semaine 32 mon ascenseur

Publié le par isa

 

Période 5

objectif général: s'approprier le langage, découvrir l'écrit

semaine du 16 Mai 2011

 

 

Le livre de la semaine 32 :

l'ascenseur

 

Résumé : Dans son ascenseur, le petit héros imagine des aventures extraordinaires à partir des personnes qui le fréquentent mais aussi de ce qu'il y trouve : des boutons,des odeurs, un miroir,des étages hauts et bas,des mots cachés.

 

Pourquoi ce livre ?: Illustré d'objets réels, de matériaux divers, ce livre foisonne de choses à regarder, à découvrir. Il incite à la description et plonge le lecteur dans l'imaginaire que les objets du quotidien peuvent amener à inventer. L'ascenseur est aussi un mode de transport et fait suite au thème de la semaine précédente: «  Comment on rentre chez soi ? ». Ainsi de livre en livre, les élèves entrent dans la maison.

 

Objectifs spécifiques et compétences :

 

s'approprier le langage et découvrir l'écrit: Syntaxe : récits individuels du voyage de la marionnette de classe ( apprendre à répondre aux questions en sortant du oui et du non) .

Lexique : description d’images d’objets de la maison.

écrire son prénom en majuscules d'imprimerie



percevoir, sentir, imaginer, créer : expérimenter un procédé de dessin à partir d'une oeuvre de l'artiste Paul Klee ( s'exercer à faire un toit), s'inspirer d'une oeuvre de Klee pour peindre une maison.

 

agir et s'exprimer avec son corps:cycle course d'orientation fiche 3 photos des lieux


 

devenir élève:répondre aux questions posées.

 

découvrir le monde: approcher les quantités et les nombres: compter les élèves tous les matins ,se repérer dans l'espace: se repérer dans l'espace de l'école ( orientation), initiation aux algorithmes.

 

Déroulement:

 

Voici le programme des évaluations de ce dernier trimestre :

 

S’approprier le langage et découvrir l’écrit :

  1. reconnaissance de son prénom, des autres prénoms. (semaine 36)

  2. écriture de son prénom en majuscules d’imprimerie (semaine 36)

  3. reconnaissance des couleurs (semaine 35)

  4. compréhension de texte (semaine 37)

 

Découvrir le monde :

  1. structuration du temps : algorithme (semaine 33)

  2. structuration du temps : images séquentielles (semaine 37)

  3. approche du nombre : suite numérique (semaine 35)

  4. structuration de l’espace : puzzles (semaine 37)

 

Percevoir, sentir, imaginer, créer :

  1. dessin du bonhomme (semaine 35)

 

 

Regroupement 1 avant la récréation( 9h30-9h45):

 

lundi : Neuvième récit .Tirage au sort de l'élève emmenant Dalma.

 

mardi : Dixième récit puis tirage au sort.

 

jeudi :Onzième récit puis tirage au sort.

 

vendredi: Douzième récit puis tirage au sort.

 

Ateliers avant la récréation ( 9h45-10h):

 

N°1S'approprier le langage

  «  Je parle avec l’aide de mon album langage, je réponds à la question pourquoi ?»

 

Objectifs : développement de la maîtrise du langage, utilisation de la complexification des phrases, travailler le langage d’évocation.

Compétence visée :  utilisation de la locution « parce que ».

Support  : album langage

Matériel :une photo de Dalma

Consigne : « J'aimerais que tu me dises pourquoi tu veux emmener Dalma chez toi   »

 

 L'enseignant modifie sa phrase si l'élève a déjà emmené Dalma ( J'aimerais que tu me dises pourquoi tu voulais emmener Dalma chez toi »

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je m'exerce à peindre des toits comme Mr Klee pour savoir dessiner des maisons»

 

Objectifs : travailler le graphisme géométrique.

Compétence visée :  imiter des gestes amples, reproduire une forme géométrique.

Support  : grande feuille

Matériel :gouaches reprenant les couleurs utilisées par l'artiste

Consigne : « Tu t'exerces à faire des toits en grand comme Mr Klee pour savoir dessiner une maison»

 

Comme la semaine précédente, les élèves sont incités à continuer leur entrainement à tracer des toits.

 

 

 

 

Regroupement 2après la récréation (10h30-10h45):

 

 

lundi : Présentation du livre de la semaine « Mon ascenseur », l'enseignant interroge les élèves sur le mot ascenseur. Il a prévu une photographie pour expliquer à ceux qui ne connaitraient pas ce mode de transport. Lecture du livre. L'enseignant choisit une page et dit qu'il va décrire un objet sans donner son nom et les élèves devront le retrouver ( exemple: page « honneur aux filles », l'enseignant a choisi de décrire les boucles d'oreilles posées sur la tablette, il dit: «  c'est rouge, c'est rond, il y deux perles, ça s'accroche aux oreilles »)

 

mardi : Lecture du livre de la semaine « Mon ascenseur ». L'enseignant comme Lundi décrit un objet et les élèves trouvent. Puis il propose que ce soit un élève qui fasse l'exercice de description, on ouvre une page au hasard, un élève volontaire joue le jeu. A renouveler.

 

jeudi : Lecture du livre de la semaine « Mon ascenseur ». idem Mardi.

 

vendredi: Lecture du livre de lai semaine « Mon ascenseur », L'enseignant propose que l'idée de la boîte à mots doux soit reprise la semaine prochaine pour la fête des mères. Il serait question de fabriquer une boîte dans laquelle mettre des mots doux choisis par chacun pour sa maman.( à prévoir gabarit de boîte)

Lecture du cahier de liaison.

 

Ateliers après la récréation et après la sieste:

 

N°1S'approprier le langage/Découvrir l'écrit

«  Nous jouons au jeu des images à retrouver»

 

Objectif : travail sur le lexique associé au thème de la maison, travailler la description d'objets de la maison.

Compétence visée :  comprendre et acquérir un vocabulaire pertinent , se faire comprendre par le langage.

Matériel :  images d'objets (6 :qui peut être augmenté en fonction de la réussite du groupe d'élèves)

Consigne :

étape 1« J'étale toutes les images, nous disons ensemble comment s'appellent ces objets».

étape 2« Je choisis dans ma tête un objet, je le décris sans dire son nom, vous devez le trouver»

étape 3' « Chacun votre tour, vous allez choisir et faire deviner l'image à vos copains , celui qui fait bien deviner son image gagne une gommette jaune, celui qui trouve la bonne image , gagne une gommette verte »

 

Etape 1: c'est le moment aussi pour l'enseignant de faire parler les élèves sur les objets, leurs couleurs, leurs formes, leur utilisation ….

Étape 2: l'enseignant peut jouer sur le peu d'indices donnés et la difficulté à trouver de manière à montrer aux élèves l'importance de décrire finement pour être compris.

Étape 3: L'enseignant demande que l'élève lui dise au préalable et en aparté quel objet il a choisi de manière à superviser la description.Soit les élèves désignent l'image, soit les élèves doivent dire le nom de l'objet pour gagner.

Les gommettes sont collées sur une bande au nom l'élève.

À la fin de la séance les bandes sont comparées pour dire qui a gagné.

 

Toute cette séance se déroule en langage, aucune fiche n'est réalisée.

 

Fiche d'images à télécharger

Fiche bande gommettes

 

N°2 Percevoir, sentir, imaginer, créer

«  Je peins une maison en m'inspirant du tableau de Klee»

 

Objectifs : amener à une peinture figurative , moyen d'expression en utilisant la notion de reproduction, travailler le graphisme géométrique.

Compétence visée :  expérimenter un procédé de dessin.

Support  : grande feuille+ buvard

Matériel :gouaches reprenant les couleurs utilisées par l'artiste+ gouache noire pour les tracés.

Consigne : « Tu mets de la couleur sur toute ta feuille en variant les couleurs, tu sèches ta feuille à l'aide du buvard puis tu traces la maison comme l'a fait Mr Klee»

 

klee-6.jpg 

 N°3 S’approprier le langage/Découvrir l’écrit

«  J'écris  mon prénom»

 

Objectifs :  écriture de son prénom

Compétence visée :  approcher le principe sonore du code de l’écrit, reproduire d’après modèle en majuscules d’imprimerie en  conservant l'ordre des lettres.

Support  : feuille a4

Matériel :petites lettres de son prénom + modèle de son prénom + feutres.

Consigne : « Tu colles les lettres de ton prénom dans l'ordre en t'aidant du modèle , puis tu essaies d'écrire ton prénom en dessous, je suis là pour t’aider »

 



 

Un élève reformule la consigne.  

Fiche à télécharger

 

 

N°4 Découvrir le monde

«  Je fais un algorithme avec les boutons d'ascenseur»

 

 Objectif : structuration du temps.

Compétence visée :  faire un algorithme.

 Matériel :  images + quadrillage.

Consigne : « Tu regardes le modèle des boutons d'ascenseur et tu essaies de remettre les mêmes positions, tu as vu qu'il faut changer de couleur à chaque fois »

 



Un élève reformule la consigne.  



Fiche à télécharger

 

Commentaires et conseils:

 

L’incitation du récitant à sortir du oui ou non lors de la séance de questions dépend surtout de la formulation des questions, c’est pourquoi je vous invite à lire ce que j’écrivais l’année dernière au sujet de ce problème pédagogique :

 

La séance de questions est un moment difficile dans les débuts de la mise en place de ce projet. Il est assez surprenant de voir à quel point les élèves ne savent pas poser de questions sur ce qui vient de leur être raconté. Cette abstraction, ce passage en pensée demande une aisance langagière que beaucoup ne détiennent pas suffisamment. C’est pourquoi on observe une certaine répétition dans le choix des questions, en tant que pédagogue patient, l’enseignant laisse les élèves s’imprégner de ces mêmes questions afin d’autoriser un processus de construction. En effet, si celui-ci décourage les efforts faits en exigeant dés le début une variété de questions, il risque de perdre tout le bénéfice de ceux-ci et de se retrouver devant une classe muette. Il va donc accepter et mener les différentes étapes de cet apprentissage.

Dans un premier temps, il incite aux questions mais n’a aucune exigence, si une même question revient ( qu’est-ce qu’il a mangé ?), il accepte.

Dans un deuxième temps, il commence à faire remarquer que la question a déjà été posée.

Dans un troisième temps, il annonce qu’une question posée ne peut plus être répétée, qu’il faut trouver autre chose.

Dans un quatrième temps, il suggère un connecteur : est-ce que …..

Dans un cinquième temps, il propose ou fait remarquer l’utilisation d’un autre connecteur , puis encore un autre ….

Dans un sixième temps, il liste avec les élèves des questions possibles afin que certains s’imprègnent d’une syntaxe déjà construite.

Le temps avec ce type de projet permet une véritable construction langagière, dans la répétition des situations, les élèves acquièrent progressivement les outils. Il est rare de voir un élève ne pas participer à au moins une séance de questions.

Attention, pour les petits la forme interrogative la plus facile d’utilisation est celle où il n’y a pas d’inversion verbe-sujet (exemple : qu’a-t-il mangé sera formulé qu’est-ce qu’il a mangé ?)

 

Ayant mis en place cette organisation progressive des questions, l’enseignant va aussi avoir le souci d’aider le récitant à enrichir son discours en lui demandant de donner les détails de telle ou telle réponse. Ainsi, face à la question ritualisée : «  Est-ce que Dalma a mangé ? », le récitant est invité à donner le menu. Il n’est pas encore question d’argumentation ( difficile pour des petits), mais plutôt d’inciter à la description, au contexte….. C’est aussi pourquoi il est important de travailler en lexique cette forme de narration.





Liens à retrouver:

 

Langage et récits ( pour trouver tous les détails)

 

fiches proposées par les collègues sur ce livre.

photos de réalisations faites dans les classes.

Publié dans langage 2011

Commenter cet article