semaine 11 QUE VOIS-TU ?

Publié le par isa

PERIODE 2

DOMINANTE PERCEVOIR, SENTIR, IMAGINER, CREER

SEMAINE 11

16/11 AU 20/11/09

 

 

LE LIVRE :

 

La semaine dernière ( De quelles couleurs ?) , le regard était sollicité dans une forme de contemplation, les élèves se nourrissaient des couleurs et des images suggérant des histoires. Avec ce livre, ils vont aller à la conquête du regard chercheur : «  Je regarde et je m’interroge sur ce que je vois , à quoi cela me fait-il penser, les indices sont plus flous, chaque détail compte, ma mémoire visuelle est sollicitée » Et pour cela , l’auteur Tana Hoban ( grande photographe dont les livres sont toujours excellents) a choisi de supprimer la couleur et propose du noir et blanc afin que le regard ne se porte que sur les formes. C’est l’objet d’étude de cette semaine : les formes. Joan Miro en a fait sa marque de création à un moment de son parcours.

 

LES OBJECTIFS ET COMPETENCES DE LA SEMAINE :

Dominant :

Reconnaissance des formes récurrentes dans les œuvres de Miro, fabrication de la marionnette individuelle.

 

Par domaines d’activité :

PERCEVOIR, SENTIR ,IMAGINER, CREER : finition de la tête de la marionnette : collage de la bouche et du nez, dessin des cils et bourrage de la tête, réalisation de sa couverture de cahier d’évaluation inspirée des œuvres de Miro : peinture de fond.

 

DEVENIR ELEVE : s’engager dans un projet, apprendre à lever le doigt pour demander la parole.

 

S’APPROPRIER LE LANGAGE / DECOUVRIR L’ECRIT : parler spontanément lors du regroupement pour répondre aux recherches des images du livre , accepter de faire le grand silence collectivement pour contempler l’œuvre de Miro,EVALUATION discrimination visuelle pour reconnaître le même , reconnaître et nommer les couleurs( évaluation pour le cahier de liaison), jeu de discrimination visuelle à partir de l’œuvre de cette semaine autour des formes,entraînement au tracé des différentes formes reconnues ( traits, ronds).

 

AGIR ET S’EXPRIMER AVEC SON CORPS : cycle Lancer fiche 4 ( 2008-2009).

 

DECOUVRIR LE MONDE : utiliser un calendrier ( pour repérer l’avancée du projet), s’entraîner à la différenciation grand-petit, placer correctement le nez, la bouche et les cils de la marionnette ( schéma corporel), nommer les formes reconnues dans les tableaux de Miro ( traits , ronds ).

 

DEROULEMENT :

 

A l’accueil, les cartes de présence sont de nouveau tournées côté prénom, elles sont rangées filles et garçons formant deux groupes distincts. L’enseignant demande à chaque élève de regarder les cartes de son groupe, puis de faire une hypothèse sur son prénom, ensuite il peut retourner la carte afin de vérifier, s’il a réussi, l’enseignant le félicite, s’il a échoué , il peut de nouveau chercher en retournant les cartes ( comme la semaine dernière).

 

Un classeur de recueil d’œuvres ( en couleur) de Miro est maintenant proposé et laissé à disposition des élèves au coin regroupement afin que chacun puisse le prendre et avoir le temps de contempler, de commenter les peintures, de réinvestir ce qu’il a appris.

 

REGROUPEMENT 1 de 9h30 à 9h45:

 

LUNDI : Dalma veut regarder sur le calendrier ce qu’il faut faire cette semaine sur les petites marionnettes. L’enseignant demande aux élèves de récapituler ce qu’ils ont déjà fait, que manque –t-il aux têtes de marionnette ? Après avoir dit tous ensemble, l’enseignant demande où il faut coller le nez et la bouche , pour les aider il propose de regarder l’œuvre de Miro de cette semaine. L’attention se porte sur les cils, les élèves connaissent-ils ce mot ? Comment faut –il faire pour tracer des cils ? L’enseignant récapitule la tâche de décoration de la tête de marionnette.

 

MARDI : Dalma a apporté des feutres, il veut montrer à l’enseignant qu'il  connaît maintenant ses couleurs y compris le noir vu dans les nombreuses œuvres de Miro. L’enseignant l’interroge, Dalma dit jaune pour vert. Les élèves le reprennent, collectivement le groupe cite le nom des couleurs ( jaune, rouge, vert, bleu, noir).

 

 

JEUDI : L’enseignant propose au groupe et à Dalma de jouer au jeu des couleurs. Dans un premier temps, chaque élève ainsi que Dalma à son tour nomme la couleur qu’il connaît en la pointant, l’enseignant colle une gommette de la couleur citée sur le vêtement de l’enfant , c’est la marque de sa réussite. Puis , il montre une couleur, les enfants qui la connaissent doivent d’abord lever le doigt pour pouvoir parler.L’enseignant désigne un élève, en cas de réponse juste, l’élève reçoit une nouvelle gommette et ainsi de suite.

 

 

VENDREDI : De nouveau, le jeu des couleurs est proposé, comme hier. Puis le groupe regarde les têtes de marionnette finies.

 

 

ATELIERS avant la récréation:

 

N°1 S’approprier le langage (uniquement Lundi )

«  Je parle avec l’aide de mon album langage»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation, travail en petit groupe.

Compétence visée : décrire ce qu’on lui montre, rappeler en se faisant comprendre un évènement vécu.

Support  : album langage

Matériel : photocopies des photos prises lors de la fabrication des gâteaux

Consigne : « Tu retrouves ta photo ,nous la collons dans ton album et tu me dis ce que tu fais, ce que tu vois,  j’écris tout ce que tu dis  »

 

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je fais la couverture de mon cahier d’évaluation»

 

Objectif : plastique : développer sa perception des couleurs, inspiration mouvement « Surréalisme » ( signes colorés et formes en apesanteur), artiste présenté : Joan Miro

Compétence visée : remplir l’espace-feuille.

Support  : grande feuille blanche de la taille du cahier d’évaluation ( grand format)

Matériel :  différentes gouaches + rouleaux.

Consigne : « Tu choisis une des couleurs de Miro et tu recouvres ta feuille avec le rouleau, comme tu l’as fait quand tu as peint le tableau Bleu II de Miro ».

 

 

N°3 S’approprier le langage (Mardi, Jeudi, Vendredi)

«  Je reconnais les couleurs »

 

Objectifs : apprentissage de la reconnaissance des couleurs

Compétence visée : reconnaître et nommer les couleurs.

Support  : fiche d’évaluation

Matériel : gommettes des couleurs à reconnaître.

Consigne : « Je te montre la gommette et tu me dis sa couleur, je la mets sur ta

fiche si c’est bien son nom»

 

L’enseignant prend les élèves par petits groupes, à la fin de la séance de reconnaissance s’il lui reste du temps, il garde ceux qui ont eu des difficultés pour reprendre avec eux la reconnaissance.

 

Fiche individuelle

 

 

 

REGROUPEMENT 2 de 10h30 à 10h45:

 

LUNDI : Présentation du livre QUE VOIS-TU ? L’enseignant explique qu’il s’agit d’un livre pour jouer à regarder et à deviner que cachent les formes vues dans la petite fenêtre, il montre avec la première page. Puis à chaque page, l’enseignant laisse les élèves imaginer, inventer des réponses.

 

MARDI : Observation silencieuse de l’œuvre de Miro ( éventuellement en musique). L’enseignant demande aux élèves quelles formes ils reconnaissent dans le tableau ( ils doivent logiquement reconnaître les ronds), il désigne les traits et interroge les élèves sur ce tracé. Puis observation du livre QUE VOIS-TU ? Comme Lundi, les élèves décrivent ou continuent à émettre des hypothèses.

 

JEUDI : Observation silencieuse de l’œuvre de Miro ( éventuellement en musique). L’enseignant propose de regarder si les formes trouvées Mardi  ( ronds , traits )apparaissent sur une autre peinture, il reprend Bleu II ( comparaison). Puis observation de QUE VOIS-TU ?

 

 

VENDREDI : L’enseignant apporte de nouvelles peintures et les élèves doivent observer les formes reconnues (traits , ronds et étoiles). Observation du livre QUE VOIS-TU ? Lecture du cahier de liaison.

 

 

ATELIERS après la récréation et après la sieste:

 

N°1  Découvrir le monde/ S’approprier le langage

«  Je reconnais les parties de l’œuvre de Miro »

 

Objectif : développer la discrimination visuelle et l’attention , le repérage dans l’espace.

Compétence visée :  être capable de retrouver le même, se situer à l’aide d’un cache-fenêtre ( comme dans le livre Que vois-tu ?)

Matériel : une fiche de l’œuvre par élève, 6 cartes de différentes parties de l’œuvre, un cache-fenêtre

Consigne : « Je vous montre une image, elle fait partie de votre grande image, regardez bien et dites moi si vous la  retrouvez, on regardera ensemble avec la petite fenêtre pour être sûrs, vous apprenez à observer et à regarder».

 

L’adulte  ,dans un premier temps, propose l’activité sous forme de recherche collective. Chacun devra alors désigné sur sa feuille la partie vue sur la petite carte, le groupe attend que chaque membre ait trouvé, éventuellement le guide. L’utilisation du cache-fenêtre permet aux élèves de retrouver

 

 exactement la même image que sur la carte, il sert de vérificateur. Ensuite, l’adulte peut organiser un jeu de rapidité, le premier qui trouve a gagné. Il peut aussi prévoir plusieurs œuvres de difficulté croissante.

 

Fiche à télécharger

 

N°2 Découvrir le monde/Découvrir l’écrit

«  Je dessine des grands et des petits ronds, des grands et des petits traits»

 

Objectif : travail des graphismes inspirés de Miro, différenciation grand et petit.

Compétence visée : distinguer , nommer et tracer grand –petit en utilisant les formes observées dans les peintures de Miro.

Support  : feuille A4

Matériel :  un pot de feutre par élève.

Consigne : « Tu dessines toutes les formes que nous avons vues dans le tableau de Miro : ronds et traits, tu essaies de faire des grands et des petits, à la fin de ton dessin, tu me diras ce que tu as tracé ».

 

Les élèves doivent décrire leur graphisme à la fin de l’atelier en désignant grand et petit.

 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je fabrique ma marionnette»

 

Objectif : fabrication d’un marionnette individuelle.

Compétence visée :  réaliser des objets de nature variée, se repèrer dans l’espace d’un visage en plaçant correctement le nez, la bouche les cils.

Support  : tête cousue en tissu

Matériel : feutrine auto-collante découpée en forme de bouche et de nez+ feutre pour dessiner les cils+ kapok pour bourrage .

Consigne : « Tu dessines les cils comme tu as vu sur le bonhomme de Miro puis tu me montres où tu colles le nez et la bouche, tu le fais, et enfin tu remplis de kapok la tête de ta marionnette»

 

 

Fiche descriptive

 

N°4 Découvrir l’écrit

«  Je reconnais et colle la même image»

 

Objectifs : évaluation de la discrimination visuelle.

Compétence visée :  être capable de retrouver le même.

Support  : feuille photocopiée Matériel :pot decolle  par élève.

Consigne : « Tu retrouves la même image et tu la colles à sa place»

 

Aucune aide n’est donnée puisqu’il s’agit d’une évaluation.

 

Fiche évaluation

 

 

 

 

COMMENTAIRES / CONSEILS :

 

Pour la reconnaissance du prénom, l’étape de cette semaine soumet l’élève à la difficulté de le reconnaître dans un paquet de cartes, certes celui-ci a été divisé du fait des groupes filles ou garçons mais cela reste un vrai défi. Cependant, l’élève , confronté à ce problème, va devoir construire des stratégies de reconnaissance ( la prise d’indices, la grande observation, la discrimination visuelle). Afin de ne pas le décourager, une seule hypothèse est demandée ( l’enfant désigne une fois la carte qu’il pense être la sienne), si la vérification est négative, il peut de nouveau chercher comme la semaine dernière en retournant les cartes. L’adulte valorise toutes les tentatives et aide l’enfant en difficulté, il peut , par exemple, faire un sous-groupe ( 4 cartes au lieu des 14 ou 15).

 

 

Le travail sur le jeu des couleurs permet le réinvestissement de ce qui a été fait la semaine précédente, les élèves doivent consolider voire construire leurs connaissances concernant les couleurs. L’utilisation de gommettes de réussite valorise mais permet aussi de faire une évaluation individuelle . Celle-ci est poursuivie en atelier langage. Toute la semaine, les élèves ayant encore des lacunes sont pris en charge afin d’améliorer leurs connaissances. Il faut savoir que montrer est plus facile que nommer, c’est donc la première étape dans le travail de reconnaissance. Avec les élèves en difficulté, il est important de ne pas sauter cette étape ( l’enseignant donne le nom de la couleur et l’élève pointe pour montrer).

 

Le classeur mis à disposition dans la classe permet aux élèves de se familiariser avec ces images à dimension esthétique dans un rapport de proximité, il construit une culture commune et développe les moments d’échanges, les images y sont ajoutées au fur et à mesure qu’elles font leur entrée dans la classe.

 

LIENS DU BLOG POUR RETROUVER DES IDEES :

 

Travail sur le prénom proposé par Florence.

 

Evaluations



 

 

Publié dans percevoir 2009

Commenter cet article

Ingrid 07/09/2010 20:48



Bonjour,


J'aurai souhaité savoir s'il était par exemple possible de suivre le "devenir élève " de 2009/2010 et l' agir et s'exprimer avec son corps de 2008/2009 en fait peut on mélanger les années
(prendre la période 1 d'une année, la période 2 d'une autre etc )...??je voulais suivre l'année 2009/2010 mais je suis nulle en couture et aucune maman d'élèves n'est experte la dedans donc je
suis un peu coincée pour élaborer les marionnette... merci



isa 08/09/2010 10:39



du moment que tu as tous les domaines d'activité à la fin de l'année , pourquoi pas ?


concernant la couture, c'est extrêmement facile, il existe même du ruban auto-collant qui permet de faire des ourlets et qui peut remplacer la couture.



lydia 20/11/2009 15:45


A l'attention de karine je presente egalement le cafim EPS je viens de recevoir ma date ce matin ce sera  le 18 fevrier , si tu veux on peut s'echanger notre travail de recherche progr
programmation ect , cela peut etre tjs riche au niveaux des echanges et le partage reste pour moi une valeur importante 
 


karine 20/11/2009 09:32



Bonjour c'est encore moi.Dans cette séance 4 sur le lancer haut j'ai encore deux petites questions à te poser si tu veux bien. Le
rôle de l'enseignant pendant la phase d'action est seulement d'encourager les élèves a aller au delà de ce qu'ils savent faire, ou t'occupes tu d'un petit groupe d'enfant dont tu aurais repéré
les difficultés.Quelle est la position de l'enseignant pendant cette phase?
A la fin de la séance lorsque tu distribues les sacs lestés avec les cartes l'élève choisit le panier où il veut lancer ou lance t-il dans les trois paniers?A t-il droit à plusieurs essais? N'est
ce pas un peu long de faire passer toute la classe avec ensuite le collage de gommettes sur le tableau?
Beaucoup de questions mais je souhaite présenter cette séance que je trouve très intéressante et riche lors de la visite de classe pour mon CAFIPEMF.
Ton site est vraiment très riche et tes conseils judicieux, merci encore.


 



isa 20/11/2009 09:33



La position de l’enseignant est d’aller vers les élèves qui semblent avoir besoin d’encouragement, mais il peut aussi se positionner
avec ceux qui aiment les défis et les soutenir dans leurs essais au panier le plus haut, c’est une autre façon d’inciter les élèves à se surpasser. Dans la plupart des fiches EPS , la préparation
est essentielle, la mise en place des situations doivent être pensées avec minutie et bon sens, avec anticipation aussi ( l’enseignant doit imaginer comment les élèves vont répondre aux
situations pour éventuellement réaliser les difficultés à atténuer), ce qui veut dire que la présence de l’enseignant ne doit pas être déterminante et que les élèves doivent développer leur
autonomie. Ainsi celui-ci se positionne de manière plus distante pour observer et agir si nécessaire, mais se donner un espace d’action plus large. Dans l’absolu, ce type de séance devraient
pouvoir fonctionner avec un adulte en retrait.


A la fin de la séance , lorsque les élèves se sont testés aux différentes hauteurs, ils choisissent le panier dans lequel ils vont
lancer leur petit sac, ils n’ont droit qu’à un lancer car leur sac va rester dans le panier et permettre plus facilement de comptabiliser les gommettes gagnées.


Tous les élèves lancent leur sac comme ils l’ont fait auparavant, cela prend quelques minutes, ensuite les paniers sont décrochés ou
descendus, emmenés dans la classe et les cartes sont sorties , les gommettes distribuées et collées. Les premières séances de collage de gommettes sont plus longues mais au fil du temps, c’est un
jeu d’enfant pour eux.


Il n’y a qu’à la dernière séance ,celle de l’évaluation finale que les élèves vont lancer les uns après les autres et
qu’ils auront droit à plusieurs lancers, mais c’est une séance un peu exceptionnelle, théatralisée ( ceux qui regardent sont spectateurs, ils encouragent, ils applaudissent ) mais sinon durant
les autres séances , il est important que les élèves soient acteurs le plus possible, il faut donc diminuer le temps d’attente et ce type de séance permet cette activité permanente, c’est dans
les tentatives , les entraînements répétés que les élèves construisent leurs savoir-faire.
Je reste à ta disposition pour toute aide.



Vanessa T 19/11/2009 23:40


j'ai commencé ce matin et l'atelier a très bien marché. J'ai décidé de placer leurs production dans une pochette 20 vues intitulée "que vois-tu ?" pour que les enfants montrent leur travail et
celui des autres à leurs parents. J'espère créer ainsi une situation favorable aux échanges écolefamille.
Pourrais tu dvpper ta dernière phrase isa? je ne suis pas au clair avec tt ça  


isa 20/11/2009 09:11


et bien par moments, il y a de la fabrication en série avec peu de personnalisation et de créativité individuelle, la main de l'adulte est trop présente et l'élève est oublié au profit des
apparences, bien sûr il y a la volonté de présenter du beau travail mais à quoi cela correspond-il d'un point de vue pédagogique, d'un point de vue des apprentissages et d'un point de vue de la
construction de soi. Il est préférable d'avoir des réalisations imparfaites mais diversifiées plutôt que des réalisations artisanales ( c'est comme ça que je les appelle, j'aime l'artisanat mais ce
n'est pas le travail de l'école). Le meilleur test est de demander aux élèves de retrouver leur travail, s'ils sont capables de le faire c'est qu'ils y ont mis d'eux mêmes. Enfin, notre
enseignement s'attache à la démarche , aux moyens , au cheminement, normalement les élèves devraient être capables de recommencer seuls.


vanessa T 18/11/2009 16:01


j'ai découvert avec bonheur que ce livre contenait de petites fenetres carrés.. j'aimerai refaire un livre de ce type avec ma classe mais j'ai encore dumalà voir comment procéder..des idées??
en attendant, j'ai choisi 1 image sur papier glacé pour chaque élève :je veux leur faire choisir celle qu'ils préfèrent et choisir un canson pour la coller dessus :" prend un canson d'une couleur
que l'on voit sur l''image " afin de créer un encadrement, et ensuite ils devront coller un petit cadre blanc sur l'image pour mettre un détail en valeur.
Pensez vous que ce travail constitue une veritable situation cognitive pour l'enfant ou bien qu'il s'agit seulement d'un collage occupationnel?
Connaissez vous une oeuvre d'artiste que je pourrais leur montrer pour leur présenter ce travail ?
merci pour toutes vos réponses.


isa 18/11/2009 16:19


C'est le suprématisme, avec Malevitch. Ce peintre nous amène à réfléchir sur l'essentiel et dans le cadre de ton travail ,tu leur demandes de ne garder que l'essentiel à leur yeux grâce au
petit cadre blanc, de plus tu leur donnes l'occasion d'exprimer un choix ( trés important selon moi, pour devenir un citoyen , il faut savoir faire des choix), tu leur demandes aussi un travail de
discrimination visuelle et de reconnaissance des couleurs en leur demandant de choisir une feuille d'une couleur de l'image, et puis tu travailles aussi le soin, important dans le contrôle de soi.
Bref Vanessa je ne crois pas qu'il y ait de choses qui ne soient pas sérieuses à l'école maternelle, tout est sérieux, explorer son potentiel créatif est extrêmement sérieux. Par contre , l'action
de l'élève doit être suffisante pour qu'il est le sentiment d'avoir fait seul et non pas en éxécution avec l'adulte. C'est en cela que parfois il y a des décalages à l'école maternelle et que
certaines réalisations sont plus artisanales qu' artistiques.


maud 14/11/2009 23:25


pour celles et ceux que cela pourrait intéresser je me suis très librement inspirer d'une chanson de Christophe qui porte le même titre sans en écouter la mélodie (je ne suis pas très douée au
chant je préfère le slam...)


Moi je construis des marionnettes



 



Moi je construis des marionnettes
Avec du tissu et de la laine
Elles sont jolies les mignonnettes
Elles sont belles comme des reines.



 



Moi je construis des marionnettes
Avec des feutres et du kapok



Elles sont jolies les mignonnettes



Même si elles sont un rien loufoques



 



Moi je construis des marionnettes



Avec de la peinture et du papier



Elles sont jolies les mignonnettes



Je vais, je vais vous les présenter. 



marie-laure 09/11/2009 16:32


j'ai
découvert ton site à la rentrée et depuis je suis les programmmations en arts plastiques . C'est super .Merci pour cette aide précieuse.J'espère pouvoir bientôt partager avec tous ce que je fais en
classe


isa 09/11/2009 16:33


Avec grand plaisir, Marie-Laure et merci .