire et l'autre l'aidant en cas de besoin.

 



 

 

 

Commentaires et conseils:

 

Le binôme a une vertu, celle de rassurer l'élève en difficulté, c'est pourquoi j'insiste autant sur le faire choisir en premier, le prendre en priorité en langage. Cette situation peut permettre un déclic pour certains élèves, il faut donc tout mettre de son côté pour croire en celui -ci. Bien-sûr, faire travailler deux élèves ensemble représente aussi une difficulté, chacun ayant peu la capacité à tenir compte de l'autre. L'accompagnement des adultes est déterminant, mieux vaut parfois répartir les tâches de chacun lorsque manifestement le binôme a du mal à s'accorder plutôt que les laisser se disperser et se tirailler. Le but de cette démarche est clairement un travail sur le vivre ensemble et sur la capacité à tenir compte des autres.

 

Pour ceux qui sont nouveaux sur le blog, je vous mets les différents liens sur l'évaluation telle qu'on la pratiquait dans notre école. Ce n'est pas un modèle, c'est juste un travail correspondant à une équipe.

 

Liens à retrouver:

l'évaluation

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.


 

 

Publié dans agir 2010

Commenter cet article

guinie 04/11/2010 18:02



Petite question au sujet de l'album langage : si j'ai bien compris, cette fois-ci on ne s'appuie pas sur des photos. Tu proposes "Tu me dis comment s'appelle ton copain puis comment tu t'appelles, et ce que ton copain a fait et ce que tu as fait" Je me
demande si les réponses n'allaient pas se réduire à des mots. Je m'explique : la consigne est longue et contient 4 "questions", les enfants ne vont-ils pas oublier ce qu'on veut leur faire dire ?
Quand tu leur demandes "ce que le copain a fait et ce que lui a fait", il s'agit de quoi ? Sur quoi s'appuie l'enfant ? Merci d'avance.


Guinie



isa 04/11/2010 18:53



oui Guinie, nous ne sommes avec le support photo, par contre, nous sommes complètement dans le langage d'évocation. Il s'agit de faire évoquer le binôme et si tu as vu les objectifs:
utilisation des pronoms ( je et il ou elle), donc l'enseignant incite les élèves à utiliser ces pronoms en tentant de leur faire dire ce qu'ils ont fait chacun. Les élèves s'appuient sur leurs
souvenirs, si ce qui les a marqué est le jeu de puzzles, ils évoqueront peut être cela. dans tous les cas, l'enseignant est un incitateur et il peut rappeler certaines activités s'il constate que
l'élève bloque. Les questions doivent être posées les unes après les autres avec des réponses à chaque fois, pas toutes en même temps. Si le constat est que le langage d'évocation n'est pas
possible alors trouver des appuis type objets ( puzzles, peinture, matériel de cuisine ...), bref adapter à la classe , aux élèves.



Flavie 02/11/2010 17:46



Ok, merci pour ta réponse.


Je discuterai donc avec eux pour trouver une solution pour ne pas peindre par dessus leur rond.


Encore merci ^^



Flavie 02/11/2010 17:12



Petite question : les enfants vont-ils être capable de peindre le fond sans peindre par dessus leur rond ? J'ai des doutes concernant les élèves de ma classe. Cela avait bien fonctionné
dans la tienne ?



isa 02/11/2010 17:16



si tu as des doutes, il faut réfléchir avec eux comment faire pour ne pas peindre sur le rond, certains le cacheront peut être, cela fait partie des apprentissages, mais en général, ils
sont attentifs à leur peinture, surtout dans le contexte culturel établi depuis le début de l'année. La peinture est hautement importante, ils le ressentent.



Mélina 01/11/2010 19:45



Le plus tard possible...n'est-ce pas ?



isa 01/11/2010 20:22



on est ensemble pour une année, c'est sûr !



Sev 01/11/2010 17:20



Comme on l'a déjà dit, il faut faire des choix dans ce que nous propose Isa. Et c'est vrai qu'un étalement sur 2 semaines peut être une solution ou alors, reporter un atelier à plus tard.



isa 01/11/2010 18:56



bien dit Sev, comme ça vous en gardez sous le coude pour le jour où je ne serai plus là !!!



Flavie 01/11/2010 15:29



En douceur pour moi car je vais faire ce livre en deux "semaines" du coup, sinon c'est impossible, en tout cas pour moi.



guinie 01/11/2010 15:27



Au choix : en douceur ou à fond pour faire en 2 jours ce qu'Isa a proposé pour 4 !!!!!!!!! ;-)))



Flavie 01/11/2010 15:25



Et moi en plus je fais le pont !!! On travaille le mercredi 10 pour ne pas travailler le vendredi 11 ! Ca fait une reprise en douceur du coup :)


 



guinie 01/11/2010 15:19



Je viens de réaliser qu'en semaine 10 le jeudi est férié !!! Je ne suis pas la seule à l'avoir oublié, n'est-ce pas Isa !!!


Guinie



isa 01/11/2010 18:55



c'est ça , je suis à fond pour le travail et je ne travaille plus, c'est facile !!!!