semaine 18 le petit chaperon rouge

Publié le par isa

 

Période 3

objectif général: découvrir le monde

semaine du 17 Janvier 2011

 

 

Le récit de la semaine:

le-petit-chaperon-rouge

 

Résumé :Une petite fille part seule jusque chez sa grand-mère malade lui porter un petit pot de beurre et une galette, on la surnomme Petit Chaperon Rouge. Dans la forêt, elle rencontre un loup qui est bien décidé à la manger, mais rusé, il lui propose une course jusque chez la grand-mère. Arrivé le premier, il dévore la grand-mère et attend le Petit Chaperon Rouge. Celle-ci est également dévorée mais sauvée par le bûcheron qui aura compris les mauvaises intentions du loup , celui-ci ne survivra pas à la vengeance de la grand-mère et de sa petite fille.

 

Pourquoi ce récit ?: Pour deux raisons, la première est la découverte de l'écoute d'un récit sans le support visuel d'un livre, cette découverte permet d'aborder un autre sens qui est l'ouïe, les élèves comprennent que l'oreille peut suffire à entrer dans une histoire, cela demande effort et concentration, la seconde raison est qu'il est encore question de nourriture et aussi de galette ( fête en préparation), c'est une bonne transition avec la semaine précédente.

 

Objectifs spécifiques et compétences :

 

agir et s'exprimer avec son corps:cyclelancer loin fiche 8 (2007-2008) « lancer loin» (première semaine).

devenir élève:participer à une fête collective(la fête de la galette) ,comprendre progressivement ce qui est attendu d'eux ( savoir écouter pour apprendre à parler)

s'approprier le langage et découvrir l'écrit:écouter l'adulte lors d'un récit ,accepter de faire le grand silence individuellement,répéter sur le modèle de l'adulte: 1 la phrase de Dalma, 2 une phrase du Petit Chaperon Rouge, mots nouveaux:: l'ouïe,enregistrer ; graphisme : carrés, réaliser un récit collectif enregistré, utiliser le ils pour parler des autres avec l'album langage.

percevoir, sentir, imaginer, créer : réaliser une couronne sonore en sélectionnant les matériaux.

découvrir le monde: découvrir les objets: utilisation de la paire de ciseaux,découvrir la matière: , choisir parmi des papiers le plus sonore, découvrir le vivant: découvrir l'ouïe, sa fonction et ses caractéristiques, repérer la voix de ses camarades, entendre sa propre voix .

 

Déroulement:

 

Toute la semaine, l'enseignant invite les élèves à écouter les bruits de l'école, pour cela, il introduit la cloche du silence, dés que celle-ci tinte, les élèves doivent se taire et écouter s'ils entendent les voisins, les bruits de l'extérieur, tout ce qui se présente, puis ils rapportent ensemble ce qu'ils ont entendu. Aprés ce bref intermède, les activités reprennent là où elles avaient été laissées.

 

Par ailleurs, l'enseignant insiste sur le nécessaire respect du calme pour permettre à l'atelier « expérience » d'entendre et d'enregistrer facilement.

 

Les couronnes doivent être finalisées cette semaine, la fête de la galette ayant lieu le Vendredi après midi.



Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

lundi : Dalma est tout fier, il dit à l'enseignant qu'il a appris à dire une phrase très difficile avec son grand frère. Est-ce que l'enseignant et aussi les élèves pourraient la répéter après lui ? Cette phrase est : «  Cinq chiens chassent six chats ». L'enseignant lui dit que c'est effectivement bien compliqué à répéter mais qu'en écoutant bien c'est possible. Ils essaient tous ensemble de dire cette fameuse phrase.

 

 

mardi : L'enseignant a apporté l'image qui représente la phrase de Dalma pour que les élèves comprennent et sachent mieux la répéter. Il demande s'il y a un ou des volontaires pour répéter après Dalma.

 

jeudi :L'enseignant demande si les élèves se rappellent la phrase de Dalma et s'ils savent la dire tout seuls. Répétition collective.

 

Vendredi: Dalma dit qu'il a su répéter sa phrase difficile en tapant dans ses mains ( un frappé pour chaque mot). Il propose que les élèves essaient afin de pouvoir la répéter chez eux et l'apprendre à leurs parents.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1 S'approprier le langage

«  Je parle avec l’aide de mon album langage»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, travailler le langage d’évocation, travail en petit groupe.

Compétence visée : utiliser le ils pour parler des autres.

Support  : album langage

Matériel : photo de sa propre galette

Consigne : « Tu as donné ta galette à tes parents , qu'est-ce qu'ils en ont fait ? Qu'est-ce qu'ils ont dit ?»

 

N°2 Découvrir le monde /Découvrir l'écrit

«  Je trace à l'aide d'un objet des carrés et je les découpe»

 

Objectif : entrainement au graphisme du carré et du découpage, approche de la reconnaissance du carré.

Compétence visée : réaliser les tracés de base de l'écriture ( verticale, horizontale), choisir des outils adaptés pour tracer,utiliser une paire de ciseaux , suivre une ligne.

Support  : feuille bristol

Matériel : paire de ciseaux + objets plats de forme arrondie et carrée.

Consigne : « Tu vas tracer toi-même tes carrés, tu choisis l'objet qui va te permettre de dessiner un carré pour le découper ensuite».

 

 

I

 

 

 

 

Regroupement 2 après la récréation (10h30-10h45):

 

 

lundi : L'enseignant explique aux élèves qu'il n'y a pas de livre cette semaine, mais qu'il va tout de même leur raconter une histoire. Il leur demande comment il va faire.

Puis il leur demande comment ils peuvent faire pour écouter, avec quoi ? Il propose de se boucher les oreilles pour savoir s'ils peuvent entendre ce qu'il dit. Il explique ensuite ( rapidement ) qu'il est absolument important de ne pas faire de bruit pour ne pas gêner l'écoute. Récit du « Petit Chaperon Rouge ».

 

mardi : Comme il a été décidé de raconter eux-mêmes l'histoire, il est important de bien écouter.Récit du « Petit Chaperon Rouge ».


 

jeudi :L'enseignant propose que les élèves essaient de fermer les yeux pour écouter le récit, ce n'est pas obligatoire. Récit du « Petit Chaperon Rouge »

 

vendredi: Pour cette dernière écoute du récit du « Petit Chaperon Rouge », l'enseignant demande ce qu' ils ont besoin pour écouter, grâce à quoi ils entendent et peuvent répéter . Lecture du cahier de liaison.

Le récit réalisé collectivement au cours des expériences sonores est écouté en fin de matinée.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

N°1 Découvrir le monde

«  Je fais une expérience avec l'ouïe ».

   

Objectif : découverte des sens, éducation à l'écoute, enrichissement du vocabulaire, mémorisation.

Compétence visée :  reconnaître le sens de l'ouïe ,ses caractéristiques,sa fonction répéter sur le modèle de l'adulte.

Matériel : appareil enregistreur.

Support : -

Consigne : expérience 1« Grâce à ce matériel, nous allons pouvoir enregistrer notre voix, chacun votre tour , vous allez dire les mots « chaperon rouge », je vous enregistre et ensuite on écoute et on dit qui a parlé »

expérience 2: «  Chacun de vous va raconter une petite partie du Petit Chaperon Rouge et ainsi tous ensemble vous ferez le récit comme la maîtresse, on l'écoutera ensuite »

 

 

Comme je l'ai signalé plus haut, le calme dans la classe doit être requis.

L'histoire du petit chaperon rouge est partagé en 4 , chaque groupe de travail ( lundi, mardi, jeudi et vendredi) va raconter une de ces 4 parties, pour qu'au final l'histoire soit racontée entièrement par les élèves. Chaque partie est elle-même partagée en 5 ou 6 ( selon le nombre d'élèves à l'atelier d'expérience), ce qui veut dire que chacun a un petit bout de phrase à dire (l'enseignant simplifie l'histoire pour l'adapter en phrases simples à répéter)

Dernier conseil: commencer par un groupe d'élèves ayant une bonne mémorisation puisque le premier n'aura écouté le récit qu'une seule fois.

 

FICHE de PROPOSITION DE DECOUPAGE

N°2 Découvrir l'écrit

«  Je m'entraîne à tracer des carrés »

Objectifs : travail de graphisme.

Compétence visée : réaliser en grand les tracés de base de l'écriture: horizontales, verticales.

Support  : grande feuille.

Matériel :feutres ou craies grasses

Consigne : « Tu t'entraînes à tracer des carrés».

L'atelier est organisé au tableau de peinture de manière à permettre aux élèves des mouvements amples. Le geste est accompagné de la parole , par exemple : «  Je fais un trait couché, un autre trait couché, je ferme , je ferme ».





 

 

N°3 Percevoir, sentir, imaginer, créer/Découvrir le monde

«  Je décore ma couronne»

 

Objectif : décoration de la couronne, plastique: développer sa perception des compositions, notion: rythme, faire opérer une discrimination sonore.

Compétence visée : construire un objet ( la couronne) en utilisant le collage et des matériaux adaptés à la demande ( sonore)

Support  : couronne avec carrés collés

Matériel : pot de colle + baguettes chinoises + différents papiers ( aluminium, journal, calque, soie ….)

Consigne : « Tu colles tes baguettes sur ta couronne , puis tu choisis un papier qui fait du bruit quand on le bouge , tu le colles en haut de chaque baguette ainsi ta couronne sera une couronne qui fait du bruit quand tu marches».

 

fiche modèle à télécharger

 

L'adulte ( ATSEM) permet aux élèves de bien distinguer les matériaux les plus sonores, elle laisse la manipulation personnelle de chacun.

 

 

Commentaires et conseils:

 

Le travail de discrimination sonore proposé prend le parti d'être principalement axé autour des mots: phrase difficile à répéter avec Dalma, enregistrement de la voix. C'est un choix orienté qui vise à imprimer chez l'élève l'importance de l'écoute pour apprendre à parler. Dans le monde très visuel actuel, il devient difficile pour les enfants de se détacher du regard et d'atteindre la concentration nécessaire à tous les apprentissages. Cette lacune est un facteur de l'échec scolaire. C'est pourquoi il est important , comme je le propose durant toute cette semaine, de pointer cette faculté de l'ouïe, de la mettre à l'honneur, de l'encourager, de la solliciter, de la valoriser : "Pour apprendre à parler, je dois savoir écouter, y compris sans support visuel".

 

La situation de récit est une difficulté qu'il ne faut pas nier. Pour un enseignant avec 30 petits élèves âgés de 3-4 ans, c'est un défi. Les conseils que je peux donner sont les suivants:

  • Bien installer les élèves et séparer les perturbateurs.

  • Ménager le suspens en parlant d'abord tout bas comme si quelque chose de très spécial allait avoir lieu : «  Je vais vous raconter une merveilleuse histoire, attention, il faut bien écouter pour la comprendre, fermez vos bouches pour que je puisse commencer »

  • Commencer le récit dans une théatralisation qui capte l'attention.

  • Selon les réactions des élèves, prendre son temps ou au contraire passer certains petits détails pour arriver très vite au loup qui ,à coup sûr, les captivera.

  • Changer de voix pour les personnages ( grosse voix pour le loup , petite voix enfantine pour Le Chaperon Rouge,  voix âgée pour la grand-mère..)

  • Si malgré toute votre implication, certains élèves se montrent inattentifs voire perturbateurs, ne cassez pas la magie du récit en les reprenant de la voix mais tout en continuant votre histoire, allez vers eux et déplacez les prés de vous, voire asseyez vous prés d'eux ( si cela est possible et que vous êtes toujours visible pour les autres). La proximité physique est un moyen efficace d'agir sur les élèves agités.

  • La première fois peut être très difficile, sachez qu'écouter s'apprend et ne vous découragez pas, les petits ont la capacité à écouter un conte dés lors qu'il est raconté de manière vivante et captivante.

 

Liens à retrouver:

 

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.

 

 

Publié dans découvrir 2011

Commenter cet article

maud 23/01/2011 18:32



Isa: désolée je n'avais pas les remontées des messages...


Non il est vrai je n'y suis pas très sensible, non pas façon DJ plutot musique expérimentale.... des "bruits" stridents entrecoupés d'autres "bruits" relativement spéciaux.


Je vous en dirai plus le 27 au soir.



isa 23/01/2011 20:00



je vois, enfin plutôt j'imagine que j'entends et moi aussi,ça me fait mal aux oreilles que j'ai trés trés sensibles.



michele dao 23/01/2011 18:14



bonjour à Isa et bonjour à tous


ceci est un appel au secours!!! je n'arrive pas à me servie du logiciel et du microphone ... j'aimerais tant que ça fonctionnne mais je bidouille pas très au top et vraiment je ne m'en sors pas .
Mon microphone marche, mais l'enregistrement est presque inaudible et bourré de bruits genre arsen et autres amplifications non demandées... y aurait -il quelqu'un ou quelqu'une qui puisse me
venir en aide ???? d'avance un grand merci



isa 23/01/2011 19:57



ah Michèle si je savais , je t'aiderais, mais moi c'était à l'ancienne, magnétophone et marche arrêt, tu sais le truc qui énerve bien quand tu ne retrouves plus ce que tu veux
écouter....



maud 17/01/2011 21:12



oh pinaise en parlant de musique, le 27 janvier avec mes petits bouts on va découvrir la musique numérique...


J'ai fais une anim péda dessus et je me suis dis pourquoi pas, on va donc découvrir des instruments qui ne ressemblent pas à un instrument de musique mais qui fait du "bruit" et même que ça peut
faire joli si on s'applique. Bon lors de l'anim j'avais la migraine alors j'ai pas bien ressenti la musique mais plus le bruit ;)


 


Je vous tiens au courant et je vais même essayer de ne pas oublier mon appareil photo...



isa 18/01/2011 00:07

Tu n'y es peut être pas sensible, est ce que c'est façon DJ ?

Isabelle 17/01/2011 19:36



J'ai profité de ce travail autour des cinq sens pour mettre en place un atelier musique quotidien depuis la rentrée :


- un temps d'écoute, un morceau par jour (j'ai choisi les berceuses du monde pour commencer, c'est apaisant après la récréation pour se mettre en condition)


- un temps de jeu de percussions , un petit temps libre puis dirigé (jeux du chef d'orchestre, jeux de l'écho, ...)


 Avez-vous des idées de jeux avec les percussions (maracas, claves, triangles, tambourins, castagnettes, tubes résonnants) ? je peux donner des précisions sur ce que j'ai fait. Merci



isa 17/01/2011 19:47



Oui cela m'intéresse car tu n'es pas sans savoir que c'est le thème de la prochaine période !



sabrina 11/01/2011 21:11



Pour les évaluations GS, je vois ça jeudi à l'école. Je vous tiens au courant.



Sev 11/01/2011 20:42



ah oui, j'adore le pamplemousse !



VIL 11/01/2011 18:58



bonsoir,


J'ai une demande à faire à Sabrina ..... Je suis directrice et je suis en train (travail de l'année ) de reprendre chaque compétence et d'y associer une évaluqtion ou plusieurs selon .... et
quand je vois ce qu'ecrit Sabrina au sujet d'évaluations données par son IEN ....  avoir dans toutes les écoles les mêmes éval .... pourquoi pas .... aussi pourrait-elle nous les transmettre
ou nous transmettre une adresse mail de son IEN ou par l'intermédiaure d'ISA ?


merci bcp


 



isa 11/01/2011 19:14



j'attends de voir si elle répond sinon je la contacte.



Sev 11/01/2011 18:13



moi aussi Isa je me régale à regarder mes élèves goûter; certains me disent "j'aime pas" et puis finalement après avoir goûté, ils entourent !


C'est quand même les cornichons qui ont eu le moins de succès, pas le pamplemousse: il faut dire que j'en avais pris un rose qui était assez sucré.



isa 11/01/2011 18:51



à ton goût , le pamplemousse ?



Sabrina 10/01/2011 23:19



Moi, les évals de circonscription, je ne suis pas contre. Au moins, on voit comment on doit bosser (disons comment l'IEN veut nous voir bosser : l'année où on est inspecté, ça peut aider!!!), ça
donne quelques directions, même si on connaît les programmes! Elles ne sont pas très lourdes à passer et en +, elles correspondent à ce que l'on travaille dans la classe (heureusement !!!) Elles
servent d'évals de fin de période et à la limite, ça fait ça en moins à préparer... il y a tellement à faire!



SABRINA 10/01/2011 23:08



C'est clair que Roule Galette, je peux vous le réciter par coeur...pas besoin de l'album! Mais c'est vrai aussi que les enfants accrochent super bien!!! Enfin, oui du neuf ça fait du bien!!! Le
livre de Corentin est quand même costaud au niveau compréhension!



isa 11/01/2011 17:14



Je ne trouve pas vraiment que le livre de Corentin soit compliqué, encore une fois le fantastique a tendance à nous faire hésiter sur le niveau de compréhension des élèves, on se trompe
trés souvent et les élèves raffolent de ces histoires à  multiples niveaux. Personnellement, j'adore l'image désuète de ces familles ( crocodiles ou humains) qui lisent ensemble et qui
s'expriment dans un français si délicieux.C'est peut-être là le fantastique !!!!



isabelle 10/01/2011 23:01



J'adore observer leur tête au moment de mettre le cornichon ou le pamplemousse dans la bouche ! Cela vaudrait le coup de prendre une photo ! Et ce qui est rigolo c'est qu'après avoir maché un
peu, certains se dérident et apprécient ! Ils ont adoré ces expériences et ceux qui sont déjà passés en redemandent !!!



isa 11/01/2011 17:04



Ravie que l' expérience soit si goûteuse , certains élèves découvrent donc ces aliments ?



david 10/01/2011 21:43



Hihihihihi ! mais qu'est-ce que je suis content d'être dans une circonscription où on nous laisse vivre notre vie et faire les éval qui nous chantent !! Des éval de circonscription??? et si on
les fait pas on est puni???


Sinon Roule Galette on trouve toujours un moment pour le lire ! Moi ça sera sûrement fait par les bibliothécaires lors de nos emprunts !


Et grand merci Isa, je mange du pamplemousse au cornichon à 11h30 c'est trop top :-)



isa 10/01/2011 22:45

Tu préfèrerais des cornichons au chocolat ?

isabelle 10/01/2011 20:55



Pour ma part, je n'ai pas encore reçu le livre de Corentin alors j'ai décidé d'exploiter Roule galette, en lien avec le gout bien sûr, mais aussi l'écoute car je l'ai en audio, et pour le langage
c'est vrai que c'est sympa : raconter l'histoire à l'aide de son petit livre accordeon individuel (avec collage chronologique  des personnages et galette mobile) Dans ma classe il y a
beaucoup de ps et les ms ne connaissaient pas l'histoire que j'ai racontée ce matin pour la première fois avec des petites marottes en papier. Et je comprends qu'après plusieurq années en ps on
ait envie de changer mais cela fait partie du patrimoine culturel !!!



isa 10/01/2011 22:43

Oui oui l'essentiel est que cela te convienne. Néanmoins le livre de Corentin est annoncé comme un des meilleurs livres de l'année.

sabrina 10/01/2011 20:40



Puis-je me permettre juste deux petites questions????


La fête de la galette, c'est en fait la dégustation de galettes achetées dans le commerce (le goût sera donc , de nouveau, travaillé pendant la semaine où l'ouïe est à l'honneur)? Et la
satisfaction pour les élèves de sortir de la classe le vendredi après-midi avec leur couronne sur la tête?


Autre question : La fameuse et célèbre histoire Roule Galette, oui, je sais, un classique mais un classique qui fonctionne super bien dans la classe. Je ne travaille pas tous les ans dessus mais
il me semble important que les enfants connaissent cette histoire. D'autant + qu' elle apparaît dans les évalutions de GS de ma circonscription. Elle peut être lue en lecture plaisir durant ces
15 jours où nous parlons de la galette, non? Je suis pour le changement mais cette histoire apporte tellement de joie aux enfants, je n'ai pas envie de passer à côté! Non?



isa 10/01/2011 22:40

Oui en général c'est une petite fête collective qui permet de montrer les couronnes réalisées . Je ne suis pas contre les classiques , effectivement ce sont des contes qui fonctionnent bien et d'ailleurs le petit chaperon rouge en est un, seulement c'est tellement vu et revu que je ne vois pas ce qu'on peut ajouter de plus, c'est pourquoi je préfère vous faire découvrir des nouveautés.